antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du juillet, 2011

DSK : La mobilisation du «black power », pourrait avoir des répercussions en France

Par Christophe Giltay dans Divers , le 29 juillet 2011 06h34 | 17 commentaires

 

 

Dans l’affaire DSK l’offensive médiatique continue, après son interview télévisée et son audition par le procureur Vance, Nafissatou Diallo s’est adressée aux fidèles de l’église du révérend Bernard à Brooklyn. Cette mobilisation de la communauté noire américaine, pourrait rencontrer un écho en France .

 

nafi

 

« Nafi » Diallo look strict, ensemble sombre, chemisier blanc, autour d’elle son avocat et des représentants d’associations afro-américaines, tous en costumes impeccables, affichant leur dignité outragée, dans des discours de prédicateurs. Un classique américain ! Il n’est pas nécessaire d’avoir revu récemment, un film sur Martin Luther King ou sur Malcom X, pour décrypter même en France, cet épisode tourné dans la principale Eglise évangélique de Brooklyn. Il est clair que cette mise en scène est avant tout destinée au public New yorkais, pour accentuer la pression sur le procureur Vance, alors qu’il se dit, de plus en plus, qu’il pourrait renoncer au procès.

 

Diallo, Dieudonné même combat ?

Est-ce que cette mobilisation communautaire, pourrait peser sur la campagne présidentielle en France, notamment à travers la judéité de Dominique Strauss Kahn ? Rien n’est moins sûr, mais ce n’est pas impossible. Il existe depuis plusieurs années un mouvement minoritaire, mais influent, de français d’origine africaine ou antillaise, qui développe entre autre un discours antisémite. On connait Dieudonné qui en est la figure caricaturale, mais il existe une mouvance intellectuelle, plus respectable, qui nourrit la théorie de ce qu’on appelle dans l’hexagone, la concurrence des mémoires. En résumé : pourquoi devrait ­- on commémorer constamment la shoah, alors que la colonisation et la traite négrière ont été des crimes d’une ampleur comparable, sinon pire ? Pour l’instant ces associations noires ne se sont pas encore manifestées, mais l’avocat de Nafi Diallo, Kenneth Thompson a contacté fin Mai,  Patrick Lozès, le fondateur du CRAN ( Conseil représentatif des associations noires) , pour lui demander son aide contre DSK. Lozès n’a pas communiqué sa réponse, revanche il a déclaré à Europe 1 qu’il serait prêt à agir, si la réputation de la jeune femme était trop « salie » par les avocats de DSK.

 Un risque de dérapage

Si jamais, l’affaire Diallo devait traverser l’atlantique sur ces thèmes communautaires, on rentrerait dans quelque chose de très malsain, qui pourrait par réaction favoriser le Front National et Marine le Pen. Le mieux serait que la procédure prenne fin le plus vite possible, dans un sens comme dans un autre.  Afin que ce sordide feuilleton privé, impliquant un homme public, ne se transforme pas en un conflit politique… où les riches s’opposeraient aux pauvres, et les blancs aux noirs !

DSK : Nafi Diallo n’aurait jamais parlé d’argent au téléphone

Par Christophe Giltay dans Divers , le 28 juillet 2011 06h07 | 5 commentaires

 

Nouvel épisode de la saga DSK, Nafissatou Diallo, a passé près de 8 heures dans le bureau du procureur. D’après son avocat, ses conversations téléphoniques ont été mal traduites, elle n’aurait  jamais dit à son prétendu mari, qu’elle en voulait à l’argent de Dominique Strauss Kahn.  

 

Kenneth Thomson avocat de Nafi Diallo.

Kenneth Thomson avocat de Nafi Diallo.

 

Tout tient en un phrase reprise largement par les médias : « cet homme a de  l’argent, je sais ce qu’il faut faire… » Or au sortir de l’audition, l’avocat Kenneth Thompson l’a affirmé, elle n’a pas prononcé cette phrase du moins pas dans cet ordre là. La traduction du dialecte Peul dans lequel elle s’exprimait aurait été mal faite. Elle aurait dit : « je sais qu’il faut faire… » en répondant à la question : « as-tu un avocat ? »

 

La camp Diallo revigoré.

