Léonarda : le père a menti !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 octobre 2013 13h14 | 3 commentaires

Rebondissement dans l’affaire Léonarda, du nom de cette jeune fille Rom expulsée le 9 octobre vers le Kosovo alors qu’elle participait à un voyage scolaire. Accusé dans le passé de violence physique sur ses enfants, le père de Leonarda a avoué avoir menti aux autorités françaises sur les origines kosovares de sa famille.

Reshat Dibrani père de Léonarda.

 Cette histoire nous démontre, qu’avant de réagir publiquement comme l’ont fait de nombreux politiques en France, il ne faut pas se laisser guider par la dictature des émotions, même face à une action qui parait tout d’un coup scandaleuse.  Quand on creuse on peut  trouver des choses étranges.

 Un mensonge.

D’abord on a appris que le père de Léonarda s’était livré à des violence physiques sur sa femme et ses enfants, à tel point que les enfants avaient été placés pendant quelques semaines. Et puis hier ce coup de théâtre,  Reshat Dibrani a lui-même affirmé  avoir menti pour tenter d’obtenir l’asile. «Toute la famille, ma femme et mes enfants sont nés en Italie. Ils n’ont rien à voir avec le Kosovo», a raconté Reshat Dibrani à l’agence Reuters. «Nous avons demandé l’asile en France et nous ne pouvions pas montrer nos papiers italiens. Nous avons dit que nous avions fui le Kosovo»…«les enfants ont peur parce qu’ils ne connaissent pas la langue, ici». Même constat du côté des autorités kosovares elles-mêmes qui déplorent: «Nous ne savons pas quoi faire avec cette famille. Elle n’est pas du Kosovo. Il n’y a que le père qui soit né au Kosovo.»

En fin pour tout arranger on s’est rendu compte le père était réputé avoir commis de petits larcins ; d’après les associations humanitaires ce n’était pas désespérance, mais bon son dossier s’alourdi et il tout à fait improbable de le revoir bientôt en France.

 Kosovars ? Français ? Italiens ?

 Le plus fou c’est que si ce qu’il dit est vrai, ses enfants sont de nationalité italienne, ils ont donc tout à fait le droit de résider en France comme partout dans l’union européenne. Et comme c’est le père qui a menti à l’office des étrangers, la femme et les enfants ne risquent rien devant la justice française. Mais ont-ils vraiment la nationalité italienne ? Difficile à savoir puisqu’ils ont détruit leurs papiers.

 La misère humaine.

 C’est une histoire triste, aux confins de la misère humaine, dans ces eaux troubles où chacun fait ce qu’il peut pour s’en sortir. Il ne faut pas croire que l’univers du droit d’asile est un monde radieux où l’on baigne dans l’innocence sous les lumières de la charité… Non, c’est un monde dur, impitoyable, cruel. On le voit à Lampedusa.  Un  monde où le mensonge est une arme et un atout. Un monde où règne la guerre des pauvres contre les pauvres, un monde qui a ses martyrs mais aussi ses escrocs…Visiblement le père de Léonarda en était un… Mais ses enfants ne doivent pas forcément en subir les conséquences.  

 

 

 

« Champs Elysées 20 ans de chroniques sur Bel RTL » de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, Leclerc, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

3 réactions à “Léonarda : le père a menti !”

  1. Au sujet des « cinq jours de polémique », je crois qu’il serait grand temps de se poser des questions sur les associations subventionnées ou les groupuscules qui soutiennent tout et n’importe quoi et qui font passer leurs élucubrations dans les médias comme si c’était des « vérités révélées ». On ne peut que conseiller aux médias, surtout télévisuels, de faire quelques enquêtes, et pas toujours du même côté, pour vérifier les données avant de répéter ce qui est dit par d’autres chaînes. Car ces 5 jours de polémique ont été cinq jours d’affabulation orchestrée. Les services d’immigration avaient fait leur travail, le dossier était archi-solide, les forces de l’ordre aussi, il n’y avait pas lieu d’en faire plus. Il suffisait de dire que le dossier n’était pas contestable et que la prochaine fois, la police attendrait la fin de la sortie scolaire. On y a rajouté une commission d’enquête!!! Ce manque de confiance, au profit de fraudeurs et de leurs soutiens, est assez détestable.

  2. 2jc de seraing le 20 octobre 2013 à 19:03

    Où est le problème? Je ne connais, par exemple, aucun homme politique qui pourrait avouer n’avoir jamais menti.
    Les milliardaires qui planquent leur argent dans les paradis fiscaux mentent plus que les arracheurs de dents et dans ce cas contre l’intérêt général de la nation. Ces personnes sont des victimes et on essaie de les transformer en coupables. Ce sont des méthodes digne du Front national.

  1. […] Giltay of RTLInfo.be wrote: Le plus fou c’est que si ce qu’il [le père] dit est vrai, ses enfants sont de nationalité […]