J.O. le français malmené à Londres

Par Christophe Giltay dans Divers , le 7 août 2012 07h44 | Un commentaire>

La France se sort plutôt bien de ces jeux olympiques de Londres, elle est actuellement classée 5ème du tableau avec 26 Médailles dont 8 d’or. En revanche, la langue française, est plutôt malmenée à Londres, on la pratique peu dans le village Olympique.  Or le français est la langue officielle de l’olympisme.  

Cette prééminence officielle du français, date du renouveau de jeux olympiques à la fin du 19ème siècle, sous l’impulsion du baron Pierre de Coubertin. A l’époque

personne n’avait contesté ce choix, le français était encore la langue diplomatique internationale, et tout comme l’Angleterre la France, de l’Indochine à l’Algérie,  possédait un empire où le soleil ne se couchait jamais.

Un français très officiel.

 Vous l’avez peut être constaté le soir de l’ouverture, même à Londres le français garde la préséance sur l’anglais. Les annonces se font d’abord en Français à chaque cérémonie protocolaire notamment pour la remise des médailles. Sur les sites olympiques les panneaux sont bilingues, et les documents distribués dans les deux langues. Le problème c’est que dès qu’un francophone s’adresse à quelqu’un de l’organisation, professionnelle ou bénévole, la réponse qu’il entend en général c’est : «  j’aime le France » ou « vive le France », suivis d’un : « I don’t speak french ». Ca ne dérange pas outre mesure les journalistes français qui pour la plupart, pratiquent un peu la langue de Shakespeare. C’est plus gênant pour les autres francophones notamment les africains, à qui on a expliqué à coup de «  nos ancêtres sont les gaulois », que le français restait une langue  internationale et qu’on leur apprenait pour leur bien.

Des regrets…

Ce matin sur France Inter j’entendais l’interview d’un confrère de la radio congolaise Okapi, qui estimait qu’au maximum il y avait deux personnes qui comprenaient le français au centre de presse, et que ça l’avait beaucoup dérouté. « Je pensais sincèrement » disait-il, « que le français langue officielle serait partout à Londres… ». Funeste erreur… Vous le savez, la seule langue étrangère que parlent couramment les Anglais, c’est l’anglais.

En vérité,  je vous le dis et je vous le répète, ces jeux auraient été plus à leur place à Paris. D’ailleurs j’en suis sûr, je serais prêt à le jurer, j’y mettrais ma main à couper, si les jeux avaient eu lieu à Paris… Tout le monde aurait parlé français !

Baron Pierre de Coubertin

Baron Pierre de Coubertin

Laisser un commentaire

1 réaction à “J.O. le français malmené à Londres”

  1. Tout à fait Mr. Giltay. Cet article ne fait que rapporter la triste vérité ! Malgré les efforts faits par l’Organisation internationale de la Francophonie pour que le français soit respecté et utilisé aux JO, force est de constater que les Anglais estime que leur langue est supérieure et qu’il est dès lors inutile d’apprendre le français, langue à l’origine de 70% du vocabulaire anglais !! (il n’y a qu’à voir les candidatures : London CANDIDATE City – Paris Ville CANDIDATE)
    Vivement les jeux à Paris, au moins le français aura sa véritable place. Vive le français, langue en pleine… EXPANSION ! N’en déplaise aux Anglais et aux Américains, allergiques aux langues étrangères et au français…. Bravo Mr. Giltay de défendre notre magnifique langue face à l’hégémonie anglophone !

Les commentaires sont actuellement fermés