Un scénario autrichien pour la France ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 23 mai 2016 10h02 | Un commentaire>

Le surprenant résultat provisoire  des élections présidentielles en Autriche me donne des envies de politique fiction. Projetons-nous donc dans le futur, dans un an  le 7 mai 2017, au soir du second tour de l’élection présidentielle française.

 

marine main tendue

 

Ta Ta Tam ! Il est 20 heures et nous sommes le 7 mai 2017. Les visages des deux candidats du second tour apparaissent sur tous les écrans de télévision en France avec le chiffre des résultats : 50 / 50 ! Egalité absolue pour Marien le Pen et son adversaire …Nicolas Hulot. Un candidat d’extrême droite contre un écologiste indépendant.  Le même schéma qu’un an plus tôt en Autriche, les mêmes causes causant les mêmes effets !

Bonnet blanc et blanc bonnet.

Qu’est ce qui a propulsé les candidats autrichiens ? L’échec des deux partis institutionnels, le parti  social-démocrate et les conservateurs du parti populaire  qui gouvernent le pays au sein d’une grande coalition d depuis 2007.

Il est alors facile de les renvoyer dos à dos, comme le fait Marine le Pen en France qui a longtemps désigné  les deux partis institutionnels français sous le vocable d’UMPS. Le fait que l’UMP ait changé son nom en « Les Républicains » n’a eu qu’un effet très secondaire sur l’opinion publique, pour de plus en plus de gens c’est chou vert et vert chou. 75% des Français ne souhaitent pas assister en 2017 à un nouveau match entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

 

Hulot

 

Un candidat citoyen ?

C’est pourquoi les initiatives se multiplient pour une primaire citoyenne qui désignerait un candidat en dehors de grands partis traditionnels. Parmi les initiateurs de ces projets l’écrivain Alexandre Jardin, l’ex ministre de Jacques Chirac Corinne Lepage ou encore l’ancien journaliste et député européen Jean Marie Cavada. Ils s’appuient sur un autre sondage qui montre que 78% des français seraient prêts à voter pour un candidat issus de telles primaires.

Jardin et les autres pensent que s’ils arrivent à rassembler 500 000 signatures ils pourraient lancer le processus…

Hulot en embuscade ?

C’est là par exemple qu’une candidature de Nicolas Hulot deviendrait possible. Parce qu’il ne faut pas s’attendre à le voir désigné par le parti écologiste : Europe Ecologie les Verts qui lui avait préféré Eva Joly en 2012. De toutes façons ce parti est en train d’éclater, il a perdu son groupe parlementaire la semaine dernière quand plusieurs de ses députés ont rejoint le PS. Hulot une des personnalités préférées des Français, pourrait donc tenter d’inventer  une nouvelle manière de faire de la politique.

Fiction ou pas ?

Et c’est pourquoi je l’imagine bien affronter Marine le Pen au second tour… Avec effectivement ce danger de les voir comme en Autriche au coude à coude. La gauche, la droite modérée, et les écolos votant Hulot, l’extrême droite et la droite dure votant Marine Le Pen.

C’est de la fiction certes, mais il y a un an en Autriche ç’aurait aussi été de la fiction…

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

1 réaction à “Un scénario autrichien pour la France ?”

  1. […] côté français, le site belge de RTL.be s’interroge : « Un scénario autrichien pour la France ? (…) Qu’est ce qui a […]