La chasse au Hollande est ouverte

Par Christophe Giltay dans Divers , le 15 novembre 2011 01h50 | 4 commentaires

Moins d’un mois après sa désignation comme candidat socialiste l’état de grâce a pris fin pour François Hollande. Il est l’objet d’attaques directes très violentes qui viennent aussi bien de la droite que de la gauche…

 

 

Le roi Babar

Le roi Babar

 

 

 

Capitaine de pédalo, gentil roi Babar, ou encore candidat irresponsable voilà les gentillesses qu’a du subir ces derniers jours François Hollande, bien loin de la journée de la gentillesse célébrée dimanche en France. Il fallait s’y attendre, favori dans les sondages, qui d’ailleurs baissent un peu, il est la cible logique de tous les autres.

 

Des attaques tous azimuts.

 

Le premier à tirer fut le candidat de gauche soutenu par les communistes, Jean Luc Mélenchon qui l’a traité de « capitaine de pédalo dans la tempête », lui reprochant de ne pas tenir un discours suffisamment ferme contre les marchés financiers. Dimanche soir ce fut le ministre Luc Chatel  qui l’a comparé à Babar personnage de contes pour enfants, alors que Nicolas Sarkozy ce serait Astérix sous entendu le premier est bien gentil, mais l’autre est quand même plus dynamique !

 

Le piège de la rigueur.

 

Plus sérieux le premier ministre François Fillon s’est livré à une attaque en règle du candidat socialiste, un « irresponsable » qui pour diriger la France aurait besoin de se  » grandir ». Il lui pose un ultimatum en lui demandant de soutenir sa politique de rigueur au nom du salut de la France. Depuis quelques jours les partisans de Nicolas Sarkozy font d’ailleurs courir l’idée que si la France perdait sa note de triple A, ce serait la faute de François Hollande, les marchés redoutant son arrivée au pouvoir. Pour tout arranger il affronte dans des négociations très dures, ses alliés écologistes qui exigent une sortie massive du nucléaire, alors qu’il ne souhaite accorder qu’une diminution de 75 à 50 % de la part nucléaire dans l’électricité française.

 

Babar dans la Tempête.

 

Cette tempête qui souffle pourrait servir  François Hollande à condition qu’il la gère finement.  Elle lui donne l’occasion de montrer qu’il est « plus » qu’un capitaine de pédalo. Sa résistance face aux exigences des verts, pourrait lui être créditée par l’opinion publique comme la preuve qu’il ne manque pas de caractère. Pour le reste la contre offensive devrait venir mercredi avec la présentation de son équipe de campagne. Manuel Valls, l’une des révélations des primaires devrait être son porte parole, et Pierre Moscovici, autrefois proche de DSK, son directeur de campagne. Il est également prévu deux voyages, l’un à Bruxelles et l’autre à Berlin.

 

L’occasion de remettre le roi Babar en selle, et de rappeler à ceux qui n’ont pas lu ses aventures depuis longtemps, que le personnage est réputé pour gérer son royaume avec sagesse, à la plus grande satisfaction de ses sujets.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

4 réactions à “La chasse au Hollande est ouverte”

  1. comment prendre au sérieux un homme qui vit trente ans avec une femme,lui fait 4gosses sans prendre un seul engagement et se tire avec une journaleuse (ambitieuse)divorcée 3 gosses qui se voit déja premiere dame de france,et cet homme aurait le courage de prendre des décisions pour notre beau pays:laFRANCEce n’est pas pebsable,en tant que femmeje le compare àDSK,aucun respect des femmes et de ses enfants.que pensent les enfants hollande/royal?je les plains de tout coeur.un semblant de gloriole vaut-il le chagrin denfant.

  2. Les français n’ont toujours pas compris que gauche ou droite, gouvernement, députés et sénateurs, c’est la même chose ! Ils se foutent de la nation et de l’intérêt public et tout ce qui les motive c’est le pouvoir et les avantages en découlent ! Tout n’est que paroles, gesticulations et promesses non tenues.
    Et à moins d’une révolution qui remettrait les pendules à l’heure, ça ne finira jamais…
    Plus que quelques années avant que la france ne devienne un pays du tiers-monde, ruinée et inaudible, à cause d’une bande d’incompétents cupides incapables de gérer un pays

  3. C’est bien la preuve qu’ils ont tous peur de ce candidat, tous peur de perdre leurs immenses privilèges. Au lieu de s’attaquer aux miettes qu’il nous reste, il envisage entre autres une diminution des salaires des acteurs du gouvernement. Enfin quelqu’un de sage !!!

  4. Pas plus au sérieux qu’un homme qui se croit au dessus des lois qu’il crée, qui divorce qui se remarie avec une autre en grande pompe, qui veut mettre son fils à une place confortable à vie, qui ne veut pas diminuer son salaire alors que la France du bas doit toujours tirer sur la ficelle du caleçon et part fêter sa présidence sur des yatch de luxe d’amis milliardaires .. cqfd