antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du décembre, 2013

Faut-il interdire Dieudonné ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 30 décembre 2013 10h52 | 4 commentaires

 François Hollande a apporté son soutien à son ministre de l’intérieur Manuel Valls, qui souhaite interdire les spectacles de l’humoriste Dieudonné, plusieurs fois condamné pour antisémitisme. Le problème c’est qu’il est difficile d’interdire un spectacle «  apriori », uniquement sur des soupçons, avant qu’il y ait eu dérapage.

 « Il faut approuver et soutenir le gouvernement et le ministre de l’Intérieur par rapport à des propos ou à des actes dont le caractère antisémite ne peut pas être nié », voilà ce qu’a déclaré le président de la République en réponse à une question sur Dieudonné au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue à l’occasion de son voyage en Arabie saoudite.

Aux frontières du droit.

Les choses sont claires le gouvernement français veut faire taire Dieudonné ! Mais en a-t-il les moyens ? C’est toute la question chaque fois qu’on a voulu faire interdire un spectacle de Dieudonné il a obtenu gain de cause devant les tribunaux, en France et même devant le Conseil d’Etat en Belgique. Au nom de la liberté d’expression, et ce malgré ses multiples condamnation pour antisémitisme ou provocation à la haine. Car tant qu’il n’a pas prononcé de propos condamnables, il est innocent, et une fois qu’il l’a fait,  il est trop tard pour interdire la prestation. Le ministre de l’intérieur français veut  invoquer le concept de « trouble à l’ordre public » les spectacles de Dieudonné, seraient un danger pour la paix civile. Le problème c’est qu’il n’y a rien de plus difficile à prouver,  ils se déroulent dans des salles et non sur la voie publique.

Des provocations croissantes.

 Il est vrai que l’humoriste va de plus en plus loin dans la provocation notamment avec sa chanson « shoah  nanas » sur un rythme d’Annie Cordy, où  il tourne en dérision l’extermination de juifs.  Il a également regretté  il y a une quinzaine de jours regretté en plein spectacle qu’on ne puisse pas gazer  un journaliste  de France Inter, Patrick Cohen. Bien sûr il ne l’a pas dit aussi crument, il a usé d’une périphrase et d’un sous-entendu, mais le propos était sans ambiguïté : «  Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz…dommage. »Le journaliste a porté plainte.  

La loi, rien que la loi.

Alors le débat est sans fin, ou s’arrête liberté d’expression ? Peut-on rire de tout ? Les avis sont partagés entre ceux qui soutiennent l’idée d’une interdiction  d ‘autres comme Guy Bedos,  pensent que ce serait le victimaires. En France il existe des lois qui condamnent les propos racistes et antisémites. Ainsi que les révisionnismes et le négationnisme. S’il est difficile d’interdire ses shows, on peut en en tout état de cause faire condamner Dieudonné chaque fois qu’il dérape… Jusqu’au jour où ses spectateurs constateront qu’il s‘est mis de lui-même dans le mur.

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

Bordeaux : Des moines bouddhistes contre la malédiction d’un château.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 décembre 2013 09h58 | Comments Off on Bordeaux : Des moines bouddhistes contre la malédiction d’un château.

 Vous vous souvenez peut être de ce drame en France la semaine dernière : l’ancien et le nouveau propriétaire d’un château bordelais, un français et un chinois,  se sont tués en hélicoptère juste après avoir signé la vente du domaine. La veuve du milliardaire de Hong Kong  a décidé de ne pas baisser les bras, et de poursuivre le projet.  Elle a organisé sur place une cérémonie bouddhiste pour rétablir la paix et l’harmonie.

 

M et Mme Kok juste avant le drame.

  Elle s‘appelle madame Kok, et elle d’autant plus forte que dans le crash de l’hélicoptère elle a perdu son mari, mais aussi son fils de 12 ans.

 Je vous rappelle les circonstances : vendredi dernier un milliardaire de Hong Kong,  Lam Kok 46 ans, une sorte de roi du thé, a acheté a James Grégoire le château la Rivière, un domaine de l’appellation Fronsac, pour une somme d’environ 30 millions d‘euros.

 Pour fêter ça, les deux hommes décident de faire un tour du propriétaire en hélicoptère. Pour une cause encore inconnue, l‘appareil s’abîme dans la Dordogne. Seul le corps du fils de Lam Kok a été retrouvé. Lundi les pompiers ont sorti des eaux la carlingue de l’appareil, vide…

Une malédiction ?

Dans la région on parle tout de suite de la malédiction du château qui en plus s’appelle de la Rivière ! En 2002le précédent propriétaire l’industriel Jean Leprince a lui aussi péri aux commandes de son avion juste après avoir décollé.

Quand j’ai entendu cette histoire j’ai pensé tout de suite, avec compassion, à cette dame chinoise venue en France avec son mari et son fils, pour une grande fête,  et qui le soir même les savait perdu tous les deux !

Mais Mme Kok est elle aussi une femme d’affaire. Héritière de son mari, elle a décidé de poursuivre l’affaire et de maintenir la cérémonie bouddhiste prévue pour bénir le château. Elle s’est transformée en une sorte d’exorcisme.

Le smoines au château.

Cérémonie de purification.

 La presse très largement invitée, a été stupéfaite d’assister à ce rituel avec ces 23 moines, crânes rasés, dans leurs tenues orange. Elle n’en revenait pas de les voir psalmodier leurs mantras, devant ce château du XVIème siècle, décoré de guirlandes de Noël. Guidés par trois Grands-Maîtres, les moines ont circulé en file indienne en plusieurs endroits du château pour procéder à la purification et à la bénédiction des lieux.

 Les romantiques y verront un symbole fort de la puissance du spirituel.  De la résilience, de la consolation, de la sérénité que le bouddhisme peut apporter. Les pragmatiques penseront plutôt à un message clair destiné à maintenir la confiance des investisseurs. Même si son propriétaire est mort le domaine continue.

 Une résidence de luxe.

  Mme Kok qui possède déjà une dizaine d’établissements de prestige  dans le monde, dont quatre «  Relais et Châteaux », pourrait en faire un lieu de villégiature de luxe pour les riches touristes chinois. Quant vin, 300 000 bouteilles par an vendues entre 15 et 20 euros,  ce n’est pas un cru exceptionnel, mais le marché chinois est jeune et immense. Le château de la rivière est un vin de moyenne gamme, idéal pour des novices.

 Je ne sais pas si le bouddha y trouverait son compte : 50 domaines du bordelais sont désormais chinois.

 

Pour Bedos c’est la quille !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 20 décembre 2013 11h44 | 3 commentaires

 Guy Bedos fait ce matin  la une de deux journaux français aussi différents que, Libération et la Croix ! Car à 79 ans l’humoriste a choisi d’arrêter de se produire en « one man show ». Il présentera son ultime spectacle, dans trois jours à l’Olympia.

« Je ne voulais pas être le Stéphane Hessel de l’humour » a déclaré Guy Bedos,  dans une de ses célèbres formules qui font toujours mouche.  Et tant pis, si au passage il égratigne  un ancien résistant, qui a fait bouger tous les jeunes d’Europe avec son célèbre indignez-vous ! Ça c’est du Bedos, pas de tabou !

Sophie…

Ça me fait un peu marrer  cette histoire de Bedos qui rend sa retraiter par ce que je me souviens de sa tournée d’adieu au milieu des années 70…en ait c’était la tournée d’adieu du duo qu’il composait avec sa compagne de l’époque Sophie Daumier ;on a oublié Sophie Daumier… et pourtant au début c’était elle la vedette…je ne sais pas si vous souvenez du sketch de la drague :  un slow langoureux et un ou homme fait tout ce qu’il peut pour emballer la danseuse, mordre l’oreille, lui griffer le dos, pour finir en apothéose par un palot.  Alors que la cavalière ne vit pas du tout le même trip :

Sophie Daumier: Aie ! Mais il est givré ce mec !
Il vient d’me labourer la peau du dos avec son ongle
Tu parles d’un plaisir ! Moi qui ai un mal fou à cicatriser
C’est bien ma veine ! Il a fallu que j’tombe sur un sadique
C’est tout moi ça !
Vivement qu’ça finisse ce slow parce que j’suis au bord de l’esclandre

Guy Bedos. Bien joué Jeannot ! Elle est à point-là, elle est à point…
Y a plus qu’à porter l’estocade, allez vas-y Jeannot
Vassy mon fils, il faut conclure maintenant

Sophie Daumier
: Berk ! Berk ! Berk ! Berk !

Guy Bedos. Et voilà l’travail ! Ce n’est pas si compliqué les gonzesses
Il faut savoir s’imposer, c’est tout…

La revue de presse politique.

 Apres Sophie Daumier Bedos a construit une arrière en solo avec ses célèbres formules du genre « si j’étais une femme j’irais au lit sans me démaquiller… » Où comment elles peuvent parfois être très fortes pour vous mettre les nerfs en boule,  après une bonne journée de travail.  Ca n’a pas pris une ride, mais comme l’écrit Libé ce matin : «  sa « marque déposée »restera pour beaucoup la revue de presse: consignée sur des petites fiches rectangulaires qu’il consultait en arpentant la scène, une relecture très personnelle et, fatalement, sans cesse renouvelée de l’actualité, politique, bien sûr, mais aussi sociale, économique, culturelle, internationale… » Car Bedos ce fut aussi et surtout un humoriste politique, le 10 mai 1981 quand il a interrompu son spectacle pour annoncer la victoire de François Mitterrand.  Je me souviens aussi de l’avoir interviewé quelques années plus tard en 1994,  quand on a su à quel point le président socialiste avait été impliqué à Vichy, et surtout sa proximité avec René Bousquet le secrétaire général de la police de Vichy. Celui qui avait demandé aux Allemands d’emmener aussi les enfants juifs.  Je le vois encore, engoncé dans son écharpe, les yeux malicieux qui se plissent … « Ça vous a déçu ? »…Pas  de réponse… les yeux se plissent un peu plus… « Guy Bedos ça vous a déçu ? » Les paupières s’ouvrent un peu…il respire et me murmure  … « Plus que ça… »Tout est dit …

Mais où sont les humours d’antan ?  

 On débat souvent aujourd’hui des humoristes et de leur ton, parait-il moins libre qu’autrefois. Ah Coluche ! Ah Desproges ! Bedos lui n’a pas changé, et il toujours capable de vous lancer «  la  sa-lo-pe ! » Sans que ce soit ambigu… C’est peut être dû  à son sourire de gamin espiègle, content d’avoir dit une énormité, et qui n’a pas changé à travers les décennies. Il a dit un jour qu’il n’avait pas tué le jeune homme qui était en lui. Son fils Nicolas n’est pas mal non plus, mais quand il va trop loin ça se sent … Alors qu’au père on passait tout.

« Alors quoi !!! Bedos !!! A la retraite !!! Ah le vieux con ! »

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

Brésil : Le Rafale échoue face au Gripen

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 décembre 2013 16h13 | Un commentaire>

Sévère revers pour François Hollande, mais aussi pour Nicolas Sarkozy qui avait initié la négociation. Le Brésil n’a finalement pas choisi le Rafale de Dassault, pour équiper son armée de l’air mais le Gripen fabriqué par le suédois Saab. Un avion moins performant, mais aussi beaucoup moins cher.  

 

Le Gripen

 Les Brésiliens ont préféré les meubles Ikea, à la délicate marqueterie de l’école Boulle. C’est moins cher, c’est plus pratique et on peut les monter soi-même, voilà en gros ce qui est arrivé au Rafale.

Le syndrome Concorde.

Il me fait penser parfois au Concorde ou au paquebot France des réalisations extraordinaires, superbes, raffinées, technologiquement en avance, comme la France sait en produite.  Sauf que le concorde le France et semble-t-il le Rafale sont sortis à contre temps dans un marché qui ne les attendait pas ou plus. Le paquebot France au moment où les « liners » étaient concurrencés par l’avion, le Concorde, à l’instant où le transport aérien se démocratisait, quand les autobus volant remplaçaient le rêve supersonique. Quant au Rafale je me dis qu’il a été imaginé dans l’esprit des combats aérien de la guerre de 14, d’homme à homme, baron rouge contre escadrille des cigognes…Plus rapide en vitesse linéaire et ascensionnelle, en duel, le Rafale ne craint personne.

 

 

Le Rafale

 Une question de prix.

Le problème c’est qu’il n’y a plus de duels,  aujourd’hui les chasseurs-bombardiers sont surtout des vecteurs  de missiles. Qu’importe d’avoir un avion ultra rapide si vous emportez des missiles encore plus véloces.  Le Gripen est plus lent que le Rafale mais deux fois moins cher ( 30 à 60 millions d’euros l’unité, contre 100 à 275 millions l’unité pour le Rafale). Construit pour la Suède un vaste pays couvert de forêts, il est conçu pour pouvoir se poser sur une route  en forêt, au cas où les aéroports seraient détruits par l’ennemi. Cette adaptabilité  convient parfaitement au Brésil, pays immense  en partie recouvert par la forêt amazonienne.

L’échec d’Hollande ?  

Et pourtant François Hollande était la semaine dernière à Brasilia, et embrassait la présidente comme du bon pain. Mais la politique ce n’est pas le pays des bisousnours. Et ce ne fut pas vraiment une surprise, même si Lula avait promis l’achat des Rafales à Nicolas Sarkozy, les militaires brésiliens n’en ont jamais voulu. La France a d’autres contrats en cours avec le brésil notamment dans le domaine naval, elle ne pouvait pas tout décrocher.  Il reste au Rafale le contrat indien de 126 avions qui lui semble en très bonne voie, puisqu’on en est aux négociations industrielles. Quant au Gripen, c’est un nouveau succès pour cet avion déjà vendu en Scandinavie mais aussi en Hongrie, République tchèque, Afrique du Sud, Thaïlande, Suisse et  Pays Bas. Et cela peut en annoncer d’autres. Le ministre belge de la défense Pieter de Crem a annoncé la semaine dernière que la Belgique devait réfléchir à l’achat de nouveaux avions pour remplacer les F16. Il pense surement au F35 américains… Mais je me dis que finalement le Gripen,  pas trop cher et capable de se poser sur une route en forêt…

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

Loto : Ses chiffres sortent, elle n’avait pas joué !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 décembre 2013 12h47 | Comments Off on Loto : Ses chiffres sortent, elle n’avait pas joué !

 Une Alsacienne d’une soixantaine d’année est passée très près de la fortune. Ses numéros fétiches, qu’elle joue toute les semaines, sont sortis au Loto français vendredi dernier. Sauf que pour une fois elle avait été infidèle à sa grille favorite…  

Ça pourrait être un conte de Voltaire ou une fable de la Fontaine…

Ça se passe à Saint Louis en Alsace, une  ville moyenne de 20 000 habitants située dans ce qu’on appelle là-bas le secteur des trois frontières, car elle est voisine de l’Allemagne et de la Suisse. Elle forme d’ailleurs une agglomération avec la ville de Bâle. Elle s’appelle Saint Louis , à cause de louis XIV qui l’a fondée en 1684,  et donc ses habitants s’appellent des Ludoviciens et des Ludoviciennes.

Une habituée.

 Il s’agit s’une ludiovicienne de 60 ans qui depuis des années joue chaque semaine au Loto français, (un seul t en France)  les mêmes numéros. Ses numéros fétiche, as, 6, 16, 32, 41. Une combinaison audacieuse,  mais la dame y croit. Et semaine après semaine, avec persévérance,  elle reste fidèle à ce choix, jusqu’à la semaine dernière, où  il y avait,  vous vous souvenez peut être un vendredi 13 !

Vendredi 13.

 Grande question,  célèbre polémique,  le vendredi 13 porte -t-il chance ou malchance ? Honnêtement et si l’on respecte la tradition ça devait plutôt être une date funeste.  Que ce soit dans la culture romaine antique où le chiffre de référence c’est le 12, on comptait par douzaine, le 13 qui suit c’est bancal. Et dans la tradition chrétienne le vendredi c’est le jour de l’arrestation du Christ, le début de la passion,  pendant un repas où ils étaient 13 à table !  La  Ludovicienne a du considérer comme bien des gens que le vendredi et le 13 s’annulait et que c’était donc un jour de chance.

Loto ou Euromillion ?

Pour la première fois de sa vie de joueuse, elle a décidé de ne pas jouer au Loto mais à l’ « Euromillions »  il faut dire que la cagnotte était séduisante  43 millions d ‘euros. Comme le renard par l’odeur de la fortune alléchée,  la dame a donc joué à l’ « Euromillions » et pas au Loto… Mal lui en pris ! 

 Ses chiffres sont sorti au Loto, pas à l’ « Euromillions » ! Alors bien sûr elle n’a raté que 16 millions, mais quand même ! Quand elle a pris connaissance des résultats et qu’elle s’est rendu compte de son erreur, elle est tombée dans les pommes… Son réveil fut d’autant plus amer que le vendredi 13, à l’ « Euromillions » personne n’a  touché le gros lot, mais qu’en revanche il y a eu un vainqueur au Loto français.  

 Voilà une histoire bien morale sur la fidélité, l‘appât du gain et le vice du jeu…

Et je me dis que quelque part vendredi en Alsace,  un petit diable un peu farceur, s’est bien marré !

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

Travail : huit femmes sur dix victimes du sexisme.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 17 décembre 2013 09h01 | 2 commentaires

Huit femmes sur dix (80% !) considèrent que « les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes » dans le monde du travail en France. C’est le résultat d’un sondage qui montre que dans l’entreprise, les comportements machistes sont très loin d’avoir disparu.

Christine Lagarde. Qui oserait l’appeler ma cocotte ?

 

 Madame au cours de votre carrière, vous a-t-on déjà appelée  

« Ma cocotte », « ma puce », ou « ma petite » ? Si vous oui, vous partager le même sort que pratiquement la moitié des femmes exerçant des responsabilités en entreprises.  Dans cette étude menée exclusivement chez les cadres, par LH2 pour le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,  49% des femmes affirment avoir un jour été interpellée avec un de ces surnom ou l’équivalent.  

Le physique ou l’intellect .

Mais il y a pire,  les jugements de valeur fondés sur le sexe. Côté phrases stéréotypées, 81% des femmes ont déjà entendu dans leur environnement professionnel des jugements comme « elle est hystérique » ou « elle est pire qu’un homme » à propos de femmes qui exercent des responsabilités.

 Bien sûr la plupart du temps les remarques portent sur le physique ou l’intelligence. Je vous donne quelques exemples : « elle fait sa blonde » ou « ne fais pas ta blonde » a été entendu par 69% des femmes interrogées,  et le célébrissime et très délicat : « elle est de mauvaise humeur elle doit avoir ses règles » par 59% !

 C’est pas l’Amérique.

 Bon vous me direz : « encore une de ces études de sociologue à la noix, tout ça n’est pas bien méchant, on n’est pas aux Etats Unis, ici la galanterie,  les remarques gentiment draguantes  font  toujours partie des relations hommes femmes, et d’ailleurs personne ne trouve ça scandaleux… » Détrompez-vous,  seuls 13% des femmes, et des hommes, estiment que ces formules  « font partie du jeu des relations » entre hommes et femmes.

  Ce que certains appellent galanterie, s’est tout simplement de la goujaterie… mais ça peut avoir  également des conséquences sur la carrière…

 Le plafond de verre .

Plus de la moitié des femmes interrogées, (54%) estime avoir rencontré un frein professionnel en raison de leur  sexe…46% disent avoir déjà eu le sentiment d’être traitée différemment dans certaines situations: être chargée de tâches dévalorisantes ou sous-estimée par rapport à leur compétences, manquer d’autonomie etc… vous savez c’est le fameux plafond de verre… vous ne comprenez pourquoi à compétence égale vous ne dépassez pas un certain stade, sans oublier bien sur les inégalités salariales…

 A bon entendeur…salut !

 Enfin Pour les femmes interrogées, les manifestations sexistes « peuvent modifier le comportement des salariés » (93%), « ont un impact sur la confiance en soi » (92%) et « déstabilisent le travail de ceux qui les subissent » (92%). Messieurs en arrivant au bureau tout à l’heure réfléchissez à deux fois avant de lancer  à une collègue « salut ma cocote !  »  

 

L’étude a été réalisée à partir de deux enquêtes: un sondage national mené par internet du 12 au 18 septembre auprès d’un échantillon représentatif de 1.000 cadres (39% de femmes et 61% d’hommes) travaillant au sein d’établissements de 250 salariés et plus; une consultation en ligne réalisée du 24 septembre au 12 novembre auprès de 14.651 salariés (92% de cadres, 55% de femmes et 45% d’hommes) de neuf entreprises françaises (LVMH, Orange, SNCF, Air France, Radio France, France Télévisions, RATP, GDF Suez, La Poste).

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

Jean Lassalle le député marcheur.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 16 décembre 2013 15h50 | Comments Off on Jean Lassalle le député marcheur.

 Le centriste Jean Lassalle, surnommé le député marcheur est arrivé à Paris samedi au terme de son tour de France. 6000 km à pied pour renouer le contact avec la France d’en bas.

 

Chaussures de marche, béret basque, bâton de berger, mais costume cravate par respect pour le citoyen, Jean Lassalle marche depuis le 10 Avril. A raison de 20 km par jour il a effectué un véritable tour de France, par les chemins de campagne. Il a financé ce voyage en empruntant les 100 000 euros nécessaires pour assurer la logistique.

 Le pays réel.

 A 58 ans ce député des Pyrénées, qui s’était rendu célèbre par une grêve de la faim en 2006 dans les couloirs de l’Assemblée,  a voulu comprendre ce qui séparait les Français de leurs élites poltiques. Il n’a pas été déçu !

 Il a découvert une société en crise profonde, « où l’absence de futur, de destin partagé, ronge le cœur de l’immense majorité de nos concitoyens». «J’ai trop entendu ces derniers mois: « Monsieur le député, avez-vous vu l’état dans lequel vous avez mis notre pays? »»…il dresse le portrait d’une France de plus en plus déconnectée de l’Europe, des habitants persuadés qu’on leur a menti et qui ne comprennent pas dans quelle direction on les emmène. ‘Nous avons cru à la construction d’un espace fraternel et vous nous laissez une jungle où tout est permis’ ».

Un racisme latent.

J’ai rencontré quelquefois Jean Lassalle c’est un type sacrément sympathique un colosse bienveillant. Un homme du sud avec la voix rocailleuse, sa poignée de main est franche est solide. C’est pourquoi on peut s’inquiéter quand il dit que ce qui l’a beaucoup choqué c’est le « racisme latent ».

« Je l’ai ressenti partout, même dans des villages minuscules. C’est un racisme décomplexé, un rejet général de l’autre, dans des termes excessivement agressifs », Jean Lassalle redoute un vote massif en faveur du FN lors des prochaines élections municipales et européennes.

Malgré tout l’espoir…

 Tout au long de son parcours le député a pris des notes et rédigé ce qu’il appelé des cahiers d l’espoir qu’il va remettre au président de la république. Son objectif : «transformer cette ambiance dominée par le stress et la peur en période d’enthousiasme et de reconstruction. » Et le plus fou c’est qu’il y croit le bougre !

 Il n’a plus qu’à convaincre… 66 millions de Français .

 

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

Les Bleus au secours de Hollande.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 13 décembre 2013 18h05 | Comments Off on Les Bleus au secours de Hollande.

Le football va-t-il sauver François Hollande ? C’est la question que se pose aujourd’hui la presse française, alors que le président de la République est en visite officielle au Brésil.

 

François Hollande se réjouit que la coupe du monde se déroule au Brésil en juin et juillet prochains. Le brésil c’est mythique a-t-il dit le soir du match France -Ukraine qui a vu la qualification des bleus.

Passionné du ballon rond, Hollande n’a eu de cesse, hier à Brasilia, d’évoquer le prochain Mondial, avec gourmandise. « Ce serait déjà pas mal que les Bleus arrivent à Brasilia, cela voudrait dire qu’ils ont passé la phase de qualification. »

 Rai décoré.

 Toujours dans le domaine footballistique il a fait un peu plus tard à Sao Paulo, chevalier de la Légion d’honneur l’ex-international de football brésilien Raí Souza Vieira de Oliveira, figure du PSG dans les années 90.

 « Rai n’est pas simplement un grand footballeur, il est aussi un homme engagé sur la plus belle cause qui soit, l’éducation des plus fragiles et des plus pauvres », l’ex-international est en effet aujourd’hui aujourd’hui à la tête d’une fondation en faveur de l’éducation des enfants.

 Bizness is bizness…

 Il faut noter que ce voyage au Brésil l’un des géant du 21ème, 200 millions d‘habitants, plus que la Russie, est surtout à objectif économique. François Hollande veut doubler les échanges commerciaux entre le Brésil et la France. Il veut aussi finaliser la vente de 36 avions Rafales. Que Nicolas Sarkozy pensait avoir obtenue, mais qui coince à cause de la concurrence américaine.

 Alors pourquoi tant de dépêches et d’articles sur le président et le football ?  Tout simplement parce qu’il espère que les bleus vont gagner la coupe du monde et qu’il va en bénéficier politiquement.

  En France tout le monde a en mémoire la victoire de 1998, et l’espèce d’état de grâce qui a flotté sur le pays pendant quelques semaines

 Sauf que ça relève beaucoup du mythe et que les effets ont été de courte durée. Ainsi Lionel Jospin premier ministre a profité d’une très belle cote de popularité, mais en 2002 il était éliminé au premier tour de la présidentielle par Jean Marie Le Pen.

 On peut toujours rêver.

 Et comme le disait un expert ce matin,  les bleus vainqueur de la monde au brésil contre les brésilien, c’est impossible mais pourquoi pas ? C’est la glorieuse incertitude du sport !

En revanche  la cote de popularité de Hollande qui remonte… euh…là…

Comme on dit au rugby :  je botte en touche.

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

Sarkozy : l’éternel retour ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 décembre 2013 10h34 | Comments Off on Sarkozy : l’éternel retour ?

 Un sondage publié par le Figaro donne Nicolas Sarkozy nettement vainqueur au cas où il se présenterait à la prochaine présidentielle. Alors peut-on dire cette fois que son retour est presque assuré?

 

 «La question n’est pas de savoir si je veux ou ne veux pas revenir. Je ne peux pas ne pas revenir. Je n’ai pas le choix. C’est une fatalité. Une fatalité».

Voilà d’après l’hebdomadaire le Point ce que Nicolas Sarkozy aurait déclaré récemment en privé. Propos immédiatement démentis sur twister par une de se conseillère. Mais  la plupart de ses visiteurs du soir, comme par exemple l’ancien premier ministre Jean Pierre Raffarin, rapportent des déclarations du même acabit…

Un sondage très favorable.

 Quant au sondage,  il très clair :  A la question « des deux personnalités suivantes, Nicolas Sarkozy et François Hollande  laquelle préféreriez-vous comme président de la République ? », 46% des sondés répondent Nicolas Sarkozy, 27% François Hollande tandis que 27% ne se prononcent pas. Quant aux  sympathisants de l’UMP, quand on leur demande qui devrait les représenter à la présidentielle 71% choisiraient Nicolas Sarkozy, 15% Alain Juppé, 7% François Fillon. Bref. C’est du velours, c’est plié … Sarko revient ! Sarko est réélu….  

L’élection aurait lieu cette semaine, je ne serais pas loin de partager cet avis.  Mais voilà Sarkozy lui-même reste prudent, pour une simple raison : l’élection aura lieu « à la louche » dans trois ans et six mois et c‘est long trois ans et six mois…

Avec le temps va…tout s’en va…

Que faisiez-vous il y a trois ans et six mois ? Le 12 juin 2009.

 Je vais vous le dire j’ai vérifié. Il n’y a qu’une seule chose qui n’a pas changé, il y avait ce jour-là une grève des TEC en Wallonie. Pour le reste vous aviez peut-être peur de la grippe mexicaine, l’OMS avait déclenché le niveau 6 d’alerte et on se demandait s’il fallait vacciner tout le monde. On avait installé des capteurs thermiques dans les aéroports pour détecter les passagers qui avaient la fièvre. Vous espériez peut être assister à la prochaine tournée de concert de Michael Jackson… car il n’était pas mort,  mais vous n’auriez pas pu réserver avec votre I pad, ça n’existait pas. Vous étiez peut être déjà sur Facebook, mais pas encore sur twitter.  En Libye le colonel Kadhafi était toujours en place, comme Ben Ali en Tunisie, ou Moubarak en Egypte.  Le palais présidentiel de Port au Prince en Haïti était toujours debout, il n’y avait pas eu de tremblement de terre.

Même en Belgique…

En Belgique il y avait un roi,  Albert, et un premier ministre…. Herman van Rompuy,  bientôt remplacé par  Yves Le terme. En Angleterre c’était Gordon Brown et en Italie Silvio Berlusconi.  Le type qu’on a récemment déchu et qui est aux portes de la prison était premier ministre il y a trois ans et six mois ! A l’époque en France le favori des sondages s’appelait Dominique Strauss Kahn, et si vous aviez dit que Hollande serait un jour président, ça aurait fait rigoler tout le monde !

Alors je crois qu’il est effectivement un peu tôt pour avancer  des pronostics…

Quand pourrais-je le faire avec plus de certitude ?

Disons dans trois ans, cinq mois et 29 jours…

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

 

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

 

 

Mandela : pourquoi le stade était-il à moitié vide ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 11 décembre 2013 10h41 | Comments Off on Mandela : pourquoi le stade était-il à moitié vide ?

 Le corps de Nelson Mandela a été transféré à Pretoria où il sera exposé pendant trois jours. Ce matin la presse française revient sur la cérémonie d’hier et s’interroge : pourquoi si peu de monde dans le stade ?

 

 C’est à cause de la pluie voilà l’explication  que l’on trouvait hier matin sur le site de BFM TV la première télévision d’information  permanente en France… Mais même ailleurs, quelle que soit la chaîne et la réponse était toujours la même « à cause de la pluie… » ou alors « à cause des bouchons… »

 Une autre génération.

  Ce n’est pas impossible mais comme disait Cyrano c’est un peu court jeune homme,  d’autant qu’on avait affaire à un évènement mondial. On l’a assez répété 100 délégations,  des dizaines de chef d’Etat,  quatre présidents  américains deux président français. Tient au fait,  ils étaient assis coté à cote ! Et ils avaient l’air de s’ennuyer pas mal, ils se sont parlé et visiblement poliment. Finalement ils auraient peut-être pu prendre  le même avion…

   Bon pour revenir au stade, un den nos invités sur le plateau  RTL-TVI m’a glissé à l’oreille :  « c’est une question de génération, les jeunes, ne connaissent pas Mandela… » Une  page est tournée, le grand leader est mort à 95, pour rester un « people » il ne faut pas mourir trop vieux.  Connaissez-vous un homme politique belge, ou français,  qui remplirait à trois quart un stade de 90 000 places pour son décès à 95 ans ? Allons, ce n’était déjà pas si mal…

 Zuma impopulaire.

 Ce matin on peut  trouver d’autres explications l’une pragmatique évoquée par l’Agence France Presse : ce n’était pas un jour férié, et donc les gens travaillaient. Oui ça parait tout bête,  Johannesburg c’est aussi une grande ville moderne et l’économie sud-africaine tourne,  avec du chômage et des inégalités terribles mais elle tourne…

Enfin une autre piste plus politique : le stade s’est notamment vidé quand Jacob Zuma le président sud-africain a pris la parole. Après d’ailleurs avoir été copieusement hué. Il y a bientôt des élections générales en Afrique du sud (Avril 2014) et Zuma est très contesté, notamment par l’ancien président de la ligue de jeunesse de l’ANC Julius Malema, exclu du parti.  Il semblerait qu’il y avait beaucoup de partisans de Malema dans le stade, des radicaux qui critiquent sévèrement  la politique sociale de Zuma, voilà ce qu’en  dit un expert cité par l’AFP :

De fait, l’Afrique du Sud « est encore très loin de la société que Mandela avait en tête », note Frans Cronie, de l’Institut sud-africain des relations entre les races (SAIRR), observatoire pionnier de la transformation du pays.

« Quatre Sud-Africains noirs sur dix ne terminent pas l’école, ce n’est clairement pas ce que Mandela imaginait. Et quand ils y arrivent, ils ne sont pas au niveau des exigences du système économique ».

 

Julius Malema

 Nelson le politique.

 Sans oublier les rumeurs de corruption alimentées notamment par l’affaire de la résidence privée du président, rénovée au frais de l’Etat pour plus de 200 millions de rands (14 millions d’euros. ) . Et ça dans un pays où 20% des foyers en moyenne n’ont toujours pas l’eau courante, et 10% pas d’électricité. En outre

Sa polygamie affichée, (il a quatre femmes), ne plait pas beaucoup aux citoyennes d’Afrique du sud, pays largement urbanisé, où les mœurs rurales ou tribales ne sont plus l’unique référence.  

 Barack Obama l’a rappelé dans son discours, lui très applaudi, Mandela était avait tout un grand politique.

 Il n’est pas illogique que lors de sa cérémonie d’hommage,  la politique ait été au rendez-vous.  

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

 

 

 


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara