Macron écrit aux Européens

Par Christophe Giltay dans Divers , le 5 mars 2019 09h02 | Un commentaire>

Emmanuel Macron fait paraître ce mardi, dans des quotidiens des 28 Etats membres de l’Union Européenne, dont la Libre en Belgique,  une longue tribune qui invite à une «renaissance européenne». Il lance ainsi sa campagne tout en voulant combattre concrètement les populistes et les eurosceptiques.

Emmanuel Macron a trouvé son rôle historique, il veut sauver et relancer l’Europe,  et il veut le faire directement avec les peuples et non pas depuis Bruxelles par une évolution institutionnelle ou technocratique. D’ailleurs en France, c’est tout un symbole, sa tribune n’a pas été publiée par le Figaro ou le Monde, mais par le Parisien,  un journal Populaire, et par des titres de la presse régionale. A ce sujet les premières lignes de son message sont très claires : «  Citoyens d’Europe, si je prends la liberté de m’adresser directement à vous ce n’est pas uniquement au nom de l’histoire et des valeurs qui nous rassemblent. C’est parce qu’il y a urgence …jamais depuis la seconde guerre mondiale l’Europe n’a été aussi nécessaire. Et pourtant jamais l’Europe n’a été aussi en danger. » 

Liberté, protection, progrès.

En résumé, il y a urgence pour sauver et renforcer le modèle démocratique européen. Un modèle qui repose selon lui sur la liberté la protection et le progrès. Il avance un certain nombre de propositions concrètes, comme la création d’une «banque européenne» pour financer la transition écologique, ou encore l’organisation de moments délibératifs dans toute l’Europe, un peu sur le modèle du grand débat qu’il mène actuellement en France, avec un certain succès.

Leadership europhile .

Faut-il encore que les autres suivent… En 2017 Emmanuel Macron avait proposé des listes transnationales pour ces élections européennes, et sa proposition a fait flop. Cette fois on devine qu’il veut incarner le leadership des europhiles face aux populistes et autres « brexiteurs ». On aurait ainsi deux camps en Europe, ceux qui veulent continuer et progresser dans la construction européenne et les autres, adeptes du repli national.  C’est d’ailleurs pour ça qu’il met la protection, au cœur de son texte contrairement à ce que disent les eurosceptiques pour lui l’Europe ce n’est pas le danger, c’est la sécurité…et le salut ne viendra pas de la fermeture mais de l’ouverture .

Non au repli.

On est en plein dans les ambitions des pères fondateurs et à mille lieues des discours que tiennent les gouvernements hongrois ou autrichien par exemple. Quant à l’Italie Emmanuel Macron s’est fendu dimanche soir d’une opération de séduction, en répondant à une longue interview sur la RAI. Il a qualifié la récente crise entre Rome et Paris de péripétie et invité le président Sergio Matarella à venir fêter à Amboise le 2 mai, les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci.

L’Europe « En Marche ».

Maintenant comment va se concrétiser dans la campagne cette offensive macaroniste. Va-t-on voir apparaitre des listes de son mouvement « En Marche » dans d’autres pays que la France…Ou va-t-il fédérer une sorte de coalition avec pour ambition de détrôner le binôme « Socialistes- Démocrates chrétiens ? ». Certains leaders européens commencent à s’en inquiéter. Avec son élection en 2017 en France, Emmanuel Macron a atomisé la classe politique, aussi bien à droite qu’à gauche. Il pourrait tenter de réitérer l’opération à Strasbourg et à Bruxelles.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

1 réaction à “Macron écrit aux Européens”

  1. Qu’il mette d’abord son pays en ordre à l’égard de l’Europe !