En ce moment

Dernier carnet, avant de prendre la route

Par Fabrice Grosfilley dans anecdote , le 5 juillet 2012 10h44 | 10 commentaires

blog-1

Ce n’est pas l’article le plus simple à écrire, ni le plus agréable, mais je ne voudrais pas fermer ce blog sans vous dire au revoir. Comme vous le savez peut-être j’entamerai une nouvelle carrière dans un autre média d’ici quelques semaines. Je garderai un lien avec la famille RTL puisque j’animerai toujours l’invité de 07h50 sur Bel RTL (je vous donne d’ores et déjà rendez-vous fin août, pour la rentrée politique), mais je ne vous infligerai plus cette lecture quotidienne, puisque ma collaboration avec RTLinfo.be et RTL TVI s’arrête ici. Je ne sais pas encore si ce blog sera repris ou  pas, mais je n’en serai plus l’auteur. Je vais donc disparaitre du net pour quelque temps. Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que c’est déjà  la seconde fois que j’écris cela (j’avais créé le blog « rue de la loi« , 400 billets postés de 2006 à 2008, en marge de mon activité à RTL à une époque où le net n’était pas si tendance, avant de l’interrompre pour  lancer  finalement quelques mois plus tard « carnet politique »  cette fois sous la bannière de mon employeur). Je ne vais pas donc vous dire adieu, même si j’ai la conviction que la pause sera cette fois de longue durée, faute de temps disponible.

a

Une liberté totale

Avec « Carnet Politique » j’aurai eu la joie de conjuguer la liberté du blog avec la puissance des médias RTL. Aucune concession sur le fond, un exercice de journalisme pur, sans censure ni contrainte (aucune intervention de ma hiérarchie à aucun moment, je peux vous en assurer) et la satisfaction d’être réellement lu. Pour le blog, on écrit à destination d’un public actif qui fait la démarche de cliquer sur votre billet, et dont on peut penser qu’il a un intérêt pour les thèmes que vous traitez, c’est un peu l’inverse de la télévision. Et j’ai eu la chance de trouver ce public interessé par la politique, même s’il reste de taille modeste. Au moment où je poste ce billet « Carnet politique » comptabilise 1.297.366 lecteurs sur 3 ans (c’est l’avantage du net : être précis, et les clics des administrateurs du blog ne comptent pas) avec un pic à 21.812 internautes  pour la journée du 25 avril 2012. En moyenne, cela représente près de 4.000 lecteurs par billet, avec des pointes régulières vers 15.000, le record absolu étant ce billet sur Annemie Turtelboom lu par 33.314 personnes. J’aurai produit au total 682 articles, essentiellement adaptés de ma chronique radio, mais dont certains étaient écrits spécifiquement pour le blog et même parfois des petits scoops réservés au net. Pour mes concurrents ou pour la relève, je signale au passage quelques trucs pour améliorer votre taux de fréquentation : le nom de Bart De Wever dans un titre, celui d’Elio Di Rupo, les thématiques communautaires et ce qui touche au racisme décrochent les meilleures audiences.

a

Tirer une dernière fois la sonnette d’alarme

Ça tombe bien, la lutte contre le racisme ambiant est l’un de mes dadas (et le restera). Je profite de ce dernier billet pour tirer une nouvelle fois le signal d’alarme : si la Belgique francophone est relativement protégée du phénomène de l’extrême droite, les éléments de discours racistes sont bien plus présents qu’on ne le pense, tous partis confondus.  Et ils sont nombreux les élus,  les militants politiques ou même les journalistes à faire, consciemment ou pas, le lien immigration-insécurité, sans se rendre compte que ce sont d’abord les conditions socio-économiques (avoir un travail ou pas, habiter dans un quartier mixte ou un ghetto, être alphabétisé ou pas) qui créent les conditions de la délinquance. Ils sont beaucoup moins nombreux à oser dire que sans immigration le moteur de l’économie belge serait en panne sèche depuis longtemps, et que le vieillissement de la population rend nos entreprises plus dépendantes que jamais d’une main d’œuvre « importée » bon marché.

Des commentaires vont en déclinant

Sur ce blog j’ai veillé à écarter la plupart des commentaires malveillants, agressifs, injurieux et ouvertement racistes. J’en ai publié certains pour rendre compte de l’état de l’opinion. Mon souhait était de permettre le débat et l’échange, mais j’ai bien dû constater que la qualité des commentaires postés allait en déclinant (j’en publiais un sur deux il y a quelques années, je suis plus proche des uns sur trois aujourd’hui, ayant validé  3.144 contributions sur les 5.469 commentaires postés). Bien sûr, je sais que ceux qui commentent sont une minorité agissante, qui ne représente pas la majorité, mais quand même… j’ai parfois été lassé des attaques personnelles, des slogans racoleurs et des contre-vérités.

a a

Merci aux auditeurs, merci aux lecteurs

Avec « Carnet Politique » et mon intervention quotidienne à 07h20 sur Bel RTL je pense avoir montré qu’il existe une place pour un éditorial quotidien qui traite de la politique. Un exercice de décryptage, de contextualisation, de remise en perspective pour offrir un discours critique vis-à-vis de la communication des élus tout en reconnaissant la qualité de leur travail et de leur investissement. Un espace où l’on peut se permettre de réaffirmer des valeurs (la démocratie, la tolérance, le respect de l’autre) et où on ne se laisse pas aller à trop de facilité. C’est un travail ardu, parfois répétitif, de temps à autre dénigré, mais tellement valorisant que j’y ai pris beaucoup de plaisir. D’autres journalistes, d’autres chroniqueurs, ici ou ailleurs, reprendront le flambeau. Je me permets d’adresser un remerciement aux auditeurs et aux  lecteurs qui ont permis le succès de ces chroniques.  Je veux aussi dire merci à  tous ceux (journalistes, chroniqueurs, blogueurs, simples citoyens) qui continuent de promouvoir une information et  un débat politique de qualité et  leur adresse tous mes encouragements.

Laisser un commentaire

10 réactions à “Dernier carnet, avant de prendre la route”

  1. Simplement, Merci ;)

    Au plaisir de vous relire.

  2. Bravo Fabrice,c’était de haute tenue et ton dernier article ne déroge pas, bien au contraire! Paroles courageuses.
    Bien à toi
    Béru.

  3. Bravo, c’est vraiment une belle dernière chronique. La liberté est le vent de la réussite et vous portera loin… Quand j’imaginais le métier de journaliste quand j’étais petit et même maintenant après de nombreux cours, je pensais à tout ce que vous décrivez : liberté, alerte, veille, respecte et franchise.
    Bon vent !

  4. Salut Fabrice,

    c’est un blog qui compte qui disparaît avec ton départ de RTL. Comme tu l’as écrit, avec Carnet Politique, tu as montré « qu’il existe une place pour un éditorial quotidien qui traite de la politique », qui plus est sur un média « populaire ».

    J’ai, mais avec moins de talent, aussi essayé de démontrer la même chose, lorsque j’étais à la DH.

    Malheureusement, après mon départ, il n’y a pas eu de suite. J’espère que RTL poursuivra la voie que tu as initiée depuis si longtemps avec tant de brio.

    J’espère que tu ouvriras un nouveau blog bientôt. (Si tu n’as pas le temps, je t’invite à écrire un post de temps à autre sur Bxlblog.)

    Bon vent.

  5. Fabrice, tu ne crois pas si bien dire ! Alors que je lis ton excellent dernier billet (finir, oui, mais dans quel état ?), en colonne de droite, Destexhe écrit : « Flash Actu : Agression antisémite dans un train (…) encore un coup de l’extrême droite? » Une façon comme une autre de dire que l’extrême droite est moins dangereuse que l’islam. Une méthode que Jean-Marie Le Pen en personne n’aurait pas reniée. Oui, le racisme, s’il est « ouvert » en Flandre, ce qui permet au moins de le mesurer, est tout aussi présent en francophonie — c’est probablement la chose que les Belges partagent le mieux — mais au travers de phrases déguisées, de concepts alambiqués que ceux qui y sont sensibles comprennent néanmoins parfaitement.

    En marge de ton blog, Alain Destexhe te donne donc raison, mille fois raison.

    Le jour où j’arrêterai mon blog, j’espère le faire aussi justement que toi. Salut, Journaliste, avec un grand J. Et à bientôt sur une autre chaîne, et sur la même !

  6. C’est bien dommage et je vous souhaite une « grande et belle  » autre carrière.

  7. 7klaudia.hasse le 5 juillet 2012 à 13:47

    Merci et bonne route

  8. Merci et bon vent !

  9. Ouf.
    Ah oui:
    « (…)un exercice de journalisme pur, sans censure (…)  »
    et:
    « Sur ce blog j’ai veillé à écarter la plupart des commentaires (…) »

    Cela dès lors invalide la représentativité des commentaires. Comment parler de totale liberté???
    Je pense que ce message comme d’autres ne seront pas validés, qu’importe, il me tenait de vous faire savoir que votre nombrilisme en irritait plus d’un.

    Oh et juste une dernière, arrêtez de parler de nationalisme wallon (cf supra domaines), car la Wallonie n’est pas une nation.

  10. Bah bon vent , c’est triste de voir un bon journaliste quitter RTL. En espérant vous retrouver chez les concurrents assez vite Mr Grosfilley.

    Merci pour votre boulot et bonne continuation à vous.

    Et encore merci de ne pas avoir peur de dire les choses a ces sois disantes têtes pensantes du pays

Les commentaires sont actuellement fermés