Sarkozy intervient sur la Syrie

Par Christophe Giltay dans Divers , le 9 août 2012 09h21 | 3 commentaires

Dans le dossier syrien, Nicolas Sarkozy crée la polémique, l’ancien président  est sorti de sa retraite, pour publier un communiqué critiquant implicitement la politique syrienne de François Hollande. La droite applaudit, la gauche s’étonne. 

 

 

sarko-sourire

 

D’abord les faits : Nicolas Sarkozy a reçu mardi  Abdel Basset Sayda, président du Conseil national syrien. Dans un communiqué publié mardi soir  les deux hommes appellent de leurs vœux « une action rapide de la communauté internationale pour éviter des massacres ». Surtout, ils évoquent « de grandes similitudes avec la crise libyenne », dans laquelle la France avait été le fer de lance de l’opération internationale conduisant à la chute du colonel Kadhafi.

 

Moi ex-président, je…

 

Quand on sait lire entre les lignes ça veut dire : « Hollande n’en fait pas assez sur la Syrie alors que moi, j’ai fait ce qu’il fallait sur Libye. » Ça peut se discuter, et beaucoup d’experts estiment que contrairement à ce que dit l‘ancien président, les situations sont très différentes. Mais le microcosme politique s’attache surtout à une question : Nicolas Sarkozy peut-il interférer dans la politique étrangère de la France ? Au risque de créer la confusion.

 La réponse est complexe, l’ancien président a tout à fait le droit de s’exprimer sur n’importe quel sujets, ça se passe dans tous les pays, Jacques Chirac a publié récemment un communiqué sur le Mali, Waleza, Mandela, Lula, Bill Clinton, Jimmy Carter font des déclarations régulièrement. Mais le tout est de savoir quelle posture Sarkozy adopte ? Celle de l’ancien président retiré des affaires et qui interviendrait comme un sage… Ou celle de l’adversaire politique, provisoirement vaincu et qui prépare sa revanche…. Les deux attitudes sont légitimes, mais il vaut mieux choisir.

 

Retraite or not retraite ?

 

Depuis sa défaite Nicolas Sarkozy a semblé endosser la tenue du retraité, il siège au conseil constitutionnel, il participé à son rang protocolaire ( le 7ème ), aux obsèques de militaires français tués en Afghanistan.  On partait vers la voie du sage, mais cet itinéraire ne peut- être emprunté qu’après un certain délai, le temps de prendre le recul nécessaire. Or trois mois ce n’est pas assez ! Ou alors Nicolas Sarkozy  a décidé de se rappeler aux bons souvenirs de son camp politique, l’inaction l’ennuie et il veut revenir dans la bagarre. Dans ce cas ce serait bien qu’il le dise !

 

L’exemple de VGE.

Après sa défaite de 1981 Giscard  avait recommencé une carrière politique.  Il était revenu progressivement à l’Assemblée Nationale,  puis avait repris la tête de son parti l’UDF.  Mais il ne siégeait pas au conseil constitutionnel. Il ne se posait  pas en ancien président mais en futur candidat, il espérait sa revanche. On  sait ce qu’il advint.

 C’est peut-être ce parcours qui fait réfléchir Sarkozy …Cela dit, ancien président on l’est à vie ! C’est un job qui vous attend ! Alors pourquoi  ne pas refaire un tour dans l’arène. ? Je suis sûr qu’il y pense, et pas seulement en se rasant…

 

 

 

 

 

fcr-couverture1

Tout sur la vie des présidents, avant, pendant et après l’Elysée, dans “La France choisit son roi” de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, etc…) et sur le site de l’éditeur.

 

 

 

Laisser un commentaire

3 réactions à “Sarkozy intervient sur la Syrie”

  1. Toujours à la botte des USA l’ami Sarko …

  2. Nicolas Sarkozy n’a pas un avenir présidentiel, mais judiciaire…

  3. Qu’il la ferme !!! Qu’il se mèle de ces affaires (il faut d’abord balayer devant sa porte et tout avant de donner des conseils!!!!)

Les commentaires sont actuellement fermés