SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Le Tsar adoube Gérard

Par Christophe Giltay dans Divers , le 4 janvier 2013 06h04 | Un commentaire>

L’octroi de la nationalité russe à Gérard Depardieu par Vladimir Poutine, n’a surpris que ceux qui connaissent peu le parcours de Gérard Depardieu. L’acteur fréquente en effet depuis de nombreuses années les pays de l’ex-URSS, Paris a donc décidé de ne pas en faire une polémique.

Depardieu en Raspoutine, une prémonition ?

Visiblement le gouvernement français ne veut pas mettre d’huile sur le feu. Il faut dire que là on est entré dans les eaux délicates de la diplomatie. Bien sur François Hollande pourrait considérer le geste de Poutine comme un affront mais bon…

Une neutralité diplomatique

François Hollande et Gérard Depardieu ont eu un entretien téléphonique mardi, au cours duquel l’acteur aurait dit être «écœuré» par la façon dont la France traite ceux qui réussissent. Dans une lettre publiée par un média russe il ajoute : « je lui ai dit que la Russie était une grande démocratie, et que ce n’était pas un pays où un premier ministre traitait un citoyen de minable», la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a juste déclaré que cette initiative était «une prérogative exclusive du chef de l’État russe», sans y ajouter de commentaire.

Trop payés les acteurs ?

Profil bas donc, il faut dire qu’en ce moment un débat agite le milieu artistique français, autour des salaires des acteurs de cinéma. Un producteur dans une tribune au journal « le Monde » a déclaré qu’ils étaient trop payés. En fait il visait une poignée stars parmi lesquels Depardieu (mais aussi le gentil Dany Boom) dont les cachets peuvent dépasser le million d’euros par film. Il y a néanmoins peu de chance d assister a un exil massif de stars françaises vers la Volga et ses 13% d’impôts forfaitaires, car rare sont ceux qui comme Gégé entretiennent des liens étroits et anciens avec l’ex URSS.

 Le roi du poulet.

 Tout ça remonte aux années 90 à l’époque où Gérard Depardieu faisait des affaires avec celui qu’on surnommait le « roi du poulet » Gérard Bourgoin. Avec Bourgoin ils ont investi notamment à Cuba, et les deux compères étaient très appréciés par Fidel Castro. Ils l’étaient également par Boris Eltsine, on se souvient du passage fracassant de Depardieu au festival de cinéma de Sotchi au bord de la mer noire en 1996. Il avait fait ouvrir les cuisines de son hôtel aux aurores pour se cuisiner du poulet, qu’il avait amené avec lui, avant de l’arroser généreusement de son vin d’Anjou dont il trimballe toujours quelques bouteilles. Finalement complètement à l’ouest (sic !) il s’était cassé le nez dans sa baignoire.

Tsar Vladimir, Boïar Gérard .

Désormais l’acteur français chante avec la fille aînée du président ouzbek, participe à une série TV dans le Caucase ou encore fait de la publicité pour des banques d’oligarques kazakhs. C’est pas de chance, quand on y pense à quelques semaines près, en échange de la nationalité belge, on aurait pu lui demander un coup de main pour Liège 2017…

Laisser un commentaire

1 réaction à “Le Tsar adoube Gérard”

  1. 1Ah ben ça ! le 9 janvier 2013 à 00:25

    Si le nouveau Ministre de la Culture fait libérer les Pussy Riots, je suis prête à ne plus le considérer comme un clown !

Les commentaires sont actuellement fermés