Macron décolle.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 27 février 2017 16h49 | 2 commentaires

La campagne de l’élection présidentielle française est peut-être en train de se décanter. Emmanuel Macron profite du ralliement de François Bayrou, et le maintien de Mélenchon handicape le PS Benoit Hamon.

Macron

 

Un sondage publié ce matin 27 février pour le Figaro RTL et LCI est sans appel. Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour avec 27% des intentions de vote, devant Emmanuel macron 25%, François Fillon 20% Benoit Hamon 14% et Jean Luc Mélenchon 10%. Ce qui traduit plusieurs phénomènes :

La Marine insubmersible.

Marine le Pen semble définitivement hors atteinte par les affairées judicaires. La mise en examen de sa cheffe de cabinet dans le dossier des emplois fictifs du parlement européen n’a strictement aucune influence sur les intentions de vote en sa faveur. La technique de la victimisation fonctionne comme autrefois avec son père.

Macron Bayrou, ticket gagnant !

Emmanuel Macron fait un bond en avant depuis son alliance avec François Bayrou les 22 et 23 Février. Il gagne 5% d’intentions de  vote effaçant d’un coup  les revers subis après ses déclarations maladroites sur la colonisation et le mariage pour tous. 73% des électeurs de Bayrou sont prêts à voter Macron contre 11% qui se rallient à François Fillon.

Fillon encalminé.

Le candidat des Républicains reste stable à 20%. Il a survécu au Pénélopegate et à l’ouverture d’une information judiciaire. Il contre-attaque en dénonçant un climat de « quasi-guerre civile » entretenu selon lui par le gouvernement, en vain. Il mobilise le noyau dur de son parti, mais il n’arrive plus à élargir sa base électorale. Il est au maximum ou presque avec 20 %. Avec un tel chiffre il y a une semaine il pouvait se qualifier au second tour, ce n’est désormais plus le cas.

Hamon rose, vert mais pas rouge.

Benoit Hamon, le socialiste, a enregistré de weekend le ralliement de l’écologiste Yannick jabot, c’est appréciable mais le candidat du front de gauche jean Luc Mélenchon Luia confirmé qu’il maintiendrait sa candidature quoiqu’il arrive. Ensemble ils rassembleraient 24% des voix, seuls c’est 14 pour l’un et 10 pour l’autre. En clair la défaite de la gauche est assurée.

Un scénario inédit.

Pour la première fois depuis els débits de la Vème république la présidentielle pourrait se jouer sans aucun représentants des deux grandes familles politiques françaises : les gaullisto-républicains et les socialistes.

Cela dit il reste 60 jours, en 60 jours il peut s’en passer des choses. Il y a 60 jours Valls faisait encore partie des favoris et François Fillon avait course gagnée…

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

2 réactions à “Macron décolle.”

  1. Je reconnais être assez surpris de la nette remontée de Macron dans les sondages juste après le ralliement de Bayrou à sa (bonne?) cause. Reconnaissons que Macron commence à préciser son programme et de plutôt habilement car nettement plus rigoureux que celui de de Hamon qui semble utopique mais moins rugueux que celui de Fillon.
    Pas surpris par contre de la mésentente entre Hamon et Mélenchon, personne n’y a jamais cru.
    Quant à Marine, elle donne l’impression d’être insubmersible et certainement pas de quoi se réjouir.
    Décidément rien n’est joué, tout reste possible….
    Même le pire ?

  2. Macron a commencé à decoller il y a 10 mois…
    Déjà  » En Marche » , après 5 mois , il y avait autant d’adherents qu’au PS et au FN …
    Celà m’incite à penser que Macron a decollé depuis longtemps , il a pris son envol et brillament .
    Curieusement , on nous  » vend  » toujours Le Pen en tete , avec 26 / 27 % , et je pense moi que c’est de l’intox :
    à Nantes ( ville de 300.000 habitants) , elle n’a pas réussi à emplir le Zenith …de 3.500 places ,et ( on le sait desormais ) à fait venir des participants …de Rennes …
    Alors , Le Pen , on veut nous faire le coup du père fouettard ?

Les commentaires sont actuellement fermés