antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du août, 2011

Les socialistes enterrent DSK

Par Christophe Giltay dans Divers , le 31 août 2011 05h47 | Un commentaire>

La belle unanimité du PS, après la relaxe de Dominique Strauss Kahn, n’aura duré que quelques jours. Désormais Michel Rocard pense qu’il est atteint d’une maladie mentale, et Martine Aubry met en cause son comportement avec les femmes.

Michel Rocard

Michel Rocard

Tout a commencé lundi soir quand l’ancien premier ministre Michel Rocard a déclaré au grand journal de Canal + au sujet de DSK : « Cet homme a visiblement une maladie mentale, il éprouve des difficultés à maîtriser ses pulsions. C’est dommage, il avait un vrai talent, c’est vrai ».

Michou la tendresse.

On appelle ça habiller quelqu’un pour l’hiver, mais au fond ça ne va pas bien loin.  Michel Rocard âgé aujourd’hui de 81 ans est pratiquement retiré des affaires, et il a disons,  la liberté de ton des personnes âgées qui n’ont plus rien à perdre. Parmi les réactions amusées on notera celle de Laurent Fabius qui faisait remarquer que Michel Rocard n’était pas à sa connaissance, un expert médical international. On pourrait aussi imaginer que Rocard a peut être gardé une rancune contre Dominique Strauss Kahn. En effet lors de la formation du gouvernement Jospin en 1997, Rocard ami de jeunesse de Jacques Chirac qui entamait une cohabitation, aurait bien aimé décrocher le ministère des affaires étrangères. Jospin n’en a pas voulu, or DSK était à l’époque un des plus fidèles alliés de Jospin.

Martine impitoyable.

 Bref un incident tragi-comique mais sans grande importance, jusqu’au passage de Martine Aubry hier soir dans la même émission. Là, pour écarter toutes les questions sur DSK et se concentrer sur son programme, elle déclare : « je pense «la même chose que beaucoup de femmes sur l’attitude de Dominique Strauss-Kahn vis-à-vis des femmes», et un peu plus tard : «  c’est une affaire sur laquelle Dominique Strauss-Kahn doit s’exprimer. Les Français n’attendent pas que je leur dise ce qui s’est passé dans cette chambre, je n’en sais rien… » Après le joli pull  Rocard, Martine lui a tricoté un petit bonnet pour l’hiver.

DSK au tréfonds des sondages

 Ce n’est pas vraiment une surprise, selon un sondage publié par RTL en France le weekend dernier, 80 % des français, et 77% des sympathisants de gauche ne souhaitent pas que DSK revienne dans la primaire socialiste. Conclusion il vaut mieux prendre ses distances avec lui, DSK, c’est la peste ! On pouvait d’ailleurs le ressentir lors de l’université d’été du PS à la Rochelle, beaucoup de militants et particulièrement les femmes n’accordaient plus du tout leur confiance à l’ancien patron du FMI. Les amoureux de littérature l’ont déjà dit, le retour de DSK à Paris risque d’être difficile, il est plus proche du Colonel Chabert que du comte de Monte-Cristo.

Pourquoi Alger tend la main à Kadhafi ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 30 août 2011 05h15 | 2 commentaires

Une partie de la famille du colonel Kadhafi s’est réfugiée en Algérie. L’Algérie est le seul grand pays du Maghreb à ne pas avoir reconnu le CNT, le nouveau pouvoir libyen. On assiste ici à une partie diplomatique très complexe, où les relations entre l’Algérie et la France jouent un rôle non négligeable.

 

 

Alger la blanche, comme un air de France...

Alger la blanche, comme un air de France...

L’Algérie fétera l’an prochain le cinquantenaire de son indépendance. Une indépendance gagnée, les armes à la main, à l’issue d’une guerre de huit ans contre l’armée française. Inutile de vous dire qu’on a moyennement apprécié à Alger de voir des avions français bombarder le pays voisin. J’étais à Alger au printemps dernier et tous les jours on m’interrogeait : « mais que veulent les français ? C’est quoi cette histoire ? L’OTAN n’a rien à faire au Maghreb etc… etc… »

 

Un allié malgré lui.

 

Pourtant l’Algérie n’a jamais soutenu le colonel Kadhafi accusé d’armer les terroristes, ainsi que les rebelles touaregs qui mènent un combat sans fin au Mali, au sud de l’Algérie. A ce sujet, la mort étrange d’un leader touareg, proche de Kadhafi, mais rallié au CNT il y a peu, n’est peut être pas aussi accidentelle qu’on a pu le dire.

 L’Algérie se trouve donc dans une situation paradoxale, elle accueille la famille de celui qui fut longtemps son adversaire, et elle subit les représailles d’Al Quaïda, au Maghreb islamique qui a attaqué l’école militaire de Cherchell, faisant 18 morts.

 

L’embarras de la France.

 

La France est très ennuyée, parce qu’elle ne veut pas envenimer ses relations avec Alger. Elle a condamné sur l’heure l’attentat et réaffirmé son soutien  à la lutte des algériens contre le terrorisme. Accessoirement Cherchell fut à l’origine une école de guerre française, inaugurée par le général De Gaulle après le débarquement Anglo-américain en Afrique du nord en 1942. Depuis l’indépendance elle est devenue la grande académie militaire algérienne …

 

Les islamistes en embuscade.

 

 En clair on marche sur des œufs,  tout le monde redoute que l’Algérie se mêle au conflit. Elle ne le souhaite pas, mais elle se sent comme obligée de tendre la main à Kadhafi, c’est une manière de montrer son désaccord face à l’intervention de l’OTAN,  et de désapprouver ce qui se passe en Libye. Car les algériens craignent de voir le CNT se transformer en régime islamiste, ou pire de voir la Libye éclater en multiples groupuscules surarmés, qui déborderaient tôt ou tard sur le territoire algérien. Il y a entre l’Algérie et Libye une très longue frontière en plein Sahara, impossible à contrôler à 100%.

 

Ménager Alger quitte à ménager Kadhafi ?

 

Il est difficile d’imaginer ce qui va se passer dans les prochaines heures, dans les prochains jours. On peut imaginer que Nicolas Sarkozy va essayer de rassurer le président Bouteflika. Les objectifs principaux sont atteints, les frappes de l’OTAN vont naturellement s’espacer, et l’on peut espérer un règlement négocié entre le CNT et les derniers bastions kadhafistes.

Alors que les musulmans fêtent la fin du ramadan, à la fois en France et en Algérie, personne ne souhaite qu’une crise éclate entre Paris et Alger… à cause de Tripoli !

Et dans un an ce sera comment ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 29 août 2011 06h47 | Comments Off on Et dans un an ce sera comment ?

 Ceci est une fiction, tout événement qui viendrait à se réaliser dans le futur, ne serait que pure coïncidence….

 

C’est la rentrée pour Bel RTL, cette année va être riche en événements, puisqu’il y aura une élection présidentielle en France au printemps. Conséquence d’ici un an, le paysage de l’actualité aura considérablement changé. C’est pourquoi, pour vous donner une idée, j’ai rêvé avec un an d’avance, le Champs Elysées de la rentrée 2012.

 

 

Le Président Hollande...peut être...

Le Président Hollande...peut être...

 

 

 

 

 En ce lundi 27 août 2012, rentrée de bel RTL, l’actualité est chargée, puisque le Président François Hollande va effectuer sa première visite d’Etat en Belgique.  Il y a  bien eu quelques déplacements de travail dans les capitales européennes, mais il a réservé son premier voyage de prestige, au pays qu’il considère comme le meilleur allié de la France, la Belgique. Ce voyage se fait hélas sur fond de polémique, puisqu’après l’état de grâce qui a suivi son élection triomphale le 6  mai, il vient d’annoncer un premier remaniement ministériel, et le remplacent de la ministre des finances Martine Aubry, par un homme dont les compétences économiques sont indiscutables, Dominique Strauss Kahn.

 

Une nouvelle vie pour Barack.

 

Il y a bien eu quelques voix pour rappeler le douloureux incident du printemps dernier, mais à Paris tout le monde oublié jusqu’au nom de cette femme de chambre : « Nato Badoi…, Fina Labo… Dabo Driollo… »

Qu’importe après un héritage opportun elle ouvert une chaîne de restaurants en Alaska. Elle compte d’ailleurs parmi ses clientes Sarah Palin la grande favorite de l’élection  américaine qui aura lieu dans deux mois. Au vu de ses sondages catastrophiques, on s’interroge déjà sur le futur de Barack Obama , le ministre français de la culture Yannick Noah,  a proposé de lui envoyer quelques livres dont le prochain prix Goncourt. La  favorite n’est autre que Tristane Banon pour son roman intimiste, « ma mère et moi ».

 

Une nouvelle vie pour Nicolas.

 

Obama pourrait aussi collaborer  avec la fondation « Sarkozy pour la paix », installée dans une belle maison du quartier de Tribeca à New York . L’ancien président français, sa ravissante épouse et leur petit Edouardo, sillonnent désormais le monde pour attiser… euh non pardon…pour apaiser les conflits… On les a vus jeudi dernier à La Haye à l’ouverture du procès de Kadhafi. L’ex guide Libyen toujours bravache, a proposé d’engager Carla Bruni parmi ses amazones après sa libération.

 

Une nouvelle vie pour Elio.

 

Revenons au voyage de François Hollande, avant le grand diner de gala ce soir, il sera reçu par le premier ministre Elio di Rupo, ils évoqueront certainement la nouvelle crise entre la RDC et la Belgique : le ministre des affaires étrangères et vice-premier ministre, Bart De Wever, a en effet subordonné l’aide au développement à l’apprentissage du néerlandais par tous les Congolais… « J’ai beau m’appeler Hollande j’ai du mal à comprendre » a déclaré le président français .

Pour l’aspect « people » et glamour de la réception, tout le monde s’interroge sur le toilettes que porteront les premières dames à Laeken, Valérie Trierweiller, Madame Hollande, sera en Chanel, et côté belge Nathan habillera la reine …Mathilde !

 

Les forces spéciales ont participé à la prise de Tripoli

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 août 2011 06h32 | Comments Off on Les forces spéciales ont participé à la prise de Tripoli

Les forces spéciales françaises et anglaises auraient organisé et encadré l’offensive sur Tripoli, c’est ce que révèlent plusieurs journaux ce matin. Sans cet appui sur le terrain, les rebelles n’auraient pas pu progresser aussi rapidement.

 

Kadhafi traqué par les forces spéciales.

Kadhafi traqué par les forces spéciales.

 

 C’est un secret de polichinelle il suffit de regarder attentivement les reportages à la télévision, on voit beaucoup de rebelles tirant un peu dans tous les sens, sans vraiment de coordination. En fait on aperçoit  très peu de « vrais » combattants, notamment ceux qui ont  fait sauter les murs du quartier général de Kadhafi. La chaîne France 24 a montré jeudi 25 des avions de l’OTAN bombardant un nid de résistance kadhafiste dans Tripoli, ce genre d’appui lors d’un accrochage urbain, ne peut être réalisé que s’il y a un relais au sol, pour guider les avions.

 

Les SAS sur le terrain.

 

A Londres le Daily Telegraph a publié un papier dans les lequel il affirme que les fameux SAS, les forces spéciales britanniques, ont joué «un rôle clé dans la coordination de la bataille de Tripoli», de son côté le Figaro, écrit que des officiers français et britanniques ont longuement séjourné dans le Djebel Neroussa  pour organiser l’offensive vers Tripoli.

On sait depuis plusieurs semaines que la France a organisé de livraisons d’armes dans cette région montagneuse, et que des instructeurs français ont formés certains rebelles à l’utilisation de missiles Milan, une redoutable arme antichar. Les reporters sur le terrain font régulièrement état de la présence de nombreux binationaux venus de Grande Bretagne, d’Irlande, ou des Etats-Unis.

France 24 toujours, a filmé mardi un étrange instructeur Irlando-Libyen, qui jumelles à la main expliquait à des insurgés comment contourner et prendre une position kadhafiste qui leur résistait.

 

La chasse au « Guide ».

 

Les troupes spéciales auraient l’ordre, une fois Tripoli sous contrôle de se lancer la recherche du « Guide ». J’imagine que David Cameron et Nicolas Sarkozy rêvent de dire un jour à la télévision : « nous l’avons eu ! », comme  les américains quand ils ont débusqué Saddam Hussein.

Quelques voix, comme celle de l’ancien président de MSF, Rony Brauman, s’élèvent contre ce respect très relatif de la résolution de l’ONU qui excluait des troupes au sol, mais chacun doit se plier aux réalités, le pouvoir a changé de camp et l’avenir de la  Libye s’écrira sans Kadhafi.

C’est peut être maintenant que les choses les plus difficiles commencent, car si l’on peut encadrer une troupe rebelle avec des forces d’élites, on ne peut pas, l’exemple irakien l’a prouvé, inventer en quelques jours une démocratie et un gouvernement compétent sur les ruines d’une dictature.

 

Un bénéfice électoral ?

 

  Nicias Sarkozy espère certainement retirer un avantage politique de cette victoire militaire, même les socialistes l’ont félicité le jour de la chute de Tripoli. Mais il n’est pas sûr que les français s’enthousiasment longtemps pour ces faits d’armes. Depuis l’annonce du plan d’austérité par François Fillon, ceux que je croise sont plutôt préoccupés par l’augmentation des taxes, sur les cigarettes et le coca cola…

Le maire de Laàs veut transformer son village en principauté.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 août 2011 06h54 | 2 commentaires

 

 Alors que le gouvernement français vient d’annoncer toute une série de mesures d’austérité pour équilibrer le budget, le maire d’un petit village du sud de la France pense avoir trouvé la solution pour rétablir l’économie de sa commune.

Laàs commune béarnaise.
Laàs commune béarnaise.

Ça se passe à Laàs, 120 habitant, 646 hectares  dans le Béarn, si vous connaissez la région c’est au sud  d’Orthez, le maire Jacques Pedehontaa a écrit une lettre ouverte au prédirent Sarkozy, pour lui proposer d’accorder à son village un statut comparable à celui de la principauté d’Andorre. Nicolas Sarkozy en serait comme à Andorre le coprince, en compagnie de l’évêque de Bayonne, tout comme l’évêque d’Urgell est le coprince d’Andorre…

Comme en Andorre, il n’y aurait pas ( ou très peu) de taxe sur les tabacs, les alcools et l’essence et le maire pense , que cela permettrait « aux agriculteurs de vivre de leur travail, et de favoriser l’emploi en accueillant des artisans et des entreprises qui ne paieraient pas d’impôt »

 

Pour vivre heureux, vivons petits.

 

Hormis Andorre, le maire cite également comme modèle la principauté de Monaco.

Tout cela me laisse songeur… En effet ces micros Etats qui font aujourd’hui rêver n’étaient il y a encore un siècle, que des territoires misérables qu’on fuyait volontiers. Ainsi les villes de Menton et de Roquebrune qui ont fait  partie de la principauté de Monaco pendant cinq siècles, ont voté massivement pour

leur rattachement à la France en 1860.

Il y en a aujourd’hui qui le regrettent…

 

Un étrange paradoxe de l’histoire.

 

On pourrait aussi cite le Luxembourg, c’est toujours drôle de voir des Belges contemporains souhaiter le rattachement de la Wallonie au Grand Duché, alors que la Belgique l’a sans regret abandonné au Roi des Pays Bas en 1839, en gardant la partie francophone. Le Luxembourg qui n’a connu la prospérité qu’après la seconde  guerre mondiale, n’avait à l’époque rien de sexy, pour la Belgique ce jeune royaume dynamique, fer de lance de l’industrie européenne.  Andorre c’est pareil, avant guerre ce n’était que quelques vallées austères, personne dans le sud de la France, n’aurait voulu du sort des Andorrans. En fait tous ces territoires, comme certains cantons suisses, vivent une prospérité artificielle fondée au choix : sur l’absence de taxe, sur un statut bancaire particulier, ou encore  sur une politique de « boite aux lettres » pour les entreprise étrangères. Et même si le Grand Duché est aujourd’hui plutôt un « vrai » pays, en regard de Monaco ou d’Andorre, il n’en reste pas moins un paradis fiscal aux portes de la France de la Belgique et de l’Allemagne..

 

Une provocation.

 

Le maire de Laàs n’est pas un imbécile, il fait plutôt dans la provocation, il veut en fait combattre la future réforme des collectivités territoriales qui a son avis, va aboutir à la suppression des petites communes. Il espère que sa lettre teintée d’humour, fera bouger les choses…

 

Mais, hélas pour le maire de Laàs, cette lettre pourrait bien passer à l’as…

 

Quel avenir pour DSK ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 24 août 2011 06h18 | Comments Off on Quel avenir pour DSK ?

Fin de partie pour DSK,  l’ex patron du FMI est maintenant libre, et il pourra bientôt rentrer en France. Mais, l’affaire a laissé des traces dans l’opinion publique et il est désormais très bas dans les sondages de popularité.  

 

 avenir-dsk

 

C’est la fin d’une épreuve terrible et injuste (…) « J’ai hâte de rentrer dans mon pays ».

Quelques mots prononcés par Dominique Strauss Kahn peu  après sa sortie du tribunal. II a également ajouté qu’il avait des choses à régler aux Etats Unis avant de rentrer en France, mais ce retour est imminent. D’ailleurs il va récupérer son passeport dés aujourd’hui. En France les socialistes se sont réjouis de l’abandon des charges. Certains parlent de soulagement, d’autres d’une page qui se tourne, d’autres encore lui conseillent de prendre du repos, avant d’ajouter qu’il aura un rôle à jouer dans la campagne présidentielle, sous entendu comme expert économique.

 

Une visite au FMI ?

 

On verra d’ailleurs si comme le bruit en a couru, il publie dans les prochains jours une tribune dans un journal américain. Une tribune consacrée à la crise financière qui le rétablirait, en quelque sorte dans son statut d’ex directeur général du FMI. On ne peut pas exclure une visite de DSK à ses anciens collaborateurs à Washington, et pourquoi pas une rencontre avec Christine Lagarde, pour une passation de pouvoir qui tout d’un coup serait moins dramatique.

 

Très bas dans les sondages.

 

Et après ? Un  sondage publié hier ne lui donne plus que 28% d’opinion favorables en France. Clairement il est désormais plus un boulet qu’un avantage pour les socialistes. Certaines associations féministes, dont les militantes votent plutôt à gauche ont fait part de leur déception devant l’absence de procès, et les révélations sur le comportement sexuel de DSK, mais aussi son train de vie sont autant d’handicap devant un électorat à qui on va demander de se serrer la ceinture.

 

Retour à Paris.

 

Il sera difficile à Dominique Strauss Kahn de ne pas s’exprimer devant la presse à son retour. J’imagine que les grandes chaines de télévision française en sont déjà se battre pour avoir la primeur d’une invitation dans le journal. Après on  peut imaginer une période de silence, le temps que l’affaire se tasse, et qu’il désamorce le procès civil qui reste une menace. Les  avocats de Nafi Diallo ont compris que désormais la pression doit s’exercer aussi en France, l’un d’entre eux a tenu une conférence de presse hier à Paris. Tout cela  pourrait se solder par un gros chèque, même si l’un des défenseurs de DSK a fait de l’humour en chiffrant les dommages et intérêts à 25 cents…

 

Tomorrow is another day.

 

Ensuite, très vite DSK va disparaitre de la une, la campagne présidentielle va occuper tous les esprits, avec ses aspects sérieux et ses côtés people. Je vois déjà les titres : quel prénom pour le bébé de Sarkozy ? Hollande et Royal vont- ils se réconcilier pour conquérir l’Elysée ? Comme on dit la roue tourne…  

 

DSK : Vance abandonne les poursuites, mais confirme l’acte sexuel « non consenti »

Par Christophe Giltay dans Divers , le 23 août 2011 06h24 | 7 commentaires

 

Alors que les amis de Dominique Strauss Kahn commencent à se réjouir de sa relaxe imminente, annoncée par le procureur Vance, ce dernier a lancé un ultime pavé dans la mare. Il a reconnu qu’il y avait bien eu une relation sexuelle « non consentie », entre DSK et la femme de chambre, mais que ce sont les mensonges de Nafissatou Diallo qui ont fait « capoter » l’accusation.

 

Cyrus Vance jr procureur de New York.

Cyrus Vance jr procureur de New York.

 

 

 

C’est très bizarre et ça montre une fois de plus le fossé, l’océan, qui sépare la justice américaine de là justice française ou belge. Après avoir signifié lundi à Nafissatou Diallo sa décision d’abandonner les poursuites contre DSK,  le procureur Cyrus Vance à déclaré en fin d’après midi à New York que : «  Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo ont bien eu une relation sexuelle, probablement « non consentie », mais a-t-il ajouté «  les mensonges « accablants » proférés par la femme de chambre rendent la poursuite de la procédure impossible. »…

Bingo ! Je relaxe DSK, pas parce qu’il n’a rien fait, mais parce que je n’arriverais pas à  prouver les faits.

 

Une victoire pour DSK.

 

 On le dit depuis de semaines, le système américain qui prévoit que tous les jurés doivent être d’accord sur une décision, rend très complexes les procédures d’accusation. C’est pourquoi la plupart des procès à charge se terminent par un « plaider coupable » suivi d’une transaction. Le procureur préfère une peine légère ou négociée, que pas de peine du tout. Ce fut la force de DSK et de ses avocats d’avoir continué à plaider non coupable jusqu’au bout, alors qu’en fait il s’est bien passé « quelque chose » dans la chambre. Le procureur a employé lui-même l’expression « relation non consentie », et pourtant DSK sera tout à l’heure libéré de toutes charges.

 

La partie va continuer.

 

Reste la procédure au civil, mais les audiences ne débuteront pas avant de longs mois, et une transaction reste toujours possible voire probable. A cette fin  Kenneth Thompson continuer à mette la pression, après avoir demandé le dessaisissement du procureur,  Nafi Diallo pourrait porter plainte en France, contre un proche de DSK qui aurait convaincu une des ses ex-maitresses de ne pas témoigner.

Bref la partie va continuer… mais mezzo voce !

 

Une image à reconstruire.

 

DSK aurait prévu de publier très vite après sa relaxe un article dans un prestigieux journal américain sur la crise financière, il espère retrouver ainsi son statut, et sa crédibilité. Mais l’absence de procès laisse en suspend la question de fond : est-il innocent ?  Vraiment innocent ? Sur le plan juridique oui, puisque les charges vont tomber, pour l’aspect moral, à chacun d’en juger… J’entends déjà citer La Fontaine, « …que vous soyez puissant ou misérable… »

 

Nafi Diallo convoquée : l’espoir renaît chez DSK.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 21 août 2011 23h12 | 2 commentaires

 

Dernière ligne droite dans l’affaire DSK, la femme de chambre du Sofitel Nafissatou Diallo est convoquée aujourd’hui par le procureur Cyrus Vance. D’après son avocat il va lui signifier l’abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn, lors de l’audience de mardi. A Paris les amis socialistes de DSK retiennent leur souffle, et espèrent une fin rapide de ce qu’ils qualifient de cauchemar.

ndiallo

 

 

Interrogée hier sur BFM TV Martine Aubry, candidate  à la primaire socialiste a refusé d’évoquer un éventuel retour de DSK dans la politique française :

 

« On n’est pas dans ce jeu là. Laissons Dominique attendre la décision de justice. Après il s’exprimera….Il aura sans doute des choses à dire sur l’avenir de notre pays mais pour l’instant respectons-le et respectons la décision de justice… »

 

Un expert pour Aubry ?

 

Cette attitude est partagée par les proches de l’homme politique : l’horizon s’éclaircit mais ne précipitons pas les choses... On le sait Martine Aubry n’aurait probablement pas concouru si DSK n’avait pas été empêché par son affaire. Ils avaient décidé que le mieux placé des deux affronterait Hollande, Royal et les autres dans la primaire socialiste. Aubry est en quelque sorte devenue la meilleure par défaut. Mais désormais la campagne est lancée et on image mal DSK revenir dans le jeu, sinon comme conseiller de la candidate Aubry. Il avait constitué des équipes et commencé à travailler sur des thèmes d’actualité comme les marchés financiers. Il est sûr que Martine Aubry pourra bénéficier de son expertise d’ancien patron du FMI. En revanche il y a  fort à parier qu’il se fera très discret dans les médias du moins au début. D’abord parce que l’affaire Banon court toujours, même si là aussi, il y a peu de chance que la plainte aboutisse, mais surtout parce que la procédure  au civil va se poursuivre  à New York et que l’avocat de Nafi  Diallo, va continuer à la présenter comme une victime…

 

Nafi Diallo toujours victime ?

 

Ce week end sur RTL Kenneth Thompson déclarait

« Mme Diallo se sent abandonnée par le procureur » « Elle est blessée, elle est dépressive […] et a le sentiment qu’on enquête davantage sur elle que sur Dominique Strauss-Kahn ». « La vie de Mme Diallo est dévastée ». Une partie non négligeable de la population française a pris fait et cause pour Nafi Diallo… beaucoup de femmes notamment se sont détournées de Dominique Strauss Kahn, et désormais pour un candidat socialiste, il représente  plus un handicap qu’un avantage.

 Il est indubitable que s’il rentre en France il s’exprimera tôt ou tard. Les médias français vont lui coller une pression de tous les jours, il faudra qu’il la désamorce. Mais  ensuite, cet homme, qui finalement relaxé au bénéficie du doute aura intérêt à méditer le vieil adage… «  dans le doute abstiens-toi. »

 

Villepin, étrange négociateur entre les rebelles et Kadhafi

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 août 2011 07h09 | 3 commentaires

L’ancien premier ministre Dominique de Villepin a participé ces jours-ci à des «discussions» en Tunisie pour tenter de trouver une issue au conflit libyen. On ne sait pas pour l’instant s’il s’agit d’une initiative privée, ou s’il a été envoyé par le gouvernement français.

Dominique de Villepin entre Talleyrand et d'Artagnan.

Dominique de Villepin entre Talleyrand et d'Artagnan.

 

« Nous ne commentons pas les déplacements de personnalités françaises à l’étranger », c’est ainsi que le ministère des Affaires Etrangères a réagi lorsque cette information a été publiée par le quotidien « le Parisien ».

 L’entourage de Dominique de Villepin a confirmé mais n’a pas donné de détails.

 

Dominique à Djerba.

 

On a aperçu Dominique de Villepin dans un grand hôtel de Djerba lundi quinze août. Il a vraisemblablement participé à cette mystérieuse réunion évoquée par plusieurs médias, qui aurait réuni un envoyé de l’ONU, des représentants des rebelles et des émissaires de Kadhafi. Personne y compris les rebelles n’a confirmé cette réunion, elle a même été fermement démentie, or elle a bien eu lieu, mais on n’en connait pas exactement ni les participants, ni l’objet. On peut imaginer qu’il s’agit d’une négociation pour trouver une porte de sortie honorable à Kadhafi et éviter un bain de sang dans la capitale. Tous les experts sont d’accord, les Tripolitains n’accueilleront pas les rebelles à bras ouverts, les gens de Benghazi sont leurs rivaux depuis des décennies, et Kadhafi a les moyens de transformer sa capitale en forteresse, et de se battre maison par maison comme Hitler à Berlin en Avril 45.

 

Une bonne image aux yeux des Arabes.

 

Alors que vient faire Villepin dans cette galère ? Il est diplomate de métier, et il a laissé  un souvenir historique lors de sa prise de parole à l’ONU en 2003, comme ministre des Affaires Etrangères de Jacques Chirac. Il avait annoncé avec panache que la France ne participerait pas à la nouvelle guerre en Irak. Il bénéficie depuis d’une excellente image dans les pays arabes. Alors est-il une sorte de médiateur international, coopté par toutes les parties, comme peut l’être Jimmy Carter l’ancien président des Etats-Unis ? Ce serait possible mais ce genre de mission est plutôt réservée à un politique retiré des affaires. Or, on le sait, Dominique de Villepin envisage de se présenter à l’élection présidentielle.

 

Mousquetaire du Roy ?

 

Peut-on imaginer alors qu’il soit l’émissaire secret de Nicolas Sarkozy ? Ca parait improbable tant l’affaire Clearstream a exacerbé le ressentiment entre les deux hommes, mais en diplomatie tout est possible. La République n’a-t-elle pas utilisé le duc de Guise, héritier du trône de France pendant la guerre de 14, pour intervenir auprès du roi de Bulgarie allié des Allemands …

Le dernier acte a commencé en Libye, son issue est encore incertaine, mais on peut parier qu’à la fin de la pièce les acteurs viendront saluer. On verra alors s’il y a parmi eux, une sorte de Mousquetaire, le verbe fort et les cheveux au vent.

 

Chanel : une étoffe pas très résistante

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 août 2011 06h17 | Comments Off on Chanel : une étoffe pas très résistante

  Beaucoup d’embarras en France après la publication le 16 août aux Etats-Unis d’une biographie de Coco Chanel qui révèle qu’elle fut pendante la guerre un agent allemand. Les faits étaient pour la plupart connus, mais les Français avaient, depuis la guerre, jeté un voile pudique sur cette sombre période. 

 

"Mademoiselle" Chanel.

"Mademoiselle" Chanel.

 

 

 

En 1954 après neuf ans d’absence, Coco Chanel revient à Paris et relance une collection, ce fut le triomphe définitif du tailleur en tweed gansé, aujourd’hui il va toujours aussi bien aux élégantes qu’aux « executive women », regardez par exemple Christine Lagarde.

Je me suis toujours demandé pourquoi Chanel avait connu une traversée du désert après la guerre, et voilà que ce livre « Sleeping With the enemy, Coco Chanel secret war« , met le doigt où ça fait mal. Chanel fut arrêtée en 1945 pour crime de guerre, elle n’a jamais été jugée, sûrement grâce à se relations. Libérée elle est partie vivre en Suisse, le temps qu’on oublie sa collaboration.

 

Une histoire connue, mais méconnue.

 

Toutes les biographies de Chanel évoquent cette période, en général elles se contentent de dire que comme bien des vedettes de l’époque, elle a profité de la vie parisienne, et qu’elle était tombée amoureuse d’un bel officier allemand. On en connait d’autres comme Arletty qui lors de son arrestation avait déclaré : « Si mon cœur est français mon cul, lui, est international ! »

Le problème c’est que Coco Chanel contrairement à Arletty, Mireille Balin, Sacha Guitry, Maurice Chevalier et tant d’autres, n’a pas seulement fréquenté les Allemands au Ritz ou chez Maxim, elle les a carrément servi. L’auteur du livre Hal Vaughan, un journaliste américain , explique que « Mademoiselle » avait été introduite dans les services secrets nazis par l’un de ses amants, le baron Von Dincklage. L’occupant espérait utiliser ses relations et notamment sa proximité avec le duc de Westminster et Winston Churchill. Elle aurait ainsi proposé en 1944 d’intercéder auprès des Anglais pour négocier une paix séparée.

Chanel antisémite ?

Beaucoup plus gênant elle a utilisé ses relations nazies pour récupérer sa maison de parfums et le célèbre Chanel 5, cédés avant la guerre à un homme d’affaire juif. C’est là que le scandale arrive : Vaughan écrit tout simplement que Chanel partageait sans complexe l’antisémitisme des nazis.

La maison Chanel a publié un communiqué embarrassé où elle reconnait une part de mystère dans la vie de Coco Chanel, et ajoute que quand « l’occasion de profiter d’une loi lui permettant de reprendre ses parfums, ‘son œuvre’, s’est présentée, elle l’a saisie et a d’ailleurs échoué ».  Le livre pour l’instant n’existe qu’en anglais, son titre pourrait se traduite par : « Au  lit avec l’ennemi , la guerre secrète de Coco Chanel. » J’attends avec impatience le titre que choisira l’éditeur français… si toutefois il existe…


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara