Archives du septembre, 2017

Brigitte redécore l’Elysée.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 septembre 2017 07h55 | Ajouter un commentaire

A l’occasion des journées européennes du patrimoine, le palais de l’Elysée a reçu 20 000 visiteurs, dont plusieurs centaines ont été accueilli directement par Emmanuel Macron. Certains d’entre d’eux ont peut être remarqué que le nouveau couple présidentiel avait décidé de redécorer le « château. »

elysee

 

 

Les présidents ont toujours entretenu une relation compliquée avec l’Elysée, peut-être parce que c’est là que Napoléon a signé son abdication quelques jours après Waterloo. Le général de Gaulle par exemple n’aimait pas du ce palais dit « de la main gauche » qui avait appartenu à la Pompadour, il aurait référé s’installer dans le donjon du château de Vincennes, ancienne résidence royale,  mais on l’on en a dissuadé en lui expliquant que ça aurait couté trop cher. Argument porteur car le général dit la légende, payait lui-même son électricité, et madame de Gaulle, tante Yvonne, faisait retourner les tentures plutôt que de les remplacer…

La salle des fêtes

La salle des fêtes

Le style Brigitte.

Brigitte Macron n’a pas ces pudeurs, elle a fait retirer les lourds rideaux de la salle des fêtes pour qu’y entre la lumière du jardin, elle également demandé qu’on change des tapis, des tapisseries et une partie du mobilier considéré comme vieillot. Elle a fait appel au mobilier national et à la manufacture des Gobelins ; elle a commandé un nouveau service de table à Sèvres ; elle a également visité le Fonds national d’art contemporain. C’est la première fois qu’une épouse de président se rend sur place depuis Claude Pompidou, elle avait ensuite décoré les murs du palais d’œuvres du XXème siècle que Giscard s’était empressé de faire disparaitre à son arrivée cinq ans plus tard.

Potager et nouveau bureau.

Si madame Chirac s’occupait personnellement de rosiers du parc, Brigitte Macron aurait l’intention d‘y installer un potager, un peu comme Michelle Obama à la maison blanche. Emmanuel Macron s’est fait quant à lui aménager un espace à côté du bureau officiel, dans le salon occupé autrefois par les conseillers de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Il préfère travailler dans ce lieu plus sobre que dans le décor Louis XV de l’ancien bureau du général de Gaulle, utilisé pourtant par tous ses successeurs sauf Giscard.

 

Le bureau du président

Le bureau du président

La résidence normale.

Ces changements bouleversent un peu la vie du palais qui était resté en l’état sous François Hollande, il n’avait  fait procéder qu’à quelques travaux d’entretien, (toiture, électricité)  et s’était après un an de mandat résigné à habiter au palais. Car malgré toutes les déclarations de campagne il est impossible à un président de continuer à habiter dans son logement en ville. Un président normal  habite normalement à l’Elysée.

A noter que les premières dames et les présidents ont aujourd’hui beaucoup plus de pouvoir sur leur décor Elyséen qu’autrefois.

Le journal « le Monde » rappelait samedi quand que dans  les années 50, Mme René Coty avait souhaité déplacer quelques  meubles. Comme le personnel faisait la sourde oreille et elle l’avait fait elle-même avec ses enfants…

Le lendemain tous les meubles avaient repris leur place !

RTL TVI : trente ans !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 septembre 2017 08h10 | Ajouter un commentaire

 

Il y a trente ans naissait RTL-TVI. Ce fut plus qu’une déclinaison belge de RTL Télévision, l’antique Télé Luxembourg, ce fut véritablement la création d’une nouvelle chaine, dans un univers médiatique belge qui ne connaissait pas la télévision privée. Ce fut aussi une grande  aventure humaine, et ceux qui l’ont vécue, dont votre serviteur en gardent des souvenirs puissants.

 

TVI 1987

 

Ce que je retiendrais et qui fait à mon avis la grande singularité de cette aventure, c’est que nous étions une équipe jeune, voire très jeune. Le patron avait quarante ans et je pense et la moyenne d’âge de la rédaction n’atteignait pas les trente ans, moi-même j’en avais 26. A ces âges tout est possible, on  faisait des choses qu’on nous aurait confiées quinze ans plus tard sur une autre chaine de télévision…

Felipe.

Ainsi mon deuxième jour à RTL j’ai interviewé Felipe Gonzales. Bon d’accord je sais ça fait ancien combattant…Quand je raconte cette histoire aux jeunes journalistes il y en a toujours un pour dire : « ouah !  et il jouait où encore au Barca ou au Réal ?  En général je réponds que Felipe Gonzalez ce n’était pas Platini… et là on me répond Plati qui ? Et c’est alors que je comprends qu’ils me charrient.

Tant pis j’égrènerai avec vous quelques souvenirs de journalistes, car je ne vous parlerai pas des amours des speakerines quoique… Comme nous étions jeunes et que nous passions beaucoup de temps ensemble on s‘est pas mal reproduits entre nous.

Je me souviens.

Je vais vous le faire façon Georges Perec :

Je me souviens de la première nuit de la première guerre du golfe en janvier 1991, et de ces images vertes du ciel de Bagdad strié par les bombardements alliés et les tirs de DCA… Je me souviens en 1993 de la mort du roi Baudouin, le 31 juillet et de notre reporter Francois Aman qui part dans la nuit apprendre la nouvelle aux Belges sidérés, je vois encore ce policier dans sa voiture qui prend sa radio : « appel à toutes les voitures le roi Baudouin est mort.»…Je me souviens en avril 1994 du premier jour du génocide rwandais. A 7 heures du matin nous avions joins au téléphone la première ministre du Rwanda  quelques minutes avant qu’elle ne soit assassinée tout comme les paras belges qui la protégeait …je me souviens de la mort de Diana à Paris le 31 aout 1997  et des belles de nuit qui, à 5 heures du matin, jetaient des fleurs dans le tunnel de l ‘Alma …

Du 11 septembre au 7 janvier…

Je me souviens du 11 septembre 2001 et d’Alexandre un monteur qui déboule dans la salle des cameramen en disant : « regardez vite CNN il se passe quelque chose à New York…Je me souviens du 7 janvier 2015 quand j’ai vu la première dépêche annonçant l’attaque contre Charlie hebdo, et de notre stupéfaction : « ils ont tué Cabu et  Wolinski… »

Je me souviens de tant de choses que ça ne m’étonnerait pas de voir Wilfried Martens entrer à 7h45 dans le studio de Bel RTL pour y être l’invité du matin…

Wilfried Martens… Wilfried Martens… Il jouait où encore ? A Anderlecht ou à Bruges ?

Paris : la police face aux bouchons.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 5 septembre 2017 07h49 | Ajouter un commentaire

Il n’y a pas qu’à Bruxelles que les plans de circulation provoquent la polémique, c’est aussi le cas à Paris, où en cette rentrée de nombreux axes ont été réduit à une seule voie pour laisser la place aux vélos. Les automobilistes râlent mais les policiers aussi qui arrivent de plus en plus tard sur les lieux d’intervention.

La BRI prête à affronter les embouteillages.

La BRI prête à affronter les embouteillages.

La prise de conscience du problème date du braquage de la bijouterie Cartier en novembre 2014. Coincée dans les embouteillages la BRI, la brigade de recherche et d‘intervention était arrivé au bout de 25 minutes. Or la bijouterie se trouve en plein cœur de la ville, à deux pas des Champs Elysées. Pire La brigade d’intervention s’est trouvée sur les lieux après le préfet et le ministre… vous imaginez !

Gênés à l’Hyper Cacher.

Deuxième prise de conscience plus grave encore, la prise d’otage de l‘Hyper Cacher par Amedy Coulibaly  le 9 janvier 2015. On ne l’a pas su à l’époque, mais bloquées sur le périphérique les premières équipes de la BRI ont dû abandonner leurs véhicules et ont couverts les deux cent derniers mètres à pied, avec leur matériel et leur armement lourd. Face à ces difficultés la BRI a donc décidé de s’équiper de 7 motos qui vont permettre des interventions rapides avant que les véhicules plus lourds n’arrivent à franchir les obstacles… La police réfléchit également à l’utilisation de la Seine comme axe de circulation, afin de pénétrer  au centre de Paris sans se heurter au plan vélo voulu par la maire  Anne Hidalgo.

Notre Drame de Paris.

Anne Hidalgo dont les décisions font l’objet de nombreuses attaques notamment dans un livre qui lui est consacré, au titre révélateur : Notre Drame de Paris… Comme en d’autres lieux ( suivez mon regard…) on lui reproche d’appliquer son plan de circulation sans tenir compte de l’avis des usagers et des communes voisines. Electoralement elle ne risque pas grand-chosent car à Paris intramuros moins d’un ménage sur deux dispose d’une voiture. Ce sont les gens de l’extérieur, banlieue et grande couronne, qui sont les plus embêtés. Ainsi 168 élus de la région lui ont adressé une lettre ouverte pour lui demander de revenir sur ses décisions… en vain… Il faut  savoir que le pouvoir régional  est de droite et Anne Hidalgo socialiste.

Henri IV assassiné à la faveur d'un embarras de circulation.

Henri IV assassiné à la faveur d’un embarras de circulation.

Le SAMU aussi.

Enfin les services de secours ont également leurs problèmes, le SAMU de Paris signale qu’en cas de crise cardiaque une minute de perdue, c’est 10% de chance de survie en moins. Cela dit l’urgentiste le plus célèbre de France le docteur Patrick Pelloux, interrogé sur le sujet par le Figaro, prend ça avec philosophie et rappelle qu’il a y toujours eu des embouteillages à Paris.

Ainsi c’est à la faveur d’un embouteillage provoqué par une charrette, que le 14 mai 1610 Ravaillac a pour monter sur le carrosse d’Henri IV pour l’assassiner.