Les démocrates veulent destituer Trump

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 septembre 2019 07h52 | Ajouter un commentaire

Nancy Pelosi, chef de file des démocrates, a annoncé hier soir que la Chambre des représentants allait ouvrir une enquête contre le président des États-Unis.

 

Elle va examiner si Donald Trump a cherché l’aide de l’Ukraine pour obtenir des informations susceptibles de nuire à Joe Biden, favori dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle. Au cours d’une conversation téléphonique avec le président Ukrainien, Donald Trump aurait fait allusion au rôle du fils de Joe Biden dans une entreprise gazière ukrainienne.

Trois précédents.

Trump a pris cette accusation à la rigolade en affirmant qu’elle allait favoriser sa réélection. Il n’a peut-être pas tort, car dans l’histoire des Etats-Unis jamais une procédure d’impeachment ( qu’on peut traduire non pas par empêchement, mais par mise en accusation) , n’a abouti. La première fut menée en 1867 contre Andrew Johnson le successeur de Lincoln après son assassinat, ( il était son vice-président). On l’a ni plus ni moins accusé d’avoir été pro sudiste et d’avoir entravé les poursuites de la justice contre Jefferson Davis le président confédéré. L’enquête a démontré le contraire.  Il y a eu bien sûr Bill Clinton et l’affaire Lewinski, là aussi ça a fait pschitt … Et puis la plus sérieuse qui a bien failli aboutir, fut celle qui visa Richard Nixon en 1974, lors de l’affaire du Watergate. Mais Nixon démissionna avant d’être destitué, puis son successeur Gerald  Ford l’a amnistié.

Tyrannicide légal.

La possibilité de relever le président de ses fonctions a été envisagée dès la rédaction de la Constitution américaine  en 1787. Les rédacteurs du texte ont décidé de prévoir la destitution d’un président qui se rendrait coupable de «trahison, corruption ou autres graves crimes et délits». A l’époque  Benjamin Franklin considérait que c’était un progrès par rapport au tyrannicide. Plutôt que de tuer le chef tenté par la dérive du pouvoir, comme César à Rome, on a  inventé le moyen de s’en débarrasser légalement.

 Impossible « impeachment ».

Je ne doute pas que de nombreux élus démocrates, soient tentés par le tyrannicide légal. Mais l’histoire a démontré qu’en général ces « impeachments » n’aboutissent que dans des pays où la démocratie reste bancale, comme au Brésil avec Dilma Roussef.

A la question : la procédure contre Trump a -t-elle une chance d’aboutir ?  La réponse est non, aucune chance. La meilleure façon pour les Démocrates de s’en débarrasser ce sera de le vaincre «  à la régulière » dans les urnes  en 2020 !

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Les démocrates veulent destituer Trump”

  1. Aucun commentaire