A quoi sert l’OTAN ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 3 décembre 2019 09h47 | Ajouter un commentaire

Alors que s’ouvre aujourd’hui à Londres un sommet de l’OTAN, on peut se demander quelle est la finalité de cette structure, née de la guerre froide, et qui ne parait plus adaptée aux défis d’aujourd’hui.

 

 

Emmanuel Macron dans une phrase provocatrice a déclaré il y a quelques jours que l’OTAN était en état de mort cérébrale, ce qui lui a valu une conversation franche avec le secrétaire général de l’organisation Jens Stoltenberg, et une volée d’insulte d’Erdogan qui a déclaré que c’était macro qui était en état de mort cérébrale. On le voit l’ambiance est au beau fixe dans une organisation où est quand même censé se battre les uns pour les autres et non pas les uns contre les autres…

70 ans et plus de dents ?

Et c’est là que se pose la question qui fâche à quoi sert l’OTAN aujourd’hui. A sa création en 1949 c’était simple, l’OTAN s’opposait au bloc de l’Est. L’OTAN soit les Etats unis et leurs alliés d’un côté et de l’autre l’URSS et les siens sous le nom de « pacte de Varsovie ». Quand l’URSS a disparu, le pacte de Varsovie a été dissous et on s’est posé la question de la survie de l’OTAN. A l’époque George Bush père a tout fait pour maintenir l’alliance alors que François Mitterrand par exemple ( déjà la France) , aurait préféré la construction d’une défense européenne, indépendante du parapluie américain. ( Souvenez-vous brigade franco-allemande puis Eurocorps…)

Qui est l’ennemi ?

Depuis l’OTAN existe toujours mais n’a plus d’ennemi désigné. Et ce qui faisait autrefois son unité, « tous contre l’URSS », est aujourd’hui facteur de divisions. Les pays baltes et plus généralement les ex pays de l’est ( Pologne , Hongrie Tchéquie, etc…) Sont très content d’être dans l’OTAN car ils continuent de craindre la Russie, leur adversaire historique. Les vieux Etats de l’Europe occidentale ( Bénélux, Royaume Uni, Allemagne, Italie, Espagne et même France) se satisfont de l’alliance car elle permet de ne pas, prendre en charge la totalité de leur défense. Ah qu’il est bon de compter sur le parapluie américain, sauf qu’avec Trump le parapluie est en train de se replier… Enfin un pays comme la Turquie y trouve une légitime internationale, alors ses intérêts géostratégiques différent de plus en plus de ceux des autres membres. Je vous l’apprends peut- être mais Erdogan est notre allié si, si… Et les statuts de l’OTAN prévoient qu’on fasse la guerre pour défendre la Turquie si jamais elle était attaquée. Mourir pour Ankara je ne suis pas sûr que le Belges, les Français ou même les Allemands soient prêts à signer …( Article 5 du traité de l’OTAN : « Les parties conviennent qu’une attaque armée contre l’une ou plusieurs d’entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties »)

Un avenir à définir.

Quant aux défis d’aujourd’hui comme la lutte contre le terrorisme, ils sont le plus souvent menés par de alliances de circonstance, comme au Sahel, plutôt que par l’organisation qui n’est pas prévue pour ce genre de conflits.

Au fond c’est l’existence même de l’OTAN qu’il faudrait mettre sur la table…

Car si elle n’est pas en état de mort cérébrale, elle est au moins sous assistance respiratoire. Et comme on ne sait pas comment la remplacer et par quoi, il y a de fortes chances qu’on poursuive longtemps encore les soins palliatifs…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “A quoi sert l’OTAN ?”

  1. Aucun commentaire