SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Vel d’hiv : Hollande successeur de Chirac

Par Christophe Giltay dans Divers , le 23 juillet 2012 08h00 | Un commentaire>

Hier lors d’une cérémonie du souvenir,  François Hollande a reconnu à son tour que le crime commis à l’encontre des Juifs lors de la grande rafle du Vel d’hiv, il y a 70 ans, l’avait été « par la France ».  Il se pose ainsi en successeur de Jacques Chirac plus que de François Mitterrand.

FRANCE-HISTORY-WWII-JEWS-SHOAH-HOLLANDE

 

Par  rapport au vel d’hiv, cette rafle de 13 000 juifs, opérée par la police française, les 16 et 17 juillet 1942, François Mitterrand avait adopté la même attitude que le Général de Gaulle, Vichy ce n’était pas la France, ce n’est donc pas la France qui a commis ce crime. Une attitude bien pratique et qui évitait de poser le problème de fond, sur la collaboration de la police française avec les allemands. Or François Hollande l’a rappelé hier : «  La vérité est dure, cruelle » mais « la vérité, c’est que la police française, sur la base des listes qu’elle avait elle-même établies, s’est chargée d’arrêter des milliers d’innocents », qu’ils ont été escortés « par la gendarmerie française jusqu’au camp d’internement », « la vérité, c’est que pas un soldat allemand, pas un seul, ne fut mobilisé pour l’ensemble de l’opération ».

Seul une centaine de déportés revinrent des camps, et pas un seul des 4115 enfants.

 

 

17 ans après Chirac.

 

Jacques Chirac fut le premier à reconnaitre la responsabilité de la France , et François Hollande vient donc de lui emboiter le pas : « la vérité, c’est que ce crime fut commis en France, par la France », a martelé  le chef de l’Etat.

La veille il avait rendu visite à l’ancien président dans sa propriété de Corrèze, pour évoquer entre autre le Vel d’hiv. On peut donc parler d’une véritable convergence de vue entre les deux hommes, malgré les différences politiques.

 

 Ce faisant François Hollande, ne se démarque pas uniquement de son mentor François Mitterrand, mais aussi de Nicolas Sarkozy qui fustigeait ce qu’il appelait « la repentance permanente ». Sarkozy n’a jamais nié bien sûr la responsabilité de la France dans la collaboration, mais il refusait que la France s’excuse, que ce soit aussi bien pour les faits commis pendant la seconde guerre mondiale, que pour la colonisation, la traite nègrière , le Rwanda etc…

 

Sarkozy out !

 

 C’est donc aussi un signe fort de la volonté d’effacer Sarkozy, et de jeter un pont directement avec l’ère Chirac. Il ne se passe d’ailleurs pas un jour sans que le gouvernement n’abolisse une réforme, une disposition réglementaire, ou une loi sarkozyste.  Comme si le quinquennat précédent  n’avait été qu’une parenthèse. Le président normal revient à la normale…

Après la rupture le retour !

 

 

 

fcr-couverture3

 

 

Tout sur la vie des présidents, avant, pendant et après l’Elysée, dans “La France choisit son roi” de Christophe Giltay, aux éditions “La Renaissance du livre.” En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, decitre, rueducommerce, etc…) et sur le site de l’éditeur.

Laisser un commentaire

1 réaction à “Vel d’hiv : Hollande successeur de Chirac”

  1. bonjour M le président,
    Quel héresie, quelle honte de se positionner la repentance au nom de toute la France!
    Comment osez vous vous prononcer, Mr le président, au nom de tous les français sur ce sujet qui a divisé la France et qui la divise encore.Je ne me sent pas fils de criminel!
    Vous outre-passez le devoir de mémoire et vous faites des amalgames de positions. N’oublions pas le rôle ambiguë de M Mitterand qui a le sang des enfants du VELDIV sur les mains.
    Vos idées ne sont pas celles de la France et je doit vous rappeler que vous n’avez été élu que par 52% d’entre nous donc une moitié des français n’adopte pas vos idées politiques, économiques, sociales…
    Merci de vous abstenir de commettre les même erreurs que celles de votre ancienne compagne mêmes si vous êtes vous président de la république.
    Très respectueusement,

Les commentaires sont actuellement fermés