antalya haber haberler antalya rent a car
antalya rent a car
test

Archives du avril, 2011

Les bleus seraient-ils trop blacks?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 29 avril 2011 09h31 | 3 commentaires

Quand le racisme s’invite dans le football. D’après le site MEDIAPART, la fédération française de football souhaiterait voir plus de joueurs « issus de la culture française » dans les centres de formation des équipes. La fédération souhaiterait moins de jeunes binationaux susceptibles de choisir un jour, une autre équipe nationale que les bleus.

les-bleus

Souvenez-vous après la coupe du monde et le scandale de la grève des joueurs, la  ministre des sports de l’époque,  Roselyne Bachelot les avait traités de « caïds immature… » et depuis l’idée a fait son chemin ! Comment la France avec ses joueurs baraqués, et talentueux a-t-elle pu réaliser une prestation aussi lamentable ? Réponse de plus en plus entendue : parce qu’ils n’étaient pas français ! Et de prendre pour exemple l’équipe d’Espagne beaucoup plus homogène sur le plan des origines.

La lepenisation de l’esprit sportif.

 D’autres  expliquent que les clubs recrutent pour leur centres de formation des jeunes qui a 12,13 ans  ont déjà l’air d’adultes. Des gars tous pareils et qui viennent le plus souvent d’Afrique,  or ne fait une équipe avec uniquement des joueurs de ce type. Enfin le prétexte : ces jeunes binationaux auraient souvent l’occasion d’aller jouer ensuite sous les couleurs de leur pays d’origine ce qui serait une perte pour ceux qui les ont formé. D’où l’idée émise par certains, d’imposer un quota de 30% de blacks maximum !

  Tous ces argument sont un peu fallacieux d’autant que les centre sde formation appartiennent aux clubs, que la fédération n’ a rien à y faire. Bien sûr la direction technique nationale dément toute idée de racisme, d’après le nouveau directeur cette question n’avait jamais été évoquée.

C’est peut-être vrai, mais ces idées d’exclusion sont dans l’air du temps, dans le droit fil du débat sur l’identité nationale et pas loin des idées de Marine et de Jean Marie le Pen qui font leur chemin dans la population.

La France, c’est du mélange. 

 

On peut comprendre qu’une équipe de football ou d’autres choses, puisse se bâtir sur une forte identité nationale, que dans certains pays, cette identité repose sur l’origine, la langue, voire la religion. Mais dans ce domaine l’histoire l’a montré, il n’y pas de vérité sportive, l’équipe gagnante en général est meilleure que celle qui perd indépendamment de la couleur des joueurs…ou des athlètes. En 1936 aux  jeux olympiques de Berlin, les noirs américains,  pourtant citoyen de seconde zone à, l’époque, dans leur propre pays, ont mis la pâtée, aux très aryens athlètes nazis, magnifié par les films de Leni Riefenstahl,.

 L’identité française, c’est  le mélange,  le concept français de nation repose sur l’adhésion à un destin commun et pas sur l’appartenance à groupe  ethnique. Ce débat, s’il existe, c’est tout simplement du racisme, d’autant plus lamentable que quand ils gagnent, tout le monde se félicite que les bleus soient : blacks, blancs, beurs.

 

 

Marie France Pisier, une fille de Mai.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 26 avril 2011 18h27 | Comments Off on Marie France Pisier, une fille de Mai.

Les hommages et les informations, se sont succédés ces dernier jours, et l’on sait maintenant que l’actrice a été retrouvée morte dans sa piscine vide par son mari dimanche vers 4 heures du matin. Mais il y a un aspect qu’on a peu évoqué, c’était son engagement politique et  notamment le petit rôle éminent qu’elle a joué pendant Mai 68.

 

 

Marie France Pisier

Marie France Pisier

 

 

 

Sa sœur Evelyne fut la première épouse de Bernard Kouchner, qui a participé modérément au mouvement , alors qu’il s’était auparavant beaucoup mobilisé contre la guerre du Vietnam. Une photo célèbre montre Kouchner  et les sœurs Pisier  dans la même manifestation face à des étudiants de droite parmi lesquels on reconnait Alain Madelin futur ministre des finances de Jacques Chirac.

Mais son heure de gloire celle qui l’a fait rentrer dans la légende de 68, c’est sa liaison avec Daniel Cohn Bendit l’icône de Mai…

 

La môme à Dany.

 

Contrairement à ce que racontent beaucoup d’articles publiés  ces jours- ci, Marie France Pisier n’était pas la petite amie de Dany le rouge au début des évènements de mai. Elle le devint peu après quand il fut expulsé de France.

En effet le gouvernement avait considéré qu’il était allemand et l’avait interdit de séjour sur le territoire français dés le 28 mai 1968.  La légende raconte que des militants ont contacté Marie France Pisier, par l’intermédiaire de sa soeur, pour qu’elle les aide à faire revenir Dany. D’où la célère anecdote de l’actrice teignant les cheveux du militant en noir dans  sa propre baignoire, pour le faire passer inaperçu. Car Dany le rouge c’était surtout Dany le, roux. C’est là que les thèses divergent , et comme l’ancien leader de 68 n’a pas souhaité revenir sur l’épisode, on en est réduit aux témoignages des uns et des autres.

 

Dany Cohn Bendit en mai 68

Dany Cohn Bendit en mai 68

 

 

Un couple dans une MG

 

 L’un d’entrer eux raconte qu’en fait Marie France Pisier a bien servi de coiffeuse, Dany, mais avant leur liaison. Elle l’aurait aidé à franchir la frontière allemande mais pour retourner en Allemagne. Le leader de 68 prenant conscience qu’il était difficile de vivre dans la clandestinité. Le voyage aurait eu lieu fin juin après les élections législatives, ils sont passés par le Luxembourg à bord d’une MG décapotable propriété de l’actrice sans attirer l’attention des douaniers. C’est au cours de ce voyage clan destin que leur idylle se serait nouée, un peu après la frontière.

 

Militante féministe.

 

Marie France Pisier, est restée toute sa vie fidèle aux idées de 68 et notamment au féminisme, elle avait signé le fameux manifeste dit des 343 salopes, 343 femmes célèbres qui avaient déclaré avoir avorté, pour forcer la France à adopter une loi sur l’IVG. Elle déclarait encore il y a quelques années que le féminisme était la cause pour laquelle elle se sentait la plus engagée. Elle considérait  ainsi le professeur Beaulieu, l’inventeur de la pilule du lendemain comme une sorte de saint laïc. Grâce à lui disait-elle , aujourd’hui une jeune fille peut se réveiller un matin après avoir fait une bêtise, et se dire que sa vie n’est pas finie. Marie France Pisier, ce n’était pas qu’une voix extraordinaire, un visage envoutant, une actrice aux aspects fascinants…C’était une femme de son époque, pleinement !

 

 

Une MGB, le charme par excellence.

Une MGB, le charme par excellence.

 

Présidentielle: la chasse aux signatures a commencé !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 25 avril 2011 08h00 | Un commentaire>

L’élection présidentielle aura lieu dans un an tout juste.

Pour être candidat, les conditions sont assez simples, il faut être de nationalité française, avoir 23 ans minimum, être inscrit sur les listes électorales, jouir de ses droits civiques, et recueillir 500 parrainages !

urne

 

 Ces 500 signatures, doivent provenir d’élus : députés sénateurs, élus des régions des départements et maires, quelque soit la taille de la commune.

Comme il y a plus de 36 000 communes en France, 101 départements, et 26 régions, en tout plus de 46 000 élus susceptibles d’accorder leur parrainage. Il y a quelques conditions  annexes, tous les parrainages ne peuvent pas venir nu même département, ou de la même région, il en faut plusieurs répartis sur la France métropolitaine et l’outre mer,  ( au moins 30 départements différents) c’est assez complexes je vous passe les détails.

 

Signer, c’est pas si facile.

 

Vous me direz avec 46 000 élus il y a de quoi parrainer 92 candidats.  Oui ! Mais ce n’est pas si simple, car les grands partis, surveillent de près les signatures qui sont rendues publiques. Ainsi en 2007, échaudé par l’échec de Lionel Jospin en 2002, victime d’un trop plein de candidatures à gauche ,  le PS avait interdit à ses élus de parrainer des candidats autre que socialistes.

C’est pourquoi la recherche des signatures est un parcours du combattant auquel se livrent les candidats dont le parti ne possède pas en son sein,  un nombre suffisant de parrains.

 

Petits mais costauds !

 

Marine Le Pen, Dominique de Villepin, d’autres moins connus comme Nicolas Dupont Aignan ou Jacques Cheminade ont déjà commencé à contacter les maires pour s’assurer   de leur soutien. Vous vous souvenez peut être qu’à chaque  fois Jean Marie le Pen en faisait tout un fromage disant qu’on cherchait à l’empêcher de se présenter, que c’était un déni de démocratie etc.…

Il semblerait cette fois sa fille Marine, décidément plus fréquentable ne rencontrera pas les mêmes problèmes.

 Les candidats sérieux mais qui ne gênent pas les principaux ténors, finissent toujours en général par les obtenir, il existe en France beaucoup de maires de petite communes, dit « non inscrits », qui ne dépendent pas d‘un  grand parti, et qui font donc ce qu’ils veulent. Ainsi la candidate trotskyste Arlette Laguiller n’a jamais eu le moindre problème pour obtenir ses signatures, lors de ses 6 candidatures…de 1974 à 2007 !

 

Marine voit loin.

 

 Quant à Marine le Pen, on n’en est même plus aux signatures, les sondages continuent à l’annoncer présente au second tour  quelque soit le cas de figure et ses adversaires. Elle est tellement persuadée d’avoir ses chances  qu’elle a même écrit aux préfets (l’équivalent des gouverneurs en Belgique ), pour les rassurer au cas ou son parti arriverait au pouvoir…Ce qui lui a valu une réponse sèche du Préfet d’île de France pour lui rappeler que les Préfets sont neutres et travaillent au service du gouvernement démocratiquement élu.

Juste un détail au sujet de ces sondages qui mettent et remettent la candidate du FN en tête. Ces  instituts  prévoient toujours dans leurs scénarios de petits candidats de droites, comme Borloo, ou Bayrou qui capteraient des voix à Nicolas Sarkozy (un  déficit de 5 à 10% pour le président) …je ne sais pas pourquoi mais je crois que ces candidats « parasites » de la droite vont avoir vraiment beaucoup mal à recueillir leur signatures…

Un chauffard fait déraper Guaino.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 avril 2011 06h51 | 3 commentaires
Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées  hier soir à Chelles près de Paris pour rendre hommage aux trois personnes tuées samedi soir par un chauffard récidiviste en état d’ivresse qui a foncé dans un abribus.  

chelles

 

C’est un drame qui n’aurait jamais du arriver. Samedi soir, Alexandra 28 ans, a été fauchée avec ChaÏna, sa fille de 2 ans, Gérard, son oncle, et son mari alors qu’ils attendaient tous un bus sous un abri situé au centre d’un rond-point. Seul le mari a survécu…ils ont été percutés de plein fouet par une voiture conduite par un homme de 44 ans pris de boisson, 1,20 gr,  et privé de son permis pour avoir conduit en état d’ivresse à plusieurs reprises.  Juste après l’accident il a failli être lynché par la foule, des passants se sont interposés, notamment quand on s’est rendu compte que sa propre fille était dans la voiture, elle aussi blessée dans l’accident.

 

Quand Guaino récupère.

 

Cette affaire dramatique est devenue presque une affaire d’état quand le lendemain sur canal + Henri Guaino le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy déclaré, «S’il est avéré qu’il conduisait sans permis et en état d’ivresse, et qu’en plus il avait récidivé dans ce domaine, je crois que cet homme est un criminel qui ne devrait jamais sortir de prison de toute sa vie»,

 

Tout de suite une polémque s’est déclenchée, le syndicat de la magistrature a rappelé. Que : « Le rôle de la justice n’est pas de venger les gens mais de dire le droit et de juger des faits », au terme de la loi le chauffard risque en fait 20 ans de prison et 300 000 euros d’amende.

 

On peut comprendre que sous l’émotion, les amis, les témoins, la famille des victimes puissent tenir de propos aussi radicaux que le conseiller Guaino qui ne le ferait pas ? Mais il y a une différence entre des citoyens qui parlent sous le coup du drame et un proche du Président de la République qui s‘exprime à la télévision, au contrarie son devoir serait plutôt d’apaiser les passions et de rappeler le droit.

 

Une solution technique ?

 

Maintenant cette affaire démontre que priver un homme de son permis de conduire, n’est pas une  solution efficace puisqu’il y en a qui malgré tout prennent tel volant. Le chauffard avait été condamné à de multiples reprises, son permis avait été suspendu puis carrément annulé. Il est clair que pour éviter ce genre de drame, la punition du coupable ne suffit pas. Il faudra tôt ou tard trouver une solution technique comme l‘alcootest anti démarrage pour empêcher des ivrognes de transformer une voiture engin de mort..

Mais  cela ne rendra pas, hélas, la vie à cette jeune maman et à sa petite fille !

Abidjan, Tripoli, quand Nicolas s’en va-t-en guerre !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 16 avril 2011 08h59 | Un commentaire>

Après l’arrestation de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le débat est ouvert autour du rôle effectif de la France. S’est-elle contentée, comme l’a dit le ministre français de la défense, d’apporter un appui aux troupes républicaines d’Allasane Ouattara ?

 

 

 

Seule la France pouvait donner le petit coup de corne de licorne permettant de faire basculer Laurent  Gbagbo. Ces derniers jours les troupes françaises avaient laissé le pro Ouattara tenter seul de déloger l’ancien président, on  a vu qu’ils en étaient incapables, il a donc fallu sortir de la réserve pour éviter que la situation ne s’éternise.

 

Un rôle décisif.

 

Alors, difficile de savoir ce qui s’est réellement passé. Les troupes françaises reconnaissent simplement un appui aérien avec 14 hécoptères « gazelle » qui ont ouvert le feu sur la résidence présidentielle…mais dans une guérilla de ce genre 14 hélicoptères ce n’est pas rien. ! Après quelques jours on sait que les troupes de Ouattara ont bénéficié massivement des moyens de communication, de commandement et de renseignement de l’ armée française, bref les jeux étaient faits.

 On a également appris que ce sont les canons français qui ont ouvert les brèches dans le mur de la résidence, et neutralisé les deux derniers blindés qui défendaient l’ex président. Ils ne restaient plus aux troupes de Ouattara qu’à pousser la porte et descendre au sous sol cueillir les assiégés.

 

Le gendarme de l’Afrique.

 

  Quel avantage la France peut elle en retirer ? Certes le camp occidental  applaudit, mais coté africain le message envoyé est clair, la France malgré ses déclarations reste bien une sorte de gendarme de l’Afrique. Au pied du mur, elle n’a pas d’autres choix que de choisir son camp et d’intervenir, même si ce n’est qu’en « appui ». Quant à Nicolas Sarkozy il peut espérer en retirer un bénéficie politique, il a fait triompher le droit international et il a protégé les quelques 12 000 français qui vivent à Abidjan. Maintenant est-ce que cette histoire passionne réellement les français  ? Rien n’est moins sûrs.

Il faut savoir qu’au yeux des habitants de l’hexagone la question coloniale ( et néo-coloniale) , a été réglée une fois pour toute par l’indépendance de l’Algérie en 1962 ! Les français de France avaient d’ailleurs voté massivement en faveur de cette indépendance, à part quelques nostalgiques, aujourd’hui l’immense majorité de la population française se contrefiche que la France reste influente en Afrique. D’autant qu’elle n’en voit pas comme dans les années 60 de véritables avantages économiques.

 

La canonnière électorale.

 

Enfin, je ne peux m’empêcher d’y voir une vieille stratégie électorale….en 1982 Margaret Thatcher avait consolidé son pouvoir en remportant la guerre des Malouines. En 2003 Bush Junior avait fait de même en Irak. Nicolas Sarkozy en lançant ses hélicoptères sur Abidjan et ses Rafales sur tripoli, espère peut être rééditer cette manœuvre…mais la France ce n’est pas l’Amérique, et ça m’étonnerait que les électeurs tombent dans le piège, d’autant qu’au fond rien n’est réglé,  la Côte d’Ivoire est au bord de l’anarchie et Kadhafi est toujours à Tripoli.

La licorne en patrouille dans Abidjan.

La licorne en patrouille dans Abidjan.

