Remaniement : Castaner, Riester et rien…

Par Christophe Giltay dans Divers , le 17 octobre 2018 08h46 | Ajouter un commentaire

Après quinze jours d’atermoiement Emmanuel Macron a enfin annoncé la composition de son nouveau gouvernement. Un remaniement beaucoup moins spectaculaire que celui qu’on attendait, et qu’il à peine justifié lors de son allocution à la télévision. Préférant rappeler qu’avant tout il gardait le cap défini lors de son élection.

 

Castaner l’homme à tout faire.

 

Tout ça pour ça, c’est la phrase d’accroche qu’on retrouve le plus souvent dans les éditoriaux de la presse française ce matin. Quinze jours de réflexion pour annoncer l’arrivée de : Fresneau, Attal, Wagon, Guillaume, Nuñez, Dubos ou Pannier-Runacher…Vous ne les connaissez pas ? Moi non plus…Mais les français pas plus. Ce sont d’illustres inconnus bien loin du choc médiatique dont certains avaient rêvé. Une exception le nouveau ministre de la culture Franck Riester, un peu plus médiatisé pour avoir été longtemps dans la bande à Sarkozy. Il a commencé sa carrière au service de l’ancien champion olympique du 110 mètres haies Guy Drut, devenu ensuite homme politique. Ca lui aura peut-être appris à mieux franchir les obstacles que notre semi compatriote et célèbre éditrice Françoise Nyssen qui s’est crachée au ministère de la culture. Laurent Joffrin de libération fait, à juste titre, remarquer à son sujet que « le métier politique suppose des compétences particulières qui s’apprennent le plus souvent au contact des électeurs et non des lecteurs. »

Macron au 20h.

Le soir même le président se fendait d’une allocution solennelle à la télévision. Allocution ( et non pas interview, c’est plus facile) où il s’est voulu modeste pour une fois, il a reconnu notamment un peu d‘arrogance, et des erreurs de communication…Mais pas question de changer de cap et on jugera au résultat. Il a raison, on juge toujours au résultat, François Hollande pourrait lui en parler. A noter que des informateurs bien informés attribuent cette contrition présidentielle à l’influence de Brigitte qui lui aurait passé un savon maison après l’affaire Benalla. Les murs l’Elysée en auraient tremblé…Epouser sa prof, c’est se condamner à repasser à vie ses examens…

Poly-castaner.

Pour le reste on connait enfin le tant attendu nouveau ministre dès l’intérieur, et ce n’est qu’une demi surprise puisqu’il s’agit de Christophe Castaner dont le nom avait circulé dès le début. Christophe Castaner ancien PS, devenu fidèle d’entre les fidèles d’Emmanuel macron et qui en deux ans a occupé successivement ou simultanément les postes de porte-parole du candidat, porte-parole du gouvernement, ministre des relations avec le parlement et chef du parti majoritaire «  La République en marche » ! Comme on dit dans son pays le sud-ouest :  « et si la terre est argileuse il fera aussi quelque briques… »

Moi j’ai une suggestion pour Emmanuel Macron qui sera tôt ou tard confronté à un nouveau remaniement, il devrait cloner Christophe Castaner !

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Remaniement : Castaner, Riester et rien…”

  1. Aucun commentaire