antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du mars, 2017

François Fillon dans le cabinet noir.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 24 mars 2017 16h05 | 3 commentaires

C’est du jamais vu en campagne électorale et l’échange restera probablement dans les annales de la télévision. Hier soir sur le plateau de L’Émission politique de France 2, François Fillon et l’écrivaine Christine Angot se sont violemment affrontés, bien au-delà des altercations qui opposent parfois les hommes politiques entre eux. Par ailleurs François Fillon a accusé François Hollande de tous les maux qui l’accablent, et qu’il aurait orchestrés depuis un mystérieux cabinet noir.

Fillon soucieux

 

Il faut savoir que Christine Angot est une hollandiste de stricte obédience s’il n’en est qu’une ce sera celle-là ! Elle a même publié dans la presse une tribune pour demander à François Hollande de de présenter malgré tout. Demande poliment refusée par le président. Hier donc, invitée mystère de l’émission politique, elle attaqué François Fillon bille en tête…

Bras de fer.

«Vous vous êtes mis dans la situation d’avoir, pour des costumes ou autre, des services à rendre», «est-ce que vous comprenez que le fameux Front républicain est mis en danger. On ne comprend pas pourquoi vous ne vous êtes pas retiré», réponse de Fillon : «De quel droit vous me condamnez? De quel droit vous estimez que l’emploi de mon épouse était illégal et indécent?» a chargé l’ancien premier ministre. «C’est trop facile … on est dans un pays de droit. Ce n’est pas parce qu’un journal a décidé de m’accuser que je suis coupable et moi je ne le suis pas. »

Christine Angot

Christine Angot

 

«Votre parole est malhonnête», reprend Angot et Fillon de répondre «Vous osez me traiter de malhonnête ? » et Angot en rajoute en reprochant à François Fillon de faire du chantage au suicide en comparant son cas à celui de Pierre Bérégovoy, l’ex premier ministre socialiste qui s‘était suicidé en 1993 après une violente campagne de presse suivie d’une défaite électorale.

Fillon se défend : «Je n’ai pas dit ça Madame. Vous ne pouvez pas comprendre que je sois blessé par des accusations mensongères?», Angot : «Oh c’est triste, vous me faites de la peine…De l’autre côté de l’écran, les gens sont dans le même état que moi», et Fillon de conclure en mettant les rieurs de son côté «On verra madame ce que diront les Français au moment de l’élection. Le coiffeur de François Hollande, ça ne vous a pas choqué naturellement?»…en fait c’est plutôt François Hollande qui était l’invité surprise de l’émission…

Le cabinet noir

François Fillon a accusé le Président de la République d’être à l’origine des fuites qui ont déclenché le Pénélopegate et il demandé qu’on ouvre une enquête sur les prétendus agissements de Francois Hollande révélée par un livre à paraitre dont le titre est « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat »… Ce livre révélerait que François Hollande se ferait communiquer, comme en son temps François Mitterrand, toutes les écoutes téléphoniques pour s’en servir politiquement.

« On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé, en tout cas, à travers ces allégations »… « Moi, ce soir, solennellement, je demande qu’il y ait une enquête d’ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c’est un scandale d’Etat »…

« Si ce qui est écrit dans ce livre est vrai, je pense que dans l’histoire récente de la Ve République, un chef d’Etat n’est jamais aussi loin dans l’illégalité, la prise de pouvoir sur des services sur lesquels il ne devrait pas avoir autorité »

Démenti.

Dans un communiqué publié par l’Elysée, le président de la République a  « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères de François Fillon… Depuis 2012, et c’est un fait établi, l’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire et a toujours respecté strictement l’indépendance de la magistrature ».

Un peu plus tard c’est carrément l’un des auteurs du livre Didier Hassoux qui a démenti les informations de François Fillon :

« On n’a jamais écrit ça. On n’a jamais écrit ça…. La seule personne qui croit en l’existence d’un cabinet noir à l’Elysée, c’est François Fillon ».

Le candidat fantôme.

Bref un sacré mic mac…

Je me dis parfois que cette envie d’en découdre avec Hollande traduit un regret profond : celui de ne pas l’avoir comme adversaire. C’aurait été tellement bien un bon vieil affrontement gauche droite, Hollande le sortant défendant son bilan d’un côté, et de l’autre Fillon dénonçant ce même  bilan et préparant l’alternance ….à  l’ancienne quoi !

Et pendant que Fillon ferraille avec Hollande, Emmanuel Macron, rejoint par le  ministre de la défense Jean Yves le Drian, passe devant Marine le Pen dans les sondages, et devient l’ultra favori !

Hé oui monsieur Fillon on a changé d’époque…

Présidentielle : 8 candidats qualifiés !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 14 mars 2017 08h56 | 3 commentaires

Dans la présidentielle française, c’est la dernière ligne droite pour le dépôt des candidatures. Les prétendants à l’Elysées doivent avoir réuni les 500 signatures d’élus nécessaires le 17 mars au plus tard, soit vendredi. Pour l’instant seuls 8 candidats répondent aux critères de qualification, mais 2 ou trois autres pourraient encore les rejoindre d’ici vendredi.

 

Oscar Temaru 82 signatures !

Oscar Temaru 82 signatures !

Pour disputer l’élection présidentielle française, il faut être parrainé par au moins 500 élus, nationaux ou locaux. Au total la France compte quelque 47 000 élus dont 36000 maires, donc a priori «  y’en a pour tout le monde ! » Sauf que ce n’est pas si simple… D’abord il ne faut pas que plus 50 de ces signatures proviennent d’un même département,  et il est obligatoire qu’au moins  30 départements ou collectivités d’outre-mer soit représentés. Un potentat local ne pourrait se satisfaire de sa notoriété sur son territoire. On a par exemple le cas d’Oscar Temaru le leader indépendantiste de Tahiti, il ne peut être uniquement désigné par des élus tahitiens, pour l’instant il plafonne à 82 signatures.

Le dilemme des parrains.

A noter qu’un élu ne peut parrainer qu’un seul candidat. Statistiquement on pourrait donc se retrouver avec environs 80 candidats qualifiés. Mais les parrainages sont publics et donc a priori pas question pour un élu d’un grand parti de soutenir ostensiblement un autre candidat que celui de son parti, il subirait des sanctions. Quant aux maires non-inscrits certains ont peur de représailles de la part d’élus plus importants qui pourraient par exemple les priver de subventions régionales. Ainsi des candidats pourtant très bien placés dans les sondages comme Marine le Pen ont toujours plus de mal à réunir les signatures nécessaires, que les représentants des grands partis traditionnels.

Fillon 2953 !

Au dernier bilan établi le 14 mars par le conseil constitutionnel, 8 candidats ont obtenus les 500 signatures. Sans surprise François Fillon est en tête avec 2953 parrains, logique il représente un grand parti qui possède beaucoup d’élus.

Même chose pour Benoît Hamon qualifié avec 1717 signatures. Juste derrière on trouve Emmanuel Macron avec 1548 , or lui n’a pas de grand parti à son service !  Vient ensuite le souverainiste Nicolas Dupont Aignan  672 signatures , il est très bien implanté dans les régions et soutenus par de nombreux maire non inscrit.

Le Pen 618 !

Un autre candidat de la droite de la droite François Asselineau a lui recueilli 569 parrainages. Chiffre à rapprocher de celui de marine Le Pen, 618 . Bien qu’elle soit en tête de sondages au premier tour et que son parti ait remporté plusieurs élections locales, coté parrainage elle ne joue pas encore dans la cour de grands. Ainsi Nathalie Arthaud la trotskyste héritière d’Arlette Laguiller est à 623. Mieux que l’autre trotskyste Philippe Poutou, 357 seulement. Le 14 mars Mélenchon avait atteint 666 signatures…(Est-ce le chiffre de l’ante Macron ?)

MAM 53 !

A noter que les francs-tireurs ne sont pas les bienvenus dans cette compétition. Par exemple MAM, Michèle Alliot Marie, ancienne présidente du RPR, ancienne ministre de défense de l’intérieur, de la justice et même des Affaires étrangères, n’a recueilli que 53 signatures ; quant à Rama Yade, l’emblématique secrétaire d’Etat aux droits de l’homme des débuts du quinquennat Sarkozy, seuls 217 élus la soutiennent.

L’écrivain Alexandre Jardin n‘a aucune chance avec ses 107 signatures, tout comme la candidate de la primaire citoyenne Charlotte Marchandise 71 signatures. En revanche l’inclassable Jacques Cheminade est à 469, il peut encore se qualifier, c’est moins sur pour le député marcheur Jean Lassalle actuellement à 453….

Hollande 500 ?

A noter que 302 élus ont accordé leur soutien à Alain Juppé alors qu’il n’est pas candidat. Pour la petite historie sachez que François Hollande a fait bloquer 500 signature d’élus socialistes au cas où… alors là ce serait vraiment la surprise du chef !

Fillon habillé pour l’hiver.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 13 mars 2017 08h52 | 3 commentaires

Une nouvelle casserole à accrocher à la candidature de François Fillon. D’après le journal du dimanche, depuis 2012, le candidat de la droite à la présidentielle aurait reçu en cadeau pour 48 500 euros de costumes sur mesure, achetés chez un tailleur réputé de Paris.

Fillon en "Forestière"

Fillon en « Forestière »

Le Journal du dimanche a révélé qu’un « ami généreux » avait  signé un chèque de 13 000 euros, le 20 février, pour régler le montant de deux costumes sur-mesure, chez le tailleur Arnys, à Paris. « J’ai payé à la demande de François Fillon. Et sans d’ailleurs en avoir le moindre remerciement depuis », a déclaré le mystérieux mécène, qui pour l’instant souhaite rester anonyme.

Le journal a alors fait son enquête et découvert que François Fillon était un très bon client de ce célèbre tailleur de la rue de Sèvres à Paris. Faut-il y voir un symbole ? Ce tailleur fut autrefois celui de deux anciens présidents…Valery Giscard d’Estaing et de François Mitterrand.

Le style « paysan chic »

Arnys c’est le style chic gentlemen Farmer, son bestseller est une veste nommée «La Forestière », une veste droite inspiré des costumes de garde-forestier du 19ème siècle, avec un col court, qui se porte relevé. Prix 5000 euros pièces, François Fillon en aurait acheté deux, car comme dit un de ses amis même quand il est décontracté il est habillé. En 2010 il valait même reçu le prix de l’homme politique le mieux stylé. Tout ça n’est pas bien grave il a le droit d’être coquet… Sauf que visiblement ce n’est pas lui qui paye.

Un mystérieux donateur.

Il est difficile d’établir l’origine des fonds qui lui a permis de régler les 48 000 de costumes Arnys depuis 2012, car 35000 euros auraient été payés en liquide , excusez du peu ! Une chose est sûre, tout ou partie a donc été payée par cet ami mystérieux. Et là « y ‘a comme un défaut dirait Fernand Raynaud ! » En France les hommes politiques doivent déclarer tout don supérieur à 150 euros, or Francois Filon n’a pas déclaré ses costumes. En revanche s’il s ‘agit d’un cadeau privé fait par un ami ou un membre de la famille, on reste dans le domaine de la vie privée, et il n’y pas de limite.

Ami ou connaissance ?

C’est pourquoi l’identité du mystérieux donateur peut être révélatrice, entre une simple connaissance et un vrai proche il y a une différence essentielle. C’est la ligne de défense de Fillon : « Un ami m’a offert des costumes en février. Et alors ? » «  J’observe que ma vie privée fait l’objet d’enquêtes en tous sens et que ce traitement m’est réservé. Mes faits et gestes sont scrutés tous les jours dans l’intention évidente de me nuire pour m’écarter  » de la course à la présidentielle ». Dont acte !

Une certaine conception de la frugalité.

Bon… comment dire ? En deux mots : c’est normal qu’un homme politique soit correctement habillé, ça fait partie du job, les costumes sont élus vêtement de travail, d’ailleurs il aurait pu s’en acheter sur le budget de la campagne en les déclarants,  comme des frais professionnels. Il y a juste un truc qui n’a pas l’air de troubler le candidat, mais qui à mon avis interpelle les Français, et creuse un peu plus le fossé entre la base et les élites… dans le genre marqueur social…

Le prix !


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara