antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du octobre, 2015

Thomas Fabius : un tiers flemmard deux tiers flambeur

Par Christophe Giltay dans Divers , le 30 octobre 2015 10h02 | Un commentaire>

Thomas Fabius est l’objet un mandat d’arrêt aux Etats-Unis. Le fils du ministre français  des Affaires étrangères Laurent Fabius est notamment poursuivi pour des chèques sans provision d’un montant de plus de 3 millions de dollars.

Thomas Fabius et une "petite" camarade.

Thomas Fabius et une « petite » camarade.

 

 

Dans la famille Fabius je demande le fils ainé Thomas né en 1981, l’année de l’arrivée de François Mitterrand au pouvoir. Point commun avec son père aucun ! Enfin si, il a du charme et il souffre d’une calvitie précoce. En revanche rien à voir avec la tête de Laurent, diplômé de l’école normale supérieure, de science po , de l’ENA, premier ministre à 37 ans, président de l’Assemblée Nationale ministre des finances ministres des affaires étrangères et je vous épargne les mandats locaux.

Un peu flemmard.

Thomas c’est tous le contraire, après deux ans d’études il laisse tomber pour devenir animateur au club Med et professeur de tennis. Ensuite il travaille par ci par là pour des groupes hôteliers. Crée une boite de conseil en entreprise et se fait un premier accroc judicaire : il est condamné en 2009  à 15 000 euros, dont 10 000 avec sursis, pour abus de confiance.

Pas mal flambeur.

Mais Thomas Fabius est surtout un grand sorteur et un grand flambeur, la rumeur court que la société des bains de mer de Monaco lui aurait effacé gracieusement une dette de 700 000 euros, et quand on lui a reproché en 2013 d’avoir acheté l’appartement de Claude Zidi à Paris pour 7 millions d’euros, alors qu’il était au chômage, son avocat a répondu qu’il l’avait payé avec un prêt bancaire et ses gains au jeu. Ce qui a surpris beaucoup de gens car il est  interdit de casino en France…En France mais pas ailleurs dans le monde !

Chèques en bois.

Ainsi la justice américaine a donc lancé contre lui un mandat d’arrêt pour chèque sans provisions et vol. Il aurait signé pour 3,4 millions dollars de chèques en bois à trois de casinos de Las Vegas…

Vous allez me dire « c’est une somme ! » Oui d’autant plus qu’il a signé ces chèques au cours de la même nuit entre le 15 et le 16 mai 2012, soit le jour où son père est entré au gouvernement de Jean Marc Ayrault. Le mandat d’arrêt lancé contre lui n’est effectif qu’aux Etats Unis, s’il s’y présente il y a sera immédiatement arrêté.

Les délices chypriotes.

En revanche il ne s’agit pas d’un mandat d’arrêt international. Il peut donc continuer à circuler en Europe, par exemple à Chypre où il y aussi des casinos et où ( d’après le Point ) il aurait  empoché près 13 millions d’euros de gains contre seulement 5 millions de perte, entre avril 2011 et avril 2012. Soit un bénéfice de 8 millions ! C’est exceptionnel et d’après les spécialistes pour réaliser un tel bénéfice il faut mettre en jeu 25 million d‘euros ! A cette aune la nuit de las Vegas c’est de la gnognotte ! Hé oui quand on joue faut y aller franco !

Je reste songeur quand je pense qu’on a accepté ses chèques sans barguigner. Mais que voulez-vous… On ne prête qu’aux riches !

Hollande peut encore rebondir.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 28 octobre 2015 16h05 | Un commentaire>

Dans six semaines auront lieu en France des élections régionales qui s’annoncent catastrophiques pour le PS. Après il restera à peine 1 an et demi avant la présidentielle. Question : est-ce que François Hollande a encore des chances de rebondir ?

Hollande Elysée

Il y a au moins quelqu’un qui y croit « Lui… »

Et pourtant tous les compteurs sont au rouge…sa popularité est toujours en berne entre 20 de 25% selon els instituts et surtout ces régionales vont être catastrophiques. Actuellement le PS dirige toutes les régions métropolitaines sauf 2, et il y en a 22.

Après le scrutin elles ne seront plus que 13 après des regroupements effectués dans la douleur. Or après ces élections s’il reste au PS deux sur 13 ce sera inespéré. Pire une région emblématique de la gauche, le Nord-Pas-de-Calais Picardie pourrait tomber dans les mains de Marine Le Pen. Tous les sondages la donnent largement en tête…avec des scores de l’ordre de 45% des voix !!!!

La bataille de Lille.

Imaginez un territoire qui va de Lille à Chantilly aux portes de Paris, dirigée par Marine le Pen ! Elle en retirerait une dimension politique nouvelle. ( Une région dont accessoirement le principal partenaire étranger est la Belgique on en reparlera …)

Comment le président pourrait-il se remettre d’une telle mise en capilotade ?

Tout simplement en faisant le président, en continuant à utiliser les puissants leviers que la Vème République confère à l’exécutif. Même privé de toutes les régions les pouvoirs du président n’en seraient pas ébranlés,  il garderait toute sa capacité de manœuvre. Il a présenté ce matin en conseil des ministres sa feuille de route pour  2016. Quant à la ligne politique de la campagne électorale il hésite encore entre le social- libéralisme porté par son ministre de l’économie Emmanuel Macron, ou un retour à une forme d’union de la gauche qui rassemblerait une large palette politique allant des écologistes aux centristes…

Un nouveau premier ministre ?

Un remaniement ministériel à la fin de l’année devrait consacrer ses choix. Sur le papier il pourrait même changer de premier ministre. Mais ça parait peu probable, Manuel Valls tient bon la barre et ne se profile pas comme un adversaire potentiel pour l’Elysée. Il serait d’ailleurs plus dangereux sur ce plan dehors que dedans.

En fait l’atout principal de François Hollande c’est la divisons à droite. Il y aura bien des primaires dans le camp d’en face et Nicolas Sarkozy n’est pas si sûr que ça de les emporter. On assister à une lutte où ils seront nombreux, et même si au final Sarko l’emporte rien ne dit qu’il ne devra pas affronter une candidature dissidente, de Juppé de Fillon ou d’un autre.

Un expert en élections.

Hollande va tout faire pour être l’unique candidat de la gauche, quitte à promettre des ministères aux écolos et pourquoi pas Matignon à François Bayrou, comme Ségolène Royal avait failli le faire en 2007.  Donc tactiquement rien  n’est joué.

Sauf que là aussi se profile l’ombre de Marine le Pen !

Cette semaine un député socialiste Malek Boutih (ancien président de SIOS racisme) qui a mon avis voulait faire le buzz, a déclaré sur BFM TV : « En l’état actuel des choses, je ne vois pas comment Marine Le Pen peut ne pas gagner l’élection présidentielle »

A mon avis il a du se faire souffler dans les bronches, un peu comme Cassandre en son temps. Le problème c’est que Cassandre avait raison…

Daesh enverrait des européens en Europe

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 octobre 2015 10h00 | Comments Off on Daesh enverrait des européens en Europe

Une des craintes que suscite l’arrivée des migrants est la possibilité que des terroristes se glissent parmi eux, et profitent de l’asile pour commettre des attentats. Un récent rapport des services secrets français dit tout le contraire. La nouvelle stratégie de Daesh dite « stratégie oblique » serait d’envoyer au contraire des terroristes européens en Europe.

Al-Baghdadi, Calife auto proclamé de Daesh.

Al-Baghdadi, Calife auto proclamé de Daesh.

 

Des européens en Europe oui, mais pas des Belges en Belgique, des Français en France ou des Espagnols en Espagne. Non ! Mais des européens dans un autre pays européen que leur pays natal ou de nationalité. Le raisonnement de Daesh, le prétendu état islamique est simple : chaque pays surveille ses propres djihadistes et quand ils reviennent ils sont soit arrêtés, soit placés sous surveillance… En revanche les stratèges terroristes estiment que l’information circule mal entre les pays européens. C’est du moins ce que leur a appris l’affaire du Thalys. Le terroriste qui a essayé d’y commettre un carnage le 29 aout avait été repéré en Espagne, en France, en Allemagne et en Belgique, mais entre eux les pays avaient peu ou mal communiqué.

Merci Schengen !

Le système de Schengen permet aux européens de circuler dans un espace constitué de 26 Etats sans avoir à justifier de leur identité aux frontières. Quoi de plus facile pour un Français de passer en Belgique, pour un Allemand de se rendre en Autriche, et même pour un Espagnol de voyager en Suède etc… D’autant que le plus souvent nous apprenons la langue de nos voisins, ou au pire l’anglais. Rien de plus facile donc pour un européen de se fondre dans la masse dans n’importe quelle ville de l’espace Schengen. Accessoirement il y aurait encore 500 djihadistes Français en Syrie et en Irak.

Des terroristes invisibles.

Bref plus que jamais la coopération entre les polices et les services secrets européens est une priorité absolue. La force des terroristes est qu’ils maitrisent parfaitement le monde moderne et la mondialisation. Ils font leur propagande sur internet et sur les réseaux sociaux, ils voyagent ; ils communiquent avec des smartphones et de tablettes derniers modèles ; et souvent comme ils ont eu avant leur engagement terroriste une autre vie parfois tout à fait normale, ils n’ignorent rien des goûts et des couleurs de la jeunesse européenne…

Croyez-moi, le prochain terroriste qui frappera un de nos pays, portera plus surement un teeshirt de Shakira ou des « One direction » qu’un costume traditionnel afghan.

PS et Sarko unis contre Marine à la télé

Par Christophe Giltay dans Divers , le 22 octobre 2015 09h20 | 2 commentaires

Une première en France, le patron du PS a écrit à Nicolas Sarkozy pour lui proposer une action commune contre l’invitation de Marine Le Pen à l’émission de France 2, «  Des paroles et des actes ». Et malgré son opposition farouche aux socialistes Nicolas Sarkozy a dit : d’accord !

Jean-Christophe Cambadélis Premier secrétaire du PS.

Jean-Christophe Cambadélis Premier secrétaire du PS.

 

« Des paroles et des actes » est probablement l’émission politique la plus courue de la télévision française, tous les leaders rêvent d’y être invités. Ce soir ce sera le cas pour Marine Le Pen et ce sera la cinquième fois. Vous allez me dire Marine le Pen est la présidente d’un parti donné à 25% dans les sondages, il est logique qu’on l’invite à la télévision. Oui mais cette invitation ne plait pas à tout le monde et surtout pas au premier secrétaire du parti socialiste Jean Christophe Cambadélis, car si elle bien présidente de son parti, Marine le Pen est également candidate à la présidence de la région Nord -Pas-de-Calais-Picardie pour les élections régionales qui auront lieu en décembre.

Une lettre à Sarko.

Or les autres candidats de la région Nord n’étaient pas invités à cette émission. Cambadélis a alors pris sa plus belle plume pour écrire à Nicolas Sarkozy, le président des « Républicains », qui est a priori sinon son pire ennemi du moins son principal adversaire : « Monsieur le président, le jeudi 22 octobre en prime time, pour la cinquième fois sur le service public, Mme le Pen sera invitée …cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l’équité médiatique qui plus est au profit d’un parti d’extrême droite. Ceci au moment où dans toute l’Europe ce souvent ont le vent en poupe. Voilà pourquoi je vous propose que nous saisissions ensemble le CSA »

Le OK des Républicains.

La réponse de Sarko n’était pas gagnée d’avance, puisque sa position est de refuser toute idée de « front républicain » qui unirait les partis démocratiques contre le Front National. C’est sa fameuse formule « ni, ni » ni PS, ni FN. En s’associant à la démarche socialiste il pourrait donner l’impression de reconnaitre effectivement qu’il y a une parenté au moins morale entre la gauche et la droite démocratique.

Et pourtant il a dit oui ! Son entourage a fait savoir qu’il partageait la même analyse que Cambadélis, et donc Frédéric Péchenard, le directeur général des « Républicains », a écrit France Télévisions et au CSA pour protester.  Le CSA a réagi hier via un communiqué, demandant qu’une «expression contradictoire soit rapidement offerte aux concurrents» de Marine Le Pen. Finalement France Télévisions a annoncé que l’émission invitera également ses concurrents : le « Républicain » Xavier Bertrand et le Socialiste Pierre de Saintignon pour un débat en deuxième partie d’émission.

Une hirondelle ?

L’incident est donc clos…Sauf que l’élection régionale est l’une des rares en France à se faire au scrutin proportionnel. Donc même si elle arrive en tête au Premier tour Marine le Pen n’est pas sure de gagner la région au second. Une coalition PS « Républicains » pourrait lui barrer la route, un peu comme en Belgique le PS peut parfois s’associer au MR pour diriger une commune. Bien sur personne dans ces deux parti ne vous le dira, mais au vu de cet épisode je me dis sait-on jamais ?

 

Un avion ce n’est pas un autobus

Par Christophe Giltay dans Divers , le 20 octobre 2015 10h21 | Comments Off on Un avion ce n’est pas un autobus

Revenons sur la crise à Air France, on se souvient des images terribles de ces deux cadres à moitiés lynchés prenant la fuite la chemise déchirée. Depuis les négociations n’ont pas repris et le PDG est bien décidé à appliquer son plan d’économie en 2016. Quant aux pilotes ils refusent toujours de changer de statut.

La série PAN AM, l'aviation commerciale à sa grande époque.

La série PAN AM, l’aviation commerciale à sa grande époque.

 

Il n’y a pas que les pilotes qui refusent le plan d’économie, la plupart des catégories de personnels sont contre ces économies et notamment les suppressions d’emplois. Même François Hollande d’ailleurs a dit qu’il s’opposait au licenciement chez Air France : « Nous pouvons éviter les licenciements », a déclaré François Hollande sur RTL France « Je demande aussi bien à la direction qu’aux partenaires sociaux d’être responsables… L’Etat est actionnaire d’Air France à plus de 17%. Ils seront évités si les pilotes font le nécessaire, si la direction fait des propositions, si le personnel au sol prend conscience de certaines réalités »

Mermoz au cirque !

 Je ne vous ferai pas d’analyse économique sur l’évolution du marché aérien, mais je citerai avec un peu de nostalgie une chronique que j’ai lue dans le monde ce matin… L‘auteur ( Benoit Hopquin) y rappelait que ( d’après Joseph Kessel) , quand il voulut se faire embaucher à l’Aéropostale ( l’ancêtre d’Air France) en 1924, Mermoz avait offert au directeur de Latécoère qui le testait à Toulouse tout un numéro de voltige aérienne : piqué, vol sur le dos, double looping…Quand il était descendu de l’appareil fier de lui, l’autre lui avait dit qu’il cherchait des chauffeurs d’autobus et que Mermoz n’avait qu’à aller se produire au cirque.

Ce n’était évidemment pas encore vrai, et si les pilotes de l’Aéropostale avaient été des chauffeurs d’autobus Saint Exupéry n’aurait pas pu écrire « Vol de nuit »… D’ailleurs on le sait tous Mermoz a finalement été embauché….

Des émoluments à la hauteur ?

En revanche vous me direz que le patron de « Latécoère – l’Aéropostale » Didier Dauriat avait tout simplement 90 ans d’avance et que maintenant comme le dit le sympathique PDG de Ryanair, les pilotes sont au mieux des chauffeurs de taxis . Il est vrai que pour conduire un taxi volant certaines compagnies Low cost payent leurs pilotes 1500 euros bruts par mois !

Alors qu’un copilote débutant chez Air France, sur un Airbus A320 (un moyen-courrier) touche environ 3 500 euros bruts par mois et 6 000 à 6 500 euros après six ans de service. Quant à un commandant de bord en fin de carrière, sur un A380 par exemple, il reçoit 200 000 euros bruts par an…

J’suis parti sur Québec Air …et Pan American.

Bien sûr on n’est plus à l’époque de la série Pan Am, où les hôtesses étaient canons et les commandants brillaient sous leurs galons… La Pan Am a d’ailleurs disparu, depuis longtemps ! Nous sommes à l’heure du tourisme de masse et de la bétaillère volante. A Roissy le Concorde est désormais fixe sur un mat, il ne volera plus jamais !

Juste un truc du point de vue de ceux qui comme moi qui prennent souvent l’avion, sur tous les continents. Croyez-moi en dépit des apparences et de l’inconfort de la classe touristes, un avion ce n’est pas un autobus !

Souvenirs en l’air.

Quand vous êtes dans les turbulences au-dessus de l’Océan Indien, dans la queue d’un cyclone, et que le commandant de bord vous sort de là comme une fleur; quand vous êtes pris dans les remous d’un avion qui vous précède à l’atterrissage à Orly et que le pilote a le réflexe de remettre les gaz et pour éviter un crash; quand un moteur a lâché au-dessus de la méditerranée et qu’une voix rassurante vous dit « on va se poser tranquillement à Bastia… tout est sous contrôle »… etc…etc…etc…j’ai plein d’histoires à raconter.

Et donc je pense que les pilotes doivent être bien, très bien, très très bien, très trsè très  bien payés !

 

 

 

 

 

Handicapés : polémique franco-belge

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 octobre 2015 08h48 | Un commentaire>

Handicapés : polémique franco-belge

L’accueil de nombreux handicapés français en Belgique est dénoncé dans un «livre noir» publié par une association. Il sera remis demain aux députés français qui étudient en ce moment le budget de la sécurité sociale.

assemblee

 

Cette association l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis)  est un mouvement  reconnu d’utilité publique,  qui rassemble 550 associations. Leur constat est sans appel je les cite : «Nos concitoyens en situation de handicap, et notamment les plus sévèrement atteints, sont bannis de notre République, et aujourd’hui cela prend des proportions inacceptables», ce qu’ils dénoncent c’est l’accueil depuis des décennies de nombreux handicapés français dans des établissements belges faute de place en France et notamment dans le Nord-Pas-de-Calais.

Près de 8000 Français.

Selon les autorités françaises, 1500 enfants et 5000 adultes fréquentent des établissements belges. Les autorités wallonnes évoquent, elles, 8000 personnes, un chiffre qui serait en pleine progression. C’est plus un problème régional à l’échelle du Nord de la France que vraiment national car la France compte 10.000 établissements accueillant 460.000 personnes handicapées. Ainsi les handicapés Français accueillis en Belgique ne représenteraient qu’entre 1 et 2% du total.

Un prix en débat.

Il y a des polémiques à ce sujet depuis les années 70  sur  la qualité de l’accueil ou  les sommes versées.  Autrefois les établissements belges étaient beaucoup moins cher mais ce ne serait plus le cas, d’après l’UNAPEI : «  En Belgique les Français paient en moyenne 163,30 euros par jour et par personne. C’est 164,80 euros en France…»

Crise en 2013.

Après un article publié par Libération en 2013, dénonçant la condition de vie dans un établissement belge, la ministre française chargée des handicapés avait désigné un inspecteur pour visiter les établissement belges… Car bien sûr c’est la sécurité sociale française qui  paie pour ces handicapés français accueillis en Belgique. Depuis l’affaire s’était calmée…et voilà l’UNAPEI qui l’a remet sur le tapis.

Un avenir incertain.

En soit ça n’a rien de scandaleux qu’une association française demande au parlement français que des handicapés français soient soignés en France. En fait c’est plutôt un débat franco-français que franco-belge.

Sauf que si demain la France décidait de rapatrier tous ses handicapés, ça poserait un problème à 139 établissement Begles qui ‘n’accueillent que de Français…et qui pourraient donc fermer. Mais compte tenu de l’état de finances de la République, cette perspective me parait  très peu probable…

Fayard va rééditer « Mein Kampf ».

Par Christophe Giltay dans Divers , le 14 octobre 2015 08h43 | Un commentaire>

C’est peut-être le livre le plus maudit du monde, mais il sera bientôt disponible en librairie en Français. L’éditeur Fayard qui prépare depuis 2011 une édition scientifique de Mein Kampf a confirmé qu’il publierait le livre d’Adolf Hitler en janvier 2016, quand il tombera dans le domaine public.

Mein_Kampf

 

Mein Kampf (Mon Combat) a été rédigé par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 dans la prison de Landsberg, ou il se trouvait après son coup d’Etat manqué à Munich. Ce livre de 780 pages et 27 chapitres contient l’essentiel de son programme politique. On y trouve se principaux concepts : suprématie de la race aryenne, le besoin d’’espace vital pour le peuple allemand ou encore la volonté  de mettre sur pied un programme d’élimination systématique des juifs et des communistes.

Des éditions pirates.

Pour l’instant c’est l’Etat de Bavière qui détient les droits de Mein Kampf, et jusqu’à un passé récent il en interdisait la réédition. Plusieurs pays passaient outre cette interdiction comme le Japon (sous forme de Manga), l’Egypte, le Liban, ou la Turquie qui l’a réédité il y a dix ans, créant un véritable phénomène de librairie.

Comme le livre va tomber dans le domaine public, l’interdire n’a plus de sens. La Bavière a finalement autorisé en février dernier une édition critique allemande, accompagnée de 2000 pages de commentaires rédigés par des historiens et de spécialistes.

Un comité de spécialistes.

Le projet de Fayard (qui avait déjà traduit et publié Mein Kampf en 1935) est de même nature. L’éditeur a commandé une nouvelle traduction à Olivier Mannoni (grand traducteur de l’allemand et biographe de Gunther Grass) et doit composer un comité d’historiens français et étrangers pour établir l’appareil critique, nécessaire à cette publication. Car bien sûr pas question de diffuser Mein Kampf, sans de solides analyses et explications. Par ailleurs il semblerait que les droits du livre soient versés à la fondation pour la mémoire de la Shoah, mais rien n’est sûr.

Pourvu qu’il soit mauvais.

On peut s’interroger sur la pertinence d’une telle réédition qui tombera de toute façon ( et même avec un solide appareil critique ) dans de mauvaises mains… Mais comme des éditions pirates circulaient déjà sur internet, autant qu’un éditeur sérieux, offre à un public sérieux, une édition sérieuse.

De l’avis de ceux qui ont lu l’original en allemand, Mein Kampf c’est plutôt mal écrit. Alors j’espère que la traduction française ne l’améliorera pas.

Morano s’excuse et menace

Par Christophe Giltay dans Divers , le 9 octobre 2015 09h03 | Un commentaire>

Fin de la saga Nadine Morano en France, la députée européenne a présenté ses excuses aux Français pour ses propos sur la race blanche, mais pas à Nicolas Sarkozy.

Nadine et sarko

 

C’était hier sur TF1, l’ancienne secrétaire d’Etat a tenu à s’expliquer : « J’ai été profondément choquée. Ma phrase a été manipulée. Quand j’entends Nicolas Sarkozy dire « La France n’est pas une race », je n’ai jamais dit ça, ça me choque. Lui qui avait pourtant une liberté d’expression… Je crois qu’il fait une faute politique majeure que de dire ça et de ne pas laisser vivre le débat »

Coté excuse elle a reconnu ne pas avoir fait de lettre mais a-t-elle dit, « si des Français ont été blessés, je m’en excuse auprès d’eux ».

De lourds sous-entendus.

Voilà fermez le ban, l’incident est clos. Nadine Morano ne sera pas candidate aux régionales de décembre puisque Nicolas Sarkozy l’a fait rayer des listes du parti, en revanche elle a confirmé qu’elle serait bien candidate aux primaires de son parti pour la présidentielle. Et là ça promet quand on lui demande si elle n’a pas le sentiment d‘avoir fait honte à Nicolas Sarkozy voilà ce qu’elle répond :

« Je n’ai fait l’objet d’aucune plainte, mes propos ne sont pas sortis du cadre légal. Je ne suis ni mise en examen, ni condamnée. Contrairement à certaines personnes, pardon de le dire, j’ai exercé mes mandats dans la probité ». Si ce n’est pas une menace ça y ressemble. »

La présidentielle en ligne de mire.

En fait deux choses pourraient empêcher Nicolas Sarkozy de se présenter à la présidentielle en 2017 : une défaite aux primaires de son parti, ou un problème judicaire. Coté primaire une défaite est possible mais il ne fera aucun cadeau à ses adversaires et c‘est lui détient l’appareil du parti. Même si les sondages mettent Juppé en tête, je pense qu’il a beaucoup de cartes en main.

En revanche sur le volet judicaire les choses sont plus compliquées. Si la justice a prononcé à son bénéfice un non-lieu dans l’affaire Bettencourt, il est encore poursuivi dans quatre affaires liées aux financements de son parti ou de ses campagnes électorales. Sur ces dossiers, la justice a beaucoup de soupçons mais peu de preuves….Quelle est la capacité de nuisance de Nadine Morano à ce sujet ? Pourrait-elle faire des révélations à la justice ? L’histoire le dira, mais ça promet d’être intéressant …

Sarko voit rouge contre Nadine la blanche

Par Christophe Giltay dans Divers , le 8 octobre 2015 09h23 | Comments Off on Sarko voit rouge contre Nadine la blanche

 En France l’ancienne secrétaire d’Etat Nadine Morano n’a pas voulu céder à Nicolas Sarkozy. Elle a donc été privée de son investiture du parti « Les Républicains » pour les régionales de décembre.

Morano

 

Nicolas Sarkozy le président du parti « Les Républicains » lui avait demandé à plusieurs reprises de s’excuser pour ses propos tenus le 26 septembre durant l’émission « On n’est pas couché », affirmant notamment que la France est un « pays de race blanche ». Elle avait jusqu’à hier 18 heures pour envoyer une lettre d’excuse ce qu’elle n’a pas fait et à 18h30 elle était privée de son investiture aux régionales dans l’est de la France. A cette heure-là elle était au parlement de Strasbourg, car elle est députée européenne, où elle a lancé aux journalistes comme un défi : «  Je ne suis pas sous la pression, c’est vous qui êtes sous pression ! » …Quant aux excuses elle aurait dit : « même pas en rêve… »

 La Trierweiler de Sarko

A Strasbourg on a assisté çà une joute entre Marine Le Pen et François Hollande qu’elle a appelé monsieur le vice chancelier, sous-entendu parce qu’il est aux basques d’Angela Merkel .Vous allez me dire où est le rapport ? Justement c’est tout le sujet, Nadine Morano, c’était un peu la Marine Le Pen de Nicolas Sarkozy: la blonde un peu « peuple » capable de dire des énormités, dans le droit fil de ce qu’on appelle en France les « décomplexions » de la droite, l’ancienne secrétaire d’Etat Nadine Morano n’a pas voulu céder à Nicolas Sarkozy. Elle a donc été privée de son investiture du parti « Les Républicains » pour les régionales de décembre de la droite française. Avec une Nadine Morano dans leur parti « Les Républicains » pouvaient espérer que les plus à droite de leurs militants ne fileraient pas au Front National. Alors Nadine qui a cru naïvement en son importance, en a rajouté, jusqu’à ce dérapage à la télévision…

Dézingueuse.

Depuis elle s’enferre, annonçant sa candidature à la présidentielle et même son intention je cite de « dézinguer » Nicolas Sarkozy…

En apparence c’est un suicide politique, mais en apparence seulement… Il y a là un côté « retenez-moi » ou je fais un malheur, du genre scène de couple : « si tu me quittes je te dénonce au fisc ! » Et c’est là que Nadine Morano, plus que Marine le Pen est peut-être en train de devenir la Valérie Trierweiler de Nicolas Sarkozy. Cette fois ce n’est pas la compagne mais la groupie déçue qui pourrait balancer pas mal de choses dans la presse et pourquoi pas dans un livre. Sarkozy a surement lui aussi quelques « sans dents » à se reprocher….C’est peut-être pourquoi il a pris tant de temps pour exclure Nadine Morano des régionales, lui laissant une dernière chance de s’excuser. Il y en a d’autres qu’il aurait carbonisés sur place…

Etre et avoir été.

Au final au-delà de cette furieuse épée de Damoclès, on retiendra que c’est l’autorité même du président des « Républicains » qui est ainsi mise en cause. Si une députée de province, qui tient plus de la mégère que de l’égérie, peut le défier de la sorte qui le fera demain ?

Peu à peu le comeback de Sarko en politique qu’il imaginait en chevauchée fantastique est en train de se transformer en chemin de croix… et la route est encore longue jusqu’à la rédemption !

Le rugby est-il devenu trop violent ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 7 octobre 2015 08h31 | Comments Off on Le rugby est-il devenu trop violent ?

Inquiétude sur la coupe du monde de rugby qui se déroule en Angleterre. Alors que les matches de poules ne sont pas encore terminés, et que les quart de finales débuteront le 17 octobre, on dénombre un nombre exceptionnel de blessés. 19 joueurs ont déjà dû quitter la compétition à la suite de traumatismes importants.  

 rugby contact

Pour vous donner une idée lors de la précédente coupe du monde en 2011 on n’avait déploré que 15 forfaits sur l’ensemble de la compétitions soit 48 matches , là on n’est qu’à 28 matches et on relève déjà 19 blessés : mâchoire fracturées, épaules endommagées, genoux fracassés. Bref l’hécatombe. Les Français notamment gardent en mémoire, la sortie douloureuse d’un de leurs meilleurs joueurs Yann Huguet, touché au genou lors du premier match contre l’Italie le 19 septembre.

Un sport de contact.

Vous allez me dire les rugbymen c’est pas des fillettes, ils savent à quoi s’en tenir. Oui et non… En fait le sport a beaucoup évolué depuis sa professionnalisation il y a 20 ans. Fini les petits « trois quart ailes » agiles et rapide, et les lourds avant bedonnants, nourris au cassoulet et au vin de Collioure… Ça se frictionnait un peu, on perdait quelques dents, on ouvrait quelques arcades, on cassait quelques nez. Mais je me souviens que, quand moi-même je jouais au rugby dans les années 70, il était de notoriété publique que les blessures de ce sport était moins graves que celle que subissaient les footballeurs. Par exemple on rencontrait rarement des fractures au niveau de jambes.

De beaux bébés.

Désormais les matches opposent de armoires à glace comme l’anglais Sam Burgess (1m96, 116 kg), qui est dans la moyenne, ou le Français Uini Antonio, un beau bébé de 145 kg pour 1M97. Imaginez une telle masse lancée à pleine vitesse quand vous recevez l’impact… ça fait mal ! D’ailleurs le match lui-même a beaucoup changé, sur une partie de 80 minutes il y a 20 ans, les rugbymen assuraient environ 20 minutes de jeu effectif, il y avait beaucoup de regroupements, de temps morts. Aujourd’hui c’est quarante minutes, soit deux fois plus. Comme l’a dit un médecin français du sport :

«Les règles peuvent changer le jeu et donc changer les corps, mais les corps aussi inversement peuvent avoir une influence sur le jeu»

C‘est ce qui est arrivé au rugby, ainsi autrefois il y avait un art de l’esquive, quand vous partiez à l’attaque vous cherchiez à éviter l’adversaire à échapper au placage. Aujourd’hui non, on part au contact, on fonce dans le tas et on provoque des mêlées ouvertes où la puissance des joueurs est déterminantes, d’où le nombre importants de blessés.

Vers le football américains ?

Certain s’interrogent en se disant qu’il faudrait peut-être les équiper comme des joueurs de football américain. Mais ce serait vraiment changer de sport, d’autres proposent de les préparer encore mieux, mais ce sont déjà de vrais Terminators. La solution passera à mon avis par une modification des règles, pour limiter le nombre de ce qu’on appelle les rucks, cette bataille au sol pour la maitrise du ballon qui ressemble à une bagarre dans le village d’Astérix…

Amoureusement.

Au fait, je vous parlais l’autre jour du langage fleuri des commentateurs du sud-ouest. J’en ai entendu un l’autre jour qualifier de manière romantique un de ces assauts furieux : « Oh là on peut dire que les Français ils y sont allés amoureusement ! »… amoureusement…Je vous le dit c’est un sport tout en tendresse.


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara