SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Peeters, la Flandre, les victimes

Par Fabrice Grosfilley dans communautaire, flandre , le 16 février 2010 09h32 | 2 commentaires

BELGIUM HALLE TRAINS ACCIDENT DISASTERLe Ministre-Président Flamand n’a visiblement pas choisi les mots qu’il fallait hier. Milieu de matinée, lorsque l’on commence à prendre conscience de l’ampleur de la catastrophe, Kris Peeters est aux Etats-Unis, il indique aux journalistes qui l’accompagnent que ses pensées vont aux victimes et à leur famille, il remercie les services de secours et il indique « c’est un nouveau jour noir pour la Flandre ». Stupéfaction générale, le web s’emballe. Kris Peeters a beau être Ministre-Président Flamand, la catastrophe a beau avoir lieu à Hal, en territoire flamand ce qui est indiscutable, les deux trains transportent des passagers qui viennent des deux communautés. « C’est un accident qui  touche la Flandre et la Wallonie, c’est un drame pour tout le pays » précise rapidement Rudy Demotte en forme d’écho. Yves Leterme fait part de son effroi, « il y a eu Liège, maintenant ceci » glisse le premier, visiblement préoccupé, aux journalistes qui l’accompagnent au Kosovo. Un peu plus tard, à midi, Rudy Demotte et Jean Marc Nollet  pour le gouvernement wallon se rendent sur place. Le gouverneur du brabant flamand Lode De Witte coordonne le centre de crise. Yves Leterme qui démarrait une visite de 3 jours dans les Balkans vient de faire demi-tour et de reprendre l’avion précipitamment. Le roi Albert II en vacances à Grasse dans le sud de la France a également décidé de rentrer.

Kris Peeters,  qui visite la sillicon valley en Californie, ne fera pas demi tour. Depuis les Etats-Unis il souligne qu’il est en  en contact avec les autorités locales, le bourgmestre, le gouverneur qui assure la coordination des secours.     « J’ai aussi pris les contacts nécessaires avec le premier ministre Yves Leterme, Hilde Crevits ( la ministre flamande de la Mobilité) et Rudy Demotte. Actuellement, je n’interromps pas notre mission« .

Alors bien sûr, la présence du roi ou des hommes politiques cela ne change rien à l’accident. C’est juste un symbole. L’indication que l’on partage une émotion collective, l’expression d’une solidarité avec les victimes et leur entourage. C’est ce que feront hier aussi José Manuel Barroso, le président de la commission européenne et Nicolas Sarkozy le président Français qui vont publier des communiqués de soutien ou de condoléances.

 Il est 17 heures 20  le roi Albert II arrive à Hal. Devant les ministres le roi glisse  a un petit mot de la part de Kris Peeters,  quelque chose comme : « il vous prie de l’excuser, ses propos n’étaient pas appropriés » (propos non confirmés, il n’y a pas de source directe). C’est un moment de receuillement. Les mines sont graves, on écoute les explications, on essaye de comprendre.  Le souverain est entouré d’Yves Leterme, Didier Reynders, Annemie Turtelboom  et Inge Vervotte pour le gouvernement fédéral. Le bourgmestre, le gouverneur sont là. Rudy Demotte et Jean-Marc Nollet pour le gouvernement wallon. Les patrons de la sncb et d’infrabel sont également présents. Ce matin, j’ai bien regardé les photos, et j’avoue que j’espère me tromper .  Si c’est le cas je serai très content de  corriger la phrase suivante au plus vite. Mais à  Hal hier après midi, autour du souverain, si je ne me suis pas trompé,  je n’ai pas vu de représentant du gouvernement flamand.

Laisser un commentaire

2 réactions à “Peeters, la Flandre, les victimes”

  1. dans le journal demorgen yves desmet à aussi trouvé la réaction de peeters innapropriée.Espérons que ce n’est que la distance géographique qui le sépare de la catastrophe et le décalage horaire,qui ont embrouillé ses esprits

  2. …………lamentable! C’est ca le représentant du gouvernement flamand!!…..j’espère que les flamands jugeront….tous les citoyens qui ont un peu de générosité compatissent avec les victimes et leurs familles qu’elles soient flamandes, wallonnes ,bruxelloises ou autres…..!
    Quant l’extrémisme et la bêtise sont de la partie, voila ce que cela donne! Scandale et démission!

Les commentaires sont actuellement fermés