antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

People

La robe culte de Mireille Darc a une histoire très particulière…

Par Fabrice Cecchi dans Histoire, People , le 29 août 2017 09h59 | Comments Off on La robe culte de Mireille Darc a une histoire très particulière…

robe

L’actrice française Mireille Darc était une véritable icone du cinéma français des années 70, et si elle n’a pas vraiment tourné de chef d’oeuvre, il est peut être injuste de la réduire à une célèbre robe noire très décolletée dans le dos… En revanche ce ce qu’on sait peu c’est que cette robe ne lui pas été imposée, elle en fut même à l’origine.

Je vais la décrire pour les très rares parmi vous qui ne l’auraient pas vue dans le film le grand blond ou lors des hommages diffusés à la télévison depuis l’annonce de son décès. C’est une longue robe noire, très sage par devant, puisqu’elle se termine par un col roulé, et très coquine par derrière car elle dévoile la totalité du dos de Mireille Darc, sa séduisante chute de reins et surtout un bon tiers supérieur de ses fesses… Il paraît que son partenaire Pierre Richard n’avait pas été prévenu, et que quand elle s’est retournée devant lui, son regard époustouflé dans le film, ne doit rien à son talent d’acteur.

Une idée à elle

Lors de la sortie du « grand blond » en 1973, on n’a pas su que c’était Mireille Drac qui avait imposé cette robe à son réalisateur . A cette époque celle que Michel Audiard avait baptisé « la grande sauterelle » était confinée aux rôles de faire valoir dans ces films populaires de qualité française qui faisait la joie du grand public. C’étaient des films d’hommes où elle côtoyait Jean Gabin, Lino Ventura, Bernard Blier, Michel Constantin, Jean Lefevre ou Pierre Richard mais sans jamais en être elle même la vedette. Sur « Le grand blond avec une chaussure noire » elle n’avait que huit jours de tournage. Elle s’est alors demandée comment elle pourrait marquer les esprits. Elle s’est alors adressée à son ami le couturier Guy Laroche qui lui a imaginé cette tenue incroyable…

Surprise !

Elle n’en a pas parlé à son metteur en scène Yves Robert et c’est le jour du tournage, qu’elle lui a dit : « Au fait je ne t’ai pas montré la robe que je vais porter pour cette scène »… elle part se changer et revient se montrer à l’équipe… et là silence de mort…. Elle pense alors qu’elle s’est plantée et s’apprête à sortir de la pièce, mais le réalisateur lui lance : « attend on réfléchit ! » vous connaissez la suite.

Une partie du patrimoine

Cette robe est depuis entrée dans l’histoire du cinéma mais aussi de la haute couture puisque l’actrice en a fait don au musée du Louvres. Pourtant elle a vendu aux enchères l’essentiel de ses robes mais pas celle là : « je n’aurais pas supporté, de voir une autre paire de fesse dedans… » Et voilà comment Mirelle Darc a inventé un vêtement… culte.

Hollande : the show must go on !

Par Christophe Giltay dans People, Politique , le 16 janvier 2014 09h56 | Comments Off on Hollande : the show must go on !

La conférence de presse de François Hollande continue à faire les titres de la presse en France. La presse people s’interroge sur sa séparation avec Valérie Trierweiler ; la presse sérieuse, analyse son discours politique qui recèle un vrai piège pour la droite.

Marianne.

En fait dans cette histoire, il y a un vrai et un faux scoop. Le faux c’est que le couple Hollande Trierweiler va se séparer. Il battait de l’aile depuis l’affaire du tweet au printemps 2012.  Le bal casqué de Hollande en fut la dernière valse. Le Canard Enchaîné rapportait hier que la première dame a piqué jeudi dernier une colère monumentale,  quand le président  lui a annoncé que le lendemain « Closer » allait publier les fameuses photos. Elle a, dit-on, fait trembler les murs de l’Elysée. A tel point que le médecin de la présidence a décidé de la faire hospitaliser à la Pitié Salpêtrière.

Une sortie honorable ?

