Alexia : crime passionnel ou féminicide ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 1 février 2018 08h20 | Un commentaire>

Revenons sur l’affaire Alexia, cette jeune femme tuée par son mari dans l’est de la France. Ces dernières 48 heures on a pratiquement assisté à l’enquête en direct, notamment à travers les déclarations des avocats à la télévision  alors que le mari n’était pas encore inculpé. Un peu comme si la justice se rendait sur la place publique et non dans les prétoires.

 

Alexia et Jonathann Daval

Alexia jolie blonde de 29 ans, disparait dans la région de Besançon le 28 octobre, alors qu’elle fait son jogging en forêt …C’est du moins ce qu’explique son mari Jonathann quand il donne l’alerte… Des battues sont tout de suite organisées, hélas deux jours plus tard on retrouve son corps dénudé et partiellement brulé sous des branchages. Le mari parait complément brisé, notamment lors d’une marche d’hommage le 5 novembre, en tête du cortège les parents d’Alexia doivent le soutenir …

Un avocat médiatique.

Pendant trois mois Jonathann va jouer le veuf éploré,  jusqu’à ce coup théâtre mardi quand il avoue avoir tué sa femme lors d’une dispute conjugale !  L’affaire déjà étrange le devient  encore plus car c’est l’avocat de Jonathann , Maître  Randall Schwerdorffer qui annonce à la presse que son client a avoué, avant même son inculpation par la procureure. Dans ses déclarations presque théâtrales l’avocat évoque un accident, un homicide involontaire.  Puis plus tard il expliquera qu’il y avait une relation dominant dominé entre Alexia et Jonathann, que la jeune femme exerçait une sortie de tyrannie sur son mari et enfin qu’elle prenait des médicaments contre l’infertilité qui avaient modifié son caractère à tel point que le couple se disputait souvent, parfois avec violence.  Il n’a pas encore  affirmé que Jonathann avait tué Alexia en état de légitime défense mais on n’en est pas loin…

Randall Schwerdorffer

Meurtre sur conjoint.

Sauf que Jonathan a bel et bien été mis en examen pour meurtre sur conjoint et pas pour homicide involontaire. L’avocat des parents d’Alexia , Maître Jean Marc Florand plus posé que son confrère , a expliqué  que les aveux de Jonathan n’étaient que partiel et qu’il  n’avait pas encore  expliqué un certain nombre de faits mis en évidence par l’enquête…  «  comment ce garçon, que rien ne prédestinait à ça qui n’a pas de double-personnalité, peut se lancer dans (la démarche de) déshabiller sa femme, la rhabiller en joggeuse, la transporter dans la nuit, sans éclairage, dans les bois, comment on peut en arriver à ça? Et lendemain faire sa matinée comme si de rien n’était ? » Par ailleurs les gendarmes lors des premières auditions ont constaté que Jonathann portait des traces de griffures et de morsures sur les bras. Alexia se serait défendue au point de se retourne les ongles… Pour l’avocat des parents il n’y a probablement pas eu préméditation, mais il s’agit bien d’un meurtre et pas d’un accident…

Une affaire symbolique ?

Cette hyper médiatisation de l’enquête, a provoqué une onde de choc dans la société françaises et des féministes notamment se sont emparée de ce cas pour dénoncer la stratégie de Randall Schwerdorfer. Il semble vouloir plaider le crime passionnel…Non disent elles ! Ce n’est pas un crime passionnel c’est un « féminicide » rappelant qu’en France tous les trois jours une femme meurt sous les coups de son conjoint.

Le futur procès de Jonathan Daval pourrait bien mettre cette problématique au cœur du débat. Car malgré les déclarations de son avocat, le mari d’Alexia, risque ni plus ni moins la détention à perpétuité.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

1 réaction à “Alexia : crime passionnel ou féminicide ?”

  1. Feminicide, on invente des mots comme si le fait de tuer une femme etait un fait aggravant , donc tuer un homme serait moins grave? Et oui il y a des hommes victimes aussi , et oui ttes les femmes ne sont pas de petits anges fragiles qu’il faut protéger avec des lois spécial , donc discriminantes pour les hommes ,
    Les Feminazis et les médias sont systématiquement anti hommes et ont une vision du monde où la femme a toutes les vertues ( femmes sont merveilleuses) et où tous les hommes seraient des monstres ( tous les mecs sont des salops )