Archive Page 2

Il n’y pas eu d’affaire DSK

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 juin 2015 08h57 | Ajouter un commentaire

Le tribunal correctionnel de Lille a rendu son jugement, dans l’affaire dite du Carlton de Lille. Dominique Strauss Kahn a été relaxé, c’est donc la fin de la saga judiciaire de DSK qui aura duré quatre ans.

DSK à Belgrade

DSK à Belgrade

 

La relaxe de DSK ne faisait pas de doute car le procès n’a pas démontré qu’il était coupable de proxénétisme aggravé, le délit pour lequel il était renvoyé en correctionnelle. Il faut dire que cette accusation était un peu capillotractée, elle se fondait sur quelques sms grivois que l’intéressé avec échangé avec ses copains de partouze. Les magistrats instructeurs en avaient déduit qu’il avait transmis les cordonnées de prostituées à d’envoutés client, ce qui peut être assimilé à du proxénétisme. Sauf que DSK a toujours prétendu qu’il ne savait pas que les « libertines » qui participaient à ses orgies sexuelles, étaient des prostituées. C’est peu plausible mais en droit le doute bénéficie à l’accusé et personne n’a pu prouver que DSK connaissait le caractère rémunéré des prestations dont il jouissait.

Une sexualité originale.

Alors bien sûr les témoins ont raconté  à l’audience ses pratiques que certains qualifieraient au mieux d’originales et au pire de bestiales. Mais voilà au sens juridique il n’y a eu ni viol ni agression sexuelle. DSK est un sale type mais ce n’est pas un délit.

Tout ça pour ça me direz-vous…Oui tout ça pour ça ! Imaginez… Ca fait déjà quatre ans que l’affaire du Sofitel éclatait suivie de peu par celle du Carlton. Combien de reportages ? D’interview ? D’audiences judicaires ? Et même un film ! Pour aboutir à rien…ou si peu ! Avec l’argent qu’elle a touché Naffissatou Diallo a ouvert un snack à New York, mais on ne sait toujours pas si derrière le Sofitel il y avait un complot. Quant au Carlton comme dirait Chirac ça a fait pschitt…

Il ne s’est rien passé.

DSK est sorti de la politique, mais il redevient fréquentable, on l’a vu stade de France l’autre jour, il conseille de entreprises et des gouvernements en Europe de l’est, et il prononce en Asie des conférences très bien rémunérées, quant à Anne Sinclair elle a refait sa vie avec l’historien Pierre Nora…circulez y’a plus rien à voir.

Reste le sentiment étrange d’être passé à côté de quelque chose. Et si DSK n’avait pas été carbonisé par ses mœurs licencieuses ? Lui le politique sans scrupule, le cosmopolite polyglotte, le financier de haut vol à l’aise aussi bien à New York qu’à Shanghai, n’aurait-il pas été un président mieux adapté à la mondialisation que le très franchouillard François Hollande ? Peut-être …

Mais on ne le saura jamais.

 

 

 

 

Et toujours disponible sur les sites de vente en ligne, Amazon, FNAC etc… »Champs-Elysées, 20 ans de chroniques sur Bel RTL » aux éditions de la Renaissance du livre.

 

couverture CE

 

Vol Berlin: Valls remboursera l’Etat.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 11 juin 2015 10h26 | Ajouter un commentaire

 Suite et peut être fin d’une polémique ! Manuel Valls a annoncé qu’il « assumerait » la prise en charge du coût de la présence de ses deux enfants dans l’avion de la République qui l’a emmené à Berlin pour la finale de la Ligue des Champions.

 valls crispé.

Déclaration de Manuel Valls, ce matin à l’île de la Réunion.  

« Dans le cadre de ce déplacement officiel, j’ai utilisé les moyens mis normalement à la disposition du Premier ministre (…) Mais je suis sensible, bien sûr, à la réaction des Français, je me dois d’incarner un comportement parfaitement rigoureux. Si c’était à refaire, je ne le referais pas. Et pour lever tout doute, j’ai décidé d’assumer la prise en charge pour mes deux enfants, soit 2.500 euros »

Autres temps, autres mœurs…

A priori ça devrait calmer la polémique, mais cette affaire est révélatrice d’une évolution profonde de la société française. Notez au passage que Valls reste sur position, il était en déplacement officiel à Berlin, c’est pourquoi il payera les billets de ses deux fils mais pas le sien. Je vous rappelle la règle, le premier ministre français dispose d’un avion en permanence y compris pour ses déplacements privés, mais dans ce cas il doit payer un billet sur base du prix commercial pour le trajet effectué. Mais l’essentiel est ailleurs…

Dehaene déjà.