On attend maintenant le dénouement, il faut que Hollande lui trouve une porte de sortie honorable. Je pense qu’elle va conserver la présidence de France Liberté, l’association humanitaire fondée par Danièle Mitterrand. Le problème pour Hollande, ça va être ensuite de l’empêcher de nuire, et surtout de lui nuire. Or d’après ses proches, c’est une rancunière…

Social-centriste

Et puis il y a le vrai scoop. Hollande a lancé mardi le processus de sa réélection et une véritable recomposition du paysage politique français. Ça n’apparaît pas encore très clairement, mais si on prend un peu de recul, on voit un président qui recentre sa politique sur des thèmes libéraux. Il s’aligne ainsi sur la gauche réformiste du début des années 2000 celle de Tony blair et de Gerhard Schröder. Ça va le brouiller avec l’extrême gauche et notamment Mélenchon, et probablement ce qu’il reste du parti communiste, mais ça va le rapprocher des centristes Borloo et Bayrou,  qui ont d’ailleurs accueilli favorablement le discours de mardi…

Un piège pour l’UMP

Vous voyez ce que je veux dire, on peut imaginer l’épure d’un rapprochement socialistes-centristes avec deux oppositions, l’une à droite Front National et UMP, et l’autre à gauche Mélenchon, communistes,  trotskistes,  etc… Quant aux écolos, il sera toujours temps de leur servir un peu de soupe verte, le moment venu !  Ce fut déjà la stratégie de Mitterrand en 1988 pour se faire réélire, il avait fait ce qu’on appelait à l’époque « l’ouverture », en faisant rentrer des ministres centristes au gouvernement.

On n’en est pas encore là, et officiellement les centristes sont encore les alliés de l’UMP, notamment pour les futures municipales. Mais la suite est beaucoup moins lisible.

Mardi à l’Elysée, François Hollande s’est  préparé à signer un nouveau bail, avec sa compagne préférée… la seule qui compte… Marianne !

 

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

 

Hollande : Valérie va-t-elle rester ?

Par Christophe Giltay dans People, Politique , le 13 janvier 2014 11h32 | 6 commentaires

La première dame de France, Valérie Triewieler a été hospitalisée vendredi soir. Elle a subi un gros coup de blues après les révélations du magazine Closer sur une liaison entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet. D’après son secrétariat elle devrait sortir de l’hôpital. On s’interroge désormais en France sur son avenir : va-t-elle conserver sa place auprès du président ? 

Depuis les révélations de Closer, tout le monde attend une clarification de la part du couple Hollande -Trierwieler. Clarification bienvenue avant la grande conférence de presse du président toujours prévue mardi après-midi. Le problème c’est qu’il serait particulièrement inélégant d’annoncer une éventuelle rupture alors que Valérie Trierwieler est à l’hôpital.

Desperate Elyséewife ?

Cette histoire a quelque chose de pathétique entre le vaudeville et la mauvaise série américaine. D’après un sondage du Journal du Dimanche, 77% des français estiment que le président a droit à sa vie privée et 84% que les révélations  de Closer n’ont pas changé leur opinion sur lui. Donc a priori politiquement les conséquences ne devraient pas être trop importantes. Le problème c’est que sans être mariée, Valérie Trierweiler occupe de fait une fonction officielle : elle a un bureau à l’Elysée, dispose de collaborateurs, s’occupe d’œuvres caritatives, assure des visites, accompagne le président à l’étranger. Imagine-t-on qu’on va la faire sortir par la porte arrière de l’Elysée pour l’envoyer à la campagne,  comme les maîtresses de Louis XV quand elles avaient cessé de plaire ?

Haro sur la houri !

Valérie Trierwieler n’était pas très populaire surtout après l’affaire de son tweet, qui avait embarrassé le président. Pour autant, je ne crois pas que les Français accepteraient qu’il se conduise comme un goujat. Il va falloir qu’il traite cette affaire avec beaucoup de finesse.  Nicolas Sarkozy, qui a connu lui aussi de déboires conjugaux à l’Elysée, avait cet avantage d’être marié et donc de pouvoir divorcer. Et puis c’est Cécilia qui est partie….

Là, les chosent sont à la fois plus simples et plus compliquées. Pas besoin de divorce, mais comment  procéder pour rester correct ?

Hollande pris au piège ?

Il faut reconnaitre que François Hollande a le chic pour se mettre dans des situations compliquées. Je crois qu’il évitera difficilement une batterie de questions sur sa vie privée lors de sa conférence de presse, qu’il voulait pourtant  uniquement consacrée à sa nouvelle politique économique.

Et contrairement à Nicolas Sarkozy en son temps, il ne s’en tirera pas avec une pirouette du genre : « Avec Julie c’est du sérieux« …


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara