Le Front national en voie d’intégration

Par Christophe Giltay dans Divers , le 6 février 2013 11h02 | 5 commentaires

 D’après un sondage publié aujourd’hui, 32% des français se reconnaissent dans les idées du Front national. Jamais le parti de Marine le Pen n’a atteint un tel score de popularité (sauf brièvement en 1991)  et pour la première fois  une majorité de français considère que ce parti n’est pas un danger pour la démocratie.  

 

Marine le Pen  est peut-être en train de réussir son pari : dé diaboliser son parti… en quelque sorte le « dé jeanmarielepeniser », pour « le marinele peniser », et en un mot le rendre respectable.

1/3 d’accord.

Selon le baromètre annuel de TNS-Sofres,  32% des français se disent en accord avec les idées du Front même si seulement 28% partagent les solutions qu’il préconise. Ce n’est qu’un point de mieux que l’an dernier, mais 2012 était une année électorale avec la présidentielle, et traditionnellement  le FN engrange le bénéfice des campagnes très médiatiques des Le Pen père et fille. Mais en général l’année suivante ça retombe. Or là ça ne retombe pas et désormais le parti d’extrême droite ne «représente un danger pour la démocratie» que pour 47% de sondés, passant pour la première fois sous la barre des 50%.

Et chez les sympathisants UMP,  le parti des frères ennemis Copé- Fillon,  le chiffre passe à 39%. …De même, 35% des sondés  et 40%  des militants de l’UMP  jugent que le FN «est un parti qui a la capacité de participer à un gouvernement», une hausse de 10 points en deux ans.

Des idées ringardes d’autres non..

Bien sur les opposants au FN restent majoritaires 63% des sondés n’ont «jamais voté» et «n’envisagent pas de voter FN à l’avenir». Mais ce qui est intéressant c’est l’impact de ses idées. Certaines sont devenues complètement ringardes, et d’autres sont totalement dans le vent. Ainsi de moins en moins de français, 32%,  sont favorable au rétablissement de la peine de mort qui fut pourtant l’un des chevaux de bataille de Jean Marie le Pen. De même seul 29% des français sont favorables à la sorties de l’euro et au retour au franc.

Des alliances locales avec l’UMP ?

En revanche 72% estiment qu’on ne défend pas assez les valeurs traditionnelles en France. 54 % pensent qu’on accorde trop de droit à l’islam, et 54% qu’il y a trop d’immigrés en France. Or sur ces questions l’UMP a de plus en plus tendance à adopter un discours très porche du front. Conséquence logique pour les élections municipales de l’an prochain 37% des sympathisants de l’UMP sont favorable à des alliances locales entre le FN et leur parti. Le  FN pourrait alors entrer dans l’exécutif  de nombreuses villes et communes et dans ce cas,  « la Marine »  aurait vraiment réussi sa traversée du cordon sanitaire.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

5 réactions à “Le Front national en voie d’intégration”

  1. LE (F.N ) est le seul parti qui parle vrai des problèmes de notre société « chômage,délocalisations des entreprises,sécurité du territoire,l’Europe, l’insécurité grandissante dans (tous)les domaines la refonte des politiques politicards
    a mon avis les 32-o/o sont en dessous de la réalité// les politicards du passé P.S+U.M.P ONT FAIT LEUR PREUVES DE LEUR « incapacité »de résoudre les vrais problèmes qui enfoncent la FRANCE «  »INEXORABLEMENT » » ALORS VITE LE CHANGEMENT sans craintes

  2. Je m’y reconnais aussi. A quand un tel parti en Belgique?
    @1 citoyen, je suis tout à fait d’accord avec vous.

  3. De toute façon FN ou pas ,les politiques devront changer ,L’Europe est une passoire a délinquances multiples ,permettant tout et n’importe quoi en matière économique ,sacrifiant ses travailleurs manuels et ses ouvriers ,ne régulant d’aucunes manières les requins financiers cette Europe reflète bien la mentalité des nantis et leur égoïsme de bulle ,quand a nous pauvres des pauvres en Wallonie nous nous devons nous contenter de ps , d’écolo ,partis sans grandes envergures ni grandes intelligences,vivotant aux grès des opportunités du moments ,notre classement et notre situation en atteste a suffisance les uns par la longueur de leur durée au pouvoir ,les autres par leurs idées de bobos idéologues mais au final terriblement idiots,véritables termites destructrices de notre société Belges

  4. Il a été vite « sorti » cet article, pour une fois qu’il y en a un vraiment intéressant…888Peur des réactions, de la vérité? Oui un FN à la française aura certainement sa place ici en Belgique et cela ferait un carton.

  5. Il n’y a pas de mal dans la mesure où l’on contrôle les éventuelles dérives de ce partis. Tout comme les autres partis, d’ailleurs. Il est juste de dire que toutes les idées du FN ne sont pas à jeter, en effet il serait un peu simpliste et illusoire de croire qu’en « diabolisant » un parti, on puisse solutionner les problèmes d’un pays. La seule démarche valable est, et reste de voter pour un autre parti, si l’on est pas d’accord avec celui-ci. Pour le reste, il serait tout aussi simpliste de nier 32% de choix de sympathie…sans compter les abstentions et intentions discrètes. Ce ne sont, quand même pas 32% d’idiots… Restons sérieux et posons nous les bonnes questions, sans nous voiler la face quand aux causes profondes.