 

Cela parait un détail,  mais il est fondamental, car c’est principalement sur cette conversation téléphonique que le procureur s’est fondé  le 1 er juillet pour remettre en cause les accusations de Nafissatou Diallo. Cette phrase a même accrédité la thèse, dans une certaine presse,  qu’elle était une prostitué occasionnelle qui offrait régulièrement ses services aux clients de l’hôtel .

  Pour l’instant le procureur n’a pas confirmé cette incertitude sur la traduction. S’il le faisait, la défense de la femme de chambre, déjà renforcée après son interview télévisée, reprendrait vigueur.

  Il subsiste néanmoins, des éléments qui mettent en doute sa sincérité, comme le fait qu’elle a reconnu avoir menti sur sa situation, pour obtenir l’asile il y a 8 ans.

 Les affaires de DSK ne s’arrangent pas, mais elles ne s’aggravent pas non plus, car la situation est de plus en plus confuse. Combien de temps  le procureur qui est en campagne électorale, peut il poursuivre cette enquête ? Réponse : un certains temps, mais pas trop longtemps, le contribuable et donc l’électeur, ne lui pardonnerait pas d’avoir fait durer les choses, et les coûts inutilement.

O.J. Simpson star du football américain, acquitté en 1995 pour le meurtre sa femme, mais condamné au civil.

O.J. Simpson star du football américain, acquitté en 1995 pour le meurtre sa femme, mais condamné au civil.

 

 

 Le camp Strauss Kahn reste optimiste.

 

Le camp  Strauss Kahn, espère que l’audience du 23 août sera définitive, et que le procureur abandonnera les charges faute de preuves suffisantes. Après, un procès civil pourra toujours s’ouvrir, il sera moins médiatique, car DSK ne sera pas tenu d’y assister.

Aux Etats Unis tout est possible, lors de la première affaire O.J.Simpson, l’accusé avait été relaxé au pénal , mais condamné au civil…

On dit toujours que la justice est aveugle, en fait elle n’est souvent que myope !

<>

Nouveau report : DSK face à son avenir

Par Christophe Giltay dans Politique , le 27 juillet 2011 05h22 | 8 commentaires

imageglobe-27986242

La prochaine audience de Dominique Strauss Kahn au tribunal de New York a donc été reportée au 23 Août, à la demande du procureur Vance. Ca n’arrange forcément DSK, qui aurait besoin de rentrer vite à Paris, pour assurer son avenir.

Nafissatou Diallo lors de son interview à ABC.

Nafissatou Diallo lors de son interview à ABC.

 

Il y a trois semaines après le retournement, on voyait déjà DSK revenir à Paris, et peut être en campagne. Et voilà ! Le prochain acte est reporté au 23 Août, donc ça va durer encore un bon moment. Il est difficile d’y voir clair surtout après l’offensive médiatique du camp Diallo et cette interview télévisée, très impressionnante, où une jeune femme noire, visiblement sincère, mimait la façon dont Dominique Strauss Kahn lui avait empoigné les seins en lui disant : « mais non vous n’allez pas être désolée… »

Vance ira jusqu’au bout.

On a beau dire que la méthode n’est pas très loyale, c’est la règle impitoyable du combat judicaire à l’américaine. Après la diffusion cette interview, le procureur Vance, ne pouvait pas faire moins que d’assurer qu’il mènerait l’enquête jusqu’au bout.

En France, la primaire socialiste a pris sa vitesse de croisière, et les partisans de DSK rejoignent l’un ou l’autre des candidats. Reste à savoir ce qui subsistera de son programme s’il reste absent encore longtemps. Il se nourrissait de son expérience de patron du FMI pour proposer un socialisme adapté aux impératifs de la mondialisation. Après une courte période de redistribution sociale, pour remercier l’électorat, il aurait prôné une rigueur budgétaire, proche de ce que réclame le FMI aux pays endettés. C’est finalement assez éloigné des autres prétendants PS, et notamment de Martine Aubry, qui propose entre autre la création de 300 000 emplois aidés.

