antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du juin, 2013

Adidas :Tapie dédouane Sarkozy

Par Christophe Giltay dans Divers , le 28 juin 2013 08h45 | Un commentaire>

 Bernard Tapie devrait retrouver la liberté en milieu de matinée après quatre jours de garde à vue. Il pourrait être inculpé d’escroquerie en bande organisée comme trois autres protagonistes de l’affaire. Dans un livre sorti hier, l’ex propriétaire d’Adidas  affirme que Nicolas Sarkozy ne serait pas intervenu en sa faveur dans la procédure d’arbitrage .

« L’ancien président n’a pas cherché à m’aider. Il n’a pas provoqué l’arbitrage », écrit Tapie dans son  nouveau livre. (Le volé devient voleur, Tapie la vérité.  Chez Plon)

« Il n’a pas donné d’instructions en ma faveur à quiconque. Mais il ne s’est pas opposé à la procédure permettant de sortir d’un litige qui datait de… 1995. C’est tout ».

 96 heures au frais.

 On peut imaginer que c’est ce que Bernard Tapie a dit et redit aux policiers au cours des 96 heures de sa garde à vue. Quatre jours de garde à vue c’est énorme, c’est presque ce qu’on réserve aux terroristes.  Mais il est vrai que « Nanard » pourrait être mis en examen pour escroquerie en bande organisée, un délit très grave, passible de nombreuses années de prison. Il pourrait aussi sortir de garde à vue comme Christine Lagarde, avec le statut plus confortable de témoin assisté.

 Des années de procédures.

 Quoiqu’il en soit  l’instruction va se poursuivre et elle est loin d’être terminée, ce n’est donc pas demain la veille qu’on demandera éventuellement à Bernard Tapie de rembourser les 403 million attribués en 2008 ( même si en cas d’inculpation une mise sous séquestre de certains de ses biens est envisageable.) Et si cela devait advenir, l’affaire serait loin d’être close, l’avocat de Bernard Tapie, sorti lui de garde à vue hier soir, a déjà dit qu’en cas d’annulation de l’arbitrage l’affaire reprendrait à Zéro. Or quand Christine Lagarde à l’époque ministre des finances, a décidé de cet arbitrage en 2007, c’était pour sortir d’un hallucinant imbroglio judicaire,  jugez plutôt : neuf instructions étaient en cours… depuis près de 20 ans. Je vous l’ai déjà dit la première fois que j’ai assisté à une audience avec Bernard Tapie c’était au tribunal de commerce de Paris en Novembre 1994.  

 Un Arbitrage  souhaité.

 Cet arbitrage avait pour objet de limiter la casse, en cadrant les éventuelles indemnités que Tapie pourrait percevoir. En effet la cour d’appel avait attribué à Tapie 135 millions en septembre  2005. Mais cette décision avait été cassée,  et l’on était reparti pour un tour avec des chiffres d’indemnités hallucinants,  jusqu’à 7 milliards compte tenu de la valeur actuelle d’Adidas.  En revanche la procédure d’arbitrage acceptée à l’amiable prévoyait qu’il ne pourrait pas toucher plus de 200 millions,  plus les intérêts…d’où les 403 millions…

 Un arbitrage toujours possible.  

 Le plus fou c’est que si on repart à zéro, une procédure d’arbitrage serait encore le meilleur moyen d’être sûr que les chiffres ne dérapent pas. Ainsi on verra peut-être Hollande et Moscovici faire la même chose que Sarko  et Lagarde !  Je vous rappelle que Tapie a vendu en 1993 pour 315 millions une entreprise qui  valait  1,6 milliard à son entrée en bourse deux ans plus tard. Difficile de dire qu’il n’a pas été grugé.

Je ne sais pas si vous vous souvenez d’un marchand de moquette des années 80 dont le slogan était : « chez tonton tapis c’est presque gratuit »… A n’en pas douter ce n’est pas  le même Tapie…

 

Dernière minute:

Bernard Tapie a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans l’enquête sur l’arbitrage qui lui a octroyé 403 millions d’euros en 2008 pour solder son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d’Adidas, a annoncé vendredi son avocat, Me Hervé Temime. »Bernard Tapie vient d’être mis en examen pour escroquerie en bande organisée, mais je vous affirme que le dossier est vide d’élément susceptible de démontrer que la sentence arbitrale, son résultat, est le fruit d’une escroquerie, d’un plan concerté », a déclaré l’avocat à sa sortie de l’Hôtel-Dieu, où M. Tapie a passé l’essentiel de ses 96 heures de garde à vue.

 

 

 

Misère et mort font bon ménage.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 27 juin 2013 08h42 | Comments Off on Misère et mort font bon ménage.

Revenons sur le drame de Saint Ouen l’Aumône, ces cinq enfants tombés dans un étang samedi. Un quatrième enfant est mort hier. Mais  peu de médias l’ont évoqué,  l’information a quitté bien vite la première page des journaux.

 

Il a fallu que j’épluche longuement, mon quotidien français préféré  ( Libé) ce matin, pour trouver cette information, coincée entre l’affaire de la mairie de Corbeil Essonne (Serge Dassault distribuait du cash pour se faire élire), le débat parlementaire sur le cumul des mandats, et la nomination du nouveau patron de l’école polytechnique.

Un seul survivant.

  Un titre sobre : noyade : un quatrième enfant est décédé…j’avoue que j’en était resté comme beaucoup d’entre vous j’imagine, aux reportages télés du weekend, disant qu’il y avait encore une chance pour trois enfants, qu’on avait réussi à ranimer…et puis… voilà il n’en reste plus qu’ un.  Un sur cinq,  deux sont morts dimanche, un lundi, et donc ce petit garçon de 5 ans hier.

Un accident.

 On connait maintenant les circonstances du drame, six enfants de 5 à 8 ans jouent le long d’un étang dans le Val d’Oise près de Paris, sans surveillance d’adultes.  L’un tombe à l’eau, les autres veulent lui porter secours et tombent à leur tour,  le sixième donne l’alerte…

 A l’arrivée des secours quatre des enfants étaient en arrêt cardiaque, dans un premier temps  ils sont revenus…mais les petits cœurs ont fini par s’arrêter l’un après l’autre.

Hébergés par le 115.

 Ce qui m’interpelle, c’est la façon dont cette information s’est estompée en quatre jours.  Vous allez me dire c’est le propre des informations, un drame chasse l’autre. Oui bien sûr, mais qui s‘est vraiment intéressé à  la vie de ces enfants ? A leur famille, leur quotidien etc…. Et c’est là qu’on se rend compte, qu’ils vivaient avec leurs mères dans un petit hôtel non loin de l’étang. Un hôtel modeste où les avait placé le 115,  le numéro du Samu social, le service d’urgence des sans-abris à Paris.

Invisibles ?

On imagine ces femmes quittant leur domicile la nuit, fuyant un mari ou un compagnon, ou tout simplement rattrapées par la misère.

 Sans abris entre 5 et 8 ans… sans surveillance au bord de l’étang… sans avenir ?  Finalement il est assez logique, qu’après les premières indignations de samedi, ils soient partis sans bruit  …

 

DSK, Cahuzac et Tapie sont sur un bateau…

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 juin 2013 09h09 | Comments Off on DSK, Cahuzac et Tapie sont sur un bateau…

 Trois noms vont dominer  aujourd’hui l’actualité politique française. Tapie, Cahuzac et Strauss Kahn… Un étonnant ballet, entre l’hôtel Dieu, le Sénat et l’Assemblée Nationale. Et qui laisse songeur sur le destin des hommes publics…

 

A tout seigneur tout honneur DSK… il sera entendu aujourd’hui au Sénat … vous aller me dire : « oui, oui Cahuzac aussi, à l’Assemblée Nationale  devant une commission d’enquête parlementaire, pour rendre des comptes… »

 DSK l’expert.

 Pas tout à fait… Je reviendrai sur Cahuzac, mais Dominique Strauss Kahn lui a été convoqué comme expert économique.  En tant qu’ancien ministre et ex-directeur général du FMI, DSK est invité  devant une commission créée sur le rôle des banques et des acteurs financiers dans l’évasion des capitaux. Les sénateurs attendent de Dominique Strauss Kahn qu’il leur explique  comment rétablir les comptes de la France, en gérant mieux  la fraude fiscale. C’est au minimum cocasse…Je vous rappelle même si le parquet a requis un nom lieu DSK est toujours inculpé pour proxénétisme aggravé. Mais bien sûr ça n’entache pas ses qualités d’expert…

 

Cahuzac sur le grill.

   Quant à Jérôme Cahuzac là on est dans une démarche plus logique,  il est attendu aujourd’hui pour une audition devant la commission d’enquête parlementaire mise en place après la découverte de son  compte bancaire caché à Singapour.

  Il sera interrogé à partir de 16H30 sur d’éventuelles protections dont il aurait pu bénéficier  entre la révélation par Mediapart le 4 décembre qu’il possédait un compte à l’étranger et ses aveux le 2 avril. Ça promet,  car cette commission d’une trentaine de députés est  Présidée par le centriste  Charles Amédée  de Courson, ancien magistrat à la cour des comptes et très soucieux des deniers publics.  Parmi les députés qu’il aura face à lui Jérôme Cahuzac retrouvera notamment celui à qui il avait dit les yeux dans les yeux à l’Assemblée, avec un ton cassant : «   je n’ai pas je n’ai jamais eu de compte à l’étranger ». Pour une fois la chaine parlementaire pourrait faire de l’audience…

 

Tapie toujours en garde

Il y en un que ça doit bien faire marrer, pour peu qu’on lui laisse regarder la télévision,  c’est Bernard Tapie qui entame aujourd’hui son troisième jour de garde à vue à l’hôtel Dieu. En 2008, il avait été auditionné devant une commission semblable, déjà sur l’affaire Adidas, et le député qui l’avait le plus asticoté s’appelait Jerôme Cahuzac. Ce jour-là Tapie lui avait lancé,  « Je vous souhaite un seul jour de vivre ça. Une seule fois. Je vous souhaite un seul jour d’être insulté comme ça pendant des années ».  Comme on dit la roue tourne….

Tapie : moi y’en a garder les sous.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 juin 2013 09h39 | Comments Off on Tapie : moi y’en a garder les sous.

 Bernard Tapie est toujours en garde à vue ce matin. Il peut y rester quatre jours, et à la fin il sera peut-être mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » comme d’autres protagonistes de l’affaire. Une question se pose désormais, si l’arbitrage en sa faveur devait être annulé pourrait-il rendre l’argent ?

 

A sa lointaine époque de chanteur yéyé, à noter le Y !

403 millions selon les uns, 405 d’après les autres…Oui un nouveau calcul parle désormais de 405 millions, mais on n’est pas à deux millions près, et puis on ne prête qu’aux riches ! Tapie lui-même a dit au début du mois qu’en cas d’entourloupe prouvée il annulerait l’arbitrage… plus facile à dire qu’à faire !   Qu’en est-il exactement ? D’abord Tapie a payé de impôts sur cette somme … le fisc  va-t-il lui rendre afin de lui reprendre ? Ca parait quand même un peu tordu. 

Où est l’argent une fois ?

Il a dépensé une bonne partie de cet argent, et il a mis le reste à l’abri,  devinez où ?  Un petit pays en partie francophone, où il vaut mieux être rentier que salarié, et dont la capitale compte des immeuble et des maisons très confortables et plutôt bon marché par rapport à Paris. Vous avez compris, Tapie aurait transféré 215 millions dans une holding belge, GBT Holding.

Quelques menus biens.

Vous me direz la justice française peut toujours faire saisir ses biens dans l’hexagone. Je vous donne un aperçu : dès qu’il a touché son argent en 2008 il s’est reconstitué un certain train de vie.

L’an dernier  le Phocéa pourrissait dans un port au Vanuatu.  Il s’est donc offert une nouvelle  barque … en 2010 ….le « Reborn », ( renaissance) un palace flottant de 76 mètres de long, immatriculé sur l’île de Man.

En 2012, il a acquis à Saint-Tropez La Mandala, l’ancienne propriété de la famille Schneider… (prononcez schneidre ) : 500 mètres carrés, plage privée et 2 hectares de terrain.

Il utilise un jet privé, un Bombardier Global Express de 19 places, propriété d’une compagnie de l’île de Malte dont il est actionnaire. Enfin je vous rappelle qu’il a récemment racheté partiellement les journaux du groupe Hersant dans le sud de la France, dont le quotidien de Marseille : la Provence,  et Nice  matin…

Quand c’est fini ça recommence.

Tout ça sera bien difficile à saisir.  Sans oublier que son avocat a déjà dit qu’en cas d’annulation  de l’arbitrage on reprendrait l’affaire à zéro,  à la vente considérée comme frauduleuse d’Adidas en 1993,  et que compte tenu de la valorisation actuelle du groupe,  Tapie pourrait réclamer 3 milliards de dédommagement…

Dans le genre insubmersible, vous avez aimé « il cavalière », vous adorerez « el Nanard… »

Villeneuve : un Front républicain bien pâle !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 24 juin 2013 09h00 | Un commentaire>

A Villeneuve sur Lot, en France dans l’ex circonscription de Jérome Cahuzac, l’ancien ministre socialiste, c’est le candidat de l’UMP Jean-Louis Costes qui a remporté la législative partielle avec 53% des voix contre 47% au représentant du Front National. Une victoire en demi-teinte des partis démocratiques car le PS qui avait appelé à faire massivement barrage au FN, n’a visiblement pas été très bien entendu…

 

Jean Louis Costes UMP, vainqueur de l’élection.

Le candidat du Front National a eu cette réaction révélatrice : « c’est une défaite au goût de victoire ». Jean-Louis Costes  le jeune candidat de 23 ans a gagné 7000 voix en une semaine, et réalisé un score étonnant,  avec un peu plus de 46% des suffrages. Il faut rapprocher ce score de celui de Jean Marie Le Pen en 2002.  Au second tour de la présidentielle qui l’opposait à Jacques Chirac, le fondateur du Front national avait recueilli dans cette circonscription 22% des voix.    

Une progression constante.

Dix ans après, son parti a plus que doublé son score. Or en 2002 le PS avait également suscité la constitution de ce qu’on appelle en France un Front Républicain. C’est  à dire l’union de tous les partis démocratiques contre le Front National. Bon cette fois ça a encore marché, mais imaginez… le vainqueur UMP a réuni 53, 7 % des voix …que 53, 7%  des voix avec le soutien de son parti et l’appel du PS à voter pour lui…

Une UMP nuancée…

 Côté UMP Jean François Copé veut y voir la confirmation de sa ligne de droite décomplexée, il faut aller combattre le FN sur ses thèmes et sur ses terres. François Fillon,  dont la position est plus centriste s’est  félicité de la réussite du front républicain, réussite on l’a vu réelle mais relative.  Quant à François Hollande en déplacement en Jordanie,  il a brièvement commenté cette élection en déclarant : «Nous aurons à tirer toutes les leçons de ce scrutin et du second tour et du premier tour ».

Etienne Bousquet-Cassagne, candidat du FN.

 

 Un PS embarrassé.

 S’il y a une leçon à tirer c’est que  le socialistes viennent de perdre un siège de plus à l’Assemblée Nationale, dans une circonscription qui leur était acquise, et à cause d’une affaire de fraude fiscale qui a entaché la réputation de toute la classe politique. Difficile alors de jouer les vierges effarouchées. La deuxième leçon ce serait de s’interroger sur la nature du  score du Front National qui visiblement  recueille un partie des voix de gauche … ( A noter également un nombre importants de vote blancs.)

Le catalyseur du vote protestataire.

On voit beaucoup Jean Luc Mélanchon  à la télé, il est capable avec le « Front de gauche » de réunir d’imposantes manifestations. Mais au final c’est le FN qui recueille les voix protestataires. On assiste ainsi à une sorte de glissement à droite de l‘ensemble du corps électoral français.  A Villeneuse-sur-Lot ce n’était plus un match droite-gauche mais un match droite-extrême droite. On n’en est pas encore tout à fait là pour l’ensemble de la France, le PS a encore quatre ans de pouvoir pour inverser la tendance,  mais …

En favorisant l’émergence du FN pour gêner la droite en 1983, François Mitterrand ne s’était pas pas douté que trente ans plus tard, c’est la gauche qu’il menacerait.

 

 

Tapie : Lagarde féal sujet du prince Sarko

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 juin 2013 08h02 | Comments Off on Tapie : Lagarde féal sujet du prince Sarko

L’étau se resserre autour de Bernard Tapie, qui pourrait bien voir son arbitrage  de 403 millions annulé par la justice.  Une nouvelle pièce s’est ajoutée hier au dossier, l’étrange lettre de soumission que Christine Lagarde a adressée à Nicolas Sarkozy.

