antalya temizlik şirketleri
antalya haber haberler antalya rent a car elektroniksigara
antalya rent a car
Antalya temizlik firmaları Antalya temizlik şirketleri

Harcèlement : le porc est souvent un chef.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 octobre 2017 09h12 | 2 commentaires

 Vous avez entendu parler de la campagne « balancetonporc »  qui se développe sur twitter… Campagne qui fait écho à celle lancée aux Etats-Unis « metoo », moi aussi, et qui a pour but de dénoncer les cas d’abus sexuels dans la foulée de l’affaire Weinstein. Il faut savoir qu’en Europe une femme sur cinq sera sexuellement harcelée durant sa vie professionnelle.

harcelement

 

C’est le chiffre que révélé dans le journal « Libération »  Marilyn Baldeck la déléguée générale de l’Association européenne des violences faites aux femmes au travail (AVFT).

Bien évidemment ça ne limite pas aux milieux du spectacle au sens large, mais ça concerne toutes les professions des femmes politiques aux femmes de chambre. Seulement c’est un peu trop facile d’imaginer un univers où des milliers de mâles en rut attendent la première occasion pour sauter sur leurs collègues de bureau ou d’atelier.

Le moment du harcèlement.

Non c’est beaucoup plus subtil que ça explique Marilyn Baldeck: le harcèlement se produit toujours à un moment précis de la vie d’une femme : «Quand elle est vulnérable, suite à une rupture, si elle a été victime de violence avant, lorsque l’un de ses proches est malade…Et elle cite le cas d’une commissaire de police qu’elle aide en c moment….Il a suffi dit-elle que son fils tombe malade et qu’elle demande des horaires plus souples, afin d’aller le voir à l’hôpital, pour que son supérieur lui propose de lui « changer les idées »… avec des propositions sexuelles insistantes

Préméditation.

Car un « harceleur ce n’est pas quelqu’un animé de pulsions irrésistibles, c’est quelqu’un qui calcule son coup.» D’ailleurs on l’a vu dans le cas d’Harvey Weinstein, le scénario était toujours le même sous le prétexte de parler d’un film ou d’un contrat il faisait monter des actrices dans sa chambre d’hôtel, avec la complicité de son assistante…Ça n’avait rien donc rien de spontané, c’était prémédité

Rapport de domination.

Pour la déléguée générale il y a d’autres failles dont se nourrit le harceleur : la précarité, la présence d’un fort lien de subordination, ou encore la taille de l’entreprise . Plus elle est petite plus c’est facile puisqu’il n’y a pas de représentation syndicale… Enfin, et c’est le plus terrible, porter plainte ne sert pratiquement à rien , la procédure prend deux ans minium, et le harceleur n’est condamné que dans 10% des cas… car c’est souvent parole contre parole…

Harcelées et licenciées.

En revanche 95% des femmes qui dénoncent des faits de harcèlement perdent leur emploi. «  Souvent, le harcelé est déplacé et le harceleur reste en place. Et ç’est le cas bien sur quand celui qui harcèle est un supérieur ou un patron. »

En fait personne n’ose témoigner contre eux, il y a une sorte de complicité passive, comme ce fut le cas pour Weinstein, tout le monde savait personne ne parlait. Alors ?

Alors on peut espérer que cette histoire hollywoodienne aura deux conséquences positives  : libérer la parole, et foutre la trouille aux harceleurs.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

2 réactions à “Harcèlement : le porc est souvent un chef.”

  1. Je partage bien sûr totalement le contenu de votre article et trouve particulièrement choquant que certains profitent de leur position pour exploiter ou abuser sexuellement des femmes ( parfois très jeunes filles) qui le plus souvent se trouvent en état de dépendance.
    Un comportement juste ignoble qu’il convient de dénoncer, punir, et bien sûr combattre de toutes ses forces.
    Mais gare pour de ( très) mauvaises raisons à ne pas jeter l’opprobre ou l’anathème en dénonçant de braves gens qui ne sont coupables de rien.
    Je me souviens d’un juge me racontant que certaines personnes accusaient de pedophilie leur conjoint ( ce qui s’avérait faux!) afin de faciliter un divorce.
    Gare aux dénonciations dans tous les sens, et si j’avoue comprendre et approuver celles qui ( avec raison !) dénoncent  » leur » porc, j’avoue être un peu surpris de l’incroyable déferlement auquel nous assistons seulement maintenant contre ce Wastein au moment où il est par terre.
    Ça aurait été préférable beaucoup plus tôt, d’autant qu’à compter celles qui se manifestent aujourd’hui, soit la quasi totalité des actrices des 2 côtés de l’Atlantique, j’en suis à me demander s’il lui restait du temps pour produire des fils.
    Un horrible personnage à coup sûr !

  2. comment ne pas oublier l’harcélement vécu sans recours possible devant un patron honorablement connu ,comment faire face seule sans pouvoir se faire aider même si on dénonce ,on me dit perdante car le harcellement moral n’a de trace que dans l’esprit ,sans trace visible ,devant ce patron qui persiste jusqu’à détruire l »autre .même apres des années ,je comprend celle qui ose.

Les commentaires sont actuellement fermés