La Belgique à l’ONU.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 27 septembre 2018 10h26 | Ajouter un commentaire

 

Le premier ministre Charles Michel va s’exprimer aujourd’hui à la tribune de l’ONU, devant l’Assemblée Générale. Ce discours intervient alors que la Belgique va occuper à partir du premier janvier un siège au conseil de sécurité de l’ONU. Ce n’est  pas qu’un poste honorifique, car malgré sa taille en matière de diplomatie la Belgique joue dans la cour des ( presque) grands.

 

La salle du conseil de sécurité de l’ONU.

 

On ne va pas se la jouer, mais il faut se rendre compte, et je l’ai constaté moi-même à l’ONU, qu’effectivement la Belgique est un pays qui compte sur la scène internationale. Ce retour au conseil de sécurité n’est pas dû au hasard. Ce siège a été accordé à la Belgique pour deux ans, par 181 voix sur 188 votants… Excusez du peu !

Une grande tradition diplomatique.

Pourquoi ? Parce que la Belgique est un partenaire sérieux sur la scène internationale, qui dispose de 117 postes diplomatiques dont 82 ambassades. C’est l’une des plus anciennes nations à exercer une activité internationale moderne puisque notre ministère des affaires étrangères a été créé dès 1831. A noter  que la Belgique est pratiquement membre fondateur de tous les organismes internationaux et signataire de la plupart des grands traités. Ainsi par exemple nous avons participé aux premiers accords de Genève de 1864, qui sont à l’origine du droit humanitaire. Autre exemple, nous sommes parmi les 12 signataires du traité de l’Antarctique de 1959  qui a démilitarisé ce continent, et en a fait un bien commun à toute l’humanité. Pays fondateur de l’union européenne, représenté à l’ONU depuis décembre 1945, membre de l’OTAN, de l’Union postale universelle, de l’agence spatiale européenne, de l’organisation internationale de la francophonie, de l’OCDE, du FMI …etc. … etc…etc…

L’art du compromis.

Par ailleurs son statut d’ancienne puissance coloniale au Congo, ou mandataire au Rwanda et au Burundi lui confère aujourd’hui encore une influence et une expertise  recherchée pour l’Afrique centrale… Enfin la Belgique a une réputation de pays de compromis, capable de faire s’entendre entre elles des parties divisées et ça bien sûr en diplomatie  c’est fondamental … Enfin Bruxelles accueille le siège l’OTAN et une partie des institutions européennes ce qui crée forcément une proximité ( on se croise en ville, on participe aux même réceptions, on assiste aux mêmes spectacles). Ainsi la Belgique joue en Europe un rôle sans commune mesure avec son poids géographique.

Un faux petit pays.

Je dis géographique… Car démographiquement nous ne sommes pas un si petit pays. Sur les 28 pays de l’Union Européenne, avec nos 11 millions d‘habitants nous sommes en milieu de tableau. La Belgique est par exemple plus peuplée que le Portugal, la Grèce, la Suède, l’Autriche, la Hongrie, la république Tchèque, la Slovaquie, la Finlande, l’Irlande, le Danemark… 141ème pays du monde ( sur 197) par sa superficie, la Belgique en est le 80ème par sa population,  le 25ème par son PIB, et le 22ème par son indice de développement humain. .

Donc quand le premier ministre belge s’exprime à l’ONU, ce n’est pas au nom d’un petit pays, mais d’une grande nation… diplomatique.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “La Belgique à l’ONU.”

  1. Aucun commentaire