Jacques Brel était flamand

Par Christophe Giltay dans Divers , le 9 octobre 2018 09h41 | Un commentaire>

Il y a quarante ans Jacques Brel disparaissait emporté par un cancer. Toute la journée de nombreux hommages vont lui être rendus en Belgique, en France et dans bien d’autres endroits. Ce matin nous tranchons une question fondamentale, malgré ses chansons très dures contre les flamingants, Jacques Brel était bien d’origine Flamande !

 

Jacques Brel en 1977
(Photo Jean Michel Deligny)

 

Ça peut paraitre un peu spécieux comme débat, mais c’est le genre de question qui a hanté mon enfance.

Petit Belge émigré en France, on me posait la question régulièrement :

« – Alors Brel Flamand ou Wallon ? »

« – Euh… disons Bruxellois, Belge bilingue, auteur francophone, grande figure de la chanson française… »

 

«  – Oui mais « le plat pays » c’est pas les Ardennes… il le dit lui-même

Mijn Vlakke Land ! »

«  – …le plat pays qui est le mien … oui… »

« – Et Marieke …elle s’appelle pas Germaine… »

«  – Non mais y’a Mathilde qu’est revenue quand même… »

« – C’est ça ! Et « chez ces gens-là… » c’est Frida qu’est belle comme un soleil…Frida prénom plutôt germanique… »

«  – Oui mais j’attends Madeleine… »

«  – Et puis y’a les Flamandes … »

Les Flamandes dansent sans rien dire
Sans rien dire aux dimanches sonnants
Les Flamandes dansent sans rien dire
Les Flamandes ça n’est pas causant.

Un malentendu autour des Flamandes.

On pourrait continuer comme ça longtemps jusqu’à sa dernière charge contre les flamingants dans son ultime disque en 1977. ( Les F…)

…et je vous interdits de forcer nos enfants qui ne vous ont rien fait à aboyer flamand… 

En fait tout repose sur un malentendu. La chanson «  les Flamandes » quand on l’écoute calmement est plutôt sympathique, gentiment moqueuse et décrit une vie villageoise d’autrefois, déjà révolue quand elle sort en 1959. Mais les flamingants l’ont mal prise et en ont fait une polémique. C’est eux que Brel attaque par la suite. Comme me l’a dit un jour sa fille France Brel, il n’attaquait pas les Flamands mais les flamingants. D’ailleurs son inspiration était largement flamande et je vous renvoie à « Mon père disait »,  très belle chanson sur la Flandre.

C’est le vent du nord
Qu’a raboté la terre
Autour des tours
Des tours de Bruges
Et qui fait qu’nos filles
Ont l’regard tranquille
Des vieilles villes
Des vieilles villes. 

Zandvoorde berceau de la famille.

En fait la famille de Brel était originaire d’un petit village de Flandre occidentale Zandvoorde . Son père Romain y est né avant de partir en 1911 faire sa vie au Congo avant de s’installer à Schaerbeek en 1926 où Jacques a vu le jour en 1929. Le grand-père de Jacques Brel, Jean-Augustin y a été bourgmestre de 1833 à 1885. Son oncle aussi a été bourgmestre de la localité de 1926 à 1966. Pas rancunier les habitants de Zandvoorde ( et de toute l’entité Zonnebeke, ) lui rendent hommage ces jours-ci et jusqu’au 14 Octobre avec un parcours à travers toute la commune, animés par de nombreux artistes. Il paraît même qu’on y chantera une version en « West flamand » de « Ne me quitte pas »… « Lat mu nu nie vooln ».

Mais ça c’est peut être une forme de vengeance…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

1 réaction à “Jacques Brel était flamand”

  1. J’ai écouté sur RTL FR une interview du grand Jacques ou il revendiquait ses origines Flamande et Bruxelloises. Expliquait que le choix de s’exprimer dans une langue était un choix personnel, comme un anglais ferait de la poésie en portugais. Perso je préfère enzovoort à etcaetera.