 

Vous connaissez l’enjeu de l’affaire Tapie : Christine Lagarde à l’époque ministre des finances a-t-elle décidé d’un arbitrage privé pour favoriser l’homme d’affaire, sur ordre ou sur incitation de Nicolas Sarkozy ? Sarkozy aurait ainsi voulu lui renvoyer l’ascenseur pour son soutien à la présidentielle. L’actuelle directrice générale du Fond monétaire international, a été auditionnée le 23 mai par la Cour de justice de la République, l’institution chargé en France de juger les ministres. Lors de la perquisition que les policiers ont effectuée à son domicile parisien, le 20 mars, ils ont trouvé une lettre manuscrite, non datée, destinée à Nicolas Sarkozy, cette lettre est tout à fait hallucinante.

Un serment d’allégeance.

« Cher Nicolas, très brièvement et respectueusement »,

« 1) Je suis à tes côtés pour te servir et servir tes projets pour la France.

2) J’ai fait de mon mieux et j’ai pu échouer périodiquement. Je t’en demande pardon.

3) Je n’ai pas d’ambitions politiques personnelles et je n’ai pas le désir de devenir une ambitieuse servile comme nombre de ceux qui t’entourent dont la loyauté est parfois récente et parfois peu durable.

4) Utilise-moi pendant le temps qui te convient et convient à ton action et à ton casting.

 5) Si tu m’utilises, j’ai besoin de toi comme guide et comme soutien : sans guide, je risque d’être inefficace, sans soutien je risque d’être peu crédible. Avec mon immense admiration. Christine L.

50 nuances de politique.

  Je vous rappelle qu’il ne s’agit pas d’un remake de 50 nuances de gris avec une lettre de soumission d’une esclave sado maso à son maitre, il ne s’agit pas non plus d’un extrait du «  parrain », « cher don Corléone je vous assure que je serais toujours fidèle à la famille », ni du serment d’obéissance prononcé par les templiers quand ils rejoignaient l’ordre «je promets d’être soumis et obéissant au Grand Maître »… Non c’est une femme politique à l’égal des puissants,  qui en ce moment siège au G8 entre Obama et Poutine. «  Utilise-moi pendant le temps qui te convient et convient à ton action et à ton casting… Si tu m’utilises, j’ai besoin de toi comme guide et comme soutien ».

 Imaginez deux secondes, Joëlle Milquet qui écrit ça à Guy Lutgen ou mieux Didier Reynders à Charles Michel « … sans guide, je risque d’être inefficace, sans soutien je risque d’être peu crédible… » Même les humoristes de « votez pour moi » n’y ont pas songé.

Sale temps pour Tapie.

Ce n’est pas daté,  je ne sais pas ce qu‘elle avait pu faire comme connerie à l’époque,  mais visiblement elle voulait garder son ministère.  On verra ce qu’en fait la justice, mais j’imagine qu’elle va en déduire que Lagarde était prête à avaliser n’importe quoi pour plaire à son chef. Nanard si j’étais toi,  j’en mettrais un peu de côté…  ton magot est menacé…

 

L’affaire Cahuzac fait le lit du FN.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 17 juin 2013 10h04 | Comments Off on L’affaire Cahuzac fait le lit du FN.

 Une conséquence politique de l’affaire Jérôme Cahuzac. Hier le poste de député de l’ancien ministre PS était remis en compétition. En son absence c’est un autre socialiste qui s’est présenté, mais il est arrivé troisième derrière les candidats de l’UMP et du Front national.

 

C’est un véritable coup de tonnerre qui sonne comme un avertissement pour le pouvoir. Un an à peine après la victoire socialiste à la présidentielle et aux législatives, le PS ne pourra pas participer au second tour d’une élection  partielle dans une circonscription, à Villeneuve sur lot qu’il détenait pourtant haut la main ( 61% des voix en 2012.)  La cause c’est donc bien l’affaire Cahuzac. L’ancien ministre du budget accusé de fraude fiscale et qui a du démissionner parce qu’il possédait un compte secret à Singapour. Ecoeurés par ce scandale, les électeurs de gauche ne se sont pas déplacés, et le bon score du FN apparait comme un vote sanction. 

 Le PS troisième.

  Apres avoir hésité Cahuèzac a décidé de renoncer à son poste de député,  et ce poste était donc de nouveau disponible. Le premier tour de l’élection a eu lieu hier, et le PS a été véritable balayé par la droite, puisque le premier candidat classé Jean-Louis Costes est celui de l’UMP le  parti de Nicolas Sarkozy (28,71%) devant  Etienne Bousquet-Cassagne (26,04%)le représentant du Front National. En France les législatives sont des sortes de mini-présidentielles. Troisième avec 23,69% des voix exprimées, mais moins de 12,5% des inscrits, le socialiste Bernard Barral  est éliminé.  Il a immédiatement appelé ses électeurs à faire barrage au front national, en clair à voter UMP au second tour.

 Une majorité fragilisée.

 Deux leçons à tirer de ce scrutin, d’abord une leçon à court terme :  

 La majorité socialiste à l’assemblée s’est nettement réduite en un an. Huit législatives partielles ont été organisées ces derniers mois et le PS les a toutes perdues…( si l’on fait abstraction de l’étrange comportement  du candidat UMP à Wallis et Futuna, qui une fois élu a rejoint le groupe socialiste…) il n‘a gagné aucun siège et il en a perdu 5. Ainsi son groupe parlementaire est passé de 297 à 292 sièges, or la majorité est à 289. Le PS n’a donc plus que 3 sièges d’avance. Ca ne menace pas réellement le gouvernement car il a des alliés comme les verts ou les radicaux de gauche, mais pour l’instant il peut décider tout seul, sans ses alliés. Là, il entre dans la zone rouge. Trois députés malades, ou qui trainent à la buvette,  et il n’y a plus de majorité PS… 

Le FN en embuscade.

Deuxième leçon,  le cas de figure qui opposera au second tour, à Villeneuve-sur-Lot, un UMP  à un Front National, pourrait préfigurer les futures élections municipales et européennes de l’an prochain. Si les socialistes n’arrivent pas à rétablir la confiance dans leur action, et à effacer l’effet désastreux des « affaires » ils courent à la catastrophe.  Il n’y a pas eu d’état grâce pour François Hollande, maintenant il faut qu’il évite le… coup de grâce !

 

DSK : Clap de fin ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 juin 2013 09h03 | 4 commentaires

 Est-ce la fin de l’affaire DSK ? C’est possible, hier le parquet de Lille a décidé de requérir le non lieu dans le dossier « dit » du Carlton. Il estime ne pas disposer de «charges suffisantes» contre l’ex-patron du FMI dans cette affaire de proxénétisme.

 

 Tout ça pour ça…Vous souvenez il y a deux ans, quand le scandale du Sofitel de New York a éclaté, Dominique Strauss Kahn l’un des hommes le plus puissants du monde, à qui l’Elysée paraissait promise, entre deux policiers, la nuit, à New York, menotté, fatigué, pas rasé…vaincu… fini…Et puis quelques mois plus tard , l’estocade avec cette abracadabrantesque affaire du Carlton de Lille pour laquelle il a été inculpé de « proxénétisme en bande organisée » .Une accusation digne d’un truand de bas étage. Vous imaginez le directeur général du FMI, dans la même saumure que l’inénarrable Dodo ? Hé  salut c’est toi  Domi la sardine ?

 Une inculpation disproportionnée ?

 Proxénétisme en bande organisée ça paraissait et bien loin des soirées libertines que reconnaissait Dominique Strauss Kahn. Il a d’ailleurs toujours dit qu’il ne savait pas que les jeunes femmes qu’il rencontrait à Lille étaient des prostituées.  Ses avocats dès le début ont dit que cette mise en examen était disproportionnée. En admettant que les juges d’instruction suivent les réquisitions du parquet, ce qu’ils font le plus souvent,  le dossier sera bientôt clos. DSK ne retournera pas en prison, ni à Lille, ni à New York, puisqu’il passé un accord financier avec Nafissatou Diallo.

 Qui est derrière ?

Maintenant reste la vrai question : qui fut à l’origine de toutes ces révélations ? Pour New York je ne sais pas,  j’ai longtemps écarté la thèse du complot, aujourd’hui j’en suis moins sûr. La danse de joie des responsables de la sécurité du Sofitel a jeté le trouble en moi… Qui est derrière ? Difficile à dire,  en revanche je sais de source sure, que l’entourage de Nicolas Sarkozy avait mis sur pied une cellule pour déstabiliser DSK. Son action  la plus connue est la publication dans la presse, d’une photo où l’on voit Dominique Strauss Kahn monter dans la Porsche Cayenne de son conseiller en communication. Pour un futur président socialiste, comme on dit, ça la foutait mal. Je sais aussi que cette cellule connaissait ses escapades lilloises et que le dossier du Carlton serait sorti, tôt ou tard, le dérapage new yorkais n’a fait que le précipiter les choses… Maintenait quel jugement porter sur cette cabale ?  Certains diront qu’en empêchant DSK de se présenter à la présidentielle, les sycophantes ont brisé une carrière… et d’autres qu’ils ont sauvé la France !

Mauroy : « Gros quinquin » s’est endormi…

Par Christophe Giltay dans Divers , le 11 juin 2013 09h15 | Comments Off on Mauroy : « Gros quinquin » s’est endormi…

Un hommage national sera rendu à Pierre Mauroy ce  matin, à Paris  aux Invalides, en présence de  François Hollande.  Ancien Premier ministre et ancien maire de Lille, Pierre Mauroy a été unanimement salué comme un grand homme d’Etat par l’ensemble de la classe politique, de la droite à la gauche.

 

Pierre Mauroy et François Mitterrand

Le départ de Pierre Mauroy est à l’image de sa vie, et de ce qu’il fut,  un grand rassembleur qui n’hésitait pas à tendre la main à l’adversaire. Hommage républicain et national ce matin aux Invalides,  suivra un  hommage laïc et socialiste au siège du PS, autour de sa veuve Gilberte Mauroy et des anciens ministres des cabinets Mauroy.  Lionel Jospin, Martine Aubry ou encore Harlem Désir devraient s’exprimer pour saluer la mémoire de celui qui fut aussi premier secrétaire du parti.   Puis rapatriement du corps  à  Lille cet après-midi, et hommage municipal dans  sa mairie ou ses concitoyens pourront venir se recueillir devant le cercueil.  Enfin demain obsèques religieuses dans la cathédrale Notre Dame de la treille à Lille célébrée, par l’archevêque de Lille, Mgr Laurent Ulrich.

Hommage de la gauche à la droite

En presque trente ans de carrière je n’ai jamais vu ou entendu un hommage aussi unanime rendu à un homme politique défunt. Alors bien sur tous les socialistes : Hollande, Ayrault, Fabius, Jack Lang, Lionel Jospin et tous les autres ont encensé le premier ministre de François Mitterrand, celui qui a descendu les Champs Elysée à ses côtés en voiture découverte le jour de sa prise de fonction. Le premier ministre des grandes réformes de la gauche en 1981.  Abolition de la peine de mort, retraite à 60 ans, 39 heures, lois Auroux sur le travail, nationalisation de banques, autorisation des radios libres etc…Mais la droite a aussi salué celui qui avec son ministre de l’économie Jacques Delors,  a convaincu en1983 François Mitterrand de ne pas sortir du système monétaire européen, et de renoncer à faire le socialisme dans un seul pays, tout en acceptant la dure loi du marché. Hommage de Copé, de Fillon, de Juppé, de Pasqua  et même du Front National.

Du PCF au FN !

 Le secrétaire général du front Steeve Brivois ( il est vrai petit fils de mineur et homme du Nord) a déclaré :  « Pierre Mauroy  a fait partie de ces authentiques hommes de gauche dont la conscience sociale n’a jamais été feinte. On ne peut que saluer aujourd’hui un engagement réel et sincère pour la défense des travailleurs français… »  Propos à rapprocher de ceux de Pierre Laurent, chef du parti communiste, complètement à l’autre bord du spectre politique : « Je veux au nom des communistes français, saluer la mémoire de cette grande voix de la gauche fidèle aux racines du socialisme historique qu’il savait plurielles et fécondes. » Pierre Mauroy,  grand architecte de l’union de la gauche qui avait pris quatre ministres communistes dans son gouvernement.

Le maire de Lille

Bourgmestre de Lille/ Burgmester van Rijsel

Et puis bien sûr il fut pendant presque trente ans maire de Lille, aux portes de la Belgique, la capitale des Flandres françaises. Il a  complétement transformé la ville devenue aujourd’hui une des métropoles européennes le plus attractives avec deux réussites : la rénovation du vieux Lille, un quartier autrefois de taudis qui aujourd’hui rivalise avec Bruges ; et la création du tunnel sous la manche qu’il arrachée de haute lutte à Margaret Thatcher ( qui préférait un pont routier) faisant de Lille la plaque tournante du réseau TGV Nord,  Londres d’un côté et Bruxelles de l’autre.

Dors min p’tit Quinquin min p’tit pouchin min gros rojin 

Les ch’tis  en référence au petit quinquin leur chanson emblématique, « dors mon p’ti quinquin… » (une berceuse ), avaient surnommé Pierre Mauroy « Gros quinquin ! ». Gros quinquin s’est endormi,  mais ses rêvent bercent encore… et sa ville, et son pays.

Judo : Teddy Riner contre Buddha bar

Par Christophe Giltay dans Divers , le 10 juin 2013 09h20 | 3 commentaires

L’information a circulé tout le week-end sur les réseaux sociaux, le champion Olympique de judo Teddy Riner a accusé un bar  branché parisien de racisme à son égard. L’établissement évoque un simple malentendu mais a mis à pied l’une de ses employées.

 

Ça s’est passé au buddha bar le summum de la branchitude  parisienne, à deux pas de l’Elysée, des boutiques de luxe, des vitrines de grands couturiers, de la place de la Concorde, pas très loin du Crillon et de chez Maxim.

Deux lignes de présentation sur le site internet : « Depuis  sa  création en 1996,  le  Buddha-Bar s’inscrit  comme  précurseur  d’un
véritable  concept  d’Art  de  vivre… L’entité Buddha-Bar ne cesse de croître et diffuse son énergie positive  dans  le  monde  entier… »

 

Racisme ou zèle ?

Sauf que Teddy Riner le décrit un peu différemment. D’après le Guadeloupéen, quintuple champion monde, vendredi soir  il se trouvait  dans l’établissement  avec son frère, où ils avaient commencé à dîner.

Ils viennent de terminer l’entrée quand  un groupe de danseurs brésiliens traversent la salle et jusqu’à la porte du restaurant, plusieurs personnes se lèvent pour les suivre, les applaudir et prendre de photos, Riner et son frère font de même.  Mais au bout d’une minute, une serveuse  prend le frère par le bras et lui demande sa carte de crédit de peur qu’il  parte sans payer. Il explique qu’ils n’ont pas fini leur repas qu’ils s’étaient juste levés pour regarder les danseurs, la fille l’agrippe  alors plus fermement et exige cette carte de crédit… D’après Riner les autres clients qui étaient blancs n’ont pas été sollicités de la même façon.  Les deux frères ont alors payé leur note et sont partis. Un peu plus tard Teddy Riner publiait sur  twitter, le commentaire suivant : « n’allez jamais au buddha bar si vous êtes de couleur noire.»

Le Buddha bar

Mauvaise pub.

Vous imaginez la tronche des patrons du buddha bar, toute une stratégie de communication qui s’effondre en moins de 140 signes. Tout de suite la direction poste un mot d’excuse sur twitter : «Cher Teddy Riner, la barmaid incorrecte mise à pied ce jour. Sincères excuses du Buddha-Bar qui condamne tout racisme». Mais l’affaire ne s’arrête pas là : hier dans  le journal du dimanche, la serveuse incriminée a expliqué qu’elle n’a fait qu’appliquer les consignes demandant au personnel de surveiller les clients pour éviter les impayés… « …je lui ai demandé sa carte bleue, toujours avec la politesse requise. Monsieur Riner a alors sorti sa carte bleue et m’a dit : « appelle-moi le patron, ta gueule, va te faire foutre ! »» Riner aurait alors réglé son addition avant de partir. «Non seulement, j’ai été  injuriée, mais j’ai aussi perdu mon emploi», déplore la serveuse, qui ajoute… : «Mes parents sont issus de l’immigration. Je n’ai jamais, à aucun moment de ma vie, tenu le moindre propos raciste

Il y a client et client !

Hélas pour elle, cette serveuse  ne regarde pas le sport à la télé, ça lui aurait évité d’appliquer les consignes à un people. Que vous soyez puissant ou misérable…ou plutôt connu ou inconnu…

C’est quoi encore le message d’accueil du Buddha bar ? Ah oui…

« Depuis sa création  l’entité Buddha-Bar ne cesse de croître et diffuse son énergie positive  dans  le  monde  entier… »


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara