Au barbecue de Schoten, c’est la tolérance qui se consume

Par Fabrice Grosfilley dans Autre , le 15 juin 2012 09h29 | 73 commentaires

belang

Ça se passe mardi à Schoten, banlieue d’Anvers. Nous sommes dans une école professionnelle, c’est bientôt la fin de l’année, les élèves de première année secondaire -ils ont 12 ou 13 ans- sont conviés à un barbecue halal. Servir de la viande halal, pour la direction de l’école c’est un moyen de mettre ces élèves en contact avec la société multiculturelle. Schoten, c’est la banlieue chic, il y a peu d’immigrés, mais cela n’a pas empêché le Vlaams Belang (ex-Vlaams Blok) d’y être le premier partir lors des communales de 2006.

Cet antiracisme par le grill ne plait pas au Vlaams Belang, vous vous en doutez. Encore un peu et on proposera de la harissa au rayon Devos&Lemmens, pas question. Trois membres de ce parti vont donc escalader la grille, pénétrer dans l’école et intimider les enfants. « La viande halal ce n’est pas de la nourriture, nous sommes venus remplir vos estomacs » et les militants du Vlaams Belang de distribuer des saucisses, pur-porc bien entendu. Enfants traumatisés, barbecue gâché par “un raid inopiné et brutal”, explique le directeur adjoint qui a déposé plainte. Certains élèves auraient été ensuite forcés de manger les fameuses saucisses.

Hier le Vlaams Belang a réagi en deux temps. D’abord Filip Dewinter, l’homme fort du parti: “C’était de l’humour. Les écoles doivent arrêter de proposer ce genre d’activité”. Puis face au tollé, un communiqué de la section locale qui dément la version de l’école: il n’y a pas eu de menaces contre l’intégrité physique des élèves, les accusations selon lesquelles des élèves ont été forcés de manger des saucisses non halal sont un mensonge, explique le Belang. On ne va pas trancher, les trois militants font de toute façon l’objet d’une procédure judiciaire.

Ce matin, on aurait quand même bien envie d’aller voir ces enfants à Schoten. De passer par la porte pour entrer dans l’école. De serrer la main aux élèves, de s’asseoir avec eux dans leur classe et de leur expliquer qu’en Belgique on peut vivre sa religion librement, dans le respect mutuel, et manger de la viande halal si on le désire.

De leur expliquer que Fouad Belkacem, avec son Sharia4Belgium, Brahim Brahir (celui qui a poignardé les policiers dans le métro) et nos trois promoteurs de la saucisse pur porc sont à mettre dans le même sac. Celui de ceux qui essayent d’imposer leurs idées ou leurs convictions par la force et qui, en transgressant la loi, devraient bien tous, j’ai bien dit tous, se retrouver en prison.

Depuis toujours je m’interdis de faire des comparaisons avec la Shoah. L’extermination organisée et systématique des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale est une horreur absolue, le sommet de l’immonde et rien n’est comparable. Je ne compare donc pas. Je sais aussi que mettre sur le même pied antisémitisme et islamophobie, c’est m’attirer les foudres des deux côtés et que quelques excités vont encore saturer ma boite mail. Pourtant c’est bien de la même haine, du même racisme, de la même bêtise, dont on parle. De la même manière d’imposer ses idées par la force. De la même indifférence aussi: on hausse les épaules, on pousse un soupir et on regarde ailleurs. Les méthodes des promoteurs de la saucisse sont bien proches de celles qu’employaient les sections d’assaut.

Ce matin je m’attendais à ce que cet incident de Schoten soit relayé dans la presse. Que les condamnations soient nombreuses. Que les présidents de parti, des francophones à la N-VA, disent leur désapprobation. Je ne lis pas grand-chose.

Alors j’essaye de remplir mon devoir de journaliste. Je relate les faits et j’essaye d’alerter les consciences. Je sors de ma neutralité, c’est vrai, parce que je considère que forcer des enfants à manger ce qui est peut-être contre leur religion, c’est déjà de la barbarie et que ce n’est pas la même chose que les joutes verbales du PS, du MR du CDH ou d’Ecolo. Il existe des évènements et des circonstances où la distance du journaliste critique s’efface. Je ne dormirai pas bien, si je ne vous avais pas dit que je crains que le petit incident de Schoten en 2012 ne soit une réplique miniature de Munich en 1938.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

73 réactions à “Au barbecue de Schoten, c’est la tolérance qui se consume”

  1. Bravo Monsieur Grosfilley ! Toujours un bonheur de lire vos excellents éditos !

  2. Il faut quand meme lui répondre a ce journaliste … Que c’est t’il passé ? Des militants du VB se sont invités à un barbecue Halal et ont proposés des saucisses contenant du porc .. Pourquoi encore comparer ce fait au nazisme etc.. Fatigué a la fin que ce soit toujours nous les autochtones les méchants racistes! En parlant de « Respect mutuel », a MOLENBEEK, Moureaux et son échevin Diaf ont IMPOSES la nourriture halal dans les cantines de TOUTES les écoles publiques de Molenbeek.Est ce normal d’imposer la nourriture halal dans les écoles PUBLIQUES en Belgique ? Ce journaliste parle de respect mutuel , ou est t’il dans le cas des cantines des écoles publiques de Molenbeek Monsieur le journaliste ? Ceci dit, pour ma part, de la viande halal ou pas, cela m’importe peu, mais toujours hurler que les autochtones sont les méchants c’est fatiguant a la fin ! Ceci dit, je suis certaine que mon post sera bien sur censuré, mais sachez que des gens comme ce journaliste a force de croire que les gens sont « C… » favorise par sa prose les votes extrèmes.

  3. Bravo Mr Grosfilley. Enfin un journaliste qui ose « se mouiller ». Article véridique et franc. Merci et bien mes respects Monsieur

  4. J’ai vu récemment :
    Hitler, la naissance du mal.
    (Téléfilm).

    J’ai retenu la citation en début de film :

    « La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien. »

    M. Grosfilley,vous avez rempli votre devoir de journaliste avec conscience et avec humanisme.

  5. Honteux ! Euh, plus que ça !

    Mon fils est végétarien, si on l’avait forcé à manger de la saucisse Zwan, j’aurais été plus que furieuse ! Mais à part ça, l’islamophobie n’existerait pas, à d’autres ! Idem, je n’ai pas lu grand-chose ! Je m’en souviendrai dans quelques mois (en ce mois d’octobre).

  6. merci monsieur Fabrice Grosfilley

  7. Triste… Je suis enseignant et je trouve ça vraiment lâche de s’attaquer à des gosses pour se faire remarquer. C’est bien le niveau du Belang ça… Mais à quoi s’attendre d’autre avec des gens pareils? Des gens d’ailleurs bien représentés par le baraki qui sert de photo d’article. Excellent choix!

  8. J ‘ ignore qui a écrit cet article mais je crois qu ‘ il n ‘ est pas objectif , nonobstant le fait de s ‘ être introduit dans cette école sans autorisation , et de présenter des saucisses aux élèves de manière assez brutale est pour moi un acte méprisable et condamnable .//.
    Mais si vous essayez de remplir votre devoir de journaliste comme vous le dites , alors faite le , mais en profondeur et informez les citoyens sur le fond de cet incident .//.
    J’ entends , et je lis toujours les mêmes rengaines des médias et surtout , ceux de gauche quand il s ‘ agit de racisme ,( je parle des Musulmans ) pour vous , ce sont toujours les partis de droite ou d ‘ extrêmes droite qui en sont responsables , et qui incitent les citoyens a avoir une attitude profondément raciste , mais , sauf erreur de ma part ,je n ‘ ai jamais lu ou entendu un seul journal critiquer le fait , que nos enfants ne peuvent plus manger leur viande préférée dans les écoles ( le porc )ou de fêter les fêtes de Noël , et ce , pour donner toute satisfaction a une minorité de gens pour qui , la seule raison est , la religion , de là a en déduire qu ‘ il y a une certaine discrimination vis a vis des autochtones , il n ‘ y a qu ‘ un pas .//.
    Je n ‘ arrive pas a comprendre non plus ces barbecues ( parce qu ‘ il y en a eu d ‘ autres , vous oubliez de le dire ) qui fleurissent un peu partout dans le pays et qui , sous le couvert du  » bien vivre ensemble  » ou  » d ‘ un multiculturel  » n ‘ hésitent pas a supprimer une certaine nourriture pour la remplacer par une autre , je trouve cela discriminatoire et pas tellement intelligent et encore moins multiculturel ///.
    .
    Pour ma part , le multiculturel est un ensemble de cultures ou chacun peut apprécier l ‘ autre , soit sur sa façon de vivre , sa religion , son habillement ou sa nourriture , le seul fait d ‘ avoir supprimé une partie de cette culture entraînera immanquablement une certaine réticence ( voir même un certain racisme ) .//.
    Privilégier l ‘ un ou l’ autre n ‘ est certainement pas la bonne décision , nous ne ferons toujours qu ‘ une chose , creuser le fossé encore plus grand avec le risque de voir l ‘ extrême droite réapparaître dans un futur très proche ,,,,,,,,surtout ,avec ses conséquences !!.//

  9. Simplement MERCI!

  10. 10PensonsNous le 16 juin 2012 à 17:28

    Vous avez une conception particulière de votre devoir de journaliste. Comme de nombreuses fois évoqué sur ces colonnes et la plupart du temps, censuré, où se trouve votre sens journalistique lorsqu’il faut s’émouvoir de ces filles qui sont obligées de porter des attributs sans lesquelles elles sont vilipendées, si pas violentée. Lorsqu’il faut crier avec vos patrons, le PS dont insidieusement vous distillez les idées, vous n’avez pas de scrupules. Muncih 38, relisez l’histoire et tentez de l’analyser, c’est aussi l’absence de combat d’une presse manipulée et incapable d’apporter le fait journalistique d’autant au sein d’un organe de presse qui se veut pluraliste. Arrêtez l’image raccourcie, elle fait le lit des extrémismes.

  11. Il ne serait nullement surprenant de la part des « militants » d’un parti comme le Vlaams Belang, prônant la haine et le rejet de l’autre, de commettre de tels actes. La justice fera son travail et la plus grande rigueur devra être tenue à l’encontre des auteurs de ces faits.
    Pourtant, j’ai l’impression qu’une fois de plus on se trompe de débat. Le vrai débat ne devrait-il pas être institutionnel? Comment se fait-il que dans des régions comme bruxelles, où les élèves sont en majorité de confession musulmane, mais qu’un menu halal n’est pas proposé dans ces écoles? Y a-t-il une si grande différence à forcer des enfants à manger des saucisses de porc, tel que rapporté ici, et ne pas leur laisser le choix de manger ce qui est conforme à leur confession ; en quelque sorte les forcer aussi. Et in fini, est ce que ce débat est si différent de celui sur le foulard ? Forcer des élèves à manger du porc ou forcer des filles à enlever le foulard, est ce tellement différent ? Si les auteurs du Vlaames Belang doivent être traduits en justice, alors selon cette même logique, ceux qui forcent les filles à enlever leur foulard dans les écoles, au plus haut niveau politique, le devraient aussi.

  12. 12jeansantafe le 16 juin 2012 à 19:38

    Juste un mot pour-quoi pas deux viandes differentes halal et non halal moi je ne mange pas halal mais je comprend le choix des musulman et j espere qu il peuvent comprendre le mien

  13. Lorsque des faits pareils se produisent et qu’un journaliste les relate en expliquant qu’ils sont inadmissibles et odieux, il ne sort pas de sa neutralité. Il dit des choses justes. Et dans un pays qui se dit démocratique comme la Belgique, dire le contraire relève de l’hypocrisie … ou pire, du renforcement de la discrimination et de ses instruments. Y a pas une loi contre ça ? Bravo monsieur le journaliste.

  14. 14Thomas Beersel le 17 juin 2012 à 00:28

    Affligeant ce pensum politiquement correct de M Grosfilley. Si il n’y a aucune raison d’empêcher les musulmans de manger hallal, les juif kasher ou les hindous vegétarien, il n’y en a pas non plus pour la pression morale de la direction d’une école pour faire manger hallal des enfants qui n’ont aucune raison de le faire. Comprenons les protestataires.

  15. @Chantal, et que dire du fait que l’on trouve 100 milliards d’€ pour sauver de nouveau les banques espagnoles alors que l’on laisse un enfant mourir de faim toutes les secondes dans la corne de l’Afrique? Les inégalités et les injustices sont légions dans ce bas-monde malheureusement.

    Pour en revenir au sujet de votre article, Monsieur Grosfilley, c’est un fait, il faut lutter contre tout extrémisme et tout radicalisme. Pour jeter les bases de cette lutte, il n’y a pas de meilleur endroit que l’école. Mais voilà, cette semaine, l’extrémisme s’est directement attaqué à cette institution. Et l’acte, comme vous le dites, a pratiquement été banalisé. Est-il déjà trop tard? Sommes-nous à ce point endormis? Je le crains.

  16. En réponse à Mme Chantal. Il me semble que nous pourrions nous entendre. Peut-être. Mais je n’ai pas du tout envie de me retrouver dans un pays qui ne sera bientôt plus le mien en voyant ce forcing de l’islam. Appuyer parfois par des irresponsables locaux. J’ai horreur des extrémistes et les combattrons toujours. Tolérance oui, mais dans le respect de NOS règles et de notre manière de vivre. Mon père s’est battu pour notre liberté, ses compagnons de combat sont tous décédés. Je me suis retrouvé devant 7 juges (belges ou faisant semblant de l’être) pour faire reconnaitre les jours de captivité de mon père, mais sans résultats positifs. Pourquoi ? Tout simplement parcequ’il était au secret à St Gilles et que ces jours là ne comptaient pas. Même après les témaoignages de résistants. Mettons la plupart des politiciens dans le même sac, mais de grâce, sauvons ce qui peut encore être sauvé de notre culture. Quand je suis à l’étranger, je respecte TOUJOURS les coutumes locales.

  17. 17oscarhermes le 17 juin 2012 à 14:15

    Je n’approuve pas cette intervention inutile.
    Je n’approuve pas non plus que l’on impose à des enfants de manger hallal.
    Rien n’est prouvé dans la nécessité de cette pratique venant d’un autre age et imposée
    parceque c’est écrit.
    Est-ce comme cela que l’on forme l’esprit critique des enfants en leur faisant admettre que parceque l’autre le fait il faut le faire aussi.
    C’est de l’abêtissement, et pourquoi se plier à leur exigence quand eux ne font pas d’effort pour adapter nos coutumes, qu’ils montrent d’abord l’exemple

  18. On empêche des extrémistes, POURQUOI ne pas empêché les racistes ????

  19. Un barbuc de la tolérance 100% halal ?
    Y a rien qui vous choque là ?
    Qu’on leur fasse manger du porc abattue dignement et on en reparlera de la tolérance.

  20. M. Grosfilley,

    Cela faisait longtemps que j’étais fortement déçu du travail journalistique qui ne fait plus réellement d’enquête de fond et qui ne s’intéresse qu’au sensationnel qui fait vendre (en épuisant le sujet jusque trognon si possible).

    Grâce à cette chronique, vous venez enfin de faire remonter les journaliste dans mon estime. En effet, j’estime que le devoir du journaliste est d’abord d’attirer l’attention de la population sur un manque de traitement équitable de deux situations similaires plus que de purement et simplement relater des faits sans jamais se mouiller.

    Je déplore juste que cette chronique n’ai pas suscité plus d’engouement de la part de vos lecteurs.

  21. Bravo Monsieur Grosfilley !

  22. Je vais aller un peu à contre-courant des réactions dignes.
    Évidemment cela me gêne que des enfants soient mêlés à tout cela mais malheureusement les enfants sont instrumentalisés comme enfant-soldats, bornes frontières, boucliers humains, défouloirs, …
    Ce fait, choquant, devrait cependant amener à réfléchir plus sur le vivre ensemble et je voudrais rappeler que c’est une des rares fois où l’on sert à ces enfants ce qu’ils imposent eux-mêmes aux autres au quotidien, téléguidés par leurs parents, certes.
    Quelle horreur suis-je là en train d’écrire?
    Oui je parle des ambiances dans l’école où des troupes font pression sur les autres musulmans pour qu’ils se comportent “bien”, ceux qui font rapport aux imams puis qui amènent des “grands frères” à rendre visite aux parents pour “expliquer” comment il faut se comporter, se vêtir, penser, … Ceux qui disent que le halal c’est aussi une préparation totalement séparée des autres préparations et servie uniquement par des musulmans sur une nourriture manipulée de bout en bout par des musulmans et mangée à des tables où l’on ne se mélange pas parce que halal c’est jusqu’au bout. Je parle de ceux qui agressent les autres élèves pendant Ramadan parce qu’ils devraient avoir la décence de respecter leur volonté de jeûner et donc de ne ni manger ni boire devant eux. Je parle de ceux qui arracheraient un sandwich au jambon d’un camarade pour le jeter par terre ou à la poubelle.
    Bien entendu que les méthodes de ces sympathisants VB sont indignes et brutales. Néanmoins, parler de traumatisme me laisse un peu rêveur car, en définitive, le choc sera plutôt celui de l’arroseur arrosé.
    Profitons-en donc pour justement parler du respect et du vivre ensemble, oui mais, intégralement et pour tout le monde.
    De m’étonner aussi que dans un barbecue, des enfants auraient été laissés seuls sans surveillance ni parents, ni enseignants??? Il y a quelque chose qui ne va pas dans cette information et il est lassant également que la tolérance et l’ouverture d’esprit soit toujours du même côté. Je conclurai aussi en ceci, notre société belge est globalement moralement violente et humiliante. C’est beau de “protéger” les enfants mais dès leurs 18 ans, ils subiront de toute manière les brimades du monde adulte et les ambiances du supérieur débordent de ce genre de fait, pas spécialement à cause d’une religion mais ils devront fréquenter des enseignants brutaux, grossiers, relayés par des étudiants porcins et une structure dictatoriale.
    Au final, c’est triste à dire mais ce genre “d’incident” ne sera qu’une préparation à la suite.

  23. Bonjour a tous,

    Je lis vos commentaires et franchement le monde dans le quel on vit me fait peur ,de voir des gens qui ont autant de haine.Ne pas etre d’accord avec un fait ok mais exprimer de la haine,… pour moi cela ne démontre qu’une seule chose il y a encore beaucoup de personnes incultes et limiter socialement dans notre pays et sa c’est triste !

Les commentaires sont actuellement fermés