SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Guéant choque les civilisations

Par Christophe Giltay dans Divers , le 8 février 2012 07h51 | 2 commentaires

Nouvelle polémique en France autour du  ministre de l’Intérieur Claude Guéant. Il a déclaré lors d’une rencontre entre des élus UMP, le parti du président, et un syndicat étudiant proche de la droite, que «toutes les civilisations ne se valent pas», ce qui a déclenché un concert de protestations.

 

Claude Guéant ministre de l'intérieur.

Claude Guéant ministre de l'intérieur.

 

Voici la phrase litigieuse prononcée samedi :

 

 

«Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique»

 

Débat général

 

 Les socialistes évidemment sont montés très vite au créneau disant qu’il s‘agissait d’une provocation volontaire, et que c’était destiné à séduire les électeurs du Front  National. Dominique de Villepin et François Bayrou ont  considéré ces propos dangereux parce ce qu’ils risquaient d’attiser les haines. L’ancien premier ministre Jean Pierre Raffarin a estimé que Guéant est meilleur ministre qu’ethnologue, enfin Alain Juppé le Ministre des Affaires étrangères et donc collègue de Guéant, a regretté que Claude qu’il ait utilisé le mot civilisation.

 

Le soutien de Sarko

 

Hier dans son interview commune avec Angela Merkel, Nicolas Sarkozy a apporté son soutien à son ministre, « Nous sommes dans une de ces polémiques ridicules dont le seul milieu politique sait en donner l’illustration »

« Le ministre de l’Intérieur a dit qu’une civilisation, un régime, une société qui n’accordaient pas la même place et les mêmes droits à des hommes et à des femmes, ça n’avait pas la même valeur ».  Nicolas Sarkozy appelle ça du bon sens.

 

Bon sens ?

 

Sauf que régime et civilisation ce n’est pas la même chose, il aurait dit régime, personne n’aurait protesté. Dire : «  Je préfère les gouvernements qui protègent la liberté que ceux qui les nient » Tout le monde est d’accord mais les civilisations ! C’est une référence à la culture du choc des civilisations, qui affirme pas exemple que l’Islam serait par nature, une civilisation inférieure à la culture occidentale. Ce qui est complètement idiot, au Moyen Age le monde Arabe a beaucoup apporté à l’occident, à commence par l’algèbre, mais aussi la transmission de la philosophie grecque que nous avions oubliée en Europe. Le problème avec Guéant, c’est qu’il tient des propos de bistrot dans des enceintes publiques.

Il y a un point sur lequel le Président Sarkozy, a tout à fait raison c’est une polémique  bien française. Mais est ce vraiment ridicule de polémiquer sur des valeurs, sur des idées, dans un monde, où tout n’est plus que  matériel et économique ?

 

Laisser un commentaire

2 réactions à “Guéant choque les civilisations”

  1. Il s’agissait de propos tenus non dans une enceinte publique mais bien lors d’une conférence tenue à huis clos à destination des membres d’un syndicat d’étudiants (UNI). Il ne s’agissait pas de criailleries comme celles proférées par des énergumènes (civilisés mais ignorant les civilités) comme l’autre soir à l’université du libre examen).

  2. Un grand bonjour d’abord aux êtres simples qui paient des impôts. Je les leur rends ici au centuple.

    « ICH bin good cattolico »

    Au-dessus des palus infernaux, s’élève, comme un rail aérien
    enfanté par une tornade : un nouvel et noble esprit, tout hélice.
    À l’origine, ce rail était Règle faite pour taper sur les doigts,
    entre autres standards sanglants, tôt fourrés sous les jupes
    de la loi automate, fermentant, comme ottoman, en Silence,
    un Jus imaginaire, grâce auquel, nul ne l’ignore, faire mouche !
    Et si de la pourriture de ce terrible bayou où reposent Amon et
    Apophis engloutis auprès de l’humaine énergie préemptée,
    jaillissait le futur ressuscité par la plus éclatante des victoires ?

    (lire la suite sur lapetiteguerre.overblog.com)

Les commentaires sont actuellement fermés