Quel avenir pour DSK ?

Quant à son sort personnel, Nafissatou Diallo a dit qu’elle souhaitait le voir en prison, mais rien n’est moins sûr, et son interview est peut être plus une manière de prendre date pour un futur procès au civil. Certes DSK continue à clamer son innocence, mais il n’a jamais nié, l’existence de la relation sexuelle. Il pourrait pour éviter une procédure interminable, accepter un accord à l’amiable avec à la clef une forte somme d’argent. Car si l’Elysée lui parait définitivement fermée, il peut espérer jouer un rôle en cas de victoire socialiste : ministre, ambassadeur, président d’Assemblée, mais pour ça il doit rentrer à Paris, vite et blanchi.

La vérité sur le crash du Rio-Paris

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 juillet 2011 05h40 | 2 commentaires

On saura dans quelques jours toute la vérité sur le crash de l’Airbus Rio Paris, qui a fait 228 morts le 1er juin 2009. Le Bureau d’enquête

et d’analyses en charge de l’enquête a annoncé qu’il publierait le rapport intermédiaire sur l’accident le vendredi 29 juillet et non le 3 août comme initialement prévu. Le ministre des Transports, ne voulait pas qu’une présentation retardée,  soit prise pour une volonté de minimiser les responsabilités des uns et des autres.

af447

 

On saura tout …mais en fait on sait déjà tout, grâce aux fuites. Le Figaro notamment a publié début juillet un graphique très précis de la chute. Je pourrais presque vous faire déjà le commentaire du « Docs de choc » que nous passerons tôt ou tard un dimanche soir sur RTL-TVI.

 Le vol démarre normalement, l’avion atteint son altitude de croisière. A 1h35 du matin a mi-chemin entre l’Amérique et l’Afrique  dernier contact avec la tour de contrôle de Recife au Brésil. Il va entrer dans une zone de fortes turbulences,  mais tout est  normal a tel point que le commandant de bord se repose dans la cabine, laissant à la barre les deux copilotes.

 

Les sondes en cause.

 

 A 2h10 l’avion qui est entré dans le mauvais temps commence à subir le gel de ses sondes « Pitot ». Ces petites antennes qui transmettent depuis l’extérieur la vitesse de l’appareil. Le pilote aux commandes croit que son avion va trop vite, il décide alors de le cabrer pour le ralentir, conséquence l’avion monte et passe de 33 000 à 37 000 pieds, une altitude inhabituelle où toute variation de vitesse peut faire décrocher l’Airbus. Or toujours cabré il continue à ralentir et finalement  il décroche…il tombe ! Pourtant il reste dans sa position cabrée le nez vers le haut. Comme l’appareil est secoué sévèrement le commandant revient vers l’avant, il demande ce qui se passe, réponse : « on ne comprend pas !  » .

 

Rien n’était perdu.

 

A ce stade, l’avion est à environ 10 km d’altitude, et la chute n’est pas très rapide 180km/h, rien n’est perdu, il suffirait d’inverser la commande, de pousser le manche plutôt que de le tirer, et de piquer du nez, il rependrait de la vitesse et récupérerait de la portance. Mais à aucun moment les trois pilotes ne vont comprendre ce qui se passe. Ils n’ont pas conscience d’avoir décroché, jusqu’à la dernière seconde l’avion va rester cabré…et puis…l’impact ! La chute a duré trois minutes trente. Bilan 228 morts.

 

Défaillance technique et humaine.

 

 L’accident est du à une défaillance technique des sondes « Pitot », également à une erreur humaine. Les pilotes n’ont pas compris ce qui se passait. Pourtant l’alarme de décrochage a retenti dés le début, mais comme ils n’avaient plus confiance dans leurs instruments désorientés par le givre, ils n’ont probablement pas cru à cette alarme.

La publication du rapport provoquera sans nul doute le remplacement général des sondes défectueuses, mais cet accident nous démontre une fois de plus qu’aucune technique, aussi sophistiquée soit elle, ne remplacera jamais la valeur des hommes…même si parfois ils se trompent !

 

 

Une bonne infographie pour tout comprendre:

 

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/27/01016-20110527ARTFIG00543-le-scenario-officiel-de-la-catastrophe-de-l-af447.php

 

 

 

 

Amy, Brian, Jimi, Kurt et les autres…

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 juillet 2011 02h50 | 4 commentaires

amy

En France, comme en Belgique la mort inopinée de la chanteuse Amy Winehouse, a déclenché un flot de réactions. Beaucoup de fans de rock  font le rapprochement entre toutes les stars mortes à 27 ans, Amy Winehouse, mais aussi Jimi Hendrix, Jim Morrison, et bien d’autres encore…

 

 Brian Jones, Kurt Cobain, Janis Joplin, le bluesman Robert Johnson, cet âge de 27 ans a quelque chose de fatal pour les artistes maudits. J’ai bien aimé l’analyse de Philippe Manœuvre qui décrit ainsi la carrière de ces étoiles filantes : ils démarrent environ à 19 ans, ils explosent entre 20 et 22, puis pendant 4 ans ils sont au firmament de vrais dieux, personne ne peut les atteindre et puis, ils sombrent à 27 ans.

 

Mourir la belle affaire !

 

 Comme une incapacité à passer à la deuxième étape, comme une sorte de malédiction, grandement favorisée par l’usage d’alcool et de drogue. Souvent quand une star meurt jeune on dit : tant pis ! Mais aussi tant mieux ! Ils meurent en pleine gloire, sans déchoir, sans vieillir. C’est vrai que Michael Jackson mort à 27 ans n’aurait jamais offert à ses fans son visage déformé par la chirurgie, et que dire de ces actrices qu’on a connu si belles et qui luttent sans espoir contre les outrages du temps, alors que Marilyn partie à 36 ans restera jeune à jamais.

 

James Dean 1931-1955

James Dean 1931-1955

 

 

 

 Rebel without a cause.

 

  Au fait je me suis toujours demandé qui de Marylin ou de James Dean, avait vendu le plus de posters post mortem. James Dean disparu à 24 ans, dans un accident de voiture, après avoir tourné seulement trois films.

Rebelle sans cause, dévoré par la fureur de vivre, à jamais figé dans une éternelle jeunesse, alors que son rival de l’époque le divin Brando, offrait à la fin de sa vie, l’image d’un obèse fatigué. J’en étais là de mes réflexions quand  en zappant je suis tombé sur un portait de Jean Louis Trintignant…80 ans !

 

Et si Tintin avait raison ?

 

Il fut lui aussi un acteur mythique, Trintignant qui continue à jouer au théâtre est aujourd’hui un très vieux monsieur, le cheveu rare la peau couperosée, si loin du jeune premier révélé dans « Et dieu créa la femme » en 1956. J’aillais lui appliquer la théorie des 27 ans, quand sur l’écran son œil s’est allumé, ses lèvres ont frémi, et tout d’un coup se dessina le malicieux, l’inimitable sourire de Trintignant. Sur le masque du vieillard est passé un instant, le visage immortel du jeune homme. Alors j’ai remisé mes théories, j’ai pensé à Tintin, jeune de 7 à 77 ans… et pourquoi pas 97 ?

 

Jean Louis Trintignant né en 1930

Jean Louis Trintignant né en 1930

 

 

 

 

 

Navette : Guy l’Eclair est mort hier soir !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 22 juillet 2011 08h48 | Comments Off on Navette : Guy l’Eclair est mort hier soir !

atlantis

L’aventure des navettes spatiales américaines s’est achevée hier avec l’atterrissage d’Atlantis. L’équipage de quatre astronautes a conclu une épopée de trente ans marquée par les désastres de Challenger et de Columbia.  Mais c’est aussi la fin d’un rêve, celui de toute une génération qui avait vu dans la navette le premier vaisseau spatial, digne des séries de science fiction. 

 

 

Guy l’Eclair est mort hier soir, enfin Flash Gordon si vous préférer son nom américain, c’était le héros de science fiction des enfants des années 1930-1940. Il a aussi inspiré la série Star Wars… et Edgar Pierre Jacobs pour son album le Rayon U.

 

L’aventure d’une génération.

 

 Guy l’Eclair est mort hier soir, parce que des années 30 à aujourd’hui tous les petits garçons ont rêvé de monter dans un vaisseau spatial comme le sien,  bien sûr ceux des années 30 ont connu l’homme sur la lune dans leur quarantaine et leurs fils, dans leur enfance. Aventure extraordinaire, imaginez qu’on donnait congé aux enfants pour aller voir en direct à la télé, le retour des capsules Apollo . Sans  parler de tous ceux qu’on a réveillés un matin de juillet 1969, à 4 heures, pour voir Neil Armstrong fouler le sol lunaire….génial ! Alors imaginez ce qu’on a ressenti, quand on a vu la navette pour la première fois.

 

guy-leclair

 

2001 à portée de la main.

 

Je me souviens, c’était à Paris un vol de démonstration, au début des années 80, elle était attachée sur un Boeing 747, et les joueurs du tournoi de Roland Garros s’étaient arrêtés pendant quelques instants pour al regarder passer pas une capsule minuscule, avec des astronautes, sanglés la tête en bas, non un vrai vaisseau avec des sièges, un poste de commande.  Comme  Guy l’Eclair, ou comme dans « 2001 l’Odyssée de l’espace » quant on voit un scientifique américain, prendre une navette pour se rendre sur la lune, et  faire escale, dans une station orbitale qui tourne sans fin autour de la terre, sur de la musique de Strauss.

  Déjà on s’imaginait faisant la queue à l’astroport, pour aller passer le wek end au bord de la mer de la tranquillité.

 

Le choc des réalités.

 

 Et puis patatras… rigueur budgétaire, fin la guerre froide, accidents trop fréquents… la navette est restée dans la banlieue de la terre, elle a construit l’ISS, mais pas d’astroport, ni de base sur la lune. Barack Obama se veut confiant, il promet une capsule genre Apollo autour de mars dans 25 ans, mais moi des capsules comme ça j’en ai vu en orbite autour de la lune, quand j’étais gamin… alors en revoir quand je serai cacochyme, merci !

Guy l’Eclair est mort hier soir.

 

Le fardier de Cugnot, premier engin automobile (1771).

Le fardier de Cugnot, premier engin automobile (1771).

 

 

 

 

 

Comme le fardier de Cugnot.

 

Je pense  parfois que comme le Concorde, la Navette spatiale est un engin que les hommes ont réalisé à l’image de leurs rêves, sans en avoir ni l’usage, ni la maitrise technique.

Un peu comme le fardier de Cugnot la première automobile construire en 1771, un projet abandonné ( déjà !) parce que trop cher et pas assez sûr, il avait juste 100 ans d‘avance.

 Je sais qu’un jour Guy l’Eclair reviendra se poser à Cap Kennedy, ce qui m’ennuie, c’est que nous ne serons plus là pour le voir…

 

Marine le Pen veut rattacher la Wallonie. Un atout pour les nationalistes flamands ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 21 juillet 2011 05h47 | 2 commentaires

Rencontre entre Marine Le Pen et Filip Dewinter en Mai 2011 à Bruxelles.

Rencontre entre Marine Le Pen et Filip Dewinter en Mai 2011 à Bruxelles.

Dans une interview au Parisien, Marine Le Pen propose de rattacher la Wallonie à la France en cas de scission de la Belgique. Un choix qui devrait se faire par referendum. Cette  déclaration  n’arrange pas forcément les rattachistes, en revanche Marine le Pen fait peut être le jeu des nationalistes flamands.

D’abord ça n’a rien de surprenant, on reste dans le droit fil de la tradition frontiste, il  y a déjà plus d’une quinzaine d’années un responsable du FN que je suivais en campagne, m’avait déclaré : «  les Wallons sont des français en devenir. » Un peu auparavant une rumeur avait couru selon laquelle Jean Marie Le Pen avait reçu une proposition étrange émanant de députés européens du Vlaams Blok. Au cas où il deviendrait Président de la République, les nationalistes flamands lui proposaient d’échanger la Wallonie, contre un retour de Dunkerque à la Flandre.

 

Karel Le Pen…Léon le Pen…

 Le Pen a toujours entretenu les liens étroits avec le Blok et son successeur le Belang, j’ai moi-même discuté en français, avec Filip Dewinter, invité d’honneur lors d’un meeting de le Pen à Paris pendant la campagne présidentielle de 2007. Enfin les historiens le savent, le Pen est en quelque sorte le fils spirituel de Léon Degrelle, qu’il admirait, il s’est inspiré et de son talent oratoire et de ses méthodes politiques, et quand on demandait à Le Pen, dans les années 80, pourquoi il allait voir Degrelle en Espagne,  il répondait : « On visite Léon Degrelle comme un monument historique… »

 

Une bonne affaire pour de Wever.

 

Voilà le tableau, Marine le Pen sait très bien ce qu’elle fait, et ce ne sont pas des propos en l’air.  On pourrait même dire que d’une certaine marnière elle aide les nationalistes flamands, NVA comprise, en accréditant l’idée que la Belgique va bientôt exploser et que les wallons trouveront refuge dans la République. Il faudrait poser la question à Bart de Wever, je ne suis pas sûr qu’il serait contre . A condition bien sûr, qu’on lui laisse Bruxelles.

 

Degrelle, inspirateur de Jean Marie Le Pen.

Degrelle, inspirateur de Jean Marie Le Pen.

Un mauvais coup pour les rattachistes.

 Quant aux rattachistes , il y en a de sincères en France, c’est plutôt un mauvais coup pour eux, puisque cette option va désormais être associée au parti d’extrême droite, alors qu’il se trouve des rattachistes dans tous les partis. Jean Pierre Chevènement s’est plusieurs fois exprimé sur le sujet, c’est le cas aussi de certaines figures gaullistes comme Yves Guéna. Enfin l’ancien maire de Cambrai Jacques Legendre a même accueilli dans sa ville un congrès rattachiste, sans avoir l’impression de commettre une bêtise.

 

Quant à la population française, une série de sondages publiés en 2007 avait révélé que la région où l’on était le plus favorable au rattachement des wallons, c’était le nord, le pays des chtis…

Est vraiment une surprise ?

.

Afghanistan : « Vous n’êtes pas morts pour rien ! »

Par Christophe Giltay dans Divers , le 20 juillet 2011 07h33 | 2 commentaires

 

Un hommage national a été rendu hier aux Invalides, à Paris, aux sept soldats français tués la semaine dernière en Afghanistan. Une cérémonie émouvante, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy a voulu faire taire la polémique, en déclarant qu’ils n’étaient pas morts pour rien.

Dans la cour des Invalides, sous une  pluie battante, devant les 7 cercueils recouverts du drapeau tricolore, le Président de la République s’adresse aux soldats défunts :

Nicolas Sarkozy a décoré les sept soldats de la Légion d'honneur.

Nicolas Sarkozy a décoré les sept soldats de la Légion d'honneur.

 

 

«Vous n’êtes pas morts pour rien. Car vous vous êtes sacrifiés pour une grande cause. Vous avez défendu les plus belles valeurs de notre pays»…« Soldats. Vous êtes partis en pleine jeunesse en emportant avec vous les promesses d’une vie heureuse », « Mais personne ne vous a volé votre destin. Soldats, vous avez vécu et vous êtes morts en hommes libres… »

Je ne sais pas qui a écrit le discours de Nicolas Sarkozy, mais c’était un très bon discours, un beau discours, et l’on peut espérer qu’il a apporté du  réconfort, aux familles de ces 7 soldats dont le plus âgé avait 38 ans.

S’engager pour servir et même mourir…

Alors…C’est vrai que sur ne plan moral, ils ne sont pas morts pour rien, puisqu’ils sont morts en faisant leur devoir. Comme l’a rappelé dans son homélie l’évêque aux armées Monseigneur Luc Raval, s’engager dans l’armée, c’est ne plus s’appartenir, ils auraient pu en effet mourir lors d’autres missions moins polémiques, sur d’        autres champs de bataille. Ils avaient en quelque sorte choisis leur destin.

Le crépuscule de Kaboul.

Maintenant reste l’aspect politique. Il était très intéressant de regarder le JT de France 2, la principale chaine publique hier soir, tous les sujets réalisés à Paris rendaient hommages aux soldats français, et reprenaient le discours officiel. Jusqu’a son départ l’armée fera son devoir, elle remettra un pays pacifié à une armée afghane, bien formée etc.… Ensuite,  il y a eu un direct de l’envoyée spéciale a Kaboul qui, elle, a dit la vérité :  dés que les  occidentaux se retirent, dans la plupart des cas les talibans reviennent, ils ont même repris tout un district sous leur contrôle.

afghanistan-hommage-invalides-soldats-tues

Mourir oui, mais pourquoi ?

 Ce serait effectivement manquer de respect aux soldats qui meurent là bas,de dire qu’ils sont morts pour rien. Mais on peut s’interroger légitimement sur les buts de cette guerre, et sur ses conséquences. Dans son discours Nicolas Sarkozy dit à un moment : « Puisse-t-il toujours se trouver de jeunes Français qui vous ressemblent ». Des jeunes capables de s’engager et de sacrifier leur vie, toutes les démocraties en ont besoin…en échange ils le droit de savoir pourquoi !

 

 

 

 

 

 

DSK: affaire Banon, la mère aussi !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 juillet 2011 05h30 | 10 commentaires

 L’affaire Tristane Banon prend corps, on en sait un peu plus sur les auditions que mène actuellement la police, la mère de la journaliste, une élue socialiste, a été entendue pendant six heures, et elle a révèle qu’elle avait eu, elle aussi, une relation intime avec DSK, consentie mais brutale.

Anne Mansouret mère de Tristane Banon.

Anne Mansouret mère de Tristane Banon.

 

On nage en plein vaudeville. Anne Mansouret, la mère de Tristane, a donc expliqué aux policiers qu’elle avait eu une relation sexuelle avec Dominique Strauss Kahn au début des années 2000, dans le bureau qu’il occupait alors à l’OCDE.  « Une relation consentie mais clairement brutale » selon ses dires rapportés par le site internet de l’Express. Forte de cette expérience elle a livré aux enquêteurs son analyse sur  DSK.

Il se conduirait « Comme un prédateur qui cherche non pas à plaire mais à prendre ». D’après elle, « le besoin sexuel déclenche chez lui un processus de domination, il se comporte avec l’obscénité d’un soudard»…

 

Un imbroglio familial.

 

 Voilà donc DSK habillé pour l’hiver ! Anne Mansouret est à des années lumières de l’attitude de qu’elle avait adoptée en 2003, quand elle avait conseillé à sa fille de  pas porter plainte.

 C’est là que l’affaire se corse, car la maman de Tristane affirme également avoir téléphoné à l’époque à soin amie Brigitte Guillemette,

l’ex-femme de DSK, également marraine de sa fille, pour lui raconter l’échauffourée. L’ex madame DSK, lui aurait alors confié que le leader socialiste avait la réputation d’être entreprenant avec ses étudiantes, mais qu’elle s’étonnait qu’il soit allé si loin.

Pour compliquer les choses, Brigitte Guillemette a elle aussi été entendue par la police, mais elle dément avoir reçu ce coup de fil, elle affirme en revanche

avoir téléphoné à la mère de Tristane pour faire cesser les rumeurs.

Je vous le dis c’est même pas du Vaudeville, c’est carrément les feux de l’amour.

 

François Hollande premier secrétaire du PS en 2003.

François Hollande premier secrétaire du PS en 2003.

 

Hollande dans le bain.

 Enfin  François Hollande va lui aussi être auditionné sur le sujet. Il était à l’époque le patron du PS, et Anne Mansouret affirme qu’il était au courant et que lui aussi a déconseillé à Tristane Banon  de porter plainte ; bien embêté François Hollande, après a voir dit qu’il ne souvenait de rien, a reconnu qu’il avait bien  été informé d’un incident mais qu’il n’avait donné aucun conseil.

 Cette audition prévue en septembre, tombe bien mal, car ce sera peu avant les primaires socialistes prévue mi-octobre. Ainsi même si l’affaire du Sofitel s’arrange, l’affaire Banon reste une véritable bombe à retardement.  Après avoir été le meilleur atout de son camp, DSK en est devenu le principal handicap.

 

 

 

Défilé du 14 Juillet : Eva défie Fillon.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 18 juillet 2011 07h26 | Un commentaire>

Faut-il supprimer le défilé militaire du 14 juillet ? La polémique fait rage en France après la proposition de la candidate écologiste Eva Joly, d’origine norvégienne. François Fillon lui a reproché de ne pas bien connaitre les traditions françaises, et depuis c’est la volée de bois vert entre la gauche et la droite, les uns dénoncent le nationalisme de Fillon, les autres le pacifisme des Ecologistes.

 

joly

 

«  Je ne descends pas de mon Drakkar, je vis en France depuis 50 ans, je suis française »…réponse d’Eva Joly a François Fillon, après sa déclaration : « Je pense que cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française. »

 C’est vrai qu’Eva a gardé un petit accent norvégien, mais y il avait dans cette phrase du premier ministre, comme un parfum, de xénophobie, parfum d’autant plus étonnant que son épouse Pénélope est Galloise.

 

Et tout ça fait d’excellents français !

 

En gros on peut distinguer trois attitudes, l’UMP, le parti présidentiel soutient Fillon et son armée, Eva Joly ne comprend rien, le défilé militaire, c’est l’occasion pour la nation de « voir et complimenter l’armée française », comme disait le chansonnier Paulus. Le PS lui ne veut pas de la suppression du défilé, mais dénonce l’attaque personnelle contre les origines de la candidate, enfin les verts soutiennent évidemment, Eva et sa proposition, qui n’a rien de neuf, les élus écologistes de la ville de Pairs, avaient fait la même il y a tout juste un an.

 

A gaffe, gaffe et demie.

 

 C’est ce qu’on pourrait appeler la théorie de la double connerie. Dénoncer le défilé militaire le jour où on pleure 6 soldats tués en Afghanistan, c’était peut être pas très malin. Reprocher à une femme politique française ses origines étrangères, ce n’était pas très fin  non plus, surtout dans un pays qui  prône l’assimilation dans ce cas :  Zola italien ! Maire Curie polonaise ! Zidane algérien ! Etc… Je connais même un type haut placé qui a des origines hongroises, et qui est marié à une italienne.

Paulus interprète de " En revenant de la revue"

Paulus interprète de " En revenant de la revue"

 

 

 

 

On aime l’armée de métier !

 

En revanche la position d’Eva Joly est ultra minoritaire, l’antimilitarisme a pratiquement disparu en France, alors qu’il fut autrefois très virulent. A cela je vois trois raisons : la professionnalisation de la guerre et la fin de la chair à canon, le fait que depuis 1945 ce n’est plus l’armée mais la police qui réprime les manifestations dans les rues,  enfin la suppression du service militaire. Il reste néanmoins, quelques mélomanes pour préférer Brassens à Paulus, et fredonner discrètement : «  Le jour du 14 Juillet, je reste dans mon lit douillet, la musique qui marche au pas cela ne me regarde pas… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En revenant de la revue interprété par Bourvil dans les années 50 :

 

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/50_chansons/enregistrements/bourvil_en_revenant_de_la_revue_1950_extrait.mp3

 

La mauvaise réputation de Georges Brassens:

http://www.dailymotion.com/video/x2312q_mauvaise-reputation-george-brassens_music


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara