Macron : Un délicieux président

Par Christophe Giltay dans Divers , le 4 mai 2018 07h09 | Ajouter un commentaire

 Les réseaux sociaux anglo-saxons continuent de se moquer de la bourde d’Emmanuel Macron, qui a qualifié Lucy l’épouse du premier ministre australien de « delicious », c’est-à-dire appétissante au sens gastronomique du terme… C’est d’autant plus surprenant qu’Emmanuel Macron est le premier président français à maitriser quasi parfaitement la langue de Shakespeare.

 

A l’issue de son voyage en australien en début de semaine Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse en compagne du premier ministre australien, et en conclusion il l’a remercié pour son accueil.

Macron a cru dire en anglais « Merci à vous et à votre délicieuse épouse pour la chaleur de votre accueil… »  Le problème c’est qu’il a dit « Your délicious wife… » Or délicious ne s’emploie en anglais que pour les plats, les choses qu’on mange… En fait ça signifie appétissante, savoureuse … à croquer ! Et dans le langage très familier ça va plus loin,  Macron a dit un truc du genre «  ta femme elle est bonne ! »

Pépé le putois.

Le premier ministre n’a pas relevé l’erreur et a fait bonne figure…. Mais Immédiatement la presse australienne s’est saisie de l’impair. Le Daily Telegraph local a caricaturé à sa une Emmanuel Macron sous les traits de « Pépé le putois » en anglais « Pépé le pew », un personnage des dessins animés, à l’accent français prononcé, qui véhicule tous les stéréotypes attribués aux français par les anglo-saxons : séducteur dragueur, hâbleur, vantard.

A noter que dans la version française du dessin animé , Pépé le putois parle avec l’accent italien allez savoir pourquoi… quand il a découvert la caricature Emmanuel Macron a bien pris les choses. Une de ses collaboratrices a publié sur Instagram une photo ou on le voit éclater de rire en lisant le journal.

Faux amis.

Le très sérieux site de la BBC a fait de son côté une analyse grammaticale du problème et a conclu que le président avait été victime d’un faux amis, et que plutôt que délicieuse, il aurait dû utiliser l’adjectif  delightfull : charmante, adorable, merveilleuse, et même délicieuse au sens métaphorique à la française…… il faut dire que des faux amis en anglais et français il y a en a plein puisque 64% du vocabulaire anglais vient du français… délicieuse bien sûr mais aussi tennis, qui vient de l’impératif tenez, mot qu’on lançait avec la balle pendant le parties de jeu de paume… tenez ! Quant au flirt il vient bien sûr de conter fleurette, fleureter.

Honni soit qui mal y pense.

Enfin au-delà des faux amis il y a aussi des vrais amis. Ainsi la linguistique Henriette Walter dont je vous recommande le célèbre livre « honni soit qui mal y pense » a recensé 3200 mots qui ont le même sens dans les deux langues. Exemple : “ I have a rendezvous with Madame in a restaurant  “.

Bref comme le disait Georges Clémenceau l’un des rares français de sa génération à avoir parlé anglais… « l’anglais ce n’est jamais que du français mal prononcé. »

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Macron : Un délicieux président”

  1. Aucun commentaire