SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Liège-Louvain-la-Neuve: marchandage et troisième mi-temps

Par Fabrice Grosfilley dans budget , le 7 mars 2012 14h29 | 7 commentaires

blog

Y a-t-il eu un échange entre le projet de tram à Liège et l’attribution du centre sportif de haut niveau pour Louvain-La-Neuve? Plusieurs commentaires politiques le dénoncent, mais officiellement il ne saurait en être question. Jean-Claude Marcourt a, bien sûr, plaidé pour défendre Liège dans les deux dossiers au sein de l’exécutif wallon. André Antoine réfute, bien sûr, toute idée de marchandage. Il faut reconnaître que les deux dossiers n’ont rien à voir ni par leur thématique, ni par leur ampleur. La phase I du projet de tram coutera 320 millions, pour le centre sportif on parlait de 70 millions (ramenés à 20 au final).

Pourtant la rumeur continue à courir. Puisque les Liégeois avaient obtenu le projet de tram, les Brabançons n’allaient pas leur concéder un investissement supplémentaire. Liège et le Brabant Wallon se sont réellement affrontés. André Antoine et Jean-Claude Marcourt multiplient d’ailleurs les bras de fer au sein de ce gouvernement: quand l’un marque un point, l’autre veut sa revanche.

L’hypothèse d’un marchandage est même tellement plausible que les ministres eux-mêmes finissent par y croire. Lundi soir les ministres wallons ont débattus plusieurs heures durant du financement du centre sportif. Et, information confirmée à plusieurs sources, on a bien lié, sous le trait de l’humour, les deux dossiers. L’un des participants aux discussions a en effet suggéré de se montrer plus généreux pour le centre sportif si en échange, Liège obtenait davantage en faveur de son projet de tramway. Actuellement seule la phase I du tram est financée (celle qui va de Sclessin à Coronmeuse alors que le projet complet court de Seraing à Herstal). La suggestion était donc la suivante: un mini-centre en échange d’un mini-tram, ou un vrai centre en échange d’un vrai tram. Une manière de placer André Antoine face à un beau dilemme: privilégier sa casquette de ministre du Budget, ou valoriser son portefeuille des sports avec un ancrage local à la clef ?

S’agissait-il d’un vrai deal ou d’une intox grossière? « Cette suggestion n’était budgétairement pas viable, c’était une opération de diversion. La plupart des participants l’ont compris tout de suite, mais visiblement l’un des ministres a cru que c’était sérieux« , signale en substance l’un des négociateurs… « C’était de la pure ironie », précise une autre source. « Un trait d’humour, une provocation », surenchérit un troisième interlocuteur ajoutant: « C’était tellement évident que Jean-Claude Marcourt n’a même pas relevé… C’est un autre ministre qui a pris la boutade au sérieux. »

Un ministre abusé par une simple blague, c’est vous dire combien soit un des ministres manque d’humour, soit l’idée d’un marchandage a bien été intégrée au sein même du gouvernement wallon. Le match n’est de toute façon pas terminé. Les supporters du projet liégeois font désormais valoir que la procédure est douteuse puisque la décision prise n’a plus de rapport avec les appels d’offre. Puisque nous sommes passés d’un centre multidisciplinaire à une simple salle couverte, autant refaire un tour de piste (d’athlétisme) avec tous les participants.

Et si la prolongation du tram est momentanément bloquée à la phase I, les Liégeois ont les prolongations (de lignes) bien en tête.

Laisser un commentaire

7 réactions à “Liège-Louvain-la-Neuve: marchandage et troisième mi-temps”

  1. mais pour finir, quand va t on s’arréter d’arroser liège ? place st lambert rénovée tous les 10 ans, projet de ville écolo pour 201???, rénovation du port autonome, tram way nommé désire, gare sncb à la salvatore dali etc etc …faudrait un jour arréter …d’autres villes plus peuplées, plus grandes, plus importantes que cette pseudo république française ont aussi des besoins en wallonie!!

  2. la vraie différence réside dans le fait que tram est public et sert à toute la population alors que le sport est privé. Comme les religions la communauté finance le sport pour permettre à certains de s’enrichir outrageusement.

  3. Encore une dépense inutile que ce tram…

  4. 4Zarathustra le 7 mars 2012 à 16:30

    Le Sport, le sport, le sport… Toujours le sport… Surtout bien veiller à maintenir le peuple dans le niveau intellectuel et culturel le plus bas possible afin de préserver l’abîme créé entre lui et les dirigeants ! L’avenir d’une Nation est dans la richesse de sa Culture. Dire que nous n’avons même plus de Ministre de la Culture, c’est tout dire…

  5. Mais enfin que tous ces ministres finissent de réver une fois pour toute et qu’ils se penchent véritablement sur des dépenses inconsidérées au lieu de consulter leur GSM.
    Si il y a besoin d’argent dans l’immédiat qu’ils suppriment des projets qui peuvent attendre entre-autre le stade de LLN, le tram de Liège, la gare de Mons et j’en passe.
    Ils préfèrent sans doute se consacrer à leur petite gloriole
    individualiste et mesquine plutôt que de s’investir en toute objectivité dans les soucis quotidiens des citoyens.

  6. 6pabruxelles le 7 mars 2012 à 18:35

    rien n’empêche une autre ville ou commune à développer des projets et trouver des subsides comme l’a fait liège ces dernières années.
    tout ce qui est bon pour liège,louvain la neuve, charleroi ou arlon est bon pour la wallonie mais en ces temps budgétaires délicats, c’est la façon dont a été attribué le centre à lln qui pose problème.
    mr andré antoine se permet d’attribuer à sa région un « petit centre » qui coûtera le double que s’il était construit à liège. Mm demotte ferait bien de faire le ménage et d’en finir avec ces politiciens dépassés, vive l’esprit de clocher, il y va de la réputation de l’université ucl ou ulg et si! un jour l’on remet le couvert pour un centre sportif, il ne faudra pas oublier que lln partira avec une avance d’une piste couverte et ETC avant les autres.

  7. 7QUOIENCORE le 8 mars 2012 à 10:43

    Ils se fichent pas mal de la Belgique, ce sont leurs petits intérêts régionaux qui les intéressent, rien de plus, tout cela pour gagner des voix. Les sportifs de « haut » niveau peuvent s’entraîner à Gand, les infrastructures existent, pourquoi dépenser l’argent public pour quelques uns alors que beaucoup d’autres devraient en profiter simplement pour vivre !

Les commentaires sont actuellement fermés