En ce moment

France : la première caricature de Mahomet date de 1143

Par Christophe Giltay dans Divers , le 20 septembre 2012 03h31 | Un commentaire>

La France inquiète des conséquences de la publication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo a décidé que les ambassades, et les centres culturels français d’une vingtaine de pays seront fermés vendredi, jour de prière pour les musulmans. Par ailleurs le débat continue sur l’opportunité de cette publication, entre défense de la liberté d’expression et respect des religions. Un débat très ancien, puisque le Figaro a rappelé dans un article que la première caricature de Mahomet avait été publiée en France au XII ème siècle.

La première version du Coran en latin conservée à la BNF.

La première version du Coran en latin conservée à la BNF.

 

C’est un dessin à l’encre rouge en marge d’un superbe codex du Moyen Age, comme les moines copistes en griffonnaient souvent, en plus des enluminures qui illustraient leurs ouvrages. On y voit Mahomet portraituré sous forme d’une sorte d’être hybride, avec une queue de poisson et le corps couvert de plumes. un peu à la manière des personnages fantastiques que l’on voit sur les tableaux de Jérôme Bosch ou de Breughel l’ancien.

Le Coran en latin.

Il s’agit en fait de la première traduction du Coran en latin, réalisée entre 1141 et 1143, à l’abbaye de Cluny, sous la direction de Pierre « le vénérable » un ami d’Héloïse et d’Abélard, pour peu on se croirait plongés en plein dans le « Nom de la rose ». A XII ème siècle dans les pays catholiques seuls les musulmans qui étaient très peu nombreux, avaient le droit de posséder une exemplaire du Coran, et bien sur en arabe. Mais comment étudier, contester, voire réfuter un livre si l’on ne possède pas de traduction accessible aux moins aux lettrés ?  Nous sommes alors en plein dans l‘époque de croisades, l’église décide donc de faire traduite le Coran en latin. De nombreux moines érudits maitrisaient l’arabe, langue des sciences ( l’algèbre ) et de la philosophie au  Moyen Age. C’est notamment grâce à l’arabe que nous sont parvenus les principaux textes de la philosophie grecque Platon ou Aristote, comme le rappelait d’ailleurs récemment  un colloque de la fondation Boghossian à Bruxelles.

Conservé à la BNF.

C’est donc grâce à cette connaissance de l’arabe que les clercs de Cluny ont produit ce livre, passé au cours du temps de l’Eglise aux collections royales. Il est actuellement conservé à la bibliothèque nationale de France, la BNF. En 2005 il avait été montré au public au cours d’une exposition, intitulée «  Livres de paroles :Torah, Bible, Coran », et il était présenté ouvert à la page de la caricature. Cette exposition a été visitée par des milliers de personnes sans protestation aucune. Vous me direz le public qui manifeste ces jours-ci dans les rues est plus habitué à visionner des films sur « You tube », qu’à s’intéresser aux enluminures du Moyen Age. Certes, mais cette exposition été mise en ligne, sur le site de la BNF, et elle y est d’ailleurs toujours sans poser de problème.

Foi et raison ne sont pas contradictoires.

Je voudrais voir dans cette histoire, quelque chose de réconfortant. La foi et la raison ne sont pas contradictoires, mais complémentaires. La plupart des musulmans qui vivent en Europe ont suffisamment de maturité et de culture pour faire la part des choses. Et finalement, ceux qui vocifèrent ne sont qu’une toute petite minorité.

Laisser un commentaire

1 réaction à “France : la première caricature de Mahomet date de 1143”

  1. Information intéressante.
    On ne peut, si on a effectivement un tantinet de maturité et de culture, qu’abonder dans le sens de l’auteur de cet article : les vociférations sont le fait d’une minorité, et n’oublions pas que nous vivons dans un occident de démocratie et de libre expression (tout en restant conscient qu’aucun système n’est parfait).

Les commentaires sont actuellement fermés