antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

François Fillon, pilote d’endurance

Par Christophe Giltay dans Histoire, Politique , le 21 novembre 2016 08h29 | 2 commentaires

François Fillon a donc remporté haut la main le premier tour des primaires de la droite en France. Même si tout le monde avait constaté sa remontée ces derniers jours, personne n’avait imaginé qu’il arriverait en tête, et surtout avec une telle avance. Alors comment expliquer cette victoire ?

fillon

François Fillon ancien député du Mans, a toujours dit que comme les 24h, les primaires de la droite « étaient une course d’endurance et non un sprint… » Rappelant régulièrement dans ses réunions publiques la course de Jacky Ickx en 1969, quand il était parti dernier pour arriver premier.
Désormais il lui faut transformer l’essai, mais il a tellement d’avance qu’il a vraiment peu de chances de perdre au second tour, il faudrait un retournement de l’opinion de droite , ou alors un vote massif d’électeurs de gauche en faveur d’Alain Juppé. D’autant plus que Nicolas Sarkozy lui a apporté son soutien.

Un programme très à droite

Comment expliquer ce succès alors que le programme de François Fillon est peut être le plus libéral de tous sur le plan économique, et l’un des plus sévères sur les questions de sécurité ? Il est par exemple favorable à la déchéance de nationalité pour les jihadistes. Quant aux questions sociétales il est très conservateur, ainsi contrairement à tous les autres candidats de la primaire il envisage d’amender la loi sur le mariage pour tous. Non pas la supprimer, mais par exemple supprimer ou limiter la possibilité d’adopter pour les couples homosexuels. Ainsi il fédère les secteurs économiques, les partisans d’une politique sécuritaire, mais aussi les mouvements catholiques traditionnels.

Plus rassurant que Sarkozy

Son programme est assez proche de celui de Sarkozy, mais lui n’est pas bling bling, il ne traite pas les gens de « pauv’ con », il ne menace pas de nettoyer les banlieues au karcher, il ne divorce pas etc etc…toutes choses qui vous me passerez l’expression « rassure le bourgeois ». S’il fallait comparer François Fillon à une grande figure de l’histoire contemporaine, je dirais que c’est un peu le Georges Pompidou de Nicolas Sarkozy…

Un nouveau Pompidou ?

En 1969, (tiens, toujours 69…) les Français avaient chassé le général de Gaulle en répondant ‘non’ à son référendum, puis avaient élu triomphalement Georges Pompidou pour lui succéder. Or Pompidou c’était son ancien premier ministre, exactement sur la même ligne politique. Mais contrairement au général, il était beaucoup plus « conforme » et ne risquait pas d’aller à Montréal crier « vive le Québec libre ! »…

Des ruptures, oui mais pas trop !

Les Français aiment bien les révolutions, les ruptures, les grands hommes qui secouent le cocotier… mais pendant un temps seulement ! Ensuite ils ne rêvent que d’être gouvernés bourgeoisement. Après Napoléon, Louis XVIII ; après De Gaulle, Pompidou ; après Sarkozy, Fillon.
Cela dit la course n’est pas terminée, il reste un second tour des primaires puis l’élection proprement dite au printemps prochain… Mais Fillon a des réserves, Jacky Ickx n’a-t-il pas gagné 6 fois les 24h du Mans ?

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

2 réactions à “François Fillon, pilote d’endurance”

  1. je crois aussi que l’on ( vous , les journalistes ),
    sous estimez le bon sens des français …;
    je crois que le programme economique de Fillon , meme s’il est dur , seduit les français qui sont bien conscients que : il faut faire quelque chose .
    ce n’est pas par hasard que Trump à gagné ,
    ce n’est pas par hasard que finalement Rajoy a été réelu ,
    les français deviennent simplement , eux aussi , pragmatiques .

  1. […] > La suite sur le blog de Christophe Giltay, grand reporter et spécialiste des questions frança… […]

Les commentaires sont actuellement fermés

Führerscheintest Führerscheintest Online