En ce moment

Laurent Fabius en route vers l’Orient compliqué

Par Christophe Giltay dans Divers , le 16 août 2012 08h53 | Un commentaire>

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius débute une tournée au Proche Orient qui passera par la Jordanie, le  Liban et la Turquie. Strictement consacrée  aux besoins humanitaires « sur le papier », cette tournée sera peut-être l’occasion pour la France de prendre une initiative,  dans l’espoir d’un  règlement négocié de la crise en Syrie.  

laurent-fabius-rtl

 

Vous vous souvenez peut être de la célèbre phrase du général de Gaulle alors qu’il se rendait au Liban pendant seconde guerre mondiale : «  Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples »… »Je savais qu’au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s’y jouait. Il fallait donc en être. »

Manifestations à Beyrouth.

Je ne sais pas si Laurent Fabius a relu cette phrase récemment, mais il l’avait peut -être en tête en prenant son avion hier. D’autant que dans le même temps un autre avion français connaissait une mésaventure digne de « l’orient compliqué ». Le vol Air France à destination de Beyrouth  n’a pas pu se poser hier soir en raison de manifestations sur l’autoroute  qui relie l’aéroport de  Beyrouth au centre-ville. Il faut savoir que cette autoroute  traverse le quartier chiite tenu par le Hezbollah, allié du régime syrien. C’est aussi sur ce trajet qu’on enlevait les journalistes français dans les années 80. Le pilote a donc décidé de ne pas se poser dans cette pétaudière, et il est allé se réfugié à…Damas !  Hier l’aéroport de Damas était plus sûr que celui de Beyrouth. Après avoir fait le plein, l’avion d’Air France est reparti pour Chypre où il attendu que ça se calme, pendant que les passagers étaient pris en charge par la compagnie.  Il redécollera pour Beyrouth à 14h . C’est anecdotique, mais c’est aussi ça, l’orient compliqué.

La Syrie comme le Liban.

La Syrie et ce qui s’y passe c’est aussi compliqué, sinon plus que ce qui s’est passé au Liban pendant la guerre civile des années 70-80. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si la crise syrienne déborde sur le Liban.  Et dans cet orient compliqué, il n’y a pas de solution simple. Ce n’est pas la lutte des bons, contre les méchants !  Il y a un régime de type parti unique, le parti Baas, qui tenait de main de fer un pays multiconfessionnel : où se mêlent une majorité de sunnites et des minorités :  alaouites-chiites, chrétiens, druzes… Ce régime craque et les confessions d’entretuent, sans oublier les kurdes qui voudraient en profiter pour prendre leur indépendance.  Il ne s’agit donc pas de soutenir un camp contre l’autre. Il s’agit de trouver une solution alternative au régime de Bachar el Assad, mais une solution où chacun aurait sa place, et alors là… comment  vous dire ? C’est compliqué !  

 

 

 

 

 

 

 

 

fcr-couverture2

 

 

Du général de Gaulle à François Hollande, tout sur la vie des présidents, avant, pendant et après l’Elysée, dans “La France choisit son roi” de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, etc…) et sur le site de l’éditeur.

http://eshop.renaissancedulivre.be/

Laisser un commentaire

1 réaction à “Laurent Fabius en route vers l’Orient compliqué”

  1. Laurent Fabius, et son «naturel abusif» (anagramme), ça promet!

Les commentaires sont actuellement fermés