Macron à 31%

Par Christophe Giltay dans Divers , le 5 septembre 2018 08h55 | Ajouter un commentaire

En France journée cruciale hier pour Emmanuel Macron qui a pris deux décisions importantes, le remplacement de Nicolas Hulot et le maintien de sa réforme des impôts… Emmanuel Macron bien loin désormais de l’état de grâce de ses premiers mois de mandat, il est devenu plus impopulaire que François Hollande à la même époque.

 

Dans un sondage IFOP publié mardi le président de la République perd 10 points d’un coup et se retrouve avec seulement 31% d’opinion favorables…au même stade de son mandat en septembre 2013, François Hollande était à 32%. Les chiffres sont encore plus sévères si l’on entre dans les détails : 68% des français estiment qu’il ne mène pas une bonne politique économique,  et 22% seulement pensent qu’il est proche de leurs préoccupations. Il entraine son premier ministre dans sa chute. Edouard Philippe est tout juste un peu plus populaire avec 35% d’opinion favorable.

A la source.

Cela dit  être impopulaire  présente un avantage, c’est qu’une fois qu’on  l’est devenu on ne risque plus de le devenir. On peut donc prendre sans  crainte des mesures impopulaires. C’est probablement pourquoi après avoir longuement hésité, Emmanuel Macron maintenu au premier janvier prochain, l’application de la retenue à la source pour les impôts des Français…La France est en effet l’un des tout derniers pays, ou les impôts n’étaient prélevés directement sur le salaire comme en Belgique, et c’est vrai que ça va leur faire un choc psychologique quand ils vont découvrir leur feuille de paie amputée de leurs contributions. Ce n ‘est pas la même chose de payer volontairement en envoyant un chèque au percepteur, que de ne jamais voir la couleur de cet argent.

Données personnelles.

Et puis il y un autre aspect, qui va gêner les français c’est le fait de devoir révéler à leur employeur leur situation de famille. J’ai commencé ma carrière en France, et je me souviens que la première fois qu’en Belgique on m’a demandé dans une entreprise si j’étais marié et si j’avais des enfants j’ai répondu « ça vous regarde pas… »

François qui ne rugit pas.

L’autre décision importante prise hier par Emmanuel Macron, fut le remplacement de Nicolas Hulot par François de Rugy, le président de l’Assemblée Nationale. Là encore il a décidé de ne pas chercher un candidat populaire ou spectaculaire. Il s’agit d’un ancien écologiste qui s’est rallié au mouvement En Marche  durant la campagne présidentielle, après avoir participé à la primaire de la gauche où il avait recueilli 3,88% des voix ! Ce n’est pas uen star et ce n’est pas lui qui va faire oublier l’ex présentateur d’Ushaia. En revanche c’est un homme politique professionnel, qui ne fera pas de vagues et respectera sans état d’âme la solidarité gouvernementale.

Fini les paillettes ! Comme dirait François Hollande, 15 mois après son élection, Emmanuel Macron est en train de devenir un président normal.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Macron à 31%”

  1. Aucun commentaire