La candidature de Monsieur Hulot.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 14 avril 2011 09h08 | Un commentaire>

Nicolas Hulot a annoncé hier sa candidature à l’élection présidentielle, l’animateur-producteur de l’émission culte Ushaïa, devrait théoriquement disputer les primaires écologistes, et s’il les remporte devenir le candidat des verts. Mais rien n’est sûr et il pourrait y aller seul, porté uniquement par sa notoriété.

hulot

Plusieurs indices plaident pour cette hypothèse. D’abord le caractère très personnel de cette candidature. Un discours solennel sans question de journalistes, un pupitre sur lequel on pouvait lire Hulot 2012.fr, l’absence à ses côtés de figures ou de responsables des Verts ou d’Europe Ecologie. Il l’a fait seul, de manière présidentielle. En ce sens d’ailleurs il est conforme à l’esprit des  institutions, le général De Gaulle l’avait voulu, la présidentielle c’est un homme ou une femme qui se présente devant le peuple, pas un parti !

 

 Est-il populaire chez les Verts ?

 

 Nicolas Hulot n’appartient à aucun parti, et s’il souhaite le soutien des écologistes ce n’est pas à n’importe quel prix. Il l’a dit il ne participera pas à leurs primaires si elles ne sont pas ouvertes à d’autres candidats, il ne veut pas affronter la favorite d’Europe écologie,  l’ex juge Eva Joly en combat singulier. Ce vieux roublard de Dany Cohn  Bendit l’a bien compris qui s’interroge déjà sur la sincérité de la vedette télévisuelle.

Le problème et assez simple, devant l’ensemble des français Hulot par sa notoriété fera plus de voix que n’importe quel autre candidat écologiste, mais  à l’intérieur du parti, les militants pourraient très bien lui préférer quelqu’un d’autre. Son mutisme sur le nucléaire, le financement de son émission et de sa fondation par de grandes multinationale, ne le rendent pas sympathiques aux verts les plus intransigeants, et puis me direz-vous que cherche-t-il dans cette nouvelle aventure ?

Pas  la découverte de l’homo politicus, aux tréfonds des abysses à bord d’un submersible électriques…

 

La politique,  une terre  plus hostile  que la Patagonie.

 

Il veut faire triompher ses idées et inverser la politique actuelle : productiviste, consumériste et destructrice de la nature et donc des hommes. A-t-il besoin des Verts pour imposer ce message pas si sûr ! En appui peut être, mais il ne voudra pas leur être inféodé.

L’homo politicus est un fauve redoutable, Hulot  possède-t-il la carrure  pour affronter cet  univers, plus froid que les neiges de Patagonie, plus aride que les déserts d’Orient, plus dangereux que les fleuves d’Amazonie.

 Hier déjà, le Canard Enchainé, surement renseigné par un adversaire politique, publiait son salaire à TF1 : 33000 euros par mois… somme qu’on peut  doubler des royalties qu’il touche sur les produits dérivés, total : environ 70 000 euros par mois, soit trois fois plus que Nicolas Sarkozy. Hé oui !  On ne se met pas au service de la nation sans faire quelques petits sacrifices. 


 

 

 

 

Voile intégral: loi libératrice ou liberticide ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 13 avril 2011 10h08 | 3 commentaires

48 heures après l’entrée en vigueur de la loi sur l’interdiction de porter le voile intégral en public, on s’interroge en France, cette réglementation est-elle inapplicable ? Un des principaux syndicats de police a déjà annoncé que ses adhérents ne feraient pas de zèle pour la faire respecter.

niqab-burqa

 Il y aurait eu quatre interpellations avec amende depuis l’entrée en vigueur de la loi. On cite le cas d’une jeune femme interpellée dans un centre commercial aux Mureaux près de Paris  et qui a reçu une amende de 150 euros, et une autre  , arrêtée dans la rue à Saint Denis, qui a été conduite au commissariat où elle a accepté de retirer son voile, on lui a rappelé la loi avant de la relâcher, sans amende. Il y a eu aussi quelques interpellations devant le parvis de Notre Dame lundi lors d’une manifestation contre la loi,  mais la police a déclaré qu’elle était intervenue uniquement parce que la manifestation n’était pas autorisée…

Quelques provocations.

Le dispositif  se mis en place même si dès lundi,  le secrétaire général adjoint du syndicat des commissaires de police, Manuel Roux, estimait que la loi serait «infiniment difficile à appliquer» et «infiniment peu appliquée».

Evidemment depuis lundi les provocations se sont multipliées, une jeune femme a pris un TGV devant toute la presse, pour participer justement à la fameuse manifestation.

Des  journalistes ont suivi des femmes en niqab dans les grands magasins du centre de Paris, elles n’ont bien sûr pas été inquiétées. Car cette loi vise les habitantes des banlieues, pas les riches touristes venues des monarchies pétrolières du golfe, et qui depuis des années font leurs courses en niqab aux rayons parfum, chaussures et  même lingerie, du Printemps ou des Galeries Lafayette…

Libératrice ou liberticide ?

A dire vrai cette histoire est assez déroutante, surtout quand on entend les représentants de la communauté musulmane, musulmanes déclarer à longueur d’émissions de radio, que cette loi est liberticide alors que son but est en fait de libérer les femmes du joug de traditions barbares. …Comme, disait Fernand Raynaud  « y’ a comme un défaut ! ». Surtout quand on se rend compte qu’une proportion non négligeable des quelques 2000 porteuses de niqab ou de burqua  sont en fait des françaises de souche converties à l’islam…

Pourquoi ?  Qu’est ce qui les pousse à ça ?  C’est peut – être la question qu’il aurait fallu se poser une peu plus sérieusement avant de légiférer.

N’éteignez pas les lumières !

Je me souviens d’une époque, le début des années 80, ou les jeunes filles issues de l’immigration se battaient  pour porter des mini- jupes, et aujourd’hui de jeunes française converties, réclament le droit de se déguiser en fantôme ! Cherchez l’erreur ! Visiblement notre modernité, notre philosophie de lumières qui se veut  universelle, notre conception de l’égalité hommes-femmes ne séduiraient plus,  n’apparaitrait plus comme une modernité, un progrès enviable aux gens venus d’autres cultures pour vivre chez nous.  Ils ne souhaiteraient plus  nous imiter en entrer dans cette modernité, comme les premières générations d’immigrés, mais au contraire y résister, voire s’y opposer.

 Je me demande si on n’a pas raté un  truc quelque part…un truc qui s’appellerait l’intégration…

 

 

Trintignant: Cantat est l’homme que je déteste le plus au monde !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 8 avril 2011 07h57 | 9 commentaires

Jean Louis trintignant

Jean Louis trintignant

L’acteur Jean Louis Trintignant a annoncé qu’il renonçait à participer au festival d’Avignon, pour ne pas jouer aux côtés de l’assassin de sa fille. L’ex chanteur du groupe Noir Désir Bertrand Cantat assurera  en effet la partie musicale d’ un spectacle tiré d’une pièce de Sophocle.  En 2003 il avait tabassé à mort, Marie Trintignant, la fille de Jean Louis , et il avait été condamné à 8 ans de prison pour homicide. 

 

C’est un homme que je déteste. Je vais dire une chose terrible: il s’est conduit comme une merde et il est l’homme que je déteste le plus au monde» Jugement sans appel de Jean Louis Trintignant sur Bertrand Cantat l’homme qui en 2003 a tué sa fille…depuis plusieurs jours la polémique enfle sur la participation de l’ancien chanteur de Noir Désir au festival d’Avignon.

Cantat doit composer la musique du chœur antique dans une pièce tirée de Sophocle   mise en scène par l’auteur-et metteur en scène libano-québécois Wajdi Mouawad. Il l’interprétera sur scène avec trois autres musiciens. Le spectacle sera présenté du 20 au 25 juillet dans la Carrière de Boulon, à 10 km d’Avignon.

La colère de Jean Louis.

Marie Trintignant

Marie Trintignant

 Quand il a appris la nouvelle le père de Marie Trintignant a immédiatement annoncé qu’il renonçait à se rendre cette année en Avignon,  où il devait lire des poèmes  de Prévert, Boris Vian et Robert Desnos, la direction du festival est très ennuyée par cette affaire et elle a publié deux communiqués  dans le premier,  elle «respecte et comprend la décision de Jean-Louis Trintignant, artiste qui a marqué l’histoire du Festival», et dans le second elle «respecte le choix artistique de Wajdi Mouawad d’engager Bertrand Cantat parmi les musiciens participant à la mise en scène des trois tragédies de Sophocle».

 

Cette polémique  s’ajoute à celle lancée au Québec, où le spectacle doit aussi se reproduire, en mai 2012, plusieurs voix  se sont élevées pour reprocher au théâtre qui l’invite de faire applaudir un assassin.

 

Interdit au Canada ?

Bertrand Cantat

Bertrand Cantat

 

 

 

 

Le musicien français est en principe «interdit de territoire» au Canada en raison de sa condamnation à 8 ans de prison en Lituanie pour homicide involontaire…. Il n’en a purgé que 4 ans, et a été libéré en 2007…. «Ce qu’il a fait c’est tuer une femme. Pour cela, il a fait quatre ans de prison. Ne pourrait-il pas se faire discret? Interroge Jean  Louis Trintignant  dans une interview au Figaro.fr. Je l’avais trouvé sympathique, mais il a été incapable d’assumer quoi que ce soit après le drame… ».

On le voit le parcours de la rédemption  sera long, pour Cantat qui n’a pas été épargné depuis sa sortie de prison puisque la mère de ses enfants s’est suicidée, elle s’est pendue,  en janvier 2010 ! Quant à la polémique elle pourrait rebondir en Belgique, la pièce de Wajdi Mouawad  est également programmée à Namur en janvier 2012.  

DERNIERE MINUTE : BERTRAND CANTAT A DECIDE DE NE PAS SE RENDRE EN AVIGNON !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

France : pas d’état civil pour les enfants nés de mère porteuse !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 7 avril 2011 09h06 | 2 commentaires

Sylvie Mennesson, en pointe du combat pour la GPA.

Sylvie Mennesson, en pointe du combat pour la GPA.

Le débat est relancé en France autour de ce qu’on appelle désormais la GPA,  gestation pour autrui. La Cour de cassation a décidé hier que les enfants nés de mères porteuses à l’étranger n’avaient pas droit d’être inscrits sur les registres d’état civil français.  

 

 Sylvie et Dominique Mennesson, un  couple de Maison Alfort près de Paris, se battent depuis des années pour faire inscrire à l’état civil français leurs jumelles, Isa et Léa, nées en 2000 en Californie d’une mère porteuse américaine, qui avait reçu des embryons issus de spermatozoïdes de Dominique et d’un don d’ovocytes d’une amie du couple.

 Des clandestines dans leur pays.

Ils avaient bon espoir de remporter enfin leur combat, car le 8 mars à l’audience, le ministère public s’était déclaré favorable à cette reconnaissance par l’état  civil. En invoquant l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme, selon lequel toute personne a «droit au respect de sa vie privée et familiale». Après l’arrêt de la cour Sylvie et Dominique Montesson  se sont déclarés «atterrés» par cette décision et ils ont déclaré à la presse qu’ils envisageaient de saisir la Cour européenne des droits de l’Homme. De fait Isa Léa, sont en quelque sorte, des clandestines des sans- papiers en France. A leur naissance les certificats avaient été établis conformément à la législation californienne, et les époux Montesson avaient été désignés comme les parents par les autorités américaines. Mais cette décision n’a donc aucune valeur dans l’hexagone…

Un débat scientifique et moral.

Alors bien sûr il y a débat…de nombreux médecin considère que le principe de mères porteuses est une barbarie et que contrairement à ce qu’on l’on pense priver un  bébé de sa mère biologique est redoutable et induit des conséquences qui se mesurent  la vie durant. L’existence intra utérine conditionnerait en effet  une grande partie de l’existence future. Ces thèse sont évidement combattues par les partisans de la GPA, la gestation pour autrui, qui évoquent l’amour donné par ces parents  enfin comblés par l’arrivée d’un  bébé.

Moralement i ,est difficile de trancher, d’autant que depuis que la procréation assistée existe, on se pose toujours la question : pourquoi vouloir à, tout prix fabriquer un  bébé avec ses gênes à soi , alors qu’il y a  tant d’enfant à adopter. Je ne rentrerai  pas dans ce débat, restons au niveau juridique et politique.

 La République ringarde ou prudente ?

Depuis de nombreuses années la France apparaît comme très conservatrice face aux évolutions de la société dans bien de domaines, mères porteuse mais aussi mariage homosexuel, euthanasie etc…elle a peut-être raison de réfléchir avant d’agir, mais on se trouve maintenant  dans une situation juridique complexe. De nombreux de français bénéficient à l’étranger de droits qu’ils ne peuvent pas revendiquer dans leur propre pays…ça se joue parfois de Tournai à Lille ! Comme aurait dit pascal : «  Vérité en deçà de Quiévrain erreur au-delà ! » Pour l’instant ces questions éthiques sont absentes du débat de la future présidentielle. Je n’ai pas de conseils à donner aux partis politiques français, mais malgré la complexité de ces questions, je crois qu’elle concernent beaucoup plus d’électeurs, qu’ils ne pensent .

 

Laïcité et islam, un débat qui fait pschiiiiit !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 6 avril 2011 10h07 | 2 commentaires

Le débat sur la laïcité et l’Islam organisé par l’UMP le parti de Nicolas Sarkozy a finalement eu lieu hier soir dans un grand hôtel parisien .Le parti présidentiel en a retiré 26 propositions qui concernent les aspects les plus divers de la pratique de l’islam, de l’abattage rituel, à la formation des imams en passant par les prières dans la rue.

LOGO_LMP_UMP_quadri

 

Jacques Chirac aurait pu dire que ce débat a fait pschitt ou presque. Hier soir à la clôture vers 20 heures, les participants avaient l’air soulagés, comme après une épreuve du bac. Il faut dire que depuis des semaines la polémique était ouverte et a même déchiré le camp présidentiel puisque le premier ministre François Fillon était opposé à ce débat accusé de stigmatiser une  religion en particulier. Finalement de nombreux ministres ont participé à cette réunion, ainsi que les principaux cadres du partis,  en revanche le succès populaire n’était pas au rendez-vous, puisqu’il a fallu fermer la salle avec écran géant prévue pour un public qui n’est jamais venu,  et il y avait presque autant de journalistes  (200 accrédités)  que de participants.

 

26 Propositions.

 

Des 26 propositions de l’UMP, on retiendra, la volonté de réaffirmer les principes de la laïcité à destination  des fidèles de l’Islam, en créant notamment un diplôme d’imam délivré par l’université de Strasbourg, qui comme par  hasard est située en Alsace où les lois laïques de 1905, ne s’appliquent pas….l’alsace était allemande à l’époque !

L’élaboration d’un code de la laïcité ; une interdiction de se soustraire au programme scolaire, certains élèves refuseraient d’étudier les croisades ou la shoah, d’autres refusent d’aller en sport ou à la piscine ; une possibilité pour les entreprises d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives aux pratiques religieuses ; une réglementation sur l’abattage rituel, et la possibilité de construire de mosquée avec des financement para publiques, pour éviter les prières dans la rue.

 

Les quatre mousquetaires de la République.

 

   Au passage le patron de, l’UMP, a eu un mot d’humour disant que la république c’était les  trois mousquetaires : liberté, égalité,  fraternité aidés par d’Artagnan la laïcité. Une chose est sure pas question de remettre en cause les principes de la laïcité officielle à la française, au cours du débat plusieurs intervenants ont d’ailleurs fustigé les modèles allemands ou hollandais, qui connaissent aussi de problèmes d’intégration.

 Bref la droite a évité le dérapage en direction du Front National que chacun  redoutait. Pour autant les problèmes ne sont pas réglés, et on verra si l’immigration et l’islam, seront au cœur du débat de la campagne présidentielle.

 La gauche à gauche ! La droite à droite !

 

Il y a quelques jours le PS a présenté son programme très axé sur le social, avec, notamment le retour des emplois jeunes.  L’UMP, semble plus sur des thèmes  sécuritaires et de société comme l’identité nationale, sans oublier  les initiatives militaires de Nicolas Sarkozy en Libye et en Côte d’Ivoire. Au moins les choses sont claires. La gauche fait du social, la droite montre ses muscles.

On  est  à mille lieues des gouvernements de coalition modérés, réunissant des camps antagonistes, tel qu’on les connait en Belgique…

Enfin  tel qu’on les connaissait…

 


Führerscheintest Führerscheintest Online
elektroniksigara