Je mes souviens il y a une vingtaine d‘année qu’une polémique semblable avait éclaté en Belgique quand Jean Luc Dehaene était revenu en Falcon de l’étranger non pas à Bruxelles, mais directement à Bruges pour assister à un match de son équipe favorite.  On se souvient que le démineur était supporter du FC Bruges. La presse en avait fait ses choux gras. Je souviens encore d’avoir dit à l’époque que c’est le genre de truc qui n’arriverait jamais en France car personne n’oserait critiquer l’usage des avions officiels…

Les temps ont changé et visiblement Manuel Valls ne l’avait pas tout à fait compris.

Au bon vieux temps du GLAM

Il faut dire qu’on revient de loin ! Autre souvenir c’était au début des années 80, le ministre d’intérieur de l’époque s’appelait Gaston Defferre, vieux complice de François Mitterrand. Defferre était aussi maire de Marseille et il cumulait les deux fonctions. Ainsi il arrivait que dans la même journée il fasse deux aller et retour Paris- Marseille en avion du GLAM (Groupe de liaisons aériennes ministérielles, une escadrille uniquement dévolue au voyages ministériel et présidentiels.) pour traiter l’un ou l’autre problème. Aujourd’hui ça ne passerait pas, et d‘ailleurs le GLAM n’existe plus. ( Supprimé en 1995 par Balladur pour des questions d‘économie.)

Le bon usage ?

Pour autant il ne faut pas non plus tomber dans le poujadisme et l’hypocrisie. Il est normal que le président et le premier ministre d’un pays comme la France disposent d’un avion. Et il n’y a rien de plus idiot que ces voyages prétendument effectués en train, alors que l’avion suit à vide pour ramener le président en cas d’urgence. C’est comme cette volonté affichée souvent au début des mandats de continuer à habiter un appartement en ville.

Vous savez ou il habite maintenant François Hollande ?

A l’Elysée et c’est normal !

Bon vous me direz au début quinquennat, il vivait chez Valérie Trierweiler …

Daesh aux portes de l’Europe ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 10 juin 2015 12h12 | Un commentaire>

Les rebelles ont capturé mardi une importante base militaire dans le sud de la Syrie une défaite de plus pour le régime de Bachar el-Assad. En France plusieurs analystes s’inquiètent désormais de la possibilité de voir apparaître un super Etat islamique aux portes de l’Europe.

rafales

L’analyse développée en France est presque toujours à peu près la même : le régime de Bachar el-Assad est en train de perdre la guerre. Pas face, hélas, à d’inexistants rebelles laïcs et démocratiques, mais devant les multiples groupes islamistes qui le combattent Daesh ( le nom de l’Etat islamique en arabe) en tête… Bachar el-Assad s’apprête à se replier sur les régions alaouites (une obédience chiite), proches de la mer, protégé par ses alliés chiites le Hezbollah libanais et l’Iran, et probablement armé par la Russie… Ses ennemis ne viendront pas le chercher là-bas car la population lui est acquise.

L’aide des populations.

Dans ce qui se passe en Irak et en Syrie, le soutien des populations locales est déterminant. Contrairement à l’image ressentie en Occident, dans les zones qu’il conquiert l’Etat islamique rétabli un certain ordre et remet la société en marche. Il paie les salaires des fonctionnaires et des salariés du pétrole, ils administrent la justice. Bien sûr il s‘agit d’une dictature sanguinaire, mais entre la dictature et le chaos…d’autant qu’on se retrouve entre sunnites, puisqu’on chasse les chrétiens, et les yézidis et qu’on combat les chiites. C’est notamment le cas en Irak, où le régime exclusivement chiite de Bagdad a négligé voire opprimé les sunnites qui accueillent alors les combattants l’Etat islamique en libérateur…En revanche la seule zone où Daesh est tenue en échec, c’est le Kurdistan irakien, où il affronte à la foi des combattants aguerris et une population hostile.

Les cadres de Saddam.

Tous les experts militaires vous dirons que si l’armée de Daesh est efficace sur le terrain malgré les bombardements alliés, c’est parce qu’elle bénéficie de l’encadrement d’ex-officiers de Saddam Hussein, des officiers sunnites. Ainsi Fadel al-Hyalin, considéré comme le chef du conseil militaire de l’Etat Islamique, est un ancien lieutenant-colonel des renseignements militaires de Saddam Hussein.

L’EI à nos portes.

Si le régime de Bachar s’effondre on pourrait donc voir apparaitre un grand Etat islamique regroupant l’essentiel de la Syrie et la moitié de l’Irak. Et cet Etat serait aux portes de l’Europe. Je vous rappelle que l’île de Chypre à 105 km à l’ouest de la Syrie fait partie de l’union européenne…105km c’est la distance qui sépare Bruxelles d’Ostende.

Que feront ils ensuite ? Ce sont des conquérants, le djihad est  leur raison d’être…Chercheront ils à affronter directement Israël ? A s’étendre à l’ouest vers la Libye et le Maghreb ? La Libye est déjà en partie sous leur contrôle, ils ont annoncé hier la prise de Syrte, la ville natale de Khadafi .

Si vis pacem…

Bref la situation est à la fois très compliquée et très dangereuse.

Fin avril François Hollande a annoncé l’augmentation du budget militaire de la France  de 3,8 milliards d’euros. En Belgique en revanche il aura baissé de 1,5 milliards à la fin de la législature.

Gouverner c’est choisir…

Valls: turbulences sur une finale

Par Christophe Giltay dans Divers , le 9 juin 2015 14h54 | Ajouter un commentaire

Polémique en France autour du voyage de Manuel Valls (et ses enfants)  à Berlin pour assister à la finale de la ligue des champions samedi soir. Plusieurs personnalités de droite lui ont  reproché d’avoir utilisé son avion gouvernemental.

 

Valls

Scandal or not scandal ,that is the question!  Les faits d‘abord : samedi Manuel Valls était au congrès du parti socialiste à Poitiers, samedi soir il a sauté dans son Falcon direction Berlin pour assister au match Barça- Juve,  d’origine catalane manuel Valls est un fervent supporter de Barcelone.

Le soir même il était de retour à Poitiers pour la fin du congrès dimanche, merci Falcon… et merci la République bien sûr, puisqu’il a voyagé aux frais de la princesse, on estime que le coût de son appareil pour un tel vol oscille entre 14 000 et 20 000 euros…

Missiles à droite !

Evidemment et c’est de bonne guerre la droite s’en est emparée criant au scandale, au gaspillage de l’argent public etc… Oubliant au passage les nombreuses critiques adressées autrefois à Jacques Chirac puis à Nicolas Sarkozy pour des faits mille fois similaires. Le nec plus ultra revenant à Sarkozy qui avait quand même mobilisé le « Sarko One »  pour un Paris – St Quentin, soit un peu plus de 150 km…

La critique la plus détestable est venue de l’inénarrable Nadine Morano qui n’avait pas compris ce que les autres reprochaient  à Valls, et qui a carrément laissé entendre sur twitter qu’il était un mauvais Français parce qu’il soutenait le Barca…Non Nadine ! Ca personne ne lui reproche même pas le Front National…

La défense de Hollande.

Interrogé au G7 sur le sujet Hollande a botté en touche en expliquant que Valls était certes à Berlin pour voir le match, mais surtout pour rencontrer  Michel Platini à la fois dans le cadre de l’organisation de l’Euro 2016 et pour évoquer avec lui la crise de la FIFA. Donc Valls était au boulot… et avait donc le droit de prendre son avion…

C’est gentil de la part de Hollande, car contrairement aux simples ministres qui disposent d’un avion au coup par coup, Valls a le droit de prendre son avion  pour ses déplacements privés, tout comme le Président de la République. Car les deux têtes de l’exécutif doivent pouvoir rejoindre Paris à tout moment. Ainsi quand Hollande vient à Bruxelles en train, son avion le suit à vide au cas où…

Je vous rappelle que la France, c’est pas le Liechtenstein ! C’est une puissance nucléaire membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU…Reproche-t-on à Obama d’utiliser son Air Force One, tous les jours ou presque ?

Tempête dans un verre d’eau ?

La règle est simple en cas de déplacement privé le Premier Ministre ou le président remboursent à l’Etat une somme forfaitaire basée sur  le prix d’un billet sur une ligne régulière pour le même trajet. Bien sûr ça n’a rien à voir avec le coût réel d’un jet privé, mais c’est symbolique. Quant au coût il est élevé parce que ces avions font partie d’un escadron militaire qui a bien d’autres missions comme  rapatrier les soldats français blessés sur les théâtres d’opérations extérieures…

Tout ça est contrôlé par le parlement, et il n’y a donc pas de scandale…Juste peut être une fâcheuse erreur d’appréciation, et en politique ça se paye cash !

 

 

Foot : et si on parlait d’autre chose…

Par Christophe Giltay dans Divers , le 8 juin 2015 12h03 | Ajouter un commentaire

 Revenons sur la victoire des Diables rouges hier soir au parc des princes (3-4) , les Bleus ont sauvé l’honneur par un sursaut de dernière minute, mais ils ne sont pas passés loin de l’humiliation.

 France belgique

Il y a des matins comme ça où je me dis que le monde est mal fait.

Ca dure depuis … houlà !  Disons trente ans, peut-être quarante d’ailleurs, car c’était déjà le cas à l’école. Petit Belge élevé en France il faut depuis des lustres qu’après chaque match France-Belgique ou Belgique-France je donne mon avis, je me réjouisse ou me contrisse, en fonction du score des Diables ou des Bleus…

Le foot modérément.

Le problème c’est que comme beaucoup de gens à part pendant la coupe du monde, je ne m’intéresse absolument pas au football. Mon truc ce serait plutôt le sport automobile, et le seul sport collectif que j’aie jamais pratiqué c’est le rugby. J’étais pilier dans l’équipe de mon collège. Alors interrogez moi jusqu’à plus soif sur les « All Blacks » je serai intarissable, mais alors côté foot…Je crois que le seul bleu actuel dont je connais le nom, Benzema, ne jouait  pas hier soir…

Brazil !!!

Quant aux diables rouges, je dois une reconnaissance infinie à Stéphane Pauwels de m’avoir invité l’an dernier à intervenir dans l’émission « café Brazil », j’ai ainsi découvert la coiffure de Fellaini et j’en reste ébahi. Il parait d’ailleurs que son jeu de tête à fait merveille au parc des princes.

Quant aux bleus. Visiblement il ne s’agit plus des bleus de la coupe du monde de 98. Je crois d’ailleurs qu’il n’y avait hier soir sur le terrain qu’un seul champion du monde …leur entraineur ! Même le Figaro journal cocardier s’il en est titrait sur son site : les bleus se sont réveillés trop tard . Et il ajoute : Ils ont été dépassés dans tous les secteurs par des Belges prometteurs…Ite missa est !

Kopa, Fontaine…

J’ai l’impression de rajeunir. Quand j’étais ado, dans les années 70,  l’équipe de France ne brillait par son parcours international. La France était mieux représentée par ses clubs et notamment St Etienne, les fameux « Verts » restés mythique grâce à leur finale en coupe d’Europe face au Bayern en 1976.

Je souviens qu’à l’époque pour les matches des bleus (comme on ne disait pas encore) les commentateurs de l’ORTF évoquaient constamment les grands anciens des années 50 : Raymond Kopa et surtout Just Fontaine, meilleur buteur de tous les temps sur une seule phase finale de coupe du monde avec 13 buts en 6 matches lors de la Coupe de 1958 en suède.

Zidane for ever.

Ce genre de référence historique a duré au moins trente ans, donc j’imagine qu’on est reparti  pour encore 15 à 20 ans à regretter en France, Zidane, Trezeguet, Desailly, Thuram, Petit, Blanc, Karembeu, Lizarazu, Henry, Barthez, Lebœuf,  Deschamps et les autres…

Au fond ça m’arrange, la prochaine fois on va pourvoir causer rugby un sport disons plus… cérébral.

Hollande et Sarko en primaires

Par Christophe Giltay dans Divers , le 5 juin 2015 13h29 | Comments Off on Hollande et Sarko en primaires

Mauvaise nouvelle pour François Hollande :  Alors que s’ouvre aujourd’hui le congrès du PS français ,  42 % des militants préfèrent Manuel Valls pour la future présidentielle, contre 27 % le président sortant.

francois-hollande-et-nicolas-sarkozy

 

76 % des sympathisants socialistes réclament également la tenue des primaire pour  la présidentielle de 2017. Vous savez ce dispositif qui permet de choisir le candidat à la présidentielle par un sorte de vote anticipé. Un système électoral inspiré des Etats Unis.

A la manière US.

En France ce système est relativement récent, le problème c’est qu‘il a très bien fonctionné en 2011 pour choisir le candidat socialiste de 2012, à tel point que les autres partis, y compris « Les Républicains » de Sarkozy envisagent  d’y recourir. Côté « Républicains » quatre candidats potentiels dont Juppé et Fillon ont écrit hier une lettre à Nicolas Sarkozy pour qu’il s’engage à organiser des primaires.  Or Sarko a le même problème que Hollande, une  majorité des sympathisants de droite lui préfèrent Alain Juppé, il a néanmoins un avantage les militants de son partis le soutiennent à 62% .

C’est pourquoi à droite le débat a lieu sur la nature même de la primaire, ouverte ou fermée ? C’est à dire ouverte aux militants des autres partis de droite ou alors limitées aux « Républicains ». Cette dernière option ferait bien sûr l’affaire de Nicolas Sarkozy.

Le PS en congrès.

Côté PS depuis plusieurs semaine le patron du parti Christophe Cambadelis laisser entendre que si François Hollande se présentait, il n’y aurait pas dr primaires. Et c’est sur ce point que la fronde risque de se produire lors du congrès de ce weekend.

C’est une constante dans l’histoire humaine quand vous accorder un droit à un  groupe ou  une communauté,  il est difficile ensuite de revenir dessus. Or les militants socialistes ne voient pas pourquoi on leur retirerait le droit de choisir le candidat à l’Elysée, même si le sortant veut se représenter.

Pas de primaires, pas de président !

Aux Etats Unis d’ailleurs les présidents en place sont régulièrement challengés, comme on dit en franglais, par d’autres candidats de leurs partis, et ce n’est pas toujours gagné d’avance ! Ainsi en 1980 Ted Kennedy avait mis en difficulté Jimmy Carter pendant les primaires démocrates. Carter qui fut d’ailleurs battu ensuite par Reagan…

John, Bob et Ted, ont tous les trois disputé des primaires.

John, Bob et Ted, ont tous les trois disputé des primaires.

 

 

Pas de primaires pour le Roy.

Mais en France, la constitution de la Vème république a un coté tellement monarchique qu’on imagine mal un président ne pas être adoubé par son propre parti. D’ailleurs au sens strict quand on est président on n’a plus de parti, on est «  moi président de tous les Français »

Et selon une lecture intégriste de la constitution gaullienne les candidats ne représentent pas des partis, mais ce sont des hommes ou des femmes seuls, face au peuple.

Valls n’est pas Balladur.

Cela dit, ne soyez pas trop inquiets pour François Hollande, c’est un homme d’appareil, il a dirigé le PS pendant des années, la politique pure il connait. Et mon petit doigt me dit que non seulement Manuel Valls ne l’affrontera pas lors de primaires, mais qu’en plus c’est lui qui montera un jour à la tribune pour demander la désignation de François Hollande… par acclamation !

 

 

 

Et toujours disponible chez Amazon et sur le site de la FNAC,  » La France choisit son Roi » de Christophe Giltay. Pour tout comprendre sur le fonctionnement de la Vème République.

 

FCR couverture

Waterloo mon désamour.

Par Christophe Giltay dans Interviews , le 4 juin 2015 10h07 | Comments Off on Waterloo mon désamour.

Waterloo mon désamour. Tu n’as rien vu à Waterloo… ou en tout cas pas beaucoup de chefs d’Etat. On s ‘est beaucoup étonné ces derniers jours de l’absence d’une délégation française de haut niveau aux commémorations de la bataille de Waterloo,  mais au fond sur l’ensemble des délégations le niveau protocolaire restera modeste.

Edward duc de Kent

Edward duc de Kent

J’ai fait un peu le décompte, le 18 juin à Waterloo il y aura peu de chefs d’Etat à part bien sûr le roi de Hollande et le grand-duc de Luxembourg. Pour la Belgique c’est un peu les voisins de paliers. On les voit chaque commémoration ou célébrations familiales et c’est bien normal.

La reine est sa cousine.

En revanche que dire de la présence du prince Edward duc de Kent au nom de  la reine Elisabeth ?  Le prince Edward duc de Kent petit fils  du roi Georges V et donc cousin de la reine est le 34ème dans l’ordre de succession au trône.  Certes un personnage très important, mais voilà Waterloo est une date extraordinaire dans l’histoire du Royaume Uni !  La reine avait peut être autre chose à faire, mais où seront Charles ?  ses frères Andrew et Edward ?  Ses fils William et  Harry ? Ou même son père le prince Philip qui est venu à Ypres le 11 novembre 2013 ?  Le duc de Kent au bicentenaire de Waterloo c’est un peu comme si vous organisiez un barbecue pour l’anniversaire d’un copain et qu’il vous envoie sa tante Ursule.

Gallipoli c’est fini !

Connaissez-vous la bataille de Gallipoli ? La bataille de Gallipoli est une défaite des troupes du Commonwealth devant les turcs pendant la guerre de 14. On en commémorait le centenaire fin avril, et savez-vous qui représentait le Royaume Uni et le Commonwealth ? Le prince Charles et son fils Harry,  sans oublier les premier ministres anglais et néozélandais,  car ce fut la première bataille où leurs pays ont combattu en tant que tel… Gallipoli retenez ce nom ! Un groupe Hollandais en fera peut-être une chanson, ou alors on en baptisera une gare…

Ni Grouchy…ni Blücher !

Quant aux Allemands on évoque la présence du président mais rien n’est  sûr. Or les Allemands c’est Blücher à la tête des troupes prussiennes qui décide du sort de la bataille. C’est lui qui a apporté en fin de journée les renforts nécessaires à Wellington. A défaut du président ou de la chancelière,  je propose leur ministre de la défense l’élégante Ursula Von der Leyne qui parle, par ailleurs, un excellent français. On pourrait aussi parler des Russes, membre de la coalition dont l’armée étaient en route mais pas encore arrivée à Waterloo le jour de la bataille. Quid de Poutine, Medvedev ? Lavrov ?

Le 18 juin oui, mais lequel ?

Pourquoi cette relative désaffection. Tout simplement parce que Waterloo c’est trop loin. La guerre de 14 est période plus récente beaucoup de gens ont entendu leur grand père en parler. Il existe une mémoire transmise affective, vivante… Ensuite on ne veut peut être pas vexer la France. Aujourd’hui l’Angleterre et la France sont les meilleurs alliés du monde surtout sur le plan militaire. Alors pas la peine d’évoquer trop bruyamment les souvenirs qui fâchent… Enfin Napoléon est un personnage controversé, y compris en France,  plutôt célébré à droite qu’à gauche… Or le gouvernement est de gauche…. Ce n’est pas comme la figure du  général de Gaulle qui lui transcende les différences et les opinions. Au fait rappelez- moi la date de son célèbre appel à la résistance lancé depuis Londres à la BBC.

  • C’était en 1940…le 18 juin !

Vous avez tout compris…

Entretien précieux avec Jeannette Bougrab

Par Christophe Giltay dans Interviews , le 3 juin 2015 13h51 | Comments Off on Entretien précieux avec Jeannette Bougrab

L’écrivain Jeannette Bougrab évoque son livre « Maudites », les souffrances dont sont victimes les femmes partout dans le monde, et revient sur son propre parcours.

 

Les biens du Roy à l’encan

Par Christophe Giltay dans Divers , le 3 juin 2015 09h56 | Comments Off on Les biens du Roy à l’encan

Les descendants du Comte de Paris vont vendre aux enchères le 29 septembre, les derniers biens du patrimoine royal dont ils ont hérité. Mais la République a interdit de sortie du territoire trois de ces œuvres en les classant trésor national.

Henri d'Orléans, Comte de Paris.

Henri d’Orléans, Comte de Paris.

 

Il s’agit du livre de comptes du château d’Amboise, du portrait de Louis XIII par Philippe de Champaigne et de celui de la duchesse d’Orléans par Mme Vigée Le Brun. Les trois œuvres ont été immédiatement retirées de la vente qui aura lieu le 29 septembre chez Sotheby.

Les héritiers espèrent négocier leur rachat en France par l’Etat ou un mécène. Restent 196 lots, dont un abrégé des finances de Louis XIV datant de 1682, le carnet de croquis de Louis XIV enfants, un fragment du manteau de Saint Louis, le collier de l’ordre du Saint Esprit l’ordre le plus prestigieux de la chevalerie, et toute une série de souvenirs plus ou moins intéressants.

Pauvres princes.

Ce n’est pas la première fois que les héritiers de France dispersent des souvenirs de familles ils l’avaient déjà fait en 1999 et 2003 (où ils avaient notamment vendu le rasoir de Louis XVI récupéré dans sa prison.)

L’argent récolté servira  essentiellement à payer les droits de succession de la vraie fortune de la famille de France, des milliers d’hectares de bois et de terre… En fait il aura fallu 13 ans aux 11 héritiers du comte pour obtenir le droit de récupérer ces objets.  En effet le comte de Paris avait transféré tous ses biens en 1975  à la fondation Saint Louis chargée en quelque sorte de protéger le patrimoine royal. Cette fondation a pu garder les biens immobiliers comme les châteaux d’Amboise et de Dreux, mais finalement les oeuvres d’art et les objets usuels sont revenus aux familles. Car la donation à la fondation n’avait pas été faite devant notaire…

Dispersion.

Il arrive donc ce que redoutait Henri d’Orléans, la dispersion des derniers biens de la famille royale. Ce qui n’est pas sans choquer beaucoup de Français. Ainsi le Figaro cite un haut fonctionnaire très en colère : « on ne peut pas dire depuis des siècles qu’on est au service de la France et vendre des biens historiques …en plus dans une maison américaine !

 Et les archives ?

On s’inquiète désormais pour les archives de la famille royale, les archives des Capétiens cinquante tonnes de documents. 15 000 cartons entreposés aux archives nationales à Pierrefitte. On y trouve des chartes médiévales, la correspondance des rois et des reines avec les cours d’Europe et le Vatican, le testament d’Anne d’Autriche etc… etc… Mille ans d’histoire de France.

La famille n’envisage pas de les disperser, et évoque une cession à l’Etat. Une cession, pas un don.

On peut trouver ça un peu mesquin,  mais relisez « les Roi Maudits », les Capétiens ont toujours eu une relation particulière à l’argent…

Cadenas : un romantisme pesant.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 2 juin 2015 08h49 | Comments Off on Cadenas : un romantisme pesant.

La mairie de Paris a commencé à retirer lundi les centaines de milliers de « cadenas d’amour » que les couples accrochaient sur le pont des arts. Cette opération marque la fin d‘une tolérance envers les touristes qui formellement auraient pu être poursuivis pour dégradation de monument historique.

 

cadenas 2

 

 

Je vous avoue que j’ai jamais très bien compris cette tradition, que j’ai découverte assez récemment en passant par hasard sur le pont des arts… recouvert , non pas de vent fripon, mais de ces tonnes de ferrailles qui rouillaient peu à peu ….

En effet utiliser le cadenas comme symbole de l’amour, c’est le genre d truc qui me ferait plutôt partir en courant.

Ce matin la presse parisienne se réjouissait de l’initiative qui va débarrasser le pont des arts de 45 tonnes de métal, pour le rendre à son esthétique première.

Romance ou enfantillage ?

Ce matin « Libération » qualifiait cette tradition : « d’enfantillage de touriste », mais, de son côté la presse anglaise se lamentait, « the indépendant » se demandait  même si c’était la fin de la romance !

En tout cas c’est la fin des bonnes affaire pour les vendeurs de cadenas à la sauvette qui avait flairé le bon filon. Paris dis le maire adjoint  Bruno Julliard est la première ville à se débarrasser des cadenas et continuera à le faire…. car le pont des arts n’était pas la seule victime, d’autres ponts et même la tour Eiffel avaient été contaminés.

Une mode récente.

C’est d’autant plus étonnant que c’est une pratique relativement récente, les premiers cadenas sont apparus à Paris en 2008 .  A l’origine de cette pratique non pas un bestseller sado maso (ç’auraient été des menottes) … mais deux  romans à l’eau de rose de l’italien Federico Moca, publié en 1992 et en 2006 dans lequel le héros et l’héroïne accrochent un cadenas avec leur nom sur le lampadaire d’un pont romain, ils s’embrassent et jettent la clé dans les eaux du Tibre. Aujourd’hui ça leur coûterait 50 euros d’amende car depuis le lampadaire s’est effondré sous le poids des cadenas comme d‘ailleurs, le 8 juin 2014, une partie du grillage du pont des Arts. C’est ce qui a décidé la mairie de Paris à agir. Du roman a été tiré un film, et c’est là que l’épidémie a commencé.

Amour libre ou amour cadenas ?

Autrefois en parlant du mariage on disait « mettre la corde au cou », désormais c’est donc « mettre le cadenas au pont »… remarquez ça fait un peu québécois : «  j’va  t’mettre l’cadenas au pont… »

Je vous le dis, au fond c’est un truc pervers !