antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du avril, 2013

Sondage : Marine Le Pen au second tour

Par Christophe Giltay dans Divers , le 30 avril 2013 11h15 | 3 commentaires

 Un sondage très inquiétant pour François Hollande à quelques jours du premier anniversaire de son accession au pouvoir. Si l’élection avait lieu aujourd’hui, il arriverait troisième au premier tour derrière Nicolas Sarkozy et Marine le Pen…

 

 Dans cette enquête  réalisée pour BFM TV, François Hollande recueillerait 19% des voix et Marine le Pen 23 % derrière Nicolas Sarkozy avec 34% .

Au deuxième tour Sarkozy l’emporterait avec 67% contre 33 à Marine Le Pen.

   Un véritable gifle pour le Président de la République car si certains de ses prédécesseurs ont atteint des sommets d’impopularité au cours de leur mandat,  jamais personne n’avait  affiché de tels sondages un an à peine après l’élection.

 Des causes multiples.

 On pourrait identifier plusieurs de causes à cette dégringolade, les affaires comme le tweet de Valérie Trierwieler quelques jours à peine après le début du quinquennat, ou encore l’affaire Cahuzac toujours en cours.  C’est possible mais pas suffisant, il faut chercher la vraie raison dans l’échec économique et notamment l’avalanche de fermetures d’usines, dont la plus emblématique est probablement la phase à chaud d’Arcelor à Florange. François Hollande comme son prédécesseur a Gandrange avait fait des promesses, mais elles n’ont pas tenu face à la violence du mode économique moderne. Les rodomontades du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, se sont brisées sur la toute puissance de Monsieur Mittal. Que pèse aujourd’hui la volonté d’un gouvernement face aux milliards d’un financier international ?

 Le changement c’est pas maintenant.

 Par ailleurs le changement  promis par  François Hollande devait améliorer la vie des gens. Or ce n’est pas le cas, l’absence de réserve n’a pas permis d’augmenter les minimas sociaux, ou alors de manière très marginale. En revanche en l’absence de croissance, il a fallu et il faudra encore augmenter les impôts,  ce qui a braque les classe moyennes qui constituent aujourd’hui le coeur de l’électorat socialiste. Si encore cette ponction avait abouti à  la baisse du chômage. Mais ce n’est pas le cas. Le nombre de demandeurs d’emploi a atteint la semaine dernière son record historique,  plus de 3,2  millions.

Enfin il y a un problème d’image,  après le vibrionnant Sarkozy, le placide Hollande  donne l’impression d’être passif alors qu’il est simplement moins démonstratif.

 Retour au 21 Avril 2002 !

 Bref les choses vont pas bien au « royaume » de Hollande,  pour autant rien n’est perdu pour lui,  un sondage n’est qu’un sondage. Il lui reste quatre ans de mandat et  il est protégé par la stabilité des institutions de la Vème République, mais l’avertissement est sévère.  11 ans après la qualification de Jean Marie le Pen au second tour de la présidentielle le 21 avril 2002,  sa fille Marine  apparait à son tour comme un recours. Comme si en 11 ans rien n’avait  changé.  Il faut s’en convaincre au lieu de s’améliorer la situation des français

s’est encore dégradée, révélant l’impuissance des politiques au pouvoir quels qu’ils soient. Le score de Marine le Pen dans ce sondage, mais aussi cette étrange étude dont je parlais hier et qui révélait le désir d’un gouvernement d’union nationale de 78% des Français, sonne comme un avertissement. Si la démocratie ne prouve pas qu’elle peut assurer le bien-être et la sécurité, les citoyens seront tentés e recourir à d’autres systèmes.   

 

78 % des Français pour une coalition gauche droite

Par Christophe Giltay dans Divers , le 29 avril 2013 08h40 | Comments Off on 78 % des Français pour une coalition gauche droite

L’Italie vient de sortir de deux mois d’impasse politique, grâce à la formation d‘une sorte de gouvernement d’union nationale qui rassemble la gauche, la droite et le centre. Ce genre configuration est totalement  impossible en France, et pourtant…Un sondage, publié hier par  le journal du dimanche, montre que quatre français sur cinq seraient favorables à une telle coalition.

 

Une proposition de François Bayrou

 

 

78% exactement …Ils souhaiteraient un gouvernement unissant la gauche la droite et des personnalités de la vie civile. Les plus largement acquis à cette idée se trouvent parmi les sympathisants UMP (89%), ceux du FN (79%), et moins parmi les sympathisants de gauche (66%). Ce qui est assez logique dans la mesure où la gauche est au pouvoir et la droite n’y est pas. En fait une  majorité de français,( 6 sur 10 environ ) pense qu’un tel gouvernement serait mieux à même de régler les problèmes économiques et notamment le chômage…

Bayrou au pouvoir !  

Et devinez qui serait  l’homme politique  le plus souhaité dans cette équipe ?  Le centriste François Bayrou  avec 47%, devant la socialiste  Martine Aubry (37%). Soit deux personnalités que  François Hollande tient soigneusement à l’écart. Bayrou a avait appelé à voter pour lui au second tour de la présidentielle, ça n’a pas empêché le président de le laisser battre dans sa circonscription par un candidat socialiste. Quant à Martine Aubry ex chef du PS, après l’élection on l’a laissée rentrer tranquillement à Lille, sans  lui proposer un poste gouvernement à la hauteur de ses ambitions.

On peut nuancer,  elle était au premier rang de la visite de François Hollande  à Pékin la semaine dernière et elle est comme on dit depuis Pompidou « en réserve de la République ». Si quelqu’un devait succéder à Jean Marc Ayrault  à Matignon elle serait en première ligne, mais bon on n’en est pas là…

Un contresens historique.

Il y a quelque chose de cocasse dans cette espèce de mythification d’une coalition gauche droite par les français,  car toute la toute constitution française a été construite pour que ça n’arrive jamais. Ce système était en vigueur sous la IVème République jusqu’en 1958, et il aboutissait à l’époque à une grande instabilité, les gouvernements changeaient tous les 6 mois, certains tombaient en deux jours, le plus solide celui de Guy Mollet, a tenu 17 mois.

 La constitution de la Vème république voulue par le général De Gaulle après son retour au pouvoir est fondée sur le principe majoritaire, c’est un camp ou  l’autre qui est au pouvoir. Gage de stabilité et théoriquement d’efficacité,  on ne se perd pas en permanence dans d’interminables tractations. Ce régime a connu trois exceptions avec les cohabitations de 1984-86, 1993-95 et 1997-2002, mais depuis l’adoption du quinquennat, la cohabitation entre un président d’une couleur et un premier ministre d’une autre est quasiment impossible. Désormais l’élection présidentielle et les législatives se suivent en quelques semaines.  

L’esprit gaulois

 Le plus drôle c’est que si on rétablissait système précédent,  je ne doute pas que les français se mettraient à réclamer le retour aux gouvernements forts et monocolores… Nous appellerons ça l’esprit gaulois ! Quant aux gouvernements gauche-droite-centre  il existe en Europe un autre exemple que l’Italie, la Belgique !  Et franchement, vu de Belgique, si c’était la bonne formule pour régler tous les problèmes…ça se saurait !

 

 

 

 

 

Tout sur le focntionnement de la constitution française , dans “La France choisit son roi” de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

<!–

–>

 

Gregory : ADN inconnu !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 avril 2013 10h05 | Un commentaire>

 Déception pour les parents du petit Grégory Villemin.  Les nouvelles analyses effectuées sur les vêtements de l’enfant et sur les cordelettes qui l’attachaient ne permettent aucune identification. C’est peut-être la dernière occasion de connaître la vérité qui s’éloigne.

 

Imaginez que Grégory aurait 33 ans aujourd’hui, il serait plus âgé que tous les protagonistes de l’affaire à l’époque, plus âgé que ses parents ,  plus âgé que Bernard Laroche, le principal suspect, que son père a tué d’un coup de fusil. Laroche avait 29 ans !

  Evidement si la famille Villemin a dit hier toute sa déception, la famille Laroche a exprimé sa satisfaction par la voix de son avocat Gérard Welzer. Pour lui cette absence de trace ADN impliquant Laroche, signifie qu’il est innocent et qu’il fut soupçonné injustement pendant toutes ces années…

 L’enquête reste ouverte !

 Les choses ne sont pas si simples. Qu’a dit le procureur hier ?  Que les nouvelles analyses  n’ont permis aucune identification par rapport aux 280 personnes figurant dans la base de données. Par ailleurs si l’étude des enregistrements de la voix du corbeau a pu révéler qu’il y avait en fait une voix féminine et une voix masculine,  il n’a pas été possible de les identifier.

 En bref ces analyses ne prouvent rien, dans un sens ni dans l’autre. En effet rien ne prouve que le corbeau et l’assassin soient une seule et même personne. Quant aux traces ADN, au moment des faits en 1984, on n’y prêta pas attention, on n’avait pas encore découvert la technique pour l’exploiter. Les pièces à conviction ont donc été manipulées sans précaution. A dire vrai il aurait fallu un miracle pour que l’ADN parle.

Mais il n’y a pas que l’ADN qui parle dans une affaire judicaire Il y a aussi les gens…

 Qui sait ?

Or je suis sûr, et je ne suis pas le seul, que dans la vallée on sait ! On sait que Gregory n’a probablement pas été tué par une personne seule, mais par une sorte de complot. On sait que c’est la jalousie envers son père, Jean Marie,  le chef, celui du clan qui avait  réussi, qui a provoqué le drame. On sait, que si l’enfant n’a pas eu peur c’est parce qu’il connaissait son ravisseur. On sait …Mais on se tait… « Chez ces gens-là, on ne cause pas monsieur…on ne cause pas. »

Je reste persuadé qu’un jour la vérité sortira, un témoignage sur un lit de mort, un testament une lettre anonyme,  et ce jour-là quelqu’un d ‘autre vous dira peut-être le matin sur Bel RTL : «  Imaginez que cette année Gregory aurait eu 60 ans…. »

Journaliste, le pire job aux Etats Unis

Par Christophe Giltay dans Divers , le 24 avril 2013 09h07 | Comments Off on Journaliste, le pire job aux Etats Unis

 Le journalisme serait le métier le plus pénible du monde c’est en tout cas ce qu’affirme ce matin un article du Figaro citant CareerCast un site d’emploi américain. Après journaliste, on trouve bucheron et militaire…

 C’est un classement  assez terrible qui concerne principalement les Etats Unis, mais qui peut dans les grandes lignes se comparer à la situation européenne. Je pense que pour le journalisme il y a un peu de provocation et un peu de marketing.  En le désignant comme le pire métier du monde, ils sontcertains d’être repris par tous les journaux (Ah zut ! Moi aussi je suis tombé dans le panneau…)

Plus sérieusement  le Figaro explique qu’aux USA un journaliste gagne un salaire moyen de 27 644 euros par an, ce qui n’est pas énorme compte tenu des études effectuée et surtout du prestige du métier… Or dit le site américain, CareerCast cette réputation  est totalement usurpée « Travailler dans un journal est le job rêvé de nombreux Américains, mais la réalité n’est pas si rose. Faible salaire, stress élevé font partie du quotidien ….Le journalisme a perdu de son prestige d’antan. Les journaux papier sont en perte de vitesse. Et Ils disparaîtront certainement d’ici 10 ans»…

 A part cette dernière constatation qui peut encore se discuter,  la réalité est assez bien décrite…

Deuxième métier le plus pénible bucheron : salaire 25.240 euros.

« Travailler avec des machines lourdes dans des endroits éloignés, bas salaires, mauvaises perspectives d’emploi… » Mais là c’est très nord-américain je ne suis pas sûr qu’il y ait tant de bucherons en Europe, à part peut-être en Scandinavie…

Troisième dans le classement : Militaire, salaire moyen annuel ( toujours aux Etats Unis ) 32.246 euros.

C’est un peu mieux que journaliste mais c’est de loin le travail le plus stressant. « Les hommes et les femmes volontaires côtoient régulièrement des situations dangereuses. » … c’est bien dit, ils auraient pu rajouter : surtout en Afghanistan…

Quatrième : acteur salaire par heure: 13,39 euros

«Gagner un salaire à temps plein en tant qu’acteur est l’un des parcours les plus difficiles à poursuivre», note l’étude. La concurrence est féroce et les gains sont généralement dérisoires. La guilde des acteurs américains  et le syndicat des artistes radio dénombrent 160.000 adhérents. Seuls 66.500 travaillent à temps plein aux États-Unis. » Le mirage Hollywoodien est un peu un  miroir aux alouettes…

En revanche les métiers les plus intéressants du monde seraient toujours selon CareerCast :

Actuaire, avec un salaire annuel moyen: 67.352 euros

L’actuaire est celui qui conçoit et modifie les contrats d’assurance proposés aux clients, en évaluant tous les risques possibles, là encore c’est très américain…

Ingénieur biomédical. Salaire moyen annuel: 62.692 euros.

Ingénieur informatique. Salaire moyen annuel: 69.607euros.

Audiologiste. Salaire moyen annuel: 51.257 euros.

« L’audiologiste est un spécialiste des troubles de la communication liés aux problèmes de l’audition. Cette profession est surtout répandue en Amérique du Nord. »

Puis viennent : les Conseillers en investissements financiers, les dentistes, les ophtalmologistes, les analystes informatique etc…  

En gros, à part les travaux manuels pénibles dont l’image correspond à la réalité, les métiers qui font rêver sont des cauchemars et ceux qui rebutent des eldorados. Je  ne suis pas sûr que j’aimerais être jeune demandeur d’emploi dans cet univers là…

Au fait, le journalisme est peut être  aux yeux de cette société américaine, le pire métier du monde… mais… je n’en changerais pour rien au monde !

Le mariage pour tous sera adopté

Par Christophe Giltay dans Divers , le 23 avril 2013 08h08 | Un commentaire>

La France deviendra aujourd’hui, le 9e pays européen à autoriser le mariage homosexuel, par un vote historique de l’Assemblée nationale, dont le résultat ne fait aucun doute. Pour autant les « anti »ne désarment pas et appellent toujours à manifester.

Mariage gay en Belgique.

Il y a quelque chose de déroutant dans cette opposition frénétique à l’acquisition d ‘un droit.  On peut comprendre les manifestations de gens qui réclament des droits supplémentaires, ou une égalité de traitement. Ainsi les noirs américains luttant  contre la ségrégation raciale aux Etats Unis dans les années 60. Mais là il s’agit de manifestants qui  refusent l’acquisition d’un droit à une partie de la population, un droit qui ne lèse personne. Si l’on poursuit la comparaison, les manifestants roses et bleus du dimanche  ressembleraient plutôt à ces habitants du Mississipi  qui barraient  la route de l’université à James Meredith, premier noir à y être admis dans cet Etat.  Or nous parlons ici de la France, pays de la liberté et des droits de l’homme, cherchez l’erreur !

 Un mouvement à trois composantes.

 Il y a trois grandes composantes dans le mouvement anti-mariage pour tous. L’UMP qui profite de l’occasion pour taper sur François Hollande, et ressouder ses troupes après la désastreuse bataille Fillon contre Copé.  Ca fonctionne plutôt bien  même si au fur et à mesure de la radicalisation les ténors du parti ont déserté les manifs. Deuxième composante l’extrême droite et les catholiques traditionnalistes, les mêmes qui défilent devant les cinémas quand ils passent des films iconoclaste sur la vie du Christ. Ils ont trouvé ici un terreau idéal pour leur activisme. On peut redouter qu’ils  s’attaquent désormais aux célébrations des mariages, dévoilant leur vérité : le masque hideux de l’homophobie…

 Un combat de principe.

  Enfin et c’est une nouveauté,  il y avait dansles cortèges  toute une population de brave gens et de jeunes BCBG, plutôt paisibles qui en général ne descendent pas dans la rue surtout accompagnés de quelques évêques. L’essayiste Jacques Julliard  a développé sur ce sujet une thèse intéressante : Les catholiques  pour la première fois, se sentiraient en minorité dans la société française. Certes la France est officiellement laïque et la pratique religieuse y est tombée à 5%, mais jusque-là les valeurs générales de la société  étaient celles du christianisme. La devise de la République : liberté, égalité, fraternité, c’est l’évangile laïcisé. Quand la société est en accord avec vos idées vous avez plutôt tendance à être modéré. Or là non !  On n’avait pas vu cette population catholique dans la rue depuis les grandes manifestations pour l’école libre en 1984. Mais à l’époque il s’agissait de défendre un droit, la liberté scolaire. Ici,  il est question de protéger  une valeur, un  principe, contre la majorité politique et sociale.  D’où cette mobilisation qui ne sera peut-être pas là dernière…et c’est une nouveauté avec laquelle il va falloir compter.

 By by Barjot !

 Enfin nous regretterons avec le vote de la loi, la disparition probable de Frigide Barjot de la une des médias.  Vous pourrez toujours vous consoler en réécoutant son tube  planétaire : « fais-moi l’amour avec deux doigts »,  une chef d’œuvre de pragmatisme sensuel, et de romantisme digital.

 

 Lien vers le « tube » : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134770

Mariage pour tous : poing final !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 avril 2013 08h48 | Comments Off on Mariage pour tous : poing final !

 En France le débat parlementaire autour du mariage homosexuel a failli tourner au pugilat. Hier à l’Assemblée Nationale des députés de l’UMP, l’opposition de droite, ont voulu s’en prendre à un conseiller de la ministre de la justice.  

 

 « Vous êtes en train d’assassiner des enfants »….Voilà le genre de tirade lancée par les députés de l’UMP à la ministre de la justice Christiane Taubira hier en séance.  On ne voit pas bien le rapport, mais les dérapages verbaux sont devenus quotidiens. et plus tard, quand un conseiller de la ministre a esquissé une mimique à l’endroit des députés de l’UMP, on a failli assister à une bagarre.

 Le ring parlementaire.

 Des députés UMP se sont précipités au bas de l’hémicycle, en criant « dehors, dehors », ils se sont alors approchés des bancs du gouvernement. Des huissiers et le ministre chargé des Relations avec le Parlement Alain Vidaliens se sont interposés pendant plusieurs minutes. Le président Claude Bartolone a dû suspendre la séance. Hélas on ne verra pas les images de cette algarade parlementaire à la télévision, comme en  voit parfois en provenance d’Asie centrale, car à Paris les caméras se coupent pendant les suspensions de séances. Mais enfin on peut facilement imaginer la scène. Il parait que de coups de poing ont été échangés…En trente de vie parlementaire je n’ai jamais vu ça ! » a lancé le ministre Alain Vidalie.

 Le débat est clos.

 Tout ça bien sûr en vain, après une ultime nuit de séance, les députés de l’UMP avait épuisé leur temps de parole à 4 heures du matin, et le débat a été clos à 7h35.

 Désormais plus frein ne s’oppose à l’adoption du mariage pour tous, puisque les socialistes sont largement majoritaires au parlement .  La droite a déjà annoncé qu’elle déposerait un recours devant le conseil constitutionnel, Elle risque d’avoir une surprise… En Belgique, au nom de l’égalité de citoyens, le recours avait abouti à un élargissement de la loi et à l’ouverture à des droits qui n’avaient pas été prévus dans le texte original, comme la PMA, la procréation médicalement assistée qui fait si peur à Frigide Barjot (de son vrai nom Virginie Tellenne ) et tous ses potes…

Frigide Barjot

 

 Appel à Frigide.

   J‘aurais envie de lui dire soit pas frigide Barjot ! En Belgique ça fait dix ans que cette loi existe et tout le monde s’en fout. Ca n’a pas bouleversé la société, ça n’a pas assassiné les enfants, les trains roulent,  le soleil se lève et on a même un gouvernement…bon ça été dur, mais on l’a eu ! Je ne dis pas  que la première fois qu’un sympathique barbu m’a dit : « ce weekend je suis allé à la mer avec mon mari », ça ne m’ a pas un  peu surpris… mais Frigide tu verras on s‘habitue très bien.

Mariage pour tous : le printemps sera chaud

Par Christophe Giltay dans Divers , le 15 avril 2013 08h51 | Un commentaire>

 Le mouvement opposé au « mariage pour tous » se radicalise en France !  Tout le weekend les manifestations et les coups d’éclats se sont multipliés à Paris et en province,  à tel point qu’on parle désormais de « printemps français ». Derrière ce label se cachent des militants  d’extrême droite et des activistes proches des réseaux catholiques traditionalistes.

 

 

J’étais dans le métro vendredi soir vers 22  heures , quand ma rame a traversé le quartier latin j’ai vu monter des jeunes gens brandissant les drapeaux bleu et roses du mouvement contre le mariage pour tous, ils venaient de la manif qui se tenait là-haut. Ca m’a rappelé mes années de collèges, ils étaient bien propres sur eux, jeune filles sages, talons plats et jupes plissées, garçons en en pantalon de velours,  pulls shetlands  et chemises blanches.  Juste un détail de mon temps ils auraient porté des lodens, là ils étaient en blouson, mais pour le reste on se serait cru à la sortie de la messe un dimanche de 1970… Ou plutôt de 1968 !  

Car paradoxalement les tenants du printemps français se réclament du soulèvement étudiant qui fit vaciller le général De Gaulle. Alors évidemment mon groupe de collégien n’a rien à voir les activistes qui ont affronté la police, mais ils sont manipulés par des mouvements structurés et extêmistes.

 Intégristes et bisounours !

  En fait il y désormais deux mouvements, celui des familles bourgeoises, choquées par la vote de la loi et le changement d’une société qu’il voudrait immuable. Et ceux qui les qualifient de bisounorus, les activistes traditionnalistes qui ont décidé d’en découdre. Ils utilisent les vieilles techniques de l’agitprop pour déstabiliser leurs adversaires. La journaliste Caroline Fourest, favorable au mariage pour tous,  en a fait l’amère expérience à Nantes ce weekend. Elle devait participer à un colloque sur un autre sujet, mais elle a été suivie toute la journée par des militants traditionnalistes, guidés selon elle par un curé en soutane. Il l’ont attendue à la gare, ils l‘ont empêchée de prendre la parole au colloque. Ils se sont couchés sur les rails de son train du retour,  et un comité d’accueil l’attendait à la gare Montparnasse à Paris. Je vous rappelle que c’est elle qui n’avait pas pu s’exprimer à l’ULB en février 2012, chahutée par des islamistes. Réunir dans une même haine les partisans de monseigneur Lefebvre et ceux de l’ayatollah Khomeiny, ce serait plutôt du genre à me la rendre sympathique.

 Un fourre -tout pas très printanier.

  Quant aux radicaux du printemps français, le gros des troupes  est avant tout constitué de réseaux catholiques traditionalistes, à l’image de « Renouveau français » ou de « Civitas ». Ils  rassemblent aussi des personnalités d’extrême droite, on  retrouve notamment l’avocat du milicien Paul Touvier, un ex-parachutiste recyclé dans l’intelligence économique , un ancien du front national, viré du parti parce qu’il avait exécuté le salut nazi en public etc… On parle aussi de l’influence du réseau « ichtus », un institut catholique traditionaliste, dont l’objectif est de pénétrer les sphères laïques pour y transmettre son message. Leur objectif  à tous : recruter de brave gens choqués par la répression de policiers dont les lacrymos ne font pas la distinction entre activistes et bisounours.

Au fait ! Mes petits manifestants BCBG,  je leur ai demandé s’ils étaient prêts à défiler pour défendre les ouvriers de Florange…ça, n’a pas eu l’air de les intéresser…

Une rue Maggie à Paris ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 avril 2013 09h06 | 2 commentaires

Verra-t-on bientôt une rue Margaret Thatcher à Paris ?  Un élu UMP entend proposer au prochain Conseil de Paris, de baptiser de son nom une voie de la capitale en hommage à l’ancienne dirigeante Britannique .  Mais la gauche,  majoritaire,  ne l’entend pas forcément de cette oreille.

 

Jérôme Dubus élu du 17eme arrondissement compte présenter un vœu à ce sujet au prochain Conseil de Paris des 22 et 23 avril. Il s’explique : «Margaret Thatcher est devenue une personnalité politique internationale de grande envergure. Elle a pris un pays qui était en ruines et l’a remis sur le chemin de la prospérité». Pour lui, il s’agit de «dépasser l’aspect politique» afin de «rendre hommage à une personnalité historique» dont le bilan est «positif à 80%».

Une proposition de droite dans une ville de gauche.

Problème monsieur Dubus est de l’UMP, donc la droite le parti de Sarkozy Fillon, Copé etc… Or la ville de Paris est gouvernée par la gauche, et son maire Bertrand Delanoë est socialiste. Vous me direz quelle importance ?

 Il s’agirait d’honorer un grand auteur ou un prix Nobel au talent incontestable, il n’y aurait aucun problème. Je pense par exemple qu’il y aura tôt à tard à Paris une rue ou une place Zao Wou-Ki pour célébrer le grand peintre franco-chinois mort il y a quelques jours. Mais Maggie Thatcher c’est autre chose …et les socialistes se souviennent notamment que l’ancienne  municipalité de droite avait beaucoup rechigné à baptiser une voie parisienne du nom de François Mitterrand. Finalement on lui avait concédé le site de la bibliothèque de France. Et  c‘est quand Bertrand Delanoë est devenu maire que l’ancien président socialiste s’est vu attribuer un axe prestigieux, en l’occurrence le quai qui longe le Louvre rive droite, désormais quai François Mitterrand. On peut donc penser que Delanoë et les siens ne vont  pas se précipiter pour honorer Maggie surtout à un an des élections municipales.

 

Bobby Sand militant de l’IRA provisoire.

Une avenue Bobby Sand ?

 Mais avant même que la majorité socialiste-écolo donne son avis, le front de gauche, le parti de Jean Luc Mélenchon, est monté au créneau avec une contre-proposition. Un de ses élus Ian Brossat  propose de baptiser une rue du nom de Bobby Sand ce militant nord irlandais mort en prison après 66 jours de grève de la faim, sans que Thatcher cède à ses revendications. Sand et ses amis demandaient le statut de prisonnier politique, c’est à dire le droit de porter des vêtements civils comme un prisonnier politique et pas l’uniforme des détenus de droit commun. Bobby Sand et les autres grévistes vivaient donc nus dans leur cellule, vêtus d’une seule couverture, ils badigeonnaient les murs  de leurs excréments et mourraient lentement de faim. Maggie n’a pas bronché !

Maggie contre Madiba.

Réaction de  de Dubus : « on ne va pas mettre sur le même plan un personnage historique et un terroriste ! » Tiens au fait terroriste c’est de cette façon que Margaret Thatcher qualifiait Nelson Mandela .  

L’ancien président sud-africain a été fait citoyen d’honneur de la ville de Paris, quinze jours avant la mort de la dame de fer.

Jerôme Cahuzac : la contre-attaque !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 11 avril 2013 08h47 | 2 commentaires

 Alors que François Hollande au cours de son intervention sur la moralisation de la vie politique, a exclu son retour au parlement, l’ancien ministre du budget affirme que seuls la justice ou ses électeurs pourraient l’empêcher de revenir.

 

 Plusieurs journaux font filtrer des confidences de Jérôme Cahuzac, d’abord la Dépêche du midi, le journal de sa région,  il est élu de Villeneuve sur Lot. Il lui a accordé une interview dans laquelle il explique qu’il déménage tous les deux jours « pour fuir la pression », allant notamment chez des proches de sa famille en Normandie, en Bretagne ou sur les bords du Bassin d’Arcachon.  Il ajoute qu’il dispose encore de quelques amis fidèles. Parmi eux, son suppléant à l’Assemblée nationale qui parlé à RTL Paris. Jean-Claude Goguet, a dit que l’ex-ministre avait « l’impression d’être un peu le seul à payer » et qu’il réfléchissait à l’éventualité de revenir à l’Assemblée. Rien  en l’y empêche une loi votée sous Sarkozy permet aux députés devenus ministres de retrouver leur siège, une fois qu’ils quittent le gouvernement.

 La relativité du mensonge.

 Le Canard enchainé a publié lui aussi quelques propos indirects, comprenez qu’il l’a surement eu en ligne mais que c’était une conversation off. Au Canard, le mouton noir de la politique a notamment comparé son mensonge à ceux que font tous les jours les hommes de pouvoirs, notamment sur le respect des 3% de déficit. «On me dit que j’ai menti sur ma situation personnelle. Cela veut dire quoi? Qu’il y aurait des mensonges indignes et d’autres qui seraient dignes? Quand on ment sur ordre, et pour des raisons politiques, à l’Assemblée, est-ce digne? A ce compte-là, j’ai menti devant l’Assemblée sur la possibilité de réaliser 3% de déficit en 2013 … Si tous ceux qui ont menti à la représentation nationale devaient quitter l’hémicycle, il y en aurait des tonnes… »et il conclut : « Il’ n’y a que mes électeurs ou la justice qui peuvent me priver des bancs de l’Assemblée. Or je n’ai pas été battu et je n’ai pas été, pour l’heure, déclaré inéligible»…

 On le voit même s’il n’a pas encore pris sa décision, il aurait plutôt envie de revenir dans l’arène de l’Assemblée, probablement  pour s’y défendre, or cet amateur de boxe était un redoutable débatteur.

 Une autre vérité ?

 Plus les jours passent et plus je suis tenté d’appliquer à l’affaire Cahuzac une autre grille de lecture que celle qu’on nous propose. Officiellement c’est un type qui a fait fortune, puis qui planqué son fric à l’étranger pour échapper au fisc, et nous dit la rumeur publique, ce n’est pas bien !

Maintenant  imaginez que cet argent qui a dormi pendant 20 ans, ne lui ai pas appartenu… et que Cahuzac soit par exemple le dépositaire de la caisse noire d’un parti , ou d’un courant d’un parti, ou de la trésorerie occulte d’un homme politique majeur….Réfléchissez ! Si vous aviez 600 000 euros, à vous…vous les laisseriez dormir pendant 20 ans ?

Patrimoine des politiques : le grand déballage !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 10 avril 2013 08h47 | 2 commentaires

Ce matin  en Conseil des ministres, le premier ministre français dévoilera les grandes lignes du projet de loi de moralisation de la vie politique. Ce n’est que le 24 avril que le contenu précis du texte sera présenté, mais déjà des élus de gauche comme de droite  publient depuis quelques jours leur patrimoine en signe de bonne volonté.

 

François Fillon ancien premier ministre.

 

L’ancien Premier ministre François Fillon a publié sa déclaration de patrimoine mardi sur son blog, après en avoir fait état lundi soir sur France 2.

 – Une propriété dans la Sarthe, Valeur estimée : 650.000 euros

 – Valeurs mobilières, comptes épargne logement, assurance vie : 72.536 euros

 – Une Toyota Land cruiser de 2001, une Peugeot 306 de 1998.

A noter que son rival pour la présidence de l’UMP, Jean François Copé est contre cette démarche, et affirme qu’il ne dévoilera son patrimoine que si la loi l’y oblige.  

 Carlotti une smart !  

  La socialiste  Marie-Arlette Carlotti a été la première ministre (déléguée aux personnes handicapées et à l’exclusion), à publier lundi sa déclaration, sur son blog. Elle  révèle posséder un appartement de 130 m² à Marseille, estimé à 270.000 euros en 2012. Elle affirme également détenir une maison de 120 m² dans l’Hérault acquise pour 220.000 euros ; ainsi qu’un appartement de 60 m² acheté 75.000 euros en Haute-Corse en 2004. La candidate à la mairie de Marseille  détient  des actions pour  2.500 euros, une assurance-vie de près de 40.000 euros, cinq comptes courants ou d’épargne  pour près de 23.000 euros, et deux voitures, une Smart et une Toyota  valant en tout 8000 euros.

 Duflot une 4 L !

Parmi les autres patrimoines dévoilés celui de l’écologiste Cécile Duflot ministre du logement,  pas d’action ni d’assurance-vie, mais une maison d’environ 150 m² dans les Landes, acquise en octobre 2009 à hauteur de 70 % d’une valeur de 168 000 euros. Cécile Duflot dispose de plusieurs livrets bancaires  leur montant global avoisinait les 106 000 euros, dont une partie (42 000 euros) était destinée à financer des travaux dans sa maison. La ministre ne détient pas de biens de valeur, juste deux voitures, une Twingo et une 4L.

Robert 9 millions !

 Mais il y a mieux, comme Thierry Robert le député-maire de Saint-Leu à l’île de la Réunion, il déclare plus de 9 million de patrimoine et 90 000 euros de rentrées chaque mois grâce à des investissements immobiliers, il se permet même de fanfaronner en déclarant que son indemnité de député ( 7800 euros par mois), ne représente  que 8,91% de ses revenus. Et ce n’est surement pas le plus riche.

Une démarche dangereuse ?

D’où certaines réticences devant cette entreprise de transparence, c’est un peu la crainte du grand déballage. Certains considèrent  cette démarche indécente et d’autres redoutent des accès de populisme.  Un député ou un ministre peut posséder  des biens de familles sans avoir jamais rien fait de malhonnête. Et c’est vrai pour la plupart d ‘entre eux mais ce qui est également vrai c’est que quel que soit leur parti, leur patrimoine est souvent plus élevé que celui de la moyenne des gens ! C’est ça qui risque de que nous sauter à la figure,  une  évidence vieille comme le monde…le pouvoir et l’argent font toujours bon ménage !

 


Führerscheintest Führerscheintest Online