Le chanoine Emmanuel.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 juin 2018 07h50 | Un commentaire>

 

Emmanuel Macron sera aujourd’hui à Rome pour rencontrer le Pape François. Il se rendra ensuite à la basilique St Jean de Latran pour y prendre possession de son titre de chanoine d’honneur, une tradition qui remonte à Henri IV, mais qui fait débat dans une France désormais laïque.

 

Saint Jean de Latran  » mère de toutes les Eglises »

 

Je ne rentrerai pas dans Saint Jean à Cheval avec Brigitte en Amazone, c’est par cette boutade qu’Emmanuel Macron a voulu désamorcer toute polémique concernant cette tradition séculaire. Elle remonte en fait à l’année 1604 quand le roi Henri IV a confirmé les droits de St Jean de Latran sur une abbaye française, Clairac située en Aquitaine. Pour le remercier le pape a lors accordé au roi de France le titre de chanoine d’honneur de St Jean de Latran, St Jean deuxième basilique pontificale après St Pierre et qui est par ailleurs la cathédrale de Rome.

Aujourd’hui le titre est plus que jamais honorifique, mais la plupart des présidents de la Vème République ( successeurs « de jure » des rois de France) sont allés en prendre possession à Rome. Seuls le gaulliste Georges Pompidou et les socialistes François Mitterrand et François Hollande ne sont pas déplacés, mais ils ont néanmoins accepté le titre.

Sarko le curé et l’instituteur.

Nicolas Sarkozy avait fait scandale lors de son intronisation en prononçant un discours polémique où il avait notamment déclaré : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur. »  Une phrase qui avait beaucoup choqué dans la France officiellement laïque ou les instituteurs ont été longtemps qualifiés de « hussard de la République ». Emmanuel Macron ne prononcera pas de discours, mais il faut dire qu’il a déjà donné lors de son intervention au collège des Bernardin à Paris en avril dernier, où il avait affirmé : « Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Eglise et l’Etat s’est abîmé et qu’il importe, à vous comme à moi, de le réparer ».

Un président agnostique.

 Or s’il a fait ses études chez les Jésuites Emmanuel Macron n’est pas particulièrement croyant. Il n’a été baptisé qu’à 12 ans, et après une période de foi intense durant son adolescence, il se déclare désormais agnostique. En fait il a une arrière-pensée politique, il veut se réconcilier avec les catholiques et notamment les plus conservateur qui n’ont toujours pas digéré le mariage homosexuel et la procréation médicalement assistée.

L’absolution sans contrition ?

Quant au Pape François sa position sur les migrants et son attention particulière aux pauvres sont en décalage avec celui qu’on surnomme le président des riches sets qui apr. ailleurs renvoie tous les jours en Italie des migrants qui cherchent à passer en France. Le président pourrait donc se faire sermonner par le souverain pontife, mais avec bienveillance, car il porte en lui un atout majeur. Son prénom référence au directe au christ désigné ainsi dans l’évangile de saint Mathieu… « La Vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. » Ainsi soit-il !

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

1 réaction à “Le chanoine Emmanuel.”

  1. Et vous pensez réellement mr Giltay que Emmanuel Macron  » pourrait se faire sermoner  » par le Pape …?
    Je suis moi d’avis que c’est plustot le Pape qui va  » faire profil bas « …( vu sa prestation pendant la campagne electorale française ) !