En ce moment

Hollande: A Président normal, homme exceptionnel

Par Christophe Giltay dans Divers , le 10 mai 2012 09h51 | Commentaires fermés

François Hollande  a manifesté la volonté d’exercer une présidence normale. Il a déjà  annoncé qu’il voulait continuer à habiter son domicile, et réduire le train de vie de l’Elysée.  De bonnes intentions qui seront  difficiles  à tenir.

 hollande-qg

 

Il y en a une qui ne posera aucun problème c’est la diminution de la rémunération du chef de l’Etat. François Hollande a proposé de la baisser de 30%,  ce qui lui laisserait environ 13 000 euros nets par mois. Il faut se souvenir que Nicolas Sarkozy l’avait augmenté de 170%  en 2007,  mais à l’époque elle n’avait pas évolué depuis trente ans. D’ailleurs, quelque soit la somme c’est de l’argent de poche, tous les frais du Président sont pris en charge. On est bien loin du temps où le général de Gaulle, payait lui-même  l’essence de sa DS, quand il partait en weekend à Colombey- les- deux- églises.

Avion ou train ?

Autre volonté, limiter les voyages en avion. On se souvient que Nicolas Sarkozy pouvait prendre un Falcon pour faire 150 km,  et qu’il avait explosé le nombre d’heures de vols par rapport à son prédécesseur. Là encore tout dépend des circonstances. François Hollande affirme qu’il souhaite prendre le train, et somme toute ça parait logique,  pourquoi par exemple pour venir à Bruxelles au sommet européen, prendre un avion qui met 45 minutes, alors le train beaucoup moins cher couvre la distance en 1h20 ?  Oui…. mais dès hier soir, un conseiller de François  Hollande rappelait que la sécurité prévoit qu’en  cas de déplacement du chef de l’Etat en chemin de fer, des gendarmes sont postés sur tous les ponts et dans tous les tunnels, pour éviter les attentats.  Sur 300 kilomètres ça fait du monde !

Domicile privé ou public ?

 Il veut également continuer à habiter son appartement du XVème arrondissement, et ne pas vivre à l’Elysée. D’autres comme Giscard l’ont fait avant lui, mais là encore ce n’est pas si simple. Au début de son premier septennat François Mitterrand avait voulu rester dans sa maison de la rue de Bièvre,  conséquence la police a fermé la rue avec des barrières « Nadar »  durant14 ans. Les riverains devraient montrer leurs papiers pour rentrer chez eux.  Je ne suis pas sûr que les voisins de François Hollande apprécieraient.  Même chose pour les déplacements en voiture. Il existe de nombreuses images de Giscard ou de Pompidou, au volant de leur 504, l’un pour se rendre au port d’hiver et l’autre pour aller à la messe le dimanche. Mais la camera ne montre jamais les voitures de sécurité qui les suivaient en permanence .

Des sorties sans CRS ?

 

On sait qu’à la fin de son mandat, lors des visites en province de Nicolas Sarkozy, mille policiers  étaient parfois déployés pour sa protection.  Hollande a dit : c’est fini ! Il veut pouvoir aller directement au contact des français. Sauf que ses prédécesseurs l’ont tous fait… au début…

Au fil du temps l’impopularité s’accroit,  et les gentils passants sont peu à peu remplacés par de méchants manifestants, parfois armés d’œufs et de tomates. Il il faut alors les contenir derrière des barrières.

Pour continuer, durant 5 ans, à aller vers les gens sans protection, il ne faudra pas les décevoir.  

Moralité : pour rester un homme normal,  il faut être un Président exceptionnel.

 

 

fcr-couverture

 

Plus de détails sur la vie quotidienne des présidents, leur train de vie, leur protection, la vie à l’Elysée, les cuisines etc…Dans « La France choisit son roi » par Christophe Giltay aux éditions:  » la Renaissance du livre. » En vente en librairie et sur la plupart des librairies en ligne ( FNAC, Amazon, rueducommerce, decitre etc…) ainsi que sur le site de l’